Roulement Pneus / Tubeless 2021
12 mars 2021
Précisions des capteurs de puissance en 2021
4 juin 2021

Bonjour à tous,

Après avoir testé le primaire d’adhérence Win PRIM ( Afuprim en 2019 ) de la marque WINSLEEK il y a bientôt 2 ans, j’ai pu découvrir et analyser l’efficacité de leur nouveau lubrifiant WinLUB. Ce dernier est un produit huileux qui est à appliquer sur la chaine de vélo après avoir traité cette dernière avec leur primaire d’adhérence. Win Prim permet , comme une utilisation en peinture,  de mieux fixer le lubrifiant sur la chaine sans avoir besoin de trop en mettre et assurer une meilleur tenue et efficacité dans le temps.

Le nerf de la guerre autour des lubrifiants n’est pas leur capacité à produire un faible frottement juste après lubrification mais bien après 150 voir 200 km . En condition réelle et sous l’effet des saletés de la route rencontrées par temps sec ou pluvieux, il faut que le frottement se dégrade le moins vite possible pour économiser de précieux watts sur une fin d’étape.

Pour évaluer ce lubrifiant, j’ai décidé de lui opposer un adversaire de taille : l’UFO 2 développé par Jason Smith et qui est sorti il y a quelques mois.

Pour mon test j’ai utilisé comme toujours 2 chaines Shimano HG901 d’usure identique ayant toutes les deux 2000 km et ne servant qu’à mes tests de lubrifiants. Entièrement dégraissées avec une machine ultrasons pour qu’il ne reste aucuns résidus ( 2 bains de 20 min) , j’ai vérifié leur usure ( élongation <0.5 %)  et leur performance identique avec un comparatif home trainer DRIVO 2 vs pédalier SRM.

La chaine pour AFULUDINE est donc en premier traitée avec le primaire WIN PRIM généreusement appliqué (10 à 15  ml et séchage 20 min recommandé). Pour ceux qui veulent une solution plus performante et économique, ils peuvent mettre en immersion la chaine toute une nuit dans un bocal de type confiture remplie de Win Prim comme j’avais expliqué et réalisé lors de mon premier test en 2019.

Cette procédure permet d’atteindre les 100 % d’imprégnation et saturation en primaire d’accrochage. On peut ainsi rouler 600 km sans avoir à refaire le traitement primaire. Le bocal une fois fermé pour éviter l’évaporation permet de faire au moins 50 traitements avant que l’efficacité ait fortement diminué. C’est donc très rentable ainsi. Il est possible que si la chaine ne soit pas totalement propre, elle finisse par laisser un dépot noir de résidus en fond de bocal. Si celui ci devient trop important , il faudra passer le Winprim dans un autre bocal en tentant de laisser s’écouler le moins de dépot possible. Ensuite compléter le niveau de Winprim  afin de refaire baigner la chaine dans sa totalité .

Une fois sèche, la chaine a cette petite pellicule blanche en surface caractéristique:

Il convient ensuite d’appliquer Winlub sur le haut et le bas de la chaine mais sans trop en mettre, cela à toute son importance pour la performance dans le temps ensuite, comme je l’expliquerai plus bas.

Puis faire tourner la chaine sur une vingtaine de tour de manivelles. On voit sur la video ci dessous que le produit finit de se diffuser sur le restant de la chaine d’où l’importance ne pas pas trop en mettre.  La chaine a ensuite été utilisé 100 km sur route puis 50 km en mixte de sentiers roulant + route en gravel par temps sec.

Pour l’UFO 2,  la nouvelle formulation impose de mettre 15 à 20 ml à la première application pour bien saturer la chaine puis séchage 8 h. Une fois sec, cela engendre des excès de cire plutôt grisâtre qui tombent au sol en rédropédalant. Je reviendrai plus tard sur le test en détail de l’UFO2. La chaine a eu aussi droit à 100 km de route et 50 km de sentier roulant en Cx par temps sec et j’estime les conditions identiques vs le roulage de la chaine Winlub.

 

La procédure de test est la suivante: échauffement du home trainer DRIVO 2 sur 20 min, cela a toute sont importance sur la stabilité des mesures. Ligne de chaine parfaite pour éviter tout phénomène de torsion soit 52 x 14. Intensité 240/250w ( celle choisit sur les autres bancs de friction) , cadence 80 trmin assis: bon compromis entre une certaine vitesse d’enroulement des maillons et précision des capteurs. On le sait, la vélocité ou la danseuse ne sont pas l’ami des capteurs de puissance , même avec un SRM ou DRIVO 2 certifié 0.5 %, j’ai préféré ne pas les mettre trop en difficultés . Etalonnage toutes les 10 min des capteurs. Chaque lap de 1min est déclenché après que la vitesse du home trainer et les watts soient stabilisés.  J’ai démarré le test avec une autre chaine HG 901 lubrifiée Morgan Blue race oil ayant tourné 200 km, l’usure est un peu plus élevée, 5000 km et j’avoue avoir été un peu moins méticuleux ( 1 bain)  sur le nettoyage pré application vs des chaines à 2000 km. On peut retrouver ci-dessous l’enregistrement des données et laps sur SRM puis DRIVO2.

 

Cette première série de mesure permet de constater que pour une puissance SRM mesurée à 255 wmoy par lap de 1 min, le drivo 2 n’en mesure plus que 250 à 251 wmoy. La chaine est ensuite démontée puis plateau de 52  et pignon de 14 sont essuyés avant de faire une série d’alternance entre les chaines Win LUB et UFO 2 afin de valider la robustesse des mesures sur plusieurs manipulations.

On pourra retrouver ci dessous les derniers résultats pour la chaine UFO2:

On constate cette fois que la différence entre SRM et DRIVO est infime pour la chaine UFO2 après 150 km de roulage. 246.5 wmoy SRM vs 246 w Drivo 2 .  La perte par friction est donc bien diminuée de 2 % vs la chaine lubrifiée avec Morgan Blue.

Les résultats pour la chaine Winlub sont représentées ci- dessous:

 

La moyenne SRM donne 246.3 wmoy et celle du Drivo 2 est aussi à 246.3 wmoy. Le rendement des 2 lubrifiants après 150 km serait donc équivalent. Enfin si vraiment on cherche le 0.1 w , la chaine Wnlub semblerait presque plus rapide ! …mais avec toutes les incertitudes de mesures et erreurs sur la contamination, on en restera sur une égalité d’efficacité.  Ce qui est une très bonne nouvelle pour le Lubrifiant Français. L’UFO 2 se veut comme étant la nouvelle référence en efficacité d’après les données Céramique Speed.

.

Si on compare les chaines ci dessous, on voit que la version UFO 2 est moins noire que la WINlub. Au touché, on sent également la différence, la chaine UFO 2 reste plus séche que la WINLUB plus huileuse ( une évidence bien sur et un secret pour personne). Il serait interessant de faire un protocole sous condition humide. Si le primaire Winlub permet à l’huile de rester éfficace sous la pluie, on pourrait avoir un super combo toutes conditions comme le lubrifiant AB graphêne cité en référence par ZERO Friction Cycling pour son efficacité sous la pluie mais à un tarif dissuasif !

L’analyse du maillon sur l’attache rapide montre bien que c’est moins sale à l’intérieur de la version UFO2 mais le rendement n’est pas diminuée pour la chaine Winlub.

Et je pense qu’il est possible de mettre encore moins de Winlub sans altérer le rendement. Je laisse Afuludine affiner leurs préconisations.

Mon premier test et sortie de 30 km en ayant suivi la procédure ( 5 gouttes en haut et bas) a rapidement engendré du bruit de chaine. J’ai donc mesuré son rendement avant de relubrifier plus massivement.

 

La différence semble importante , 6 watts d’amélioration vers 230w entre une version 5 gouttes et full lub. Mais j’ai eu la main trop lourde en Full lub engendrant des projections massives juste après. La mesure post full lubrification  n’est donc pas à comparer avec mon test 150 km de la chaine mieux préparée,  je pense qu’une fois le surplus de lubrifiant évacué et du roulage effectué,  le rendement aurait baissé….

WIN Prim + win lub permettrait donc d’atteindre un très bon rendement de chaine même après 150 km. Le ratio performance / cout au kilomètre me semble tout à fait intéressant car j’estime à moins de 5 ml le besoin pour relubrifier une chaine avec WInlub. Un ensemble Winprim + WInlub de 250 ml coutera 37 euros soit le prix de l’UFO 2.  On peut penser faire 200 à 300 km sans baisse de performance suivant les conditions extérieure bien sur. Comme l’UFO 2 donc mais le cout sera donc bien moindre puisqu’on pourra faire 50 traitements avec AFULUDINE vs 17 à 18 avec l’UFO 2.

Je précise une nouvelle fois que les tests de friction sont extrêmement complexes et sujets à erreur tellement la plage de mesure est faible. Je peux me tromper dans mes conclusions! Mais pour finir on pourra parler des tests réalisés en interne par l’équipe cycliste Groupama FDJ conduit par Rémi Aubert lors de sa thèse sur la friction des lubrifiants. Sans dévoiler les résultats des comparatifs, on comprendra certainement pourquoi après les données mesurées sur différents lubrifiants dont l’ancien Morgan blue,  l’équipe a finit par choisir AFULUDINE comme équipementier.

 

17 Comments

  1. guillaume dit :

    Merci pour ces tests très intéressant ! Il est certains désormais que plusieurs lubrifiants de grandes marques sont à proscrire si l’on recherche la performance !

  2. Hervé dit :

    Super intéressant comme toujours, merci Alban pour ce comparatif détaillé !
    Le « graissage » de la chaîne est un sujet épineux, toujours ce compromis le meilleur possible à trouver entre qualité de la lubrification, propreté de la chaîne, coût d’utilisation et facilité d’emploi. Quand je regarde la collection de fioles et flacons de produits que j’ai essayé qui meuble une partie de mon coin atelier, ça fait presque peur ! Pour l’instant, je teste la Dry Wax de Morgan Blue. Pas le top du top mais la chaîne reste très propre et la lubrification semble plus qu’honnête.

    A ce sujet, as-tu vu le nouveau produit que vient de sortir Dynamic, fabricant multi-primé dans la presse cycle allemande (Tour et Bike notamment) pour ses lubrifiants pour vélo ? Il s’agit de la « Speed Potion Wax » (voir ici : https://dynamicbikecare.com/product/speed-potion-wax/ ) ? Évidemment présenté comme le nec plus ultra en la matière mais pas donné non plus, entre 35 et 40 € les 100 ml ( https://www.bike24.com/p2456695.html ). J’ai commandé un flacon, on va bien voir :o) … Si jamais tu as l’occasion de mettre la main dessus et de nous donner ton avis, on prend avec grand intérêt !

    • Alban Lorenzini dit :

      POur le dry WAx de MG, je peux te donner la mesure car je l’ai testé hier 😉 2 à 3 W de perte à 250 w vs Winlub ou UFO2. Donc un peu mieux que la version race oil mais pas dans le top actuel. Pour le Dynamic speed wax, les photos laissent penser à une formulation assez proche du UFO2 quand on voit la couleur. A presque 40 euros les 100ml, on espère que c’est le top oui ! Mais une chose est certaine, les grandes équipes ne lésinent pas et ont des lubrifiants de très haute qualité.

      • Hervé dit :

        2 à 3 W de perte à 250 w par rapport à Winlub ou UFO2 pour la Dry wax de Morgan Blue : effectivement, dans l’absolu, ce n’est pas négligeable. On comprend aisément pourquoi les pros basculent sur ce genre de produit.

        Je vais pouvoir comparer avec la Speed Potion Wax de Dynamic dès que je l’aurai reçue. On verra déjà « à la sensation » sur la route et à l’utilisation au global si le tarif demandé est justifié en regard des 9 € les 125 ml de la cire belge :o)

        • Alban Lorenzini dit :

          Je ne sais pas si le ressenti suffit pour juger de la friction d’une chaine. Puisque un lubrifiant sec va rendre les chaines bruyantes, les pratiquants auront souvent l’impression de ne pas avancer alors que ça sera tout l’inverse. Mais je veux bien avoir ton retour puisque tu as de quoi comparer avec tout ce que tu as déja essayé on dirait 😉

  3. Jérôme dit :

    Merci pour ces retours tests Alban. Je teste cette année le lubrifiant sec et c’est appréciable quant à la propreté. Je viens de 3 ans de Mucc Off hydrodynamic Sky que je trouvais très bon. Je lubrifiais la veille de la course et je trouvais le ressenti excellent. Pour lubrifiant sec, j’ai essayé le Squirt. Sur chaîne neuve nettoyée correctement, je trouve que la chaîne fait vite du bruit. Du coup, j’arrive à me demander s’il y a suffisamment de lubrifiant et si finalement je ne perds pas pas mal de watts. Et j’ai aussi l’impression que sur ht, la chaîne perd plus vite sa lubrification sèche. C’est un peu la difficulté des lubrifiants secs je trouve !

    • Alban Lorenzini dit :

      Pourtant avec le recul des tests de rendement et d’usures, l’hydrodynamic est un des pires lubrifiants du marché…de quoi améliorer tes chronos avec d’autres lubrifiants performant. Le bruit est bon signe sur un lubrifiant sec alors qu’il l’est moins avec un huileux

  4. Renaud dit :

    Bonjour, je suis un nouveau dans le monde du cyclisme route, je roule sur un orbea orca m30, après test sur bkool je suis à 190w. J’ai Lu une bonne partie des tes tests vraiment bien fait. Plusieurs de mes à prioris on volé en éclats notament sur les roues… Que j’ai changé d’office j’ai des ksyrium élite ust monté tubless avec des Hutchinson fusion 5 storm. Pour un gain de 600 g l’ensemble pour selement 150€. À t’on avis sur quel axe je dois privilégié le changement de matériel ( pneu, boîtier pédalier, galet…)Comment gagner des Watt sur se vélo? Sans parler d’entraînement c’est pas la question. Juste sur le matériel. En tout cas bravo pour ton travail de précision.
    Informations 38 ans 176cm 65kg

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, 190w c’est quelle durée? je pense la FTP 60 min. Pour gagner un peu de vitesse pas cher, on peut jeter un oeil sur le casque et les tenues, ça peut rapporter gros. Evade 2 de SPE est la référence et pour les tenues ont peu trouver de quoi renouveller ici : https://twitter.com/cyclesetforme/status/1286983984195481600 . POur les pneus on peut gagner un peu en passant 5000 TL ou GP5000 + ch latex. SI c’est du shimano 105 ou ultegra, ça peut être interessant de changer les galets bien pourri et le boitier mais pas donnée pour le faible gain. Mais bien sur un bon capteur de puissance + un bon entrainement ça peut faire beaucoup aussi pour pas si cher 😉

  5. Mathieu dit :

    Bonjour Alban,
    Merci pour ces tests de très bonne qualité !
    Quels produits utilises tu pour nettoyer les chaines en bac à ultrasons ?
    Envisages tu de tester la Cartes Wax de chez Wattshop ?

  6. Julien Michel dit :

    Bonjour Alban,
    Juste une question sur votre lien pour le bac a ultrason que vous avez mis. Est ce que la contenance est suffisante pour mettre chaine, cassette, plateaux, derailleurs, etc…
    Pouvez vous me donner le lien du liquide que vous mettez dedans ou mettez vous un mélange « maison » ?
    Encore merci pour vos nombreux conseils.
    Bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *