Test de roulement Vittoria CORSA PRO TLR et PRO Control TLR 28 mm
8 juin 2023
Performances vélos 2023: transfert de puissance et valeur aérodynamique.
4 octobre 2023

Bonjour à tous,

Retour des articles après une petite période off. L’actualité reste dense pour les vélos et les roues mais je laisse votairement un peu de temps entre la sortie des magasines payant et mes analyses….j’ai beau regarder les couvertures de la presse internationale , ça devient de plus en plus rare d’avoir des gros tests en soufflerie. Espérons que TOUR magazine tiennent encore un moment, car leurs concurrents comme Rennrad et Roadbike ont bien baissé en nombre de tests ( le cout vs la rentabilité ) et coté Anglo saxons, ce n’est pas mieux. Ainsi les tests de casques ou tenues ont quasi disparu. Le prochain article fera le point sur l’actualité aero mesurée essentiellement par TOUR donc.

Ici je m’attarde sur les nouveautés lubrifiants et sur la friction des chaines.

Coté test de nouveautés lub, le site zerofrictioncycling reste très actif mais plutôt sur sa chaine Youtube. Fini les news écrites, il faut regarder ses videos en Anglais -Australien bien maché, donc pas toujours simple à comprendre ! Heureusement avec le sous tritrages automatique et quelques graphiques pour accompagner ses analyses, ça va mieux.

Je retiens 2 nouveautées intéressantes. La marque REX, bien connu en ski de fond pour leurs produits de fartage ultra rapide, propose depuis quelques années des bons produits pour les chaines de vélo ( déja abordé dans ce dernier article ). Rex a lancé sa première cire à fondre avec une possibilité de mélange différencié. En effet le kit propose 12 galets à fondre, 11 dédiés au traitement à base de paraffine  et 1 avec des caractéristique permettant de réduire encore plus la friction avec des adjuvants ( je les connais pas) .

On peut faire fondre 11+1 pour avoir un mélange assez rapide avec un bon rapport qualité prix ou choisir l’option 4+1 pour les jours de compétitions ce qui augmentera la concentration de produits rapides et donc engendra moins de friction.

ZFC a testé les 2 combinaisons et opposé ce produit aux meilleurs cires du marché.

Je rappel que ZFC n’a pas de banc de friction , juste des machines d’endurance où il mesure l’allongement des chaines avec un protocole de contaminations strictes des chaines.  On trouvera tous ses explications ici . 

Concernant le test ci dessous qui concerne la longévité, la procédure est de dégraisser à chaque fois une chaine neuve, d’appliquer par immersion le lubrifiant puis de faire tourner la chaine sur son banc d’endurance entre le grand plateau et plusieurs pignons de la cassette, le tout à 250w. Une mesure est faite tous les 150 km simulés et le test est continué jusqu’à obtenir un allongement mesurable de la chaine, appelé ‘jump point ‘. Généralement c’est le moment de remettre du lubrifiant. La friction va vraiment se dégrader passé ce moment, la chaine va s’user et s’allonger plus rapidement.

Dans des conditions sèches, typique d’une sortie sur route sans contamination particulière ( donc pas de passages sur un sol poussiéreux) , la cire REX est extrêmement performance en 4+1 comme 11+1. Logiquement la 4+1, engendrant moins de friction, retardant le jump point mais ça va vous couter cher si vous faites toujours que des ménages 4+1 sans utiliser le restant.  On voit que la cire Silca nécessite une relubrification après 400 km alors que la REX va permettre de dépasser les 1000 ou 1400 km. Voila un produit qui devrait interesser les fan d’ultra distance ! Sur une sortie Gravel , VTT ou imaginons une sortie route de type Paris Roubaix sec ou Strade Bianche, les écarts sont moindres mais la version 4+1 dépasse encore les 600 km, le double du 11+1 ou de la Silca.  En cas de pluie, ce qui n’est jamais le point fort des wax, la version 11+1 est au niveau de la SIlca avec un peu plus de 200 km. On notera les piètres résultats de la cire Absolute Black. Ils ont un  lubrifiant acceptable sur base graphene, surtout pour conditions humide ( très cher) mais leur wax n’est pas recommandable.

Attention cependant avec ce test de longévité, ZFC le dit lui-même, il est possible qu’en fonction des conditions réelles, on puisse avoir des km moins important avant d’atteindre le jump point. Mais c’est intéressant qu’il ait rajouté ce protocole. En effet les autres blocks de contaminations qu’il utilise depuis le début de ses mesures peuvent paraitre parfois sévères. Pour rappel 1000km de contamination de type poussiéreuse, c’est une mesure de l’allongement de la chaine la fin du protocole  avec cette dernière qui a été relubrifiée tous les 333km et recontaminée à chaque fois avec 5 g de poussières. La chaine est seulement nettoyée avant le block de contamination suivant. C’est extreme mais cela peut aussi être représentatif d’une utilisation moyenne d’un cycliste qui ne va pas nettoyer à fond sa chaine avant chaque nouvelle lubrification.

En parlant de ses blocks, on voit bien que les 5 meilleurs lubrifiants pour résister à l’abrasion et à la contamination sont que des cires à faire fondre. Ensuite on a des cires liquides et ensuite les produits huileux.

Le Molten Speed wax nouvelle formule semble un super produit également, contamination ou longévité , il est toujours bien placé. On remarque que pour des conditions sèches un produit semble incroyable. Le nouveau SILCA WAX X, produit pensé pour la performance pure avec notamment du graphène,  ne semble pas provoquer d’abrasion et donc d’allongement sur le bloc 2 ( conditions sèches, 5 g de poussière) . De plus ce dernier est testé comme étant le plus rapide sur le banc céramique speed, emprunté par Silca. Le graphique ci-dessous reprends donc les tests indépendant de Friction facts à l’époque avec l’ajout des cires et produits  Silca. On restera prudent sur les chiffres puisque c’est une communication du fabricant mais comme l’a toujours dit ZFC, plus un produit résiste à la contamination et plus il est rapide généralement. Il a entièrement confiance dans la mesure SIlca comme UFO.  Comme le montre son graphique de contamination plus haut,  cette wax ne serait pas faite pour les conditions humides mais serait donc la wax la plus rapide en performance brute pour conditions sèches. On a pas de mesures comparatives avec les produits REX ou Molten speed, mais on se doute que l’on doit être très proche.

On voit bien que les wax sont toutes très proches et c’est sur les tests de longévité ou abrasions sous la contaminations donc dégradation du rendement que certaine vont faire la différence.

On se souvient de la première étude à ce sujet UFO vs Squirt vs Morgan blue, en 30 min après contamination de poussière, les résultats étaient alors bien différent.

Pour ceux qui souhaiteraient passer le cap des cires à fondre, voici quelques tips:

Partir d’une chaine neuve totalement dégraissée: le plus simple: la mettre dans un bocal à confiture de 400g + remplir  à moitié de pétrole désaromatisé   ou une solution écologique comme le chain stripper de SIica. Bien secouer, laisser agir quelques minutes  puis secouer à nouveau et sortir la chaine. La plonger dans un autre bocal d’acétone ou alcool 99 pour supprimer tous les résidus. Avec le Chain stripper, un simple rinçage dans de l’eau chaude suffit. A vous de choisir votre version, bien sur l’écologie coute plus chère !

Concernant le waxing,  plusieurs options: Soit vous faites comme moi, vous avez la chance d’avoir plusieurs chaines d’avances et vous en préparez 3 ou 4 en même temps. Une fois les 300 km atteins vous changer la chaine, une fois le stock écoulé, vous refaites la procédure de waxing.

Autre option: vous passez un coup de chiffon sur la chaine traitée SIlca Holt melt une fois les 300 km atteins et vous appliquez du secret lub de la même marque, vous repartez pour 200 km. Vous pourrez refaire 2 à 3 fois cette manipulation. A 1000 km, il faut tout plonger la chaine dans l’eau chaude puis refaire une passe de wax à fondre.

Autre tips, pour protéger et prolonger votre bain de cire de la contamination, passer un coup de chiffon sur la chaine, plonger votre chaine dans un pot d’eau chaude, attendez 5 min, secoué un peu, égouter la chaine et plonger ensuite dans la waxe chaude. Mais même avec cette technique, il restera toujours un fond de saleté dans les maillons de la chaine. Après une vingtaine de bains ( sur 50 possibles) , il se peut qu’un dépot noir se forme au fond de la casserole. Dans ce cas, commencer juste à faire chauffer la wax puis la démouler en la retournant sur un chiffon:

Racler le fond qui sera mou avec une spatule. Evacuer les copeaux sales, passer un coup de chiffon au fond de la casserole et remettre le pain de wax à fondre:

La solution est à nouveau claire.

 

 

Dernier point concernant les frictions, ZFC a mis à jour son test de chaines. SRAM sort de nouvelles versions avec le concept T-type.  Communication du marketing: pate de dérailleur supprimée, passage de vitesse amélioré sous la charge, cassette mieux étagés , chaine renforcée.

Premier point qui saute aux yeux, la nécessité absolu d’enlever la graisse d’usine avant de mettre un autre lubrifiant. Les produits AXS étaient déja mauvais mais là c’est encore pire! Ensuite concernant la rapidité on est plutôt sur une chaine AXS RED donc moins rapide que FORCE, seul la T-type XD semble un poil plus rapide ( pas trouvé en vente). En tout cas rien ne montre sur ces tests que ces chaines apportent un nette gain en vitesse, ni de robustesse.

Je retiens surtout le rétrogradage de la chaine Shimano DA 12 v. Initialement pressentie comme aussi rapide que la fabuleuse 11V HG 901, celle ci perds finalement  1.5 w à 250w. Quelle désillusion ce groupe 12 v, entre son capteur de puissance pas fiable et une perte de rendement sur la transmission, on se demande vraiment si le soit disant progrès de tous ces groupes 12 V va dans le bon sens. Pour les possesseurs de groupe Shimano 12, une solution semble toute trouvée:  basculer sur une chaine YBN ou KMC 12 qui semble aussi rapide que la DA 11 v. ZFC m’avait dit de plus qu’il avait de meilleurs résultats de tenu des wax sur les YBN vs Shimano.

Maj 22/09: Suite aux premiers commentaires de cet article et après retour d’expérience d’utilisateurs sur Twitter X, il semblerait bien que les YBN ou KMC 12 fonctionnent aussi avec SRAM AXS. Qu’il serait même possible dans ce cas d’utiliser une cassette Shimano 11/34 et ne plus utiliser le pignon de 10 des cassette SRAM, un vrai upgrade anti friction !

 

 

72 Comments

  1. Bat dit :

    Merci beaucoup Alban pour ce travail et cette synthèse. Du coup j’ai relu tes articles précédents qui incluaient tous les autres lubrifiants. C’est vrai que le rex version wax est bien séduisant pour l’été ! En revanche, en conditions humides ou sec Gravel/VTT, l’UFO drip (et Graphen Lub) sont au dessus des Wax (et même du Silca secret lube) malgré un encrassement qui parait plus visible avec Ufo (mais peut-être qu’en condition sèche). Tu valides pour l’hiver/pluie/gravel/VTT ?
    Encore merci !

    • Alban Lorenzini dit :

      on pourrait penser que oui mais il semblerait que les dernieres wax à fondre soient aussi très performantes. Quand on regarde son tableau sur les block 4 et 6 , c’est quasiment que des wax qui performent. Un produit huileux combiné avec de la poussière et de la pluie va encrassé bien plus vite. il y a le synergetic de silca qui semble bien s’en sortir si tu veux rester sur une solution plus grasse que les wax.

      • Bat dit :

        Merci, j’avais pris le bloc 6 de cet article de ton blog Wear – Block 6 – 5000 to 6000km. Extreme Contamination block- 14 x 1 litre water spray + 10g
        sandy loam
        Il semblait montrer un mieux de Ufo vs wax dans ces conditions à l’époque mais finalement ça n’a pas l’air d’être le cas !

        • Alban Lorenzini dit :

          ce qui peut être perturbant avec une chaine waxée qui est passée sous l’eau et la boue, c’est le bruit qu’elle va faire ainsi que des petits points de rouille extérieure. Mais le bruit c’est normal sur une chaine waxée et l’important c’est qu’il reste du traitement intra maillons et pas se fier que sur l’extérieur.

  2. jmpennarun dit :

    Aucun soucis avec une YBN 12V sur un groupe SRAM AXS 12V ici, pas de saut, passage de vitesse précis, vraiment RAS.

    • Alban Lorenzini dit :

      Ah oui ? top ça même sur le pignon de 10? on m’avait dit le contraire!

      • jmpennarun dit :

        Oui, vraiment aucun problème. Après ce n’est pas faute de le vouloir, mais je n’ai pas réalisé l’essai à 1 500 W sur le 10. Sauf erreur de ma part, il me semble que la boîte de la chaîne indiquait compatibilité 12 V Campagnolo, Shimano, SRAM. À nombre de maillons égal la YBN pèse ~20g de moins (précision à 10 g près) vs la AXS d’origine. Au feeling le rendement semble meilleur mais ma perception est peut-être biaisée par les tests publiés ici. 😉

  3. Cyclist dit :

    I run YBN on my 12-speed ultegra DI2. Works really good. I tried to put the same chain on my gravel bike with Sram Rival XPLR groupset with 10-44 cassette, it was not possible to index the gears perfectly. And in some gears the shifting was slower as well. I went back to sram Force chain.

  4. Stevens dit :

    si tu mets 11-34 au lieu de 10-33 sur du sram red avec ces chaînes performantes, devant tu mets quoi ? Le 50/37, peut paraître juste in fine

    • Alban Lorenzini dit :

      C’est pour cela que SRAM a ressorti des combinaison 54/40 pour ne plus aller sur le pignon de 10 et utiliser son groupe 12 v comme un 11v, un sacré progrès ce groupe! bref …une fois qu’on a tout changé, il est pas mal 😉

      • Vincent dit :

        Bonjour Alban,

        Ne pas oublier que le rendement du 10 dents est fortement amélioré par la lubrification wax.

        Plusieurs podcast de Silca en parlent.
        Honnêtement je pense que le procès au 10 dents sram est très très surfait.
        Quand t’es sur le 10 dents tu as 99% des frictions qui sont aéro.

      • Samuel Black Metal Rider dit :

        Intéressant d’apprendre qu’une cassette Shimano 11-34 passe avec SRAM RED mais les plateaux plus grands 54/40 nécessitent OBLIGATOIREMENT de changer aussi le dérailleur avant et le plateau 54/40 est forcément fourni avec le capteur Quarq ce qui va nous coûter 1000E au final pour passer sur un + grand plateau!! Les salauds… je reste donc en 50/37 puis la chaine SRAM RED Rainbow est quand même drôlement jolie… Avec le lubrifiant SILCA SYNERGETIC aucun bruit et super smooth

    • Idriss dit :

      Bonjour, cette combinaison SRAM 50-37 et 11-34 (cassette recon monoblock) peut-elle être judicieuse ?

  5. David dit :

    Merci Alban, pour le blog qui est une mine d’or tellement les informations sont précieuses.
    Petite question newbie au sujet des cires à fondre et du protocole que vous nous partagez, comment faire le nettoyage du vélo/vtt?
    Faut-il enlever la chaine si on le nettoie au jet d’eau car cela va dégrader les performances de lubrification, idem pour les détergents j’imagine qu’il faut éviter qu’ils soient en contact avec la chaine?

    • Alban Lorenzini dit :

      Si vous avez lubrifié avec une wax liquide, ça risque de partir sous les hautes pressions. ça sera plus résistant avec une cire à fondre mais j’éviterai le contact quand même, comme avec les détergeant. Si vous êtes sur une wax , alors vous avez une attache rapide, alors il est simple d’enlever la chaine puis la remettre après nettoyage complet du vélo. Si vous avez roulé dans de la boue eou pris beaucoup de poussière sur une sortie longue, il sera de toute façon nécessaire de refaire une passe de wax. Les préco VTT ne sont celle de la route qui sont dans les articles .

  6. Bat dit :

    Bonjour Alban, as-tu pu essayer le Silca chain stripper ? Difficile à trouver en France et tarif bien élevé par rapport au Ufo Drive train cleaner déjà coûteux mais il me semble aussi « bio » ? Le Ufo cleaner de génération précédente marche déjà très bien. Je n’ai jamais trempé non plus une chaîne à dégraisser dedans mais pour renettoyer avant nouveau bain de wax, je l’utilise mais peut-être que l’eau chaude suffit. Je suis un peu plus fainéant car je ne retraite pas dès 300km mais passe par le secret lub ou l’ufodrip avant de tout décontaminer, du coup la chaîne a quand même cumulé des cires différentes et un passage à l’eau chaude ne suffirait sûrement pas. En tout cas, brosse et Ufo cleaner c’est mieux qu’un dégraissant peu efficace sur la cire sans les soucis de ressortir l’appareil à ultrasons ou l’élimination du white spirit…

    • Alban Lorenzini dit :

      Non jamais essayé le chain stripper, qui reste de toute façon pour dégraisser en version bio les graisses d’usines. Ce n’est pas fait pour enlever la wax. L’UFO cleaner reste optimisé pour enlevé la wax. DE mon coté un simple coup de chiffon puis tremper la chaine dans un bocal d’eau chaude ( en l’agitant dedans) suffit pour bien supprimer la cire. Ensuite c’est bain de wax.

  7. François dit :

    Bonjour Arnaud,
    tout d’abord, merci beaucoup pour ce travail et ce partage. Le mode opératoire d’application de la cire chaude demande de démonter la chaine. Or Shimano préconise le changement du maillon rapide à chaque fois (usage unique sur la notice). Qu’en penses-tu? quelle est ton usage?
    merci
    François

    • Alban Lorenzini dit :

      C’est pour vendre de l’attache rapide…Je suis bien à 10 montage / démontage de la même et sans soucis.

      • François dit :

        merci de ta réponse, ça va me convaincre à passer à la cire chaude!!

      • Pascal dit :

        Bonjour Alban,
        Merci pour cette revue très instructive.
        Je suis en pleine hésitation pour la cire à fondre après avoir roulé 7500 km en UFO v2 (grâce à tes conseils), ~7000 en squirt et ~7000 en Silca Super Secret (pas encore fini le tube).
        J’ai vu que UFO à sorti une v3 avec une gamme comprenant une cire spéciale conditions humides. Pas de tests sur ce que ça vaut? Sur les 3 cires c’est UFO qui m’a laissé les meilleurs sensations avec la pluie.
        Si je comprend bien pour la Silca Hot Wax :
        – Nettoyage obligatoire (comme à chaque fois)
        – Bain de cire
        – Après 300 km on met de la SS jusqu’à 1000 km et à nouveau bain de cire et on recommence. Je vois bien l’intérêt de faire plusieurs chaines d’un coup puisque ça fait 50 * x chaines.
        Mais si je comprend bien le graphique, ça fait environ 400 km en conditions sèches (Wax seul ou wax + SS?) mais toujours environ 250 km pour les conditions difficiles ?
        C’est plus agréable à l’utilisation par rapport à la cire liquide seule? Ou le « seul » avantage c’est la durée de vie de la chaine augmenté?
        En sachant que si je passe à la cire à chauffer je n’aurais qu’une chaine pour le moment.
        Merci
        Pascal

        • Alban Lorenzini dit :

          Je n’ai pas encore de retour sur le V3 UFO. ZFC a indiqué que les premiers essais( pré serie) étaient décevant surtout pour la version humide et qu’il attendait une nouvelle version avant de se prononcer. Concernant la cire chaude, le réel gain qu’il faut attendre vs une version liquide, c’est la certitude de rater aucun maillons et d’avoir une lubrification efficace, protectrice et rapide à coup sur. Si on cherche pas le watt, les versions liquides, surtout Silca, que je trouve plus silencieuse et tenu plus longue que UFO , sont déja très bien. Perso je trouve que l’encrassement est moins rapide avec la version à fondre que la version liquide. Perso je ne fais plus que des chaines sur wax à fondre avec par contre des bains une fois que mes 4 chaines sont cuites. Franchement pour rouler souvent sur le sec et route pas trop mal, je dépasse souvent les 300 km avant de changer, je dirai plutôt 400 à 500 km par traitement.

          • Pascal dit :

            Merci Alban,
            Ok pour V3 UFO. ça ne m’étonne pas.
            Moi la contrainte c’est que je roule pas mal dans les conditions humides voire carrément sous la pluie.
            4 à 500 km c’est pas mal du tout, surtout si on se préoccupe moins de l’encrassement. La meilleure cire que j’ai testé sur le point encrassement c’est Squirt.
            Je vais tenter cire à fondre + liquide et puis j’achèterais 3/4 chaines fin d’année pour tenter cire à fondre seule et voir ce que ça donne.
            Tu as un retour sur la durée de vie d’une chaine en km traité uniquement avec la wax a fondre? (jusqu’à 0.5)
            x10 ça me parait beaucoup quand même.

          • Alban Lorenzini dit :

            LA durée de vie d’une chaine pour atteindre 0.5 va beaucoup dépendre des conditions de roulage, de sa puissance, de l’entretien et du lubrifiant appliqués. GPLAMA qui roule pas mal en Gravel dit avoir fait 15000 km sans signe d’usure sur une chaine traitée Silca Holt met.https://gplama.com/2023/08/22/15000km-on-one-chain-bike-chain-waxing-success/

          • Pascal dit :

            Merci!! Tu as fini de me convaincre.
            Même si ça ne me dure pas 15k km à cause des conditions humides, ce que je gagnerai me fera gagner en changement de cassettes et plateaux sur le long terme. Et ça ce n’est pas négligeable

  8. Thomas dit :

    Bonjour,

    Il me vient une idée « pratique » concernant la formule de lubrification silca à faire chauffer qui nécessite quand même un certains temps et en plus implique de démonter / remonter la chaîne très régulièrement, d’autant plus quand on roule beaucoup (15-20h par semaine dans mon cas soit entre 500 et 700km/sem) ce qui peut vite être contraignant.
    Au lieu de démonter et immerger totalement la chaîne dans la solution, pourquoi ne pas prélever directement le lubrifiant sous sa forme liquide une fois chaud et l’appliquer directement sur la chaîne ? Forcément j’imagine bien que cette méthode est sans aucun doute moins efficiente niveau lubrification que l’immersion complète de la chaîne dans le liquide mais cela pourrait permettre un gain de temps et de praticité tout en gardant un lubrifiant d’une excellente qualité. On pourrait même conserver les billes dans une petite fiole et faire chauffer cette dernière au dernier moment le moment venu et hop le tour serait joué.

    Dîtes moi si cette idée est farfelue mais je pense essayer cette option.

    Merci pour les analyses diverses et variées (et très complètes !) 😉

    Thomas

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, cela ne fonctionnera pas. La cire va figer immédiatement au contact de la chaine froide. C’est pour cela que le trempage et laisser la chaine dans le bain plusieurs minute est indispensable pour que la cire imprègne profondément tous les maillons. Votre solution s’appelle de la cire liquide ( silca secret lub) et est fait pour votre cas. Sinon vous achetez plusieurs chaines et faites une opération de cire une fois qu’elles sont toutes à refaire. Dernier point il est possible de cumuler les 2 produits. Bain de cire puis après 300 km, un coup de chiffon puis un coup de cire liquide et ça repart pour au moins 200 km.

  9. Gabich dit :

    Petit retour d’expérience.

    Vibration récurrente très désagréable dans le cadre, verdict du mécanicien : problème sur la chaîne DA 12v (neuve).

    A priori problème assez connu sur cette chaîne (ainsi que la 11v), plutôt déçu de la qualité chez Shimano.

    Remplacement par une chaîne BBB (je ne savais même pas qu’ils faisaient des chaînes…), plus aucun bruit et fonctionnement quasi identique.

    Niveau performance, je ne sais absolument pas ce que donne cette nouvelle chaîne.

  10. Gabich dit :

    Le mécanicien m’a fait comprendre qu’il y avait en effet un problème de fabrication sur certains modèles DA.

    C’est noté pour YBC et KMC.

    Merci encore pour la qualité de votre travail.

  11. Stevens dit :

    Je rebondis sur ce sujet, avec beaucoup de question avant de me lancer.

    Tu prends le sachet Silca, si tu fais tremper au bain marie le sachet, tu plonges la chaîne dedans, 5 min de trempage sur la sort et on laisse sécher.
    Les billes fondues vont devenir un bloc qui va durcir et qui fondera de nouveau quand on refera chauffer. Un sachet faisant environ 10 bains, c’est bien ça ?
    Si on fait directement dans la casserole, on garde le pain de wax dans la casserole jusque la prochaine utilisation.

    Et tous les 300km un peu de cire liquide silca tous les 200km jusqu’au 1000.

    pourquoi ne pas utiliser directement le secret lube?
    À ton avis peut on utiliser l’IFOP à la place du secret pour rajouter 200km sans que cela génère un bruit de dingue qu’il y a avec l’IFOP ?

    Et tu confirmes que eau chaude et chiffon suffit pour nettoyage d’une chaîne Waxe?

    • Alban Lorenzini dit :

      un sachet cela fait au moins 50 bains surtout si tu racles de temps en temps le fond du bloc . L’immersion est bien plus efficace pour imprégner les maillonts qu’une cire liquide. Et du coup c’est plus rapide aussi dans les tests. SI tu rallonges la durée du traitement avec du silca liquide, c’est grâce à l’immersion avant. Ce n’est pas conseillé de mélanger ufo et silca..Sinon oui un coup d’eau chaude pour faire fondre la vieille wax, un coup de chiffon pour sécher en surface et tu peux replonger la chaine.

      • Stevens dit :

        Oui donc le produit qui paraît chère à l’achat initiale mais 50 bains c’est énorme !
        Et finalement avec une chaîne propre au départ c’est super simple!
        Et tu n’as même pas besoin de nettoyer la cassette, plateaux et galets au dégraissant…finalement c’est long au départ et c’est un gros gain de temps ensuite !

        Allez hop on y passe aussi!

      • Stevens dit :

        En espérant que la chaîne soit de
        Nouveau silencieuse. Gros gros point noir de l’ufo

  12. Stevens dit :

    Salut Alban,

    Concernant le Bain de wax silca, quelle technique utilises tu ?

    Une fois que la cire est fondue, je plonge la chaîne, j enlève la casserole du feu, je remue un peu la chaîne dedans et quand la cire commence à figer sur le dessus je retire la chaîne. Y a t il besoin d’attendre si longtemps ou on peut retirer avant ?

    • Alban Lorenzini dit :

      J’utilise la résistance électrique de l’appareil à fondue en posant ma vieille casserole dessus 😉 une fois la cire fondue, je baisse l’intensité de l’appareil pour entretenir la cire à l’état liquide. Il faut surtout pas que tu retires la chaine avec déja un film de cire en surface. Tu vas galérer ensuite pour enlever les excedents. On plonge 4 à 5 min pour que la chaine soit bien à température, on remue 2 à 3 fois pendant ces 5 min histoire de faire bouger tous les maillons et ensuite je ressors la chaine.

      • Stevens dit :

        Donc sur une plaque vitro, je met au minimum histoire que ça reste liquide 5 min de trempage, et on laisse égoutter au dessus. La cire sur la chaîne étant encore à l’état liquide.

        En effet, en faisant ça, j’ai dû enlever entre les maillons des morceaux de cire qui avait durci.

        Je me suis laissé influer par certains vendeurs en ligne qui vendent des chaînes waxé qui sont littéralement blanche !

        • Alban Lorenzini dit :

          Franchement achetes toi un petit réchaud électrique car faire ça dans une cuisine…Concernant les chaines blanchies, c’est un rajout de teflon PTFE pour améliorer encore la friction en gain marginale ( 0.1 w…)

          • Stevens dit :

            Je vais utiliser aussi la base de l’appareil a fondu et mettre la
            Casserole dessus. Je pourrais le faire en extérieur comme ça 😉

            Donc laisser figer ou refroidir un peu n’a aucun intérêt ! C’est le côté non visible de la cire qui me fait douter de savoir si c’est réussi ou pas

          • Alban Lorenzini dit :

            c’est l’avantage de l’immersion, il y a pas à douter, le doute c’est sur les lubrifiants à poser sur chaine et savoir si les maillons sont imprégner en profondeur.

          • Bat dit :

            Bonjour Alban, tu penses que les produits sont toxiques ?

          • Alban Lorenzini dit :

            LA parafine ou bougie n’est pas sans risques en cas d’exposition prolongée. mieux de la faire dans une pièce aérée et pas rester au dessus du pot pendant que la chaine infuse.

          • GV dit :

            On peut aussi le faire dans une petite mijoteuse électrique 1,5 litre / 120 W. Ca fonctionne très bien pour une seule chaine (avec un seul palet de MSW v2).

  13. Nathan dit :

    Bonjour Alban,
    Que pensez-vous de CycloWax (https://www.cyclowax.com/) qui propose des solutions tout en un de melting pot et Wax. Leur solution est plutôt « innovante » et facile d’utilisation. Victor Campenaerts utilise notamment leur solution (vidéo trouvée sur Ytb).
    Cependant pas de retour sur l’efficacité de leur wax et il recommande d’utiliser un bloc de wax jusqu’à 8 fois (200g pour 3200km donc re-wax tout les env. 300km) en trempant la chaîne directement dans la cire chaude sans la nettoyer auparavant !
    Cela semble bien plus facile mais je trouve cela bizarre de passer directement la chaîne dedans. Effet marketing ou évolution ?
    Merci de ton prochain retour !
    Nathan

    • Alban Lorenzini dit :

      PAs de test d’efficacité de cette wax. Quand on voit les différences qu’on peut avoir entre une silca et une absolute black wax ( à chier). Moi sans test de chez ZFC, je ne prends le risque.

  14. Romain Loirat dit :

    Bonjour Alban
    En cherchant sur le net des chaines ybn ou kmc en 12v, je tombe sur une multitude de version. Quels sont les modèles performants que tu cites? Car par exemple on en trouve des grises normales ou des versions or voir multicolores plus cher.. lesquels sont performantes? Egalement il me semble que ybn est une marque vendue sur aliexpress on trouve leur chaine 12v (avec la boite rouge) à moins de 25 euros..

  15. Romain dit :

    Bonjour Alban, quels sont les références des chaines 12v ybn et kmc dont tu parles? Car il y en a plusieurs avec différentes couleurs..

  16. Guizzz dit :

    Bonjour Alban… Il faut compter quel gamme de prix sur une chaine KMC et YBN pour du 12 vitesses Shimano ? car il y a pléthore de choix sur le net, et si l’on suit tes conseilles et que l’on en achète 4 ou 5 d’avance pour tourner tout au long de l’année, ça peut faire une différence de budget …
    Merci encore pour la précision de tes propos dans ton travail.

  17. Guillaume dit :

    Bonjour Alban, pour dégraisser une chaine neuve conseilles tu obligatoirement un caisson ultrason? et si oui, avec un produit détergeant? ou juste de l’eau?
    Merci encore pour tes réponses

    • Alban Lorenzini dit :

      Dégraisser avec de l’eau? Il convient d’enlever la graisse d’usine avec un protocole stricte car c’est très collante et engendre des pertes de rendements rapides s’il en reste. Un bain dans du pétrole désaromatisé ( bocal que l’on secoue plusieurs fois et on recommence tant qu’il y a des résidus) ou une machine à ultrason + dégraissant spécifique fera l’affaire. Puis un rinçage à l’acétone ou alcool dénaturé 99 % finira d’enlever les derniers dépots graisseux. il existe des solutions toutes prêtes comme le chain stripper de silca sinon..

  18. Arthur Meignen dit :

    Bonjour Alban,
    J’ai relu ton article sur les performances des chaines, pour réfléchir à l’équipement d’un groupe Shimano 12 V. Les KMC X12 de l’analyse. Elles sont en plus bien placées au niveau du prix. Que penses-tu des KMC DLC 12, sorties depuis et vendues plus cher ? Sont-elles plus intéressantes ?
    Merci pour tes conseils !
    Arthur

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, je n’ai rien d’autres en tests de chaines. Cette DLC semble améliorer la résistance à l’usure qui était le point faible de la KMC 12 testée. Mais est ce que le prix vaut vraiment le coup? quasiment x3 et sans certitude sur la rapidité de cette dernière…Perso je prendrai pas le risque…surtout qu’en waxant ta chaine, tu auras au moins le double en durée de vie vs un lubrifiant huileux.

  19. Alex dit :

    Bonjour Alban,
    En longue distance, surtout par temps de pluvieux, je suis toujours déçu par les cires que j’ai testé. Je trouve les produits « huileux » plus performant sur le long. As tu des conseils pour le long (>300km)?

    • Alban Lorenzini dit :

      ZFC a fait une video à ce sujet. Il explique qu’on ne peut pas recharger une chaine waxée par de la wax liquide car le temps de séchage ( une nuit ) est pas possible à respecter. On se retrouve donc avec un produit sans efficacité et une chaine au rendement bien dérage. Il faut du coup passer sur le meilleur lubrifiant huileux actuel, à savoir le synergetic de Silca et recharger ainsi.

      • Bat dit :

        Même la cire Rex diamond ?

        • Alban Lorenzini dit :

          On peut scinder la réponse en deux. La question initiale portait sur le traitement sur des sorties longues et surtout pluvieuses. Donc oui d’accord avec toi que le test de longévité de ZFC indique bien que le rex est à 1700 km par condition sèche et tombe à 170km si c’est extrême ( avec poussière, boue etc) . Ou se situe cette cire sous une pluie battante mais sans boue?…il estime que 250/300 km est la limite et que son test par condition sèche devient vite caduque lorsque ça pleut beaucoup et tous les traitements par cire vont rapidement se dégrader après 300 km. Je partage l’avis qu’il faut ensuite passé sur du huileux pour recharger si on a pas le temps. Pas parfait mais mieux que remettre une cire et pas laisser le temps de sécher.

          • Bat dit :

            Merci, du coup tu mets du huileux sur la chaîne waxée ? Dans les wax, le trutension tungsten revendique être utilisable après seulement 5min ? Est-ce du marketing pur ?

          • Alban Lorenzini dit :

            oui c’est utilisable après 5 min, après dire qu’il est à 100 % efficace je sais pas. Mais il sèche plus vite que du Silca ou UFO ( une nuit) donc peut être interessant.

  20. Bat dit :

    Salut Alban, j’ai vu sur Silca dans une vidéo parlant du Chain Stripper qu’il préconisait de recycler l’appareil ultrason en bain pour wax avec l’avantage que cela serait encore mieux pour waxer la chaîne, tu y crois ? C’est de l’ultra marginal gain non ? L’intérêt est de le faire dans le garage pour éviter les vapeurs de cire au moins !
    As-tu une astuce pour ne pas avoir d’excès de wax sur la chaîne une fois sortie du bain ? Tu passes une microfibre une fois la chaîne installée ? Merci !

    • Alban Lorenzini dit :

      Oui c’est pas une mauvaise idée si ta machine peut monter à 75 degrés pour fondre la wax. Les US peuvent permettent de décrasser le restant de cire intermaillons et mieux faire pénétrer aussi . La mienne est limitée à 65 degrés mais ça serait presque tentant d’en changer. Enfin il faut savoir que c’est mieux de pas avoir une cire trop chaude pour éviter justement que ça s’écoute de trop quand tu sors la chaine . En coupant la chauffe, Vers 70 degrés, il commence à se former un léger voile de solidification , c’est là que la cire tient le mieux et forcement tu auras des copeaux …J’essaye de casser les plus gros copeaux en manipulant la chaine dans un chiffon oui ensuite ça copotte un peu. Pour éviter cela il faudrait presque une roue libre + cassette d’une veille roue sur laquelle tu passes la chaine pour enlever le plus gros.

  21. Bat dit :

    Merci Alban, ma machine monte à cette température, je vais tester ! Je faisais l’inverse, plutôt profiter que la chaîne est bien chaude pour éviter d’avoir de trop à retirer. Je vais me bricoler un truc avec un dérailleur pour récupérer le surplus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *