Test de roulement vibratoire chambre à Air Aerothan

Précisions des capteurs de puissance en 2021
4 juin 2021
Cadres polyvalents + roues aéro vs cadres aéro < 4000 euros
26 juin 2021

Bonjour à tous,

J’ai pu tester le roulement et confort de la nouvelle chambre à air Schwalbe Aérothan. Cette dernière fait partie des nouvelles catégories thermoplastique dites TPU. Initié par Tubolito puis suivi par Revoloop, Wolfpack, Schwalbe et maintenant Pirelli. Chaque fabricant propose ainsi des petites variations de compositions pour trouver le bon compromis poids, roulement, solidité, confort. Dans mon précédent article, on a déja pu constater quelques différences non négligeables avec quelques déceptions au programme. Entre solidité des valves et collage défectueux , fragilité à la perforation ( l’inverse des communiqués),  inconfort pour les plus light ou  roulement quelconques pour les versions à 40 g, je ne préconisais pas ces nouvelles chambres hors de prix pour le moment. Confort et roulement maximal étant toujours en faveur des chambres à Air Latex pour 4 fois moins chère.

Pour tous les détails techniques et communiqué officiel, je renvoie comme souvent un lien vers le descriptif complet chez Matosvélo.

Mon exemplaire est pesé à 45 g en valve 40 mm soit 4 g de plus que la théorie. En regardant les autres tests sur le net, c’est bien le poids le plus souvent mesuré, aucunes sont à 41 g. Les valves de 60 à 80 mm semblent arriver. Schwalbe commercialise des prolongateurs spécifiques si besoin. J’ai utilisé un des mieux pour gonfler sur ma jante de 45 mm.

Au pré-gonflage, le tube se forme et est très compact, c’est vraiment facile de l’insérer entre le pneu et la jante. Un bon point car les chambres à air extensibles comme le latex ou le butyflex de la Panaracer R’air se détendent un peu plus même sous une faible pression pour les déployer.

Pour ce test de roulement, je décide d’ajouter un test avec des vibrations en fixant sur mon roller une bande de papier abrasif pour meuleuse….( Grain 80) . Quelques essais de ressentis et tenue/dégradation dans le temps mon convaincu de continuer le test. Même après une dizaine de passages dessus de la roue avant, la bande ne marque pas et ne se détruit pas. Par contre on ressent bien les vibrations supplémentaires. Mon but est donc  de comparer la consommation en watts sur le rouleau lisse puis de passer sur la bande rugueuse. Comparer ainsi plusieurs chambre à air et voir celle qui propose le moins de perte sous la vibration.

J’oppose pour ce test la chambre à Air Vittoria Latex, la TPU Wolfpack puis plus bas la Panaracer R’air et une chambre Butyl de base Michelin Airstop A1.

 

 

Le pneu utilisé est le Hutchinson 11s Fusion Galatick toujours une référence pour le confort selon moi et qui semble le moins impacté par un passage sol lisse / rugueux comme déja mesuré par Tour sur leur test de roulement pendulaire. C’est lui qui perdait le moins de rendement donc potentiellement qui pourrait ne pas trop perturbé mon test de chambre à air sur les vibrations…( à discuter)

 

 

La procédure de test reste la même que pour les pneumatiques en changeant seulement la chambre à air à chaque fois. La vitesse est de 43 kmh ( 75 trmin maintenu sur 52×11) sur roller et la consommation en watts pour maintenir cette vitesse est mesurée par capteur SRM calibré. Gonflage à 6 bars. Le protocole est le suivant : 5 min d’échauffement puis mesure du roulement. 10 min entre chaque test.  La différence de mesure d’une chambre  à l’autre permet d’extraire un rendement comparatif. Les écarts importants sur roller entre 2 chambres à air ou pneus sont du au point de mesure des rouleaux et expliqué ici . Sur un macadam plat il faut diviser les écarts par 4.5 puis encore appliquer une division de 43/30 pour avoir un comparatif à 30 kmh et se situer par rapport au valeur du site BRR ou multiplier par 45/43 pour les vitesses à 45 kmh d’ Aerocoach. Ci dessous on peut retrouver mon tableau de mesures. VIttoria en jaune bande lisse puis deux fois la  bande rugueuse , Aérothan en Rouge, Wolf pack en vert et denouveau Vittoria en Bleu pour confirmer qu’il n’y a pas eu de dérive sur le test. Il faut bien contrôler la température de la pièce car le roulement va dériver avec chaque hausse ou baisse de 1 degrés de celle-ci. J’estime à 2 watts/degré sur Roller. L’enregistrement fait par compteur Powercontrol 8 juste à coté de moi n’est pas idéal pour la température mais je surveille celle ci par un thermometre déporté et brasse l’air par ventilateur pour éviter tout échauffement localisé.

Le roulement avec la Vittoria passe de 163 w à 184 w sur la bande rugueuse. On voit bien sur le graphique que les 2 passages sur la bande vibratoire entrainent une augmentation immédiate de 21 watts à 75 trmin. Pour un correctif condition réel à 30 kmh, ces 21 watts Roller représentent donc une hausse de 3.25 watts à 30 kmh. Est ce réaliste? Je pense que oui en m’appuyant sur les données de TOUR.

En effet ces derniers ont testé plusieurs configurations de pressions et pneumatiques entre macadam parfait et rugueux. CI dessous on peut par exemple constater  qu’une paire de  GP5000 TL 25 mm à 7 bars perds 7.6 watts sur le rugueux, soit 3.8 w / pneu à 35 kmh ou encore  3.3 w à 30 kmh. Tubeless vs chambre à air Latex, le roulement et comportement sont quasi identiques , je pense que mon bricolage est interessant puisque l’ordre de grandeur semble le même qu’avec les résultats de Tour, j’ai donc continué mes essais.

L’Aerothan obtient déja 166 watts sur Roller soit 3 watts de plus que la Vittoria. En réel,  à 45 kmh et pour une paire , on a donc la conversion :  ( 3 / 4.5)  puis multiplié par  ( 45 /43 )  et encore x 2 pour la paire = 1.4 watts. Soit la quasi même différence avec la Vittoria trouvée par Aeroach :

Le test vibratoire donne 189 watts soit 23 watts de plus ou encore 2 watts Roller de plus que la Vittoria.

La TPU De Wolfpack pesée à 27 g donne 165 watts Roller, on reste dans une certaine logique des chambres TPU. Plus c’est light et moins il y a de résistance au roulement sans atteindre celle du Latex ( Ex Révolopp sur Test Aerocoach).  Par contre sur le test vibratoire, on observe une forte dégradation du roulement avec 190w mesurés. 5 watts de plus que la VIttoria soit 1 watt de perte en réel si on roule vers 35 kmh sur un macadam rugueux. Cela conforte mes ressentis de vibrations lors du test Wolfpack et la livraison des roues en chambres TPU où j’avais trouvé ces dernières assez inconfortables.  La dernière mesure de la journée en remontant la Vittoria semble ne pas montrer de dérives du test. Je retrouve bien 163 w mesurés et 20 à 21 watts de plus sur le test vibratoire. Les plus vigilant remarqueront que je n’ai pas totalement respecté le temps d’échauffement des pneus, c’était une simple vérification et je sais par expérience que passé 3 min d’échauffement le résultat ne change quasiment plus, 1 watt maximum.

La deuxième partie des test a concerné les chambres à air butyl de 70g et 100 g pour voir si les vibrations engendreraient encore plus de pertes ou non. J’ai opposé Vittoria latex vs Panaracer R’air vs Butyl Michelin A1.

Procédure identique avec début sur la Michelin puis Panaracer puis vérification avec la Vittoria. 175 watts de consommation sur rouleaux vs 161 w pour la Vittoria. On note que le résultat de départ de la Chambre latex est un poil plus bas que la veille ( 161 w vs 163 w) . Condition de températures, pressions, précision du protocole…  L’important reste l’écart le jour du test entre chaque changement .

On a donc 14 watts d’écart entre Michelin vs Vittoria  ou 2.1 watts réel à 30 kmh / 2. 6 w à 40 kmh et 12 watts entre Panaracer et Vittoria ou 1.83 watts réel à 30 kmh ou 2.4 watts à 40 kmh. Le communiqué Schwalbe annonçait 2.6 watts entre une chambre à air Latex et une butyl standard à 40 kmh et 2.1 watts avec une chambre à air light 70g comme la Panaracer. Mes résultats semblent donc assez proches , la différence ici est le pneu utilisé ( TT 25 mm ) et la pression 8 bars:

On pourra noter que Schwalbe a du prendre une bonne chambre à air Latex pour ce comparatif. Si on suit les tests d’Aérocoach ou mes résultats, l’Aerothan peut faire  jeu égale avec une Michelin Latex.

Pour en revenir au test vibratoire sur roller des Butyl, la Michelin obtient 202 watts soit 27 watts de plus que sur la partie lisse et la Panaracer 24 watts de plus. On a donc la hiérarchie suivante pour les pertes vibratoires à 6 bars: Latex ( 21 watts),  Aaerothan ( 23 w) , Panaracer ( 24 w) , TPU ( 25 w) et butyl 100 g ( 27 w) . Cela suit une certaine logique vs le ressenti du confort sur la route. Nul doute qu’un test à 8 bars amplifierait ces écarts d’où encore une fois l’importance de ne pas trop gonfler.

L’Aérothan pourrait donc être un compromis intéressant de roulement confort et résistance si les données de Schwalbe sont justes. Ces derniers annoncent une  résistance à la chaleur record avant éclatement sur freinage puissant ( même jante carbone patins) et une résistance à la perforation interessant aussi sur simulation de nid de poule. Il sera bon de valider la perforation par aiguille / pression calibré également.

 

 

Ce test de roulement et vibrations est plutôt une bonne surprise pour valider les qualités de l’Aerothan. Le confort semble peu dégradé pour un roulement tout à fait correct (au niveau d’une Michelin Latex) . Mes ressentis sur route sont plutôt bons aussi, difficile de dire à 6 bars si on roule sur du latex ou l’Aérothan. Pour les freinages sur roues carbone à patins, voilà certainement une excellente alternative au Panaracer R’air que je recommande depuis des années surtout sur l’avant pour limiter les risques d’échauffement en descente de cols. Pour les perfectionnistes du ratio poids/roulement, on peut faire un rapide calcul : en supposant une montée de col à 20 kmh à 5 % , le roulement d’une paire Aerothan vs Vittoria Latex sera dégradé de seulement 0.65 watts sur un très bon macadam et jusqu’à 1 w sur bitume très dégradé, si on en suit mes résultats vibratoires. Gagner 2 x 30 g sur une paire de ch latex ne permettra pas de compenser la perte de roulement, seulement de l’atténuer de 0.2 watts maximum….Reste donc 0.45 w à la faveur des meilleures chambres Latex sur cet exemple. Reste à confirmer la fiabilité, j’ai pu lire quelques soucis de valves et aussi de l’efficacité des patchs de réparations. On peut espérer des correctifs rapides de Schwalbe et je prends volontier l’avis des lecteurs qui auraient essayé. De mon point de vue et si on doit mettre 25 euros dans une chambre à air TPU, il faut choisir ces Aerothan pour leur ratio confort/roulement bien supérieur.

 

27 Comments

  1. gagnaire dit :

    bonjour
    concernant mon experience:
    d’abord essai avec les tubolitos que j’ai abandonné ( crevaison et fuite au niveau de la valve)
    puis essai avec aerothan ( 1200 km): pour l’instant trés bien, pas de crevaison et à mon niveau confort identhique avec les caa conti light
    je suis actuellement en essai avec les pirelli: pour l’instant pas de crevaison aprés 500 km; je trouve un meilleur rendement en montée que les aerothan mais c’est juste mon ressenti personnel
    montage pneu trés facile avec les pirelli ( conti 5000)
    donc pour moi aerothan recommandée; pirelli prometteur; tubolito à eviter
    juste limité par la longueur de valve de 40mm des aerothan

    • Alban Lorenzini dit :

      Merci pour ce premier retour. A 30 euros la Pirelli, j’espère qu’il y aura un petit gain à aller chercher avec les 35 g annoncés . J’attendrai des tests Aérocoach ou Brr pour confirmer le roulement. De mon coté je peux pas tout acheter 😉

  2. gagnaire dit :

    oui je lai surtout prise pour sa valve de 60MM pour eviter les prolongateurs avec les aerothan

  3. Eric dit :

    Comparatif très complet et données intéressantes en faveur de l’Aerothan.
    Pour ma part, crevaison avec la version race à 45g. Le patch de réparation spécifique Schwalbe s’est étiré au fil des heures et de l’air s’échappait sur les côtés. Hormis cela très bon ressenti sur route.

  4. JLM dit :

    Bonjour, avez-vous essayer de monter les chambres à air (latex ou autres) avec du talc pour voir si il y avait une amélioration du rendement ? La présence de talc entre la chambre à air et le pneu peut permettre une diminution du frottement entre la chambre à air et le pneu et donc une diminution des pertes par frottement. C’est de toute manière utile pour facilité le montage.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, je n’ai jamais fait de tests précis avec ou sans. Les chambres à air sont livrées pré-talcqué. Possible qu’en rajouter un peu améliore de 0.1 ou 0.2 w mais pas plus. Ch Latex vs liquide 20 ml dans un pneu tubeless, je n’ai jamais mesuré de différence de rendement. Confirmé également par le site Bicyclerolling résistance et Aérocoach. DOnc jamais été plus loin mais nul que c’est un gros plus au montage.

  5. Joseph dit :

    Bonjour Alban, encore une fois, merci pour vos tests. A ce jour, je n’ai pas encore osé tester les nouvelles chambres à air en TPU, à cause des mauvais retours qu’on peut lire ça et là en matière de confort notamment. A lire votre test, on comprend que le modèle Aérothan de Schwalbe se démarque favorablement de ses concurrents en matière de confort, c’est une bonne chose. Je vais pouvoir m’en acheter alors 😉 Merci encore pour votre travail.

  6. Bonjour Alban,

    Merci une fois de plus pour cet essai très intéressant ! Je pense qu’un autre point différencie également les chambres à air : le tenue de route et les sensations retournées. Suis-je le seul a trouver que le vélo est moins confortable et très dur à placer en descente avec des Tubolito ? J’ai du mal avoir confiance avec ces chambres, je préfère largement des Conti Supersonic montées avec du talc. On accorde beaucoup d’importance aux pneumatiques mais je pense que les chambres utilisées sont aussi très importantes pour avoir un bon rendu.

    Julien

    • Alban Lorenzini dit :

      Absolument c’est le jour et la nuit entre une tubolito qui tape et une latex qui amortie la route. Le comportement du meme pneu donc du vélo est totalement différent. Je pense avec le recul que les TPU de base sont horribles et à bannir. Il faut des mélanges de compositions comme aérothan ou peut être la Pirelli pour ne pas perdre en confort sinon poubelle !

      • Bien d’accord, et je pense que c’est pour cette raison que je n’ai jamais vu une roue de pro avec une valve orange 🙂

        Là où j’ai trouvé cela très flagrant c’est lors d’une crevaison en descente sur la roue avant, j’ai réparé avec une Tubolito car plus compacte dans le maillot. Je me suis arrêté pour vérifier mon remontage après quelques centaines de mètres tellement le vélo était « bizarre » !

  7. Steve dit :

    Bonjour ,

    j’ai tester les tubolitto et même réparer avec des simple rustine autocollante je testerais des pirelli fin du mois afin des les comparer avec des vredestein en latex mais pour les avoir en main elles sont fabriqué en Autriche et hormis la couleur jaune ce sont des tubolitto même inscription sur le tpu et même les conseils d’installation sont très très similaire.

    • Alban Lorenzini dit :

      MErci pour l’info, donc ça serait pas le top, à suivre !

      • T'hooft dit :

        il me reste une tubolitto je testerais et essayerais de comparer mais ce seras sur routes ouverte entre les pirelli la tubo et les latex ,peux être la composition des pirellis n’est pas identique au tubo et que les performances confort …. sont meilleures. si tu veux je peux t’envoyer des photos

  8. Fred dit :

    Bonjour,
    Sur mon vélo de chrono j’ai du monter après crevaison sur des Mavic CXR 60 à pneu (ceux avec la bande aero) des chambre a air tubolitto. Ce montage a été imposé car plus rien en valve de 80mm.
    J’ai effectué plusieurs montés de col (Izoard) pour embrun sur 2 années. Pas de soucis de dégonflement et/ou valve. Est ce du a un lot retravaillé ou bien un coup de chance?
    Je n’ai pas remarqué de soucis de vibration mais bon nos routes sont tellement en mauvaise états que je ne me suis jamais dit que cela venait en partie du combo pneu/chambre.
    Je pensais mettre les mêmes en valve standard sur mon route mais je vais essayer ces Aérothan, si le Pirelli sont les mêmes que mes oranges…

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, si vous venez de chambres à air butyl standart, vous ne pouvez pas sentir de différences de confort c’est identique. Aerothan + prolongateurs devraient vous changer le confort.

  9. Chris dit :

    Je roule depuis leur sortie avec 1 Tubolito à l’avant (et Michelin latex derrière) + 2 Tubolito en dépannage. Aucune crevaison avec la Tubolito. Pour le confort, dur à dire, j’étais en Conti Race light avant, je n’ai pas senti de différence notable.

  10. Igor dit :

    Pour le confort on oublie souvent les qualités du cadre. Mon Look 785 RS n’est pas un vélo inconfortable. mais même avec les ksyrium pro UST et pneus TL en 25mm à 6 bars, il est sensiblement moins confortable au roulage que le Time NXR (et Izon) en Astérion E one, pneus TT 23mm à environ 7.5 bars

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, tout à fait, vous pouvez d’ailleurs voir sur mon dernier article que le LOOK 795 n’est toujours pas terrible question confort vs la concurrence. J’encourage de mettre du 28 mm et rouler à 5 bars sur celui ci …

  11. Steve T'hooft dit :

    Bonjour à tous

    petit retour d’experience sur mon look 795 rs pour comparer hormis les chambre rien n’as ete modifié

    alors j’avais des vredestein latex en 47mm pour les valves 58 gr et je suis passée aux chambres tpu Pirelli en 60mm pour les valves poids de 37gr
    le montage est un peux plus facile sur les chambres tpu de par leurs taille réduites mais il y as un mais les tubolitto que j’avais et qui ont roulé 3-4000 km sont déformer je m’explique la chambre a prit la forme de la jantes ainsi qu’une déformation de celle ci au niveau des trous dans le fond de la jante je pense qu’une fois monté on n’y touche plus. J’etais au moment des test des tubolitto avec des jantes reynolds dv46 en freins a patins et pneus conti gp5000. les chambres pirelli n’ont que quelque centaine de km et sont monté sur mon look avec des disques mais d’après mon ressenti et visuellement hormis la couleur pirelli ou tubolitto sont identique.

    poids avantage au tobolitto et pirelli
    montage petit avantage au tpu
    confort avantage aux latex
    tenue de la pression leger mieux sur les tpu
    après démontage avantage au latex les tpu se marque au niveau des trous de jantes ainsi que déformation

    je pense que les chambre tpu serais a utiliser pour le dépannage et si utilisation courantes avec des pneus au flanc souple style vittora corsa ou veloflex ou autres flanc cotton les latex mieux sur des pneus plus rigide style conti gp5000, jattends deux pneus pirelli race en 26mm pour continuer les test si vous avez des question n’hésitez pas

    • Alban Lorenzini dit :

      Merci pour les retours!

      • Steve T'hooft dit :

        Bonjour a tous ,

        Pour conclure sur les chambre Pirelli après 3 semaines couplé avec de Michelin endurance j’ai changer mes pneus et les chambres sont déjà très distendues et marqué au niveau des trous dans la jantes avec les pneus Pirelli le confort s’améliore de part la plus grande souplesse des flancs. Le mieux reste quand même les chambres latex il ne manque qu’une chose que les fabricants nous fassent des valves plus longue que les 47 mm actuel .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *