Cadres Aéro 2021
14 décembre 2020

Bonjour à tous,

Reprise des articles sur l’amélioration matériel après une petite pause hivernal. Il faut dire que les nouveautés et tests techniques en provenance de l’Allemagne étaient peu fournis ces derniers temps. Ma collecte d’informations étant suffisante maintenant, je peux faire un point sur la performance pneus / tubeless pour 2021 puis un point aéro sur le prochain article.

Le premier point vient de l’amélioration du roulement grâce à la largeur de jante. Suite à mon article sur les largeurs de roues ,  je m’interrogeais déja sur l’amélioration du roulement passé une certaine largeur pour une dimension de pneu donnée ( ex pneu de 25 mm mesuré 28 mm sur une jante interne de 20 mm) .

BRR s’est penché sur la question en mesurant l’impact des largeurs de jantes sur le roulement de 3 tubeless 25 mm des plus rapides du marché ( 5000 TL, Corsa S TLR, PRO ONE TLE).

Même s’il a fait des mesures sur des largeurs de jante interne  allant jusqu’à 26 mm ( jante de gravel) , je m’attarde uniquement sur ses résultats de roulement adapté à un usage sur route. Donc pour un montage de pneus sur des jantes mesurant  18 mm et 22 mm interne ( DT Swiss 460 et 500 avec même moyeu Shimano LX 670) .

La mesure moyenne des tubeless de 25 mm pour 7 bars passe de 26.4 mm sur la 18C à 28.1 mm sur la 22 C. La hauteur ne bouge quasi pas avec 23.7 mm.

 

Concernant la mesure du roulement, on peut constater ci-dessous que celui-ci n’est pas amélioré par une jante large. C’est identique.

Cela confirme mes mesures et observations qu’une jante large n’améliore pas ou peu le roulement. J’avais déja eu des doutes sur des tests de roulements terrains en 2014 avec un pneu GP4000S 2 25 mm mesurant 28 mm sur une jante no tube de 17.5 mm interne et je ne trouvais pas de gain vs le même pneu monté sur une jante de 15 mm interne et mesurant 26 mm dessus.

On visualise bien ce phénomène d’extension de volume vs largeur de jante avec le GP4000S 2 avec une nouvelle fois ce graphique de chez Silca. Entouré en bleu on constate qu’un pneu de 25 mm sur une jante de 19.5 c fait la même largeur qu’un 28 mm sur une 15 C.

 

Mais si le roulement n’est pas identique, c’est à cause du volume du pneu. Un pneu prends de la largeur sur une jante large mais peu de hauteur. On le remarque bien sur le graphique , le pneu de 28 mm fait 1.5 à 2 mm de plus en hauteur que le 25 m sur la même jante. Une étude Mavic confirme également qu’il vaut mieux prendre un pneu plus large pour gagner du volume d’air:

L’augmentation du volume d’air associé à un pneu plus large de 3 mm ( 25 à 28 mm) permet de mieux supporter l’écrasement sous le poids du coureur.  L’empreinte laissé au sol par le pneu de 28 mm sera plus large mais moins longue  que le pneu de 25 mm pour une même pression, ainsi le roulement sera meilleur comme illustré par le document Continental.

Un pneu comme le GP5000 se déforment moins avec la largeur de la jante que l’ancien GP4000. La règle , si l’on possède des roues aéro ,  est donc de trouver le pneu qui une fois monté sur la jante , vient affleurer la largeur externe mais surtout ne pas dépasser ( engendrant des pertes aéro au niveau de la liaison roue/pneu ) . Cela reste un phénomène complexes dépendant aussi de la forme de la jante et de la forme du pneu une fois dessus…le GP4000S 2 23 mm se déformait beaucoup mais avait une forme parfaite sur une jante de 17 mm interne comme le test réalisé par Swiis Side sur leur Hadron classic 62 mm vs des pneus de 25 mm. Le GP4000 23 mm mesurait 26 mm sur du C17 et la largeur max de la jante Hadron était de 27 mm, donc il l’affleurait à peine,  engendrant une grande performance aéro générale ( courbe bleu clair) . Même si cela n’arrive pas souvent, mais en cas de vent latéral s’engouffrant à -15 degrés dans la roue par 45 kmh de vitesse de déplacement, le GP4000 23 mm permet d’économiser 20 watts vs un Turbo Cotton. Un GP5000 25 mm économise encore 12 watts vs Turbo Cotton.

 

Ce graphique associé à celui ci dessous démontre que le faible gain de roulement ( à 30 kmh) engendré par un passage d’un 23 à 25 ou 28 mm ne peut compenser les pertes aéro surtout en cas de vent latéral important. Même s’il faut multiplier les résultats de roulement par 1.5 pour une conversion à 45 kmh vs 30 kmh, on est encore loin du compte

Par exemple, un GP5000 28 mm monté sur une jante de 18 mm interne ( étude FLO cycling ) va offrir 0.00018 m2 de surface frontale supplémentaire qu’un GP 5000 25 mm, soit 2.1 watts de pénalité aéro à 45 kmh ( vs 0.75 w de gain de roulement à 45 kmh) . Le gain de roulement ne suffit donc pas à compenser la perte aéro à pression égale et largeur de jante égale.. Il faut donc rester sur du 25 mm ( compromis confort, roulement, aéro) à l’avant mais le 28 mm est envisageable à l’arrière car comme déja vu dans mes précédents article car 80 % du résultat de résistance aéro engendrée par une paire de roue est donnée par l’avant.

Ce premier paragraphe peut donc se conclure ainsi: le roulement d’un pneu de même taille n’est pas amélioré sur jante large ( 18 à 22 c ) et le passage à un pneu de 28 mm engendre trop de résistance aéro par rapport au gain de roulement. Cette remarque est valable pour des vitesse de déplacement entre 30 et 45 kmh. Le point d’équilibre roulement / aéro pour 25 vs 28 mm en  GP5000 se situe vers 28 kmh. En effet à 28 kmh, la surface supplémentaire du 28 mm engendre 0.5 watts de résistance aéro en plus, soit aussi la différence de gain de roulement d’après Brr. Il faut donc rester sur du 25/26  mm qui  reste un bon compromis roulement / aéro / confort.

Concernant les pneus de 25 mm, le magasine Rennrad a fait un gros test de pneus / tubeless dernièrement et j’encourage encore une fois les lecteurs à soutenir leur travail en achetant l‘édition numérique pour lire l’ensemble des résultats. Le banc de roulement utilisé est celui de chez Schwalbe, avec une vitesse de 30 kmh et un appui de 50 kg sur une surface lisse. La roue de test proposait une largeur interne de 19 mm et les pneus gonflés à 7 b. Concernant le roulement , plus la valeur est basse en watts et moins il y a de résistance à l’avancement. Les pneus ont été testé avec une chambre à air butyl standard 100 g et les Tubeless sans chambre à air. L’article ne précise pas si du liquide a été ajouté ou non, ce qui pourrait avoir son importance sur le roulement. Concernant les tests de perforation ( bande de roulement sur le dessus, coté) plus la valeur est élevée et mieux c’est.

On retrouvera un ensemble de leur mesure ci-dessous et pour le détail de chaque pneu, je laisse les lecteurs acheter l’édition numérique.

Une nouvelle fois Continental et Schwalbe dominent les comparatifs. Le fameux ratio résistance, roulement jouent clairement en leur faveur sur les versions pneu et tubeless. Le Schwalbe Pro one TLE pourrait être un choix intéressant avec un poids contenu ( 236 g) , une bonne résistance et un très bon roulement ( 12.3W ). Seul le GP 5000 TL arrive à faire quasiment aussi bien en roulement ( 12.5 w)  mais est bien plus lourd ( 312 g) . Ceux qui l’on utilisé savent aussi combien il est difficile à monter. Lors de mon test du Schwalbe j’avais noté un montage plus facile que le 5000 TL mais un roulement moins bon de 1.1 w, confirmé aussi par BRR. Hors ici, le TLE semble plus rapide de 0.3 w. Est ce que son faible poids 236 g donc en tolérance basse vs 312 g du Continental ( tolérance haute) en est la cause? une amélioration de la bande de roulement depuis mon test et celui de BRR? possible !

Swiss SIde confirme également l’aéro des nouveaux Schwalbe TT, Tubeless et pneu en les validant comme les meilleurs du marché avec les Conti 5000. Ce nouveau TLE pourrait donc être une alternative intéressante au 5000 TL pour ceux qui veulent tenter l’essai du tubeless.

Personnellement je resterai sur un combo Pneu + Chambres à air latex si on cherche la meilleure option roulement. D’après les mesures réalisées par Roadbike sur le même banc de roulement, le passage d’une chambre à air Butyl standard 100g à Latex permet d’économiser 3.5 w par pneu.

Le pneu GP5000  mesuré à 15.7 w passera donc à 12.2 w avec une chambre à air Latex. Attention aussi au roulement annoncé pour les tubeless, Aerocoach a mesuré l’impact du liquide sur le roulement à 45kmh et par paire de tubeless 5000 TL. Celui-ci peut être dégradé de 4 w / paire entre rien mettre et 55 ml de liquide. Si on rajoute 30 ml de liquide  Il faudra certainement rajouter 0.5 w / tubeless à 30 kmh aux données  Rennrad qui est bien le minimum si on souhaite reboucher. Pour tenir 6 mois sans recharger, il faudra prévoir  50 ml soit 1.2 w de pénalité / tubeless .

Du coup on s’aperçoit que le couple pneu + chambre à air latex ou type TPU Aérothan ( très résistante) , peut être un choix payant surtout avec les roues à disque qui ne font plus risquer l’échauffement de ces dernières. Toutes ces données sont issu de mesures sur des surfaces lisses. On sait grâce à TOUR et leur mesure de roulement sur bitume rugueux ( cf photo ci dessous) , que les Tubeless se comportent mieux que les pneus équipés de chambre butyl. Les phénomènes vibratoires engendrent un décrochage plus rapide des pneus + butyl vs tubeless ou Pneu + ch latex.

Pour revenir aux essais chez Aerocoah, ils ont aussi completé leur tableau de nouveaux roulements pneus/tubeless.

Les données donnent la consommation à 45 kmh pour une paire de pneus/tubeless avec chambre à air latex ou 30 ml de sealant. Il faut donc diviser par 2 et ensuite par 1.5 pour retrouver la consommation d’un pneu à 30 kmh. Leurs données confirment par exemple qu’un couple GP5000 + ch latex ( 27.2 w) est plus rapide que la version GP5000 TL + 30 ml ( 28.5w). Ceux qui auront fait le calcul, ils trouveront 9.5 w de consommation en roulement pour un GP5000 TL à 30 kmh  alors que Rennrad annonce 12.5 w et BRR 8.3 w ! Chaque protocole de test donne une valeur différente. BRR mesure sur une roue avec un diamètre de 80 cm et surface dentelé, Aérocoach extrapole la mesure issu d’un roller comme moi et Schwalbe Rennrad utilise une roue de 100 cm mais lisse..Difficile de savoir où est la vérité .

Car on voit bien qu’en fonction de point de contact la déformation du pneu va être totalement différent d’un moyen de mesure à un autre engendrant des déformations différentes donc des résistances au roulement différente; On comprends ainsi que mes mesures sur roller amplifient beaucoup plus le roulement ( x 4.5) qu’une mesure sur roue à large diamètre..J’en tiens toujours compte en redivisant mes résultats par 4.5.

Un banc de mesure possédant une bande de roulement à plat pour simuler au mieux la réalité sera le mieux et j’y travaille actuellement avec une école d’ingénieur. Mais les contraintes et la mise au point ne sont pas simple, le temps de développement est beaucoup plus important que prévu  :

Un autre exemple de différence importante d’un banc à l’autre est trouvé avec le nouveau Tubeless Pirelli Race SL. Il est donné moins rapide que le GP 5000 TL chez Aérocoach comme chez Rennrad/Schwalbe. Mais l’écart est différent: annoncé 3.3 w moins rapide à 30 kmh que le 5000 TL chez Rennrad, il est mesuré aussi à 3.2 watts moins rapide chez Aérocoach mais pour une paire et à 45kmh !  soit 1.1 w si on le mesure à 30 kmh et par pneu. Ce n’est plus la même chose…Si 1.1 w est le bon résultat et que le grip + confort/mise en place est bien meilleur pour le Pirelli, on peut penser l’essayer. Mais si 3.2 w est le vrai écart soit 6.4 w par paire, ça fera pencher la balance pour le roulement du GP5000 TL. Pour se rendre compte, 6 w de gain de roulement permet de passer de 20 à 20.3 kmh dans un col de 5 % pour 70 kg montant et 260 w produit. C’est 25 à 30 s  de gain sur 10 km.

Pour le moment et pour conclure sur le roulement 2021, le Veloflex Record n’est toujours pas détroné en champion de la plus faible résistance au roulement. Mais il reste trop fragile pour être envisagé hors grimpée ou vélodrome. Les Michelin TT  25 mm et Corsa Speed TLR 25 mm sont les premiers pneus possibles pour tenter des chronos références sans trop risquer la crevaison à la première sortie ( attention au grip du corsa speed toutefois si route très sinueuse) . Ensuite les GP5000 ou PRO ONE TLE sont des bonnes références grip, confort, roulement, résistance pour tout type de sortie.

 

 

 

 

 

35 Comments

  1. philippe dit :

    bonjour alban
    merci pour ce blog ,mine d’informations.
    actuellement sur une paire de bora ultra 35 ( largeur 17mm interne et 24,2 externe) freinage patins , je met un conti 5000 en 23 mm à l’avant et 25mm à l’arriere.
    pression de gonflage à 7.5 bar
    ce choix est’il adapté ou bien vaut’il mieux aussi un 25 mm à l’avant?
    je remarque que le 23mm semble bien adapté à la largeur de la jante; le 25 semble légérement débordé.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Nul doute que le combo 25/23 est parfait pour cette paire de roue. 7.5 b me parait peut être un poil fort pour l’avant, quel est ton poids?

      • Cyrille dit :

        Bonjour Alban, article intéressant surtout en mettant en relation gain en roulement et gain aéro avec sa propre vitesse d’évolution.
        La plupart de mes sorties sont à 30km/h de moyenne donc visiblement il faut que je me concentre sur le gain aero et pas sur l’aspect roulement.
        Mes roues carbones ont un profil en U de 38mm, largeur interne 19mm et externe 26mm (bon au pied à coulisse je mesure 26,4mm). J’ai installé dessus des Schwalble Pro One TT (version tle) avec des chambres à air latex Vredestein. Je mesure à 7bars (je pèse 65kg) une largeur de pneu de 27,6mm donc un débord du pneu de 0,6mm de chaque côté.
        De ton point de vue ce montage pourrait-il être optimisé ?

        • Alban Lorenzini dit :

          Sur mon article des largeurs de roues, je préconisais du 28 mm externe pour du 19 mm interne et un pneu de 25 mm. Comme tu l’as mesuré avec 27.4 mm, la cote de 28 mm ext serait parfaite. 26 mm externe il faut rester à 17.5 mm interne pour contenir un pneu de 25 mm, c’est la cote des bikebeat, mon choix référence. 7 bars sur un pneu qui mesure 27.4 mm pour 65 kg c’est déja trop. à 6.5 bars, tu gagneras en confort et un peu en aéro puisqu’il sera un peu moins ‘ poussé ‘ par la chambre. MAis avec des sorties à 30 kmh on est quand meme proche de l’équilibre Aéro/roulement. ET comme c’est pas la cata ton montage et que tu as choisis un pneu ultra rapide et aéro, ça sera difficile de trouver mieux. Un Corsa speed TLR pourrait rouler plus vite et moins se déformer mais le grip et l’aéro sont je pense moindre que le pro one TT. Pour gagner un peu en aéro et toujours profiter de son roulement, il faudrait choisir un modèle de jante mieux adapter avec un profil un poil plus haut aussi.

        • Laurent dit :

          Merci Alban pour cet article. Dommage que je ne parle pas l’Allemand car la presse française est bien pauvre sur le sujet.
          Surpris par les performances des pneus Cadex chaussés actuellement sur mon Giant. De plus, les nouvelles roues Giant/Cadex sans crochet limitent les choix de pneus. De plus si j’ai bien compris, le combo pneu + chambre n’est pas possible. Donc tubeless obligatoire. A priori les schwalbe version TLR passent, donc ils remplaceront mes Cadex. Sinon me concernant, triathlete longue distance, je roule toujours en course sur Continental compétition boyaux, jamais crevé. Valeur sûre.

          • Alban Lorenzini dit :

            En effet je n’ai pas compris les choix de Giant pour leur dimensionnement de roues compeltement dépasser ni les pneus associés. Déja que le TCR n’est pas un vélo rapide mais associé à leur roue + tubeless TRR, là on tient un sacré retour en arrière. 20 w de perdu sur les pneus des GP5000 TL, on croit rêver. Concernant les boyaux competition, même si c’est des bons boyaux, cela rester 6 watts moins rapide qu’un GP5000 soit 12 watts par paire à 30 kmh ou encore 15 watts facile quand on roule vers 35kmh. Pour un triatlète qui est sensé rouler souvent vers 35 kmh, c’est un gouffre qui se paye cher de vouloir rester en boyau ! sans compter l’aéro des boyaux bien moins performant que les GP5000. JE vous conseille donc de prendre de bonnes roues aéro à pneu et pour passer un gros gap dans vos chronos en compétition.

          • Laurent dit :

            Merci Alban, pour votre réponse, certainement ce qui m’a coûté la victoire sur les championnats du monde 70.3 à Nice en 2019 en GA 40-45 derrière un certain A. Vinokourov pour 13 secondes.
            Sinon pour revenir sur le choix de Giant, le dernier TCR 2021 est quand même meilleur que l’ancienne version. Les nouvelles roues SLR 1 sont en 19,4mm en interne et seulement 23mm en externe. Le 25mm en externe m’aurait semblé plus approprié. L’an dernier l’équipe CCC équipée en Giant roulait avec les roues Cadex qui présentent le même profil.
            Enfin, je pense que cela va te surprendre, j’avais fait un passage pendant un an chez Canyon sur un Aeroad mais pas convaincu. Certainement dû aux jantes des 62mm.

            Désolé pour ma réponse dans le mauvais fil.

          • Alban Lorenzini dit :

            Bien, désolé d’apprendre cela et rater la victoire si proche à cause des pneus. Nul doute que la meme paire de roues équipée de GP5000 aurait permis de gagner au moins 5 min. Le cadex est bien plus confortable qu’un aéroad, c’est certain.. Pour rendre polyvalent un aéroad, il faut le rouler avec des roues de 45 mm et des chambres latex. La performance aéro du cadre est meilleure que le giant mais surtout le couple vélo + coureur qui est bien meilleure avec l’aéraod. Mais oui faut supporter la position …enfin ce n’est pas parce qu’une équipe pro roule avec un sponsor que celui-ci est bon. Les équipes pros prennent ce qu’on leur propose aux meilleurs tarifs. Rare sont celle qui peuvent choisir tout leur matos.

  2. Philippe dit :

    Bonjour Alban,
    Comme d’habitude, tes articles sont une mines d’informations.
    J’ai arrêté le tubeless depuis fin de l’année passée. De part car moins performant, certe plus confort mais ça m’évite aussi de crépiter mon cadre en cas de crevaison.
    Ma monte sur jante de 21mm interne.
    gp5000tt en 25 avant chambre Wolfpack a 24gr.
    Turbo cotton en 26 arrière chambre latex vredestien.

    • Alban Lorenzini dit :

      Merci ! 😉 Il mesure combien ton GPTT 25 sur une jante de 21 MM?? c’est une TPU Wolf pack, pas trop inconfortable vs latex?

      • Philippe dit :

        A vu d’œil, la largeur de la jante.
        Une enve 3.4ses
        Vers les 27mm. Je dois mesurer au boulot plus. précisément
        Pour la chambre a air, oui c’est une TPU.
        Sur une monte avant a 7 bar, je ne la trouve pas inconfortable.

        • Alban Lorenzini dit :

          Etonnant d’avoir seulement 27 mm pour un GPTT de 25 m sur une jante de 21 mm. J’ai eu les TPU Wolf pack, c’est mieux que les Tubolito pour le confort et résistance mais on est loin d’une latex pour le confort.

  3. Philippe dit :

    mon poids est 64kg pour 180 cm

  4. Cyrille dit :

    Bonjour Alban, encore un bel article et courage pour le développement du banc de mesure.
    As tu entendu parlé d’un nouveau conti GP TT? j’ai remarqué que la fdj utilisait sur Paris Nice un modèle que je ne connaissais pas:
    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/159467097_3781929721896729_6301523194880283529_o.jpg?_nc_cat=109&ccb=1-3&_nc_sid=0debeb&_nc_ohc=8PVN7B8WPUAAX_1la9T&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=c3d8d5998aa12ab825da182151426499&oe=6073CD71
    On distingue des dessins semblables au GP4 ou GP5 hors le TT a une bande lisse.

    • Alban Lorenzini dit :

      oui déja utilisé par d’autres équipes les années précédentes, gomme black chili spécifique roulement + forme référence type GP4000S pour l’aéro, le must 😉 uniquement pour les pros.

  5. Éric dit :

    Bonjour Alban,

    Dans une de tes réponses d’hier, tu disais que les meilleurs boyaux vs le GP5000 perdaient 12watts par paire à 30km/h et 15watts facile à 35km/h. BRR trouvait 12,8watts de résistance sur son banc à 6,9 bars pour le Graphene tubular (publié en 12/2016) contre 10,7watts pour le GP5000 (chambre butyl 100g). Avec une chambre latex pour le GP5000 on arrive à un peu moins de 10watts vs graphene par paire selon le protocole de BRR.
    L’écart reste quand même énorme, comment des équipes pros n’adoptent pas les pneus avec chambre latex d’autant qu’ils roulent quasiment tous en disques (hormis Ineos) car l’écart de watts est conséquent et peux faire la différence dans une fin d’étape en descente par exemple.

    • Alban Lorenzini dit :

      Le boyau continental competition est loin d’être le meilleur boyau. C’est un boyaux avec chambre butyl et typé endurance, grip. Brr a déja testé le corsa speed 23 mm en boyau où il trouvait 9w . Les équipes Pro, on le GPLTD avec chambre latex qui roule super et pas loin d’un GP5000 ( j’ai testé pour matos vélo tout cela avec les veloflex). Ils ont aussi des version GP TT qui sont à 8.5 w à 30 kmh . Donc on est pas tout à fait au niveau des pneus mais on peut concevoir que sur leur version proto, on les conserve et pour la réparation, on peut rouler à faible pression sur boyau en attendant la voiture,. Mais c’est en train de changer, d’ici quelques années il y aura plus que du disque à pneus/tubeless dans le peloton.

  6. Thomas dit :

    Bonjour Alban et merci pour tes articles.
    Je suis un peu perdu sur les résultats présentés…
    Le gp5000 en tl est très rigide mais avec un excellent résultat de roulement…à l’opposé le hutchinson fusion 5 a un « mauvais » résultat de roulement mais est apparement très bon sur la route…
    Le Schwalbe semble réunir toutes les qualités mais leur qualité de production apparait toujours très aléatoire.
    Pour l’instant je me contente de gp5000 en chambre R’air pour mes roues pneus et de ProLtd sur mes roues boyaux mais j’aimerai bien tester le tubeless.

    • Alban Lorenzini dit :

      Question confort, il est super le hutchinson oui.J’ai souvent mis la version pneu 11 s ( 170 g) à l’avant qui roule super bien d’après mes tests ( + 1 watt vs GP 5000 ) et MIchelin TT à l’AR pour faire un équilibre confort / roulement. Mais pour le TLR il est decevant oui. Mais oui si il y a un tubeless a essayé, cela semble être le PRO one TLE.

  7. Lionel MANIN dit :

    Bonjour,

    merci pour cet article très intéressant.
    Vous citez BRR, c’est un magazine, une société d’essai ?

    Merci

  8. Bertrand dit :

    Bonjour Alban,

    Merci pour l’article très intéressant. J’ai une question qui n’a rien à voir : je roule sur un Trek emonda slr 2021 et je souhaiterais acquérir un capteur de puissance. Je ne suis pas fan du système sur pédales que je trouve trop fragile en cas de chute et qui m’obligerait à un système de cales particulier.
    Je préférerais m’orienter sur un pédalier. Pas de limite de budget, je cherche quelque chose d’extrêmement précis et fiable. Que penses-tu du SRM THM-carbon avec plateaux shimano ? Existe-t-il une meilleure alternative ?
    Merci pour ta réponse.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, oui le THM SRM est top pour le ratio rigidité, legereté. Je l’ai depuis 2014 et toujours en vie, marche au top. Qualité et précision de la mesure imbattable ! .

  9. Mathieu dit :

    Bonjour, j’ai une question qui me taraude depuis les présentations des vélos des équipes pro.
    Pourquoi toutes les épuipes pro équipées en campagnolo utilisent-elles les roues bora ultra avec une conception plus ancienne que les wto plus récentes?
    Est-ce que les bénéfices aéro des wto publiées pour le grand public ne sont pas constatés par les pro?

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, la WTO n’est pas dispo en boyaux, donc ils gardent les anciennes…un comble quand on sait que le mixte roulement des tubeless + aéro des WTO leur feraient gagner des précieux watts. Mais pour cela il faut pouvoir choisir Schwalbe ou Conti en pneu/tubeless. Si on peut pas, autant rester sur des Bora 50 avec la monte boyau qu’on leur donne. Question ressenti, une bora ultra avec des boyaux à 8 bars qui sifflent et renvoient en danseuse, ça rassure aussi…à tord encore une fois.

  10. Fabien dit :

    Salut Alban,

    Tu peux nous parler un peu de ton projet de banc ou c’est confidentiel ?

    Fabien

    • Alban Lorenzini dit :

      Rien de confidentiel, un projet de banc de roulement avec une bande ultra réaliste avec mesure à plat du pneu et non sur une roue cylindrique en alu , proposé à l’UTBM de BELFORT. VItesse 20 à 50 kmh, poids sur la roues jusqu’à 50 kg. On a même tenté de mettre des verrins our simuler la danseuse et mettre le pneu en compression ; ) Des petits moyens et un binome d’etudiant qui avancent petit à petit à chaque semestre en reprenant la main sur le précedent…etc . Bref ça avance doucement mais si ça pouvait aboutir, l’idée serait de reprendre les concepts et faire une machine ‘ PRO’

      • Fabien Lubineau dit :

        Cool merci pour le retour.
        Quelles sont les principales difficultés au delà du manque de temps ?
        Comment est mesurée la résistance au roulement (le résultat final en somme). Tu as quoi comme indice de confiance sur les résultats obtenus ? Enfin, des résultats ont-ils pu être obtenu déjà ?

        • Alban Lorenzini dit :

          Manque de moyens et de ressources principalement. TROP de bruit du aux vibrations résiduelles pour avoir une mesure fiable et précise. Le système de mesure reste plus ou moins confidentiel
          pour le moment. 🙂

  11. lauret+christian dit :

    Suite à la lecture de ton blog, j’ai monté un combo latex gp 5000 sur mes campa bora 35 et mon origine gtr. Et franchement j’en suis tres content. Gain de performance et toujours pas de crevaison apres 4 000 km. Par contre les roues swiss side 500 me font de l’oeil… ils parle,t d’une trainée aéro réduite et un gain en watt. As tu un avis sur ce modele de roues ?

  12. Aurélien dit :

    Bonjour Alban.
    Merci pour tes articles toujours ultra poussés.
    J’ai une petite question pour toi. J’ai suvi tes conseils et mis des GP 5000 en 25 avec latex à l’arrière et chambre à l’avant, sur des jantes carbones dont voici les dimensions
    – Hauteur de jante : 45 mm ; – Largeur externe : 26,5 mm ; – Largeur interne : 17,5 mm ;
    Je pèse 72/73 kg en ce moment, qu’elle pression me conseillerais-tu de mettre pour avoir un bon combo confort / rendement ?

    J’ai fait un essai sur le calculateur Silca, ils me disent 6,45 Ar et 6,3 à l’avant. Qu’en penses tu?

    Merci.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Absolument ok pour 6.5 b, avant de lire la fin du message j’avais cette valeur en tête dès le début de ta question en fonction de tes paramètres persos et matos. Tu peux en effet metre un poil plus à l’AR que l’AV, pour avoir une moyenne autour de 6.5 b.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *