Continental GP4000S 2 en 28 mm
19 juin 2014
Reprise, SRM clavicula, Ronds/Rotor…TDF…
3 août 2014
Salut à tous,
J’ai participé Dimanche 22 Juin à la Morzine Haut Chablais
2014. Épreuve proposant 2 parcours de 160 km / 3800mD+ et 110 km / 2560mD+. J’ai
choisis le plus petit qui correspondait le mieux à mes possibilités du moment. 
Le
parcours est inconnu pour moi du km 0 à 110 et ça sera donc une première pour
découvrir notamment le fameux col de Joux Plane. La météo est idéale pour le
départ à 8h avec déjà 17 degrés et du soleil à Morzine. Ayant vu l’emplacement
des ravitos, j’avais  bien repéré que le
dernier placé en ligne droite et à 10 km du dernier et plus long col allait poser
problème. Lancé au milieu d’un groupe je savais que personne ne s’arrêterai et
ne possédant pas de ravito perso, je savais aussi que mes 2 bidons seraient pas
loin d’être vide à ce moment de la course. Heureusement Rodolphe qui faisait le
grand parcours m’a simplifié la tache en posant la veille un bidon à chacun, à
la sortie de Samoens (premier km de Joux plane). 
Météo parfaite !
Le parcours commençait par 20
km de descente avant d’attaquer la première difficulté (côte de la Vernaz).
Après seulement 10 km, je prends un gros coup de speed par un concurrent qui se
rate à la bifurcation 110/160km et s’explose à 5 mètre de moi…ça calme…il s’en
suit une série de virages serrés ou je laisse filer la tête de course encore
marqué par l’accident. C’est malheureusement ici que la cote commence et j’attaque
cette dernière avec déjà 30s de retard et 30 concurrents devant !  A peine chaud après 30 min @120watts, je n’ai
aucune sensation et je peux sortir que
310 w sur 11 min…du coup les groupes se forment et je ne suis pas dans le bon…le
parcours est ensuite assez roulant avec le col de la Jambaz ( 6 km à 5%). Malheureusement
le groupe vit mal, les gars ratonnent déjà pas mal mais je me sens
mieux et assure pas mal de relais avec quelques volontaires ( Merci Zéo de VO2 !).
Au début de la longue portion de plat qui même à Samoens, on finit par reprendre presque
tout le monde sauf 5 hommes devant constituant la tête de course et  annoncée à 1 min.  Je me remets à l’attaque mais ça ne suit pas.
Je me retourne, je vais voir les gars en leur expliquant qu’en relayant
efficacement,  on reprendra la tête de course rapidement. Tout le monde baisse la
tête et personne ne réponds. Seul les mêmes qui collaboraient au début continues de le faire….C’est la douche froide, plus jamais je travaille pour me retrouver ainsi. Donc il n’y aura rien à faire…16 km de plat parcourus à 35 km/H de
moy..une misère pour un groupe de presque 30 !….A l’attaque de Joux plane,
je sens que j’ai tout de même laissé du jus et me cale à 280 w ( objectif 275w sur la
montée). Evidemment je vois me doubler des avions que je n’avais jamais vu
prendre un relais…Je me fais pas de soucis, ça part souvent trop vite et vue la
pente je préfère essayer de les reprendre plus tard. Non mon soucis c’est bien
de trouver le bidon de Rodolphe car je suis à sec ! Et 45 min d’ascension
à bloc sans boire et par 25 degrés, ça va pas être possible. 
Un peu avant le sommet
Après 5 min à 285w
et maintenant bien loin de la sortie de Samoens, je sais que j’ai raté le bidon…ça
commence à gamberger dans ma tête et commence à regarder si je ne vois pas un
lavoir, point d’eau ou même une personne au bord de route proche de sa maison.
Hélas rien…après 13 min à 275w moy, c’est la première alerte avec un départ de
crampe…la gorge sèche je n’ai plus le choix, je lève le pied à 230w et 5 min
plus tard je vois une ferme en bord de route où il me semble voir quelqu’un. Je
pose le vélo et vais voir le paysan en train de tirer le lait de ses vaches.
Après m’avoir proposé de mettre du lait dans mon bidon, je repars avec celui-ci
enfin remplit d’eau fraiche mais avec 3 min de perdu. La course est pliée pour
moi. Les crampes sont toujours pas loin et avec la pente redoutable mon 36×27 n’est
pas suffisant pour être assez souple et passer la puissance. Dès que la pente
se radoucit ça va mieux mais hélas ça ne dure vraiment pas longtemps dans Joux
plane. Après 49 min d’effort à un bien triste 255 watts moy, c’est la
délivrance avec même un point d’eau + ravito pas prévu (avec des abricots sec,
du potassium idéale contre les crampes ! ). Je fais la descente en buvant et
mangeant bien et passé Morzine, les 3 derniers KM pour arriver au lac de
Montriond se passent beaucoup mieux avec 10min à 280w ! Le top 15 sera
juste devant et le premier de mon groupe en top 6 avec 5 min d’avancei.
Largement faisable sans mon ravito improvisé et toute l’énergie dépensée
pour rien avant ! Ça sera pour 2015. Je retiendrai surtout les magnifiques
paysages à Joux Plane mais aussi le site d’arrivée paradisiaque sous une météo
exceptionnelle (jamais chaud, jamais froid).
Une terrasse de luxe pour le repas!
 Bravo à Rodolphe Lourd (un de mespremiers suivi cyclesetforme J
) qui fait son premier podium scratch ( 3ème) sur le  grand parcours, respect !
Bravo Rodolphe
Rdv le week end prochain à la Grand Bo si tout va bien sur
le parcours 125km, 3000mD+, une toute autre histoire car que celui de la
Morzine ne faisait que 2100 mD+ en réalité ! 
Petite consolation en finissant 3 ème chez les 40/49!
La courbe du jour

2 Comments

  1. Rodolphe dit :

    On en a un peu parlé en debrief, mais tu feras mieux l'an prochain (en souhaitant la même météo) 🙂 Personnellement j'aurais apprécié un 36*27 au milieu de Joux-Plane (même réflexion après les Trois Ballons il y a une semaine 😉 ).
    Bonne chance pour la Grand-Bo, même si les tendances météo annoncent nettement moins chaud…

  2. Oui c'est beaucoup moins évident pour la météo du prochain week end. ça risque de se décider en dernière minute! Bonne Serre che à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *