Rendement de la transmission: petit ou grand plateau ?
2 octobre 2014
Le profil de puissance de T.PINOT entre 2008 et 2013.
13 novembre 2014
Salut à tous,
J’ai participé Samedi 04 Octobre 2014 à la montée du Salbert
cycliste (organisation ACTB)  faisant
office de dernière manche du trophée des grimpées FSGT de l’Est. La météo,
contrairement à 2013, a été parfaite avec un magnifique soleil par une
température de 21 degrés. Idéale pour finir la saison des compétitions
vélos pour moi et pas mal de concurrents aussi !
Le podium avec l’ACTB organisateur!
 Je ne présente plus ce
lieux, devenu référence pour moi dans mes tests de matériels ! La mission
du jour sera d’essayer de monter en moins de 10 min et donc faire aussi bien
que 2013 mais avec moins de puissance. En effet il me manque quelques watts
pour aller chercher les 345 watts
réalisés sous la pluie en 2013 mais avec des roues pas adaptées.… Ainsi avec du meilleur matériel sélectionné par rapport à
2013, je pense pouvoir faire mieux ou aussi bien en temps, avec 7
à 10 watts de moins. J’ai donc mis toutes les chances de mon coté en optant pour
des conti GP TT 23 mm mesurés à 25 mm ( éco 3 watts) sur jante No tube  Alpha 340,  chaîne quasi neuve DA 11v dégraissée ultrason
et lubrifiée Squirt lube ( éco  1.5 w),
cassette modifiée et décalée pour passer tout sur le grand plateau en restant
aligné ( éco 1w), vélo alléger avec tube de selle et étrier de frein KCNC (
-200g) et poids de corps juste sous 61kg. Un total montant à 68.3 kg soit -0.5
kg sur 2013 ( éco 1.5w sur du 5.7 %).
Au niveau entrainement j’ai réalisé à travers mes derniers
tests de rendement 2 montées de Salbert à bloc à respectivement 335/332 watts
la semaine précédente. Première fois que je me test à fond sur 10 min de l’année.
Il faut dire que c’est le genre d’effort violent qu’on aime pas forcément  faire à l’entrainement et pas réalisé non plus
en compétitions faute d’en avoir fait…Sur 10 min le ressenti est début  I5 avec un final à I6, bref c’est très dur !
 
Evolution des pics 10 min, > à 330 w  juste en dernière semaine
L’échauffement est un peu chaotique et court à bon gout sur
30 min, mais les jambes sont là. Pas de fatigue résiduelle de la semaine qui  a été light comme le montre le graph et la
courbe TSB jaune ci-dessus avec un indice  +12 le
jour J.

Résultats : Je suis monté au maximum en gérant mon effort autour des 340 watts tout au long de la montée. Je
pouvais certainement faire un poil mieux mais j’avoue avoir une certitude
lassitude psychologique face à l’effort extrême en fin de saison. Je coupe la
ligne en 9’56 ou 9’59 chrono organisation à 338 watts. 
338 watts
Je suis donc pleinement
satisfait. Mon choix de matériel m’aura permis de monter aussi vite qu’en 2013
avec 7 watts en moins. J’aurai surcompensé de quelques watts aussi les derniers
jours, c’est toujours ça…passer 40 ans on ne gagne pas 30 watts de PMA en
claquant des doigts,  ni en quelques
jours…c’est déjà bien de pas trop en perdre ! Justement 30 watts c’est l’estimation
faite qu’il me manquait pour faire aussi bien que le premier en 9’26 ! Sur
ce genre de chrono court de 10 min qui se monte à 25 km/h , chaque seconde de gagnée coûte chère ! Les écarts faibles au
chrono se traduisent par des écarts très important au niveau puissance ! Avec
la météo estivale la montée a enregistrée un nouveau record de participants
avec 87 inscrits ! En 2011, j’aurai fait 3 ème scratch.Me voilà 10 places plus loin en 2014 ! Il faut dire que la densité de bon niveau est bien montée
avec beaucoup de jeunes juniors prometteurs sous les 10 min ! Je retrouve
les habitués Vétérans ou Master autour de moi et proche de mon classement :
Bernard Karcher, Christophe Keller, Régis Claudel…on se tient toujours entre
10 et 15 s sur chaque grimpée…
Podium Vétérans
Seul ombre au tableau qui me fait réagir …un coureur plutôt habitué à finir 10 à 15 s derrière nous
sur les précédentes grimpées et qui finit cette fois 30s devant nous  soit +de 30 watts gagnés en 1 semaine…il faut
qu’il me donne son choix matériel  et surtout
ses méthodes d’affutages, surcompensation …

Résultats ici.

4 Comments

  1. Anonyme dit :

    Très intéressant ! Merci pour ce beau récit 😉 Adepte de grimpées également, je confirme qu'il est difficile de se faire mal en fin de saison ! Tu avais mis quoi comme chambre ? Les panaracer r'air ?

  2. Merci! Oui les Pana, il semblerait cependant que les Michelin Latex permettent d'économiser encore 1 watt ! 🙂

  3. Anonyme dit :

    C'est toujours ça de pris ! Effectivement, j'ai tendace à monter des caa latex en grimpée chrobo ou groupée mais je suis hésitant sur les courses notamment celles de montagne où on freine pas mal. Donc plus de sérénité, j'aimerais bien essayer les pana qui finalement n'engendreront pas une grosse perte de watts. Tu as tendance à conseiller également les caa butyl type pana sur courses non ?

  4. je préconise une pana à l'avant pour la sécurité du freinage face à l'échauffement et latex à l'arrière pour le rendement si tu veux vraiment le meilleur compromis ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *