Largeur de roue: où va t’on en roulement et aérodynamisme ?

Test roulement Veloflex Record 23 mm
6 août 2020

Bonjour à tous,

Avec le développement des freins à disques sur les vélos de route, tout le monde a remarqué l’embonpoint des roues modernes. Pour passer la puissance de freinage et proposer un argument confort, une partie des vélos de route sont maintenant proposés en pneus mesurant 28 mm. Mais si on regarde la tendance 2021, c’est souvent des pneus de 25 mm qui ont pris du volume grâce à la largeur interne des crochets qui s’est encore élargi. Le 17 mm interne encore référence il y 2 ans est rapidement passé à 19 mm puis 21 mm interne sur les roues aérodynamique du moment !

Ce changement ne s’est pas fait sans proposer des modèles de roues absolument pas optimisées pour rouler vite. Je rappel que pour avoir le meilleur compromis roulement/aéro, il faut que le pneu gonflé à la pression d’utilisation optimale pour le coureur doit venir s’approcher au mieux de la largeur externe de la roue.

Exemple ci dessous d’un Hutchinson 11s Storm 25 mm, mesuré à 26.5 mm sur jante Bike Beat ( 17.5 mm interne /26.5 mmexterne ), il  chausse parfaitement à 6 bars.

Le même pneu monté sur la Venn 51 mm prêtée par TopWheel va mesurer 28 mm ( toujours à 6 bars)  car la jante fait 21 mm interne. Mais heureusement le dimensionnement est bon avec une largeur externe de 28 mm.

Cela peut paraitre simple mais cela le devient beaucoup moins si on cherche à trouver la  pression optimale pour le rendement/dimensionnement de chaque pneu…

Pour rappel voici les travaux Silca datant de plus de 3 ans sur un GP4000S .

Largeur pneu vs largeur interne jante vs pression pneu:

 

Impédance, décrochage du rendement pneu GP4000 25 mm + ZIPP 404 pour 85 kg vélo+coureur en fonction du revêtement ( roller, asphalt neuf, standard, usé et de type striée -hyper granuleux) et de la pression:

Décrochage aéro du pneu GP4000 + ZIPP 404  en fonction de la taille et pression sur zipp 404 et  GP4000 23/25 +TURBO COTTON 24 MM sur jante FLO

Décrochage aéro en fonction de l’usure ( et donc de sa forme ).

Pour résumé,  plus vous gonflez plus vous avez de chance d’avoir un décrochage de roulement tôt même sur route parfaite ( encore plus vrai pour des coureur light), plus vous gonflez et plus votre pneu prends de volume donc potentiellement dépasse de votre jante et décrochera là aussi plus tôt avec le flux d’air. Par contre mettre un pneu sur une jante ultra large, fera peut être gagner roulement et confort mais engendrera une forme plus plate sur le sommet du pneu pouvant là aussi conduire sur un décrochage du flux d’air plus tôt…et pour finir peu de pneus sont vraiment bons en aéro ( Swiss Side  en préconise que 3 ! suivant tableau ci dessous sur Hadron 62 )

Une fois tout cela assimilé,  montrant que rien n’était déja simple avant avec beaucoup d’erreurs possibles sur largeur et pression optimale,  voyons les nouvelles promesses des roues disques ultra large…FLO, DT SWISS, SWISS SIDE, ROVAL, ZIPP, tous les constructeurs avancent et sortent des modèles disques qui évoluent après 2 ans de développement. Jusqu’à maintenant ils n’ont fait que reprendre des anciennes versions de jantes, monter un moyeux disque et balancer un pneu de 28 mm pour faire de l’adhérence au freinage et du confort. On a eu du grand n’importe quoi avec des pneus mesurant jusqu’à 30 mm débordant allègrement sur des jantes de 25 mm de large.. En plus de l’embonpoint du vélo disque ( + 800 g) , on a donc livré des roues avec de piètres qualités aéros dès 35 kmh surtout avec un peu de vent latéral..le tout pour 10000 euros avec le vélo disque, merci le progrès.

Swiss side a fait évoluer leur profil 48 mm de 17 mm interne / 25 mm externe pour proposer une nouvelle roue ( avec DT Swiss) de 50 mm, 20 mm interne et 27 mm externe. Cela sera juste limite pour des pneus de 25 mm car avec 20 mm interne on va atteindre 27.5 à 28 mm pour le GP5000. Un choix étrange vu que la version 62 mm est à 30 mm externe, mais là c’est presque trop pour du 25 mm et plutôt taillé pour du 28 mm . Mais le fabricant déconseille pourtant le 28 mmm pour rouler vite ( à l’arrière pourquoi pas) ! D’après leur test interne, cela semble tout de même fonctionner,  surtout par vent latéral:

Ancienne version 48 mm  ( courbe verte) + GP4000S 23 mm ( 26.5 mm mesuré) vs 50 mm + GP5000 25 mm ( 26.5 mm mesuré)

L’analyse de ces graphiques avec différentes hauteurs / largeurs montrent bien qu’il faut aller chercher des améliorations par conditions extrêmes de vent que se soit pour la 50 mm mais plus flagrant encore pour les versions 62 et 80 mm  ( largeur externe plus importante). Mais pour des angles des vents de tous les jours de 0 à 5 degrés, les anciennes roues moins haute sont toutes aussi rapide du fait de leur largeur moindre, pas de secrets!

Swiss side préconise des pneus de 25 mm  pour leur nouvelles roues, donc éviter toute propositions de vélo chaussés de 28 mm,  sur des roues de 21 mm de large.  Ces derniers vont mesurer 31 mm, bientôt on va nous conseiller de rouler avec des pneus de VTT ! Cette remarque est surtout valable pour la roue avant car 80 % de la performance aéro d’une paire de roue vient de l’avant. On pourra éventuellement envisager un pneu de 28 mm sur l’AR pour un peu plus de confort sans trop dégrader l’aéro.

Cela dit leurs roues semblent performantes, c’est le meilleur résultat aéro sur cette gamme de roues 50 mm lors des derniers Test Tour en soufflerie avec GP5000 25 mm. La puissance consommée est annoncée pour 45 kmh, vent simulé +/- 20 degrés + vélo + mannequin pédalant. Dommage cependant de ne pas connaitre le vélo utilisé et pouvoir comparer avec ZIPP 404 référence.

 

Bien sur pour que l’égalité soit parfaite, le comparatif ne devrait opposer que des roues de 50 mm de haut. La Bora WTO 45 mm ou la ENVE 45 partent avec un handicap.  Car comme prouvé par le graphique ci dessous sur un test de roues avant en soufflerie avec GP5000 25 mm, tous les profils 45 mm testés se tiennent à 0.7 w prêt ( les 5 premiers) , donc la hauteur de profil influence le résultat tout autant que la forme du profil et la taille du pneu sur la jante pour aller chercher des gains par vent latéral.

 

ZIpp, à grand coup d’annonce marketing, a fait le pari de baisser la hauteur des firecrest à 40 mm pour la version 303 mais avec une largeur interne de 25 mm !! Pneu de 28 mm conseillés.

Mais en pneus de 25 mm sur le test TOUR, c’est raté, le résultat aéro est le moins bon de la sélection ( normal 40 mm de hauteur..) donc encore moins bon certainement en pneu de 28 mm…ZIPP communique sur le fait qu’avec des pneus de 28 mm et sur route dégradée, le pneu va pouvoir être baissé en pression et regagner du rendement. Certe en mode gravel, ça sera certainement très bien mais pour ceux qui recherche toujours de la performance sur route avec bitume correct, il faudra passer son chemin.

Flo Cycling s’est aussi pencher sur la question des jantes larges en proposant une nouvelle gamme pour les freins à disques. Mais il faut reconnaitre qu’il ont été plus loin que les autres avec des essais sur l’impédance des pneus pour trouver le meilleur ratio largeur/aéro/pression .

 

Bien sur leurs essais se concentrent sur du macadam rugueux, seule façon de vendre du roulement/confort avec pneus larges.

Voici les améliorations de Crr constatés en passant d’une jante de 17 à 21 mm pour des GP5000 25/28/32mm: Des résultats surprenant tout de même, suivant la taille d’origine des pneus, les améliorations ne seraient pas du tout pareil pour 95 PSI ( 6.5 b)  :  25 mm = 6 .5 %, 28 mm =15.98 % , 32 mm =2.33% ???

 

Les tests BRR sur GP 5000 25 vs 28 vs 32 mm et sur sa roue alu dentelée ( donc avec vibrations) avaient données des résultats plus cohérents mais difficile de comparer puisqu’on parle de pneus d’origine et non d’un boost volume avec la largeur interne de jante.

Les résultats de FLO avec leur tests aéros en soufflerie de leur nouvelle roue 49 mm +  les gains de roulement trouvé sur le terrain donnent des amélioration en watts additionnés : aero + roulement.

Ainsi pour un GP5000 25 mm, le passage sur jante large, route granuleuse et à 35 kmh, permet de gagner 1.5 w entre le modèle 2016 et 2020…ça a le mérite d’être clair …on ne gagne vraiment pas grand chose et uniquement par le jeu des angles de vent latéral ou pression faible.

 

Et saluons FLO pour leur transparence en annonçant que son modèle à 49 AS patins est plus rapide de 2 watts que le modèle disque  ( 20.5 vs 22.5 w) et que les anciennes roues FLO 45 à patins ( 21.97 w)  sont plus rapides que les nouvelles à disque en 49 mm ( 22.53w ) . Nul doute qu’avec peu de vent, les anciennes roues marchent toujours très bien . Plus fin = plus aéro malgré le profil moindre.

 

De mon coté et comme BRR l’a montré avec son comparatif 25 vs 28 mm, je n’arrive pas à détecter de gain de roulement probant avec un pneu sur jante large, comme ci dessous le test du veloflex record 23 mm, mesuré à 25 mm sur la Venn et 24 mm sur Bikebeat .  Il était plus rapide à 7 b sur la Bikebeat ( erreur de mesure, chauffe du pneu..etc ? ) de 2 watts Roller à 43 kmh ou 0.35 w dans la réalité à 30 kmh.  c’est infime comme différence et mon protocole  atteins ses limites pour aller chercher d’aussi faible écarts et sur une surface lisse de plus… Donc compliqué ces effets de roulements attendu en jouant uniquement sur la forme du pneu. Possible que certain pneu de même largeur d’origine vont mieux profiter du passage sur jante large que d’autres.

Au roulage, j’ai trouvé les Venn un peu moins confort que les Bikebeat du fait de leur hauteur de jante à 51 mm vs 45 mm. Malgré que les pneus prennent 1 à 2 mm de largeur ( suivant les modéles), j’ai du baisser de 1 bar la pression pour me sentir sur le même confort.  Du coup s’il faut rouler avec un peu moins de pression, on a donc moins de roulement … Et on ne gagne rien en aéro puisque le pneu est plus large donc freine la roue passé 35 kmh comme démontré par Swiis Side 25 vs 28 mm .

25 mm vs 28 mm

Par fort vent de coté , les Venn feront certainement mieux que les Bikebeat du fait de leur largeur et effet voile attendu. C’est donc la dessus que les roues modernes peuvent se différencier, gagner de l’effet voile et compenser la largeur plus grande par un meilleur roulement du pneu. Ces Venn patins pèsent 460 g pour du 51 mm et c’est donc bien light et ont une bonne puissance de freinage ( idem Bikebeat). Car un point important est à signaler, elles sont dispos en patin, ce qui permet de s’affranchir des 2 watts de pénalités aéro apporter par les disques tout en étant très correcte sur le poids avec moyeux Carbon TI: 1350 g !  En version disque, on arrive à 430 g par jante et équipé d’un moyeu Carbon TI aux roulements SKF super fluide, on peut aussi les avoir pour 1350 g en disque pour 1390 euros, c’est vraiment bien placé! (Il faut reconnaitre qu’elles habillent bien un vélo avec leur hauteur de 51 mm)

 

Pour conclure et vous l’aurez compris, l’embonpoint que prennent les roues peuvent laisser perplexe, du moins dans l’optique d’une pratique sportive et de compétition. Nul doute que des pneus de 28 mm gonflés à 5 bars apporteront du confort avec ces jantes modernes.  Et sur des routes rugueuses,  des vibrations en moins c’est de la performance en plus sur de longues sorties . Mais dès que l’on cherche à rouler vite, trouver le bon compromis poids/pression/roulement/aéro en fonction de son pneu, de sa forme et largeur interne de jante, pourra dérouter. Et on sent que l’on est sur le fil du rasoir question progrès car les fabricants comptent sur le vent latéral simulé dans les tests pour vendre des watts. Surtout quand on sait  que les -15 à – 20 degrés de vent simulés ne représentent que 5 % des conditions de roulage réel ..Les roues ont pris de la largeur mais du coup de la hauteur de profil pour réussir les tests aéro ( + du poids pour certaine! ). Et de la hauteur c’est du confort en moins, alors  il faut baisser la pression du pneu, donc baisser son roulement donc encore élargir le pneu pour reprendre du roulement…etc etc ..bref et stop ..une chose est sur, le 25 mm devant ne fait aucun doute dans une pratique compétition, conseillé par des spécialistes comme Swiss Side et choisis par Canyon sur le nouveau Aéroad par exemple. Ils sont même montés à l’avant sur les anciennes jante DT de 17 mm interne avec comme argument premier un meilleur comportement général car le pneu à sa forme optimale sur des jantes de 17mm interne, car développé à l’époque pour du 17 mm interne …

32 Comments

  1. Gabich dit :

    Peut on monter un pneu arrière de 25mm en lieu et place du 28mm sur le nouvel Aeroad ?

  2. Jean Marie dit :

    Bonjour Alban
    Merci pour cette analyse
    J’avais cru comprendre qu’un largeur interne plus large cela signifiait justement un pneu qui ne déborde pas
    Tu indiques le contraire
    J’ai testé dernièrement le dernier sl7, le pneu en 26 devait un peu plus mais il ne débordait pas de la jante. Pourquoi ? Cela ne serait il pas le cas sur les autres jantes que tu sites ?
    Peut on mettre des pneus en 23 sur ces jantes ? Si oui cela améliorerait le rendement ?
    Quelle serait pour toi du coup le bon compromis ?

  3. Guillaume Rostalski dit :

    Bonjour,

    Que pensez-vous des jantes tubeless sans crochet ? Je pense par exemple à la jante Cadex 42 (largeur interne 19mm/externe 23mm)
    Si j’ai bien compris, il vaut mieux utiliser des pneus de 23mm de large pour éviter qu’ils ne débordent de trop de la jante ?

    Merci d’avance,
    Guillaume

    • Alban Lorenzini dit :

      Choix étrange de Giant …avec 19.4 mm interne, même un pneu de 23 mm va atteindre 25 mm et donc déborder…je pense qu’ils ont du tenter de réduire la masse des roues au maximum et on y arrive plus facilement avec une jante fine mais là c’est trop mal étudiée….et certainement pas adapté aux pneus de 25 mm….étrange ou alors il y a une erreur sur la cote externe dans les descriptifs.

  4. Topwheels dit :

    Deux remarques:
    quand tu vas sur le calculateur de pression Silca, entre un pneu de 26mm réel et 28mm réel, il y a environ 0.7bar d’écart de pression recommandée entre les deux pour les mêmes conditions de roulage. Si tu dois comparer les pressions utilisées sur les jantes Venn et les allemandes 45mm, il faut pondérer la pression par rapport au volume supplémentaire d’air du pneu plus large. De la même manière que le fait silca. C’est inexact de dire que le crr est meilleur à 6 bars avec un 26mm qu’à 5 bars avec un 28mm. Par extension, cela veut aussi dire que la pression absolue n’est pas un bon repère par elle même, ce chiffre seul n’est pas fiable. On devrait utiliser un autre système de mesure, comme par exemple l’enfoncement du pneu en statique. Si je peux faire un parallèle, en vtt on se fie à l’enfoncement en statique des suspensions (aka sag), et non à la pression dans la chambre à air de la fourche ou de l’amorto, qui ne veut rien dire en soit puisque variant d’un modèle à l’autre.
    Ensuite, en ce qui concerne le rapport largeur pneu largeur jante, le consensus est plutôt d’avoir une jante légèrement plus large que le pneu, d’environ 5% à 10%. Une jante de 28mm de large demande un pneu idéal de 26/26.5mm, une jante de 26.7mm de large demande un pneu de 25mm environ. Concrètement, la Bikebeat est donc plus adaptée à un pneu de 23mm, alors que la Venn 507 s’adaptera mieux à un pneu un peu plus large, 25mm éventuellement, mais pas toujours puisque selon les marques de pneu on arrive à quelque chose de trop large (ex Michelin).
    C’est très bien expliqué chez Silca encore une fois :
    https://blog.silca.cc/part-5-tire-pressure-and-aerodynamics
    Pour finir on atteint aujourd’hui une limite en terme des dimensions de pneus, les tailles inscrites sur les flancs ne veulent plus rien dire, et se révèlent même inadéquates, il serait peut être temps de passer à un autre système de mesure, comme développé chez Cycling Tips.
    https://cyclingtips.com/2020/07/we-need-a-better-way-to-measure-tires-wam-and-ram-could-be-it/

    • Alban Lorenzini dit :

      Concernant la pression je me suis inspiré des mesures BRR avec chambres latex puisque je les utilise. Il a mesuré 5.5 et 6.9 bars mais en regardant ses courbes on peut facilement estimer que le roulement est très proche entre un pneu de 25 mm à 6b ou 5 b pour 28 mm. Pour l’aéro, en effet Silca avait annoncé à l’époque la régle des 5 %. Cela dit quand je vois les derniers développement Swiss Side ou DT, LEs 25 mm vont forcement un peu déborder avec du 21 mm interne et 27 mm externe, pourtant cela semble fonctionner sur les tests ( mais en limite à – 15 degrés vs – 20 degrés optimale pour 62 mm de hauteur et 30 mm externe) . Affleurant ou à peine + / -5 % , il faut essayer de s’en rapprocher. Car il y aura aussi la pression…un coureur de 80 kg + 10 kg de vélo va forcement gonfler plus fort, donc un pneu parfaitement posé à 6 b pour un coureur comme moi de 60 kg va se retrouver trop gros sur la même jante pour un coureur de 80Kg. Donc il y a aura toujours un cas de figure où sa fonctionne pas de façon optimale. Quand je vois CAdex 42 mm à 19.4 mm interne et 23 mm externe, là au moins il y a pas de débat à avoir si oui ou non un pneu de 25 mm ou 28 mm peut se monter, aucun des 2 ! 😉

      • Topwheels dit :

        Chez Venn les profils sont étudiés, conçus pour utiliser un pneu légèrement moins large que la jante. Le pneu qui déborde de la jante induit aussi un comportement un peu plus brusque, avec une jante qui décroche plus brutalement sur un coup de vent, c’est un aspect vraiment important quand on roule avec une jante profilée, c’est bien beau de gagner une poignée de watts si en contrepartie on perd confiance au guidon.

    • freeskieur73 dit :

      bonjour,
      ce qui veut dire donc que sur une jante standard (zonda pour moi) 17 interne / 22,5 externe j’ai plutôt intérêt à remplacer mes pneu d’origine en 25 par des 23??
      par contre si j’ai bien compris, ce que je vais gagner en aero, je vais le perdre en roulement,
      je fais essentiellement des montées de col, vers quoi dois je plutôt m’orienter pour gagner en performance ?

  5. Wartew dit :

    Bonjour.

    Devant acheter une paire de roues a disque prochainement , j’hésite entre plusieurs modèles :
    Bontrager aeolus xxx4 pneus
    Campagnolo bora wto 45mm
    Bontrager aeolus rsl 37

    Je sais que les campa sont pas mal malgré leurs poids supérieurs a 1500g. En recherche je n’ai pas trouvé de test des 2 paires bontrager….la rsl 37 m’attire par son faible poids 1330g…mais ne perds t-on pas trop en aero ?

    Je prévois d’utiliser ces roues pour des courses élite amateur.

    Quelles roues conseillez vous entre ces modèles ?

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, si vous avez lu mon dernier article sur l’aéro et les roues, vous devez oublier les profils bas donc aucun gain a attendre en dessus de 45 mm ou de si faible gain…Si le poids est un critère, vous avez les bikebeat en 45 mm proto pour 1340 g ou DT 240 s 1400 g . Les Venn seront super aussi pour 1390 euros et 1350 g….

  6. Steve T'HOOFT dit :

    bonjour je suis actuellement avec des conti gp500 en 23 et 25 mm mais quels pression y mettre pour mes 82 kg sans equipement mes jantes sont des reynolds dv46c largeur interne de 15 et mes chambres des tubolitto

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, voici un montage bien compliqué…23 mm + 15 mm interne + tubolito, un mélange explosif pour avoir un vélo tape cul au possible…les tubolito sont à fuires, ça n’apporte rien en rendement et sont inconfortable au possible engendrant un décrochage du rendement pneu très tôt même sur bitume correct. Essayer des Panaracer R’air à 66 g, ça va vous changer la vie. Ensuite je connais pas votre puissance mais du 23 mm à l’avant ce n’est bon que si vous dépassez les 35 kmh moy à l’entrainement…donc passer sur du 25 mm à l’avant. Avec 7 .5 b à l’AR et 7 b à l’avant.

  7. DAVE dit :

    bonsoir Alban,

    as-tu un retour sur les roues Makadam evora 45 xpremium disc annoncées à 1160 g ? Que valent jante, moyeux ? Ces roues sont-elles exclusivement dédiées aux parcours en haute-montagne?

  8. bibiche dit :

    Bonjour Alban, une vraie mine d’or tes articles !
    Je me pose deux questions: lorsque tu dis que 80% du gain aéro sur une paire de roue se fait via l’avant, est-ce que cela reste valable avec une roue lenticulaire à l’arrière ?
    Corima propose par exemple encore des roues pleines relativement « fines » à l’arrière, est-ce encore dans l’ère du temps ?

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, la remarque des 80/20 est surtout valable pour des roues profilées avec une certaine hauteur. Pris isolément, donc sans vélo, il y a pas énormément de différence entre une roue disque et une hauteur 800 ( 2 watts à 45 kmh) Mais la disque va vraiment limiter les perturbation aéro de l’ensemble du cycliste + vélo à l’AR. Pour s’en convaincre il suffira de regarder le test suivant chez Aerocoach. Zephyr vs disque = 2 w, Zephyr/Zephy vs Disq/Zephyr = 8 w ! https://www.aero-coach.co.uk/aeox-wheels-tyre-data

  9. Mathieu dit :

    Bonjour, c’est mon premier commentaire sur ton blog que je suis régulièrement. J’apprécie l’approche technique et chiffrée ce qui est très rare dans la presse cycliste française.
    La mode du moment est d’axer le marketing sur l’aérodynamisme. J’ai l’impression que c’est le nouvel argument des marques après le poids il y a quelques années car maintenant la limite de poids a plus ou moins été atteinte. Cependant ne pourrait-on pas créer un indice complet qui prendrait en compte l’aéro, le poids, la rigidité, les roulements? autres?
    Le poids de chaque critères pourrait être différent selon les 4 pratiques : CLM, plat, vallonnée et montagne.
    As-tu déjà réfléchi à cela?

  10. Joseph dit :

    Merci Alban pour cet article, comme toujours, très éclairant. On trouve encore quelques marques qui n’ont pas cédé aux largeurs internes (et externes) outrancières, comme Corima qui propose toujours du 16 mm de largeur interne, pour une jante de 26 mm de large, ce qui paraît bien adapté à des pneus de 25 mm. Malheureusement je n’ai guère vu de tests aéro de roues Corima. La gamme Bora classique, a contrario des WTO, reste sur une largeur interne de 17 mm, pour une largeur externe de 24,2 mm, ce qui semble plus adapté à des sections de pneu de 23 mm (à l’ancienne pourrait-on presque dire). A se demander s’il vaut mieux des roues Bora WTO en pneus de 25 ou des Bora classiques en pneus de 23 ?
    Merci encore pour ton travail.

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, les BOra classique sont testées dans un autre de mes articles, cela reste des bonnes roues, dans la moyenne aéro mais les WTO seront plus rapide si c’est l’aéro que tu recherches en premier. ENcore une fois Bikebeat propose un dimensionnement parfait selon moi, 17.5 mm interne et 26.5 mm externe, super light et gros freinage, il y a tout sur ces roues pour du 25 mm qui sont plus rapide que les WTO de plus dans les tests.

  11. Guillaume Rostalski dit :

    Bonjour,

    Qu’en est-t-il des roues alu basses pour la montagne ? Même si l’aéro n’est pas prioritaire dans ce cas, quelles sont les préconisations en termes de largeur de jante interne/externe et largeur de pneu pour obtenir le meilleur roulement ?

    • Alban Lorenzini dit :

      Les tests de roulements ont clairement montré qu’un fois passé 27 mm, un pneu de 25mm ne gagnait plus rien en roulement. Donc selon moi 17 à 19 mm max interne est bien car ensuite il faut aussi de la matière pour accompagner la largeur …donc prendre du 24 à 25 mm externe…ça permet aussi de pas trop monter en poids.

  12. Alban Lorenzini dit :

    Commentaire posté par PY Facomprez ( Look cycle) : L’inconfort supposé des jantes hautes ne me semble pas un phénomène quantifié, plutôt le contraire.
    Une jante basse n’a pas assez de longueur de « flanc » entre le pont supérieur (tire bed) et le pont inférieur (nipple bed) pour flamber, du coup si déformation de la jante (pour donner une vision des choses = écrasement au niveau cu contact sol) c’est l’ensemble de la jante qui se réduit dans cette zone donc localement le rayon (distance centre moyeu – sol) de la jante est réduit et il faut compte sur cet « aplatissement » local de la jante dans son ensemble pour avoir du « confort/grip/motricité », deux infos :
    – pas évident de déformer l’ensemble de la jante.
    – si la rayon de la jante se réduit localement les rayons localisés dans cette déformation à minima perdent en tension momentanément s’il s’avère que la tension dans le rayon avait crée un allongement supérieur à la déformation de la jante (ça c’est le cas non critique). EXEMPLE : le rayon tendu à 100kg s’était allongé de 1,3mm, or la jante sous charge s’est déformé de 0,8mm, tu ne retrouves pas avec une tension nulle et/ou un écrou plus au contact de la jante avec les risques de fatigues accélérée ce qui peut en plus être empiré par un desserrage de l’écrou (donc une perte de tension et du voile local) quand l’écrou n’est plus au contact avec la jante (si non collé rien ne l’empêche de tourner).
    Une situation bien meilleure si tu as une jante plus haute avec forme un peu bombée qui favorise ce phénomène c’est que les flancs de la jante « flambent » sous contrainte. Localement on a bien un « aplatissement » de la jante dans la zone contact sol, ensuite tu as les flancs qui flambent pour rendre cette déformation possible mais le diamètre de la jante au niveau du point inférieur (nipple bed) n’est pas réduit. Du coup la jante t’apporte du confort/grip/motricité sans que la tension des rayons dans la zone ne soit altérée !!! C’est une bien bien meilleure situation, attention en tubeless il ne faut pas que ça soit trop extrême non plus (maitriser cette déformation) car ça change localement la tenue des tringles sur la jante, etc. Mais sur le papier c’est tout à fait réalisable est vraiment mieux !
    Donc dire jante haute = inconfort me semble incorrect/incomplet.
    Tant qu’on y est, un truc intéressant : par le passé toutes les marques faisaient test aéro avec GP4000S II en 700×23, mon expérience c’est que ce pneu mesure exactement la même largeur du GP5000 en 700×25, donc finalement on modernise sur l’étiquette en disant que les roues sont optimisées pour du 25… mais finalement les mêmes roues qui étaient optimisés avec GP4000S II en 23 sont optimisés pour GP5000 en 25 ;-))) .
    GP4000S II étaient encore un développement old school, donc le pneu mesurait 23mm sur une jante au standard 13C (13mm entre crochets), maintenant les derniers Pro One, GP5000 et quelques autres sont développés avec des largeurs mesurées sur jante 19C voir plus. Pour ça qu’on se retrouve avec des nouveaux 25 mesurant comme d’anciens 23…
    Enfin concernant les pressions, la méthode qui semble adéquate c’est de mesure la « casing tension », encore mieux que de mesurer la pression du pneu sous charge pour se mettre à iso-compression, mais ça ça demande du matériel bien spécifique… donc iso-compression n’est pas un mauvais compromis et ça demande du matériel moins avancé !
    Merci pour ce super article une fois de plus, ça permet de regarde le sujet sous un oeil technique un peu indépendant des discours marketing (même si tout n’est pas à jeter dans les évolutions récentes, loin de là) !!!
    Ps : j’avais interrogé Josh sur la Zipp 858 NSW qui est un modèle récent pourtant largeur 23,7mm au max la jante ! Impossible de savoir comment Zipp a pu faire une roue aéro aussi étroite, pourtant Zipp semble avoir trouvé un autre moyen pour que le flux de la jante soit clean malgré une jante sensiblement moins large que le pneu, idem pour les anciennes Swissside et comme tu l’as justement indiqué pour la nouvelle en 50mm… comme quoi c’est possible mais ça doit encore moins pardonner le choix du pneu pour obtenir de bons résultats car le pneu ne sera pas protégé par la règle des 105% donc l’importance de l’aéro du pneu en tant que tel doit prendre de l’importance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *