Gimenez dans le Grand Ballon
10 mai 2011
250 watts à la moyenne
24 mai 2011
Salut à tous,
Je pédale depuis un an avec les chaussures Spécialized S-Works 2010. Chaussures light (450g la paire)  avec semelle carbone ( 9mm), elles sont  vraiment confortable, rigide et maintiennent bien le pied. Les boucles Boa permettent un serrage rapide mais ces dernières ont tout de même tendance à se desserrer en cours de route.  C’est bien le seul reproche que je leur ferai. 
Avant je pédalais avec des bonnes Time RXS ( 680 g la paire) avec semelle polyamide 13 mm.
 Je voulais savoir depuis un moment ce que pouvait vraiment apporter un gain de poids et un rapprochement par rapport à l’axe de pédalage. Ces 2 paires proposant vraiment des différences importantes, il me semblait intéressant de tenter une étude.. Je choisis le protocole suivant : 2 jours d’essai avec 2 alternances pour chaque modèle de 4 min @250 watts sur HT. A 250 watts, je suis en zone I3 me permettant d’avoir déjà une certaine puissance sans m’épuiser  pendant tous ces intervalles. La moyenne des puissances par rapport à la Fc me permettra de déterminer l’efficacité des chaussures, enfin je l’espère ! Les pédales sont des Time Iclic Après un échauffement progressif de 160 à 260 w sur 15 min, je me repose 3 min puis j’attaque avec les Time. J’arrête ensuite pendant 2 min le temps de changer la hauteur de selle et de chaussures. Je recommence avec les Spe. Puis rebelote pour un nouveau test des 2 chaussures. Le lendemain je recommence mais cette fois en commençant par les Spe.
Les résultats donnent une puissance moyenne de 254,75 w pour 154 puls moy pour les Time et 255.25 w pour 153 puls moy pour les Spe. C’est peu!  Mais si on regarde de plus prêt on peut voir que les Spe se démarquent d’avantage sur les 2 ème séries des tests, indiquant certainement un début d’économie d’effort quand l’entrainement se prolonge. 
Si on extrapole à 180 puls zone du seuil I4, je serai à 297.75 w avec les Time et 300.25 w avec les Spe. Cela nous fait un gain de 2.5 watts hypothétique pour 240 g d’écart et 4 mm de rapprochement par rapport à l’axe de la pédale. Cela fait peut mais c’est toujours ça si c’est vrai ! Il doit surement avoir un gain plus perceptible sur l’économie d’effort quand on aligne 4 h de selle.  Si des lecteurs ont des expériences similaires ou des remarques à apporter je suis preneur ! Mon protocole est certainement perfectible avec plus de temps !

8 Comments

  1. Oldenhorn dit :

    Salut,
    Vu que les écarts de valeur mesurés (environ 0,5 à 1%) sont inférieurs à la marge d'erreur du SRM est-ce que tu peux conclure sur la supériorité d'une paire de chaussures?
    @+

  2. Alban dit :

    J'avais un powertap à l'arrière pour blinder les mesures. Malheureusement sur la première journée, ce dernier a merdé complet. 20 w d’écarts en 5 min pour les mêmes puls…La 2 ème journée de test j'ai obtenu les mêmes écarts avec le PT et SRM entre les 2 chaussures. Donc oui et non, je pense que la spe est supérieure en économie d'effort surtout sur des longues sorties.Sur des sorties courtes les 2 watts gagnés mis en avant me paraissent bien faible et tellement discutable sur ce genre de mesure. J'ai tenté de quantifier mais rien de transcendant…pas plus que de gagner 500 g sur une paire de roue je suppose. A tester tiens!
    Alban

  3. fredo dit :

    Il serait intéressant de faire un test en col. Car le gain de poids est peut être dans ce cas là plus significatif (sur le gain de puissance) ? Je découvre ton blog ce matin. Très bien fait. je n'ai pas tout lu ! Petite question : j'ai lu que le P-T (dont je suis équipé) avait tendance à légèrement sous-estimer les watt par rapport au SRM. Tu as fait la même observation ? Peut être déjà discuté dans un autre post… Merci d'avance. Slts. Fred Ostian

  4. Alban dit :

    Salut Fred,

    oui le pt sous estime du 3 % en général par rapport au SRM. J'ai les 2 et je confirme l'écart. Généralement du aux pertes par friction de la chaine. Tu peux voir un gros post sur mon blog en octobre 2010 sur la calibration des 2 systèmes.
    A+
    Alban

  5. Anonymous dit :

    merci. C'est ce que j'avais lu dans un article trouvé sur la toile. Tu l'as peut être déjà développé dans un article (mais j'ai pas encore tout lu ton blog..!) : tu trouves un gros avantage au SRM VS P-T ? Je pensais passer au SRM principalement pour la possibilité de mettre des roues light (en course par ex) mais le tarif fait réfléchir. Merci. Fred

  6. Alban dit :

    oui faut bien réfléchir sur le coût surtout que c'est pas fini ensuite. Faut compter 200 euros et 3 à 4 semaines sans ton srm pour le changement de pile. Avec le PT, 10 euros et 2 min sont nécessaire et ça repart! Le gros avantage du SRM reste la possibilité de modifier la pente et pouvoir corriger soit même le calibrage si dérive. Avec le PT faut renvoyer chez Matsport.
    Si tu as 2 vélos tu peux passer ta roue pt sur l'autre facilement. Si tu as beaucoup de roues pour un vélo un SRM sera plus approprié. Le soft srmwin permet de modifier plus de paramètre post course si besoin aussi:pente, diametre de roue…. Dernier point et gros avantage srm, l'affichage de la puissance varie beaucoup moins. En effet le calculateur srm lisse mieux et ton affichage est assez stable pendant l'effort. Sur pt c'est assez fluctuant d'une seconde à l'autre.
    Si tu trouves un SRM d'occas en bon etat…pourquoi pas!

  7. Salut Alban,

    En complément par rapport au variation sur l'affichage de la puissance, j'utilise pour ma part un PT avec un compteur garmin edge 705 qui permet de visualiser des valeurs moyennes de puissance sur 3s et 30s.

    Bon courage pour la TMMB !

    A+
    Olivier.

  8. Alban dit :

    Le garmin 500 permet aussi la puissance sur 3 s mais cela reste plus fluctuant que sur srm. Mais c'est effectivement que cela aussi que je le paramètre! Merci pour la Time, on va essayer de faire au mieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *