Test roulement Michelin Power Time Trial

Actus Fevrier 2020: Disques vs patins, chaines 11v vs 12 v, casques aéros.
23 février 2020
Fractionnés et reflexions
17 avril 2020

Bonjour,

J’ai pu tester le roulement du dernier Michelin Power Time Trial en 23 mm. A la pesée, il est conforme aux prévisions avec 174 g mesuré.

Il va rapidement perdre quelques grammes car comme l’ancienne version, il reste protégé par une cire qui s’élimine dès les premiers tours de roues. Attention cependant à le roder sur du sec et non en conditions humides où la cire engendrera un risque de glissade accru !

Une fois monté sur ma jante Bikebeat de 18 mm interne ( assez raide a passer  ce michelin en 23 mm) , il mesure 24 mm puis 24.5 mm après une semaine en place.

Concernant le ressenti de roulage avant mesure, celui-ci est plutôt bon, gonflé à 6.5 b il filtre assez bien les vibrations et est dans la moyenne. On est pas au niveau d’un tubeless ou pneu cotton bien sur, mais pour un pneu vulcanisé il n’y a rien à dire.

Pour la mesure du roulement, j’utilise mon roller. Mon protocole reste identique aux précédents tests à savoir: Pédalage à 75 trmin sur 52×11 ou 43 km/h simulé , échauffement du pneu 4 min puis 1 min de mesure. J’obtiens une valeur de watts consommés ( mesure SRM) qui ne veut rien dire mais cela permet de comparer les pneus entre eux en changeant uniquement le pneu pour le test suivant. Pour retrouver un écart réaliste par rapport à la route (car les petits rouleaux du roller amplifient les valeurs de roulement), il faut alors appliquer un coefficient diviseur de 4.5. Les valeurs d’une session à une autre peuvent aussi varier notamment du à la température de la pièce et aussi à l’usure + lubrification de la chaine. Mais encore une fois c’est l’écart entre pneus qui nous intéresse dont on retrouve les résultats dans le tableau après les graphiques.

Après 75 km d’essai sur route ( que l’on peut retrouver ici sur Strava ), j’ai opposé ce Michelin TT au meilleur pneu actuel en roulement, à savoir le Corsa Speed TLR en version 23 mm. Le Michelin était monté avec une chambre à air latex Vittoria gonflé à  6.5 b et le TLR avec 30 ml de liquide également à 6.5 b.

Le test confirme l’excellent roulement du Michelin. Sur l’ensemble des tests, la différence est seulement de 3 w vs le corsa speed. Cela représente donc 0.66 w à 43 kmh sur le terrain, soit 1.3 w pour une paire.

Un résultat qui ne me surprends pas car j’avais déja dans les mains une version proto qui faisait parti de mes meilleurs pneus depuis 2 ans !

J’avais mesuré l’écart vs TLR à 4 w à 43 kmh ( 0.9 w reel) à l’époque.

Le site Aérocoach a également testé le Michelin, cette fois en version 25 mm ( également en ch latex) et il trouve environs un watt pour une paire à 45 kmh vs le corsa TLR. On est donc en phase. Leur nouveau récapitulatif indique quelques différences que je ne partage pas pour d’autres pneus.

Ainsi j’avais testé le Roulement du Conti 5000 et 5000 TL très proches, eux trouve de légers écarts comme aussi des différences entre 23 et 25 mm alors que moi et le site Bicyclerollingrésistance non. Donc à voir leur protocole, type de roller, correction calcul crr et roues utilisées. Mais aussi la surface de contact. Moi c’est du plastique, Brr c’est une roue métal dentelée..Je rappel que selon l’état de surface le roulement peut changer comme prouvé ici par Tour mag  ( mesure par système pendulaire) où on voit clairement que le rendement sur route granuleuse se détériore et des différences apparaissent entre pneus.

Comparatif Pneus route Asphalt ou granuleux

On peut ainsi voir que certain pneus perdent moins que d’autres sur du granuleux et qu’un tubeless se comporte mieux également sur du granuleux. Il faut aussi parler de pression et pression de décrochage. Comme démontrer par Silca, il ne sert à rien de surgonfler, on peut rapidement décrocher et dégrader le roulement. Ici un GP4000 25 mm décrochera vers 7 b pour un Asphalt de tous les jours, d’autres pneus pourront supporter un peu plus comme le test du TLR ci dessus à 8 b.

Il devient de plus en plus courant de tester les pneus en soufflerie également. On sait à quel point cela peut jouer sur le rendement de la roue quand on dépasse une certaine vitesse. Une nouvelle fois Aérocoach mesure et donne accès à des résultats interessants sur leur test soufflerie + comparatif en vélodrome. On peut retrouver la performance aero du Michelin.

Comme on peut le remarquer, un GP5000 est bien meilleur. Mais si on fait le cumul roulement + Aero à 45 kmh, le nouveau Michelin gagne ce comparatif.

Le grip étant très bon, il ne reste plus qu’à valider la résistance de ce nouveau Michelin et être certain que l’on ne va pas crever tous les 500 km mais le nouveau best seller pour rouler vite sur des CLM semble là!

 

23 Comments

  1. Anthony dit :

    Super article ! Je les attendais avec impatience ces deux là (l’article et le pneu ) En effet on va voir ce que donne la solidité sans protection anti-crevaison. Est ce que tu as pu tester un peu le grip en courbes par rapport au Corsa speed ?
    Toi qui as l’habitude du Corsa Speed 2.0 TLR, est ce que tu penses que le nouveau préventif Stans No tubes Race qui possède des cristaux XL permettrait de le rendre « virtuellement » increvable pendant au moins 400-500 km ? J’ai souvent lu sur les forums qu’avec la finesse de la gomme et de la carcasse, les sealant classiques ont du mal à reboucher les crevaisons.

    • Alban Lorenzini dit :

      Clairement oui pour le grip et le pilotage d’une façon générale, je préfere de loin le michelin. Concernant le nouveau No tubes, je n’ai pas essayé mais oui je confirme qu’avec le TLR ça rebouche pas toujours top, les réparations des préventifs ne sont pas super fiable dans le temps. Une fois que le TLR a un trou, il faut mettre une chambre à air dessous pour sécurisé.

      • Anthony dit :

        Merci pour le retour ! Le grip du power road (non TT) est super rassurant, course sous un déluge dimanche dernier et prise d’angle en toute sécurité, je me sens même un peu plus confiant qu’avec les gp5000 qui parfois ont décroché à l’arrière surtout en dessous de 7-8 degrés ou dans des bosses raides passées en danseuse

  2. fred'o dit :

    C’est drôle moi qui essaye de rouler Français quand les produits sont bons je n’ai pas encore testé cette gamme power qui est très interessante… Ton test me donne envie (pas forcément sur ce modèle qui reste assez exclusif).

  3. Laurent dit :

    Merci pour cet article très intéressant même si franchement du mal à prendre une autre marque que continental. Cette dernière offre pour moi le pneu le plus fiable en terme de résistance à la crevaison. Paramètre indispensable pour le triathlete longue distance que je suis. Je trouve les autres marques trop fragiles. Y a t il des évolutions significatives de la part des autres marques sur ce volet?

    • Alban Lorenzini dit :

      Pour le moment les 5000 sont de très bons compromis pour rouler vite, longtemps, dans un certain confort aussi. PAs de raisons de chercher ailleurs pour votre pratique.

      • Jack dit :

        200% d’accord avec vous deux! GP5000TL sur triathlon longue distance = meilleur rapport roulement/résistance

        • Jérôme dit :

          Avec les jantes larges, l’option gp5000 en 23 mm + caa latex est à prendre à compte non ? Car à 200 g neuf (on peut vite atteindre 190g), une résistance crevaison rassurante c’est un plus non ?

      • Anthony dit :

        Bonjour Alban,

        Les Michelin power TT sont commandés pour les prochains clm (peut être pas cette année d’ailleurs mais ce n’est pas la priorité en ce moment).
        J’ai aussi une paire à boyaux, qui sur le papier (avec tous les tests de resistance au roulement effectués dont les tiens et brr) rend forcément moins bien mais je les aime, elles sont rigides, vives, et meme en roulant sur les meilleurs tubeless de mon autre paire, j’adore la sensation des boyaux veloflex roubaix. Du coup pour cet été je souhaite me faire plaisir avec les veloflex service course. J’ai lu un article de matosvelo et ils parlent de toi, en disant que tu les as testé entre 9.5 et 10 watts, et même mieux que les conti pro ltd. Je souhaite savoir si tu te souviens à quelle pression tu avais fait tes tests stp ?

        Par avance merci, Anthony.

        • Alban Lorenzini dit :

          Bonjour, attention aux raccourcis rapides, 9.5 w vs Conti pro LTD, c’est sur mon roller, donc à diviser par 4.5 pour le rendu réel sur le terrain vers 45 km. Mes pressions de tests étaient de 7 bars pour 60 kg de poids, largement suffisant et tout à fait dans la préconisation 25 mm du fabricant.

          • Anthony dit :

            Merci Alban pour la réponse sur la pression. Pour les 9.5 – 10 watts, je ne parlais pas d’écart,j’ai juste confondu avec les données fournies par BRR qui avait testé le corsa speed à 9 watts, donc j’en ai déduit environ 10 watts car tu l avais testé 1.3 watts moins rapide je crois…
            Tu avais trouvé un peu plus de 1 watt d’écart avec le conti pro ltd Dans tous les cas merci et excellente continuation.

  4. Jerome dit :

    Merci pour l’article attendu avec impatience ! Reste à voir la résistance à la crevaison ;-).
    Car Conti avec le gp tt ou l’attack possède une protection !

  5. FLOURET Gérard dit :

    Bonjour Alban, tout d’abord « Merci » pour tous ces essais et tests très poussés techniquement, ils permettent de choisir le matériel le plus adapté à sa pratique.
    Je possède des roues Lightweight Meilenstein C24E, largeur de jante interne de 17mm, externe 24mm. Puis-je monter sur la roue avant un pneu Conti GP 5000 de 23mm, le
    constructeur préconise le montage d’un pneu de 25mm minimum. Je ne suis pas un compétiteur mais parcours 7000km par an. Si ça peut-être utile je pèse 58 kg.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour Gerard, en effet un GP5000 23 mm fera 24 à 24.5 mm une fois gonflé dessus, Cela semble parfait par rapport à la largeur de la jante. Avec 58 kg tu ne seras pas obligé de gonfler trop fort et tu pourras garder un certain confort même sur un 23 mm.

  6. Guillaume LACLERGUE dit :

    Bonjour Alban, possesseur de dtswiss arc 1100 sur mon vélo de tri avec 17 MM interne et 27 MM au max en externe je roule jusqu ici avec le combo gp 4000 latex 23 mm a l avant et gp 5000 latex 25 mm. Mon pneu avant devenant vieillissant est ce que j aurai un plus au niveau rendement/ aero à changer mon pneu avant par le Michelin time trial 23mm? Merci

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, oui tu gagneras à passer sur un Michelin TT bien supérieur en roulement qu’un GP4000s. Attention cependant à la durée de vie et résistance crevaison, ce n’est pas du tout pareil. Mais pour un pneu avant, on peut miser sur un pneu un peu moins résistant pour l’avantage du roulement. Concernant l’aéro, le GP4000s prendra l’avantage vers 45 kmh, cela dit qu’il roule à 45 kmh…

  7. Guillaume LACLERGUE dit :

    Merci pour la réponse et si le Michelin tt s avéré resistant est ce que cela peut être aussi un bon choix de le mettre à l arrière en 25 mm ?

  8. Steve T'hooft dit :

    Bonjour Alban,

    Petit hors sujet rapport a ton test du michelin , je doit changer mes pneus actuellement de vittoria corsa 1er generation tout les deux en 25mm mais voila ma question je me demande si il es mieux de prendre deux conti gp500 en 23 et 25mm ou le set grand prix atack et force .mon utilisation cyclosportif ils seront monter sur des reynolds dv46c Jantes carbone en 46mm.merci d’avance ou si tu as d’autre suggestions

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, le Attack est un peu plus performant que le 5000 23 mm ( – 1 w à 30 kmh) mais le force 25 mm a peine moins que le GP5000 25 mm ( + 1 watt) donc égalité . C’est pour l’état neuf cette remarque, ensuite après 1000 km, on s’aperçoit que la nouvelle gomme des GP 5000 se dégrade et perd 1 watt vs l’ancienne, du coup si on raisonne 4000 km de durée de vie, on peut penser que le pack ATTACK/FORCE a encore sa place dans les choix 😉

  9. thomas dit :

    Bonjour Alban,

    je suis toujours frileux à mettre du Michelin après ma déconvenue avec les power competition. 2 crevaisons (avant et arrière) en 4 sorties seulement, dont une lors une de mes 3 cyclos de l’année (12mn de perdu ;-( ). Je ne veux plus prendre le risque de gâcher une de mes cyclos. Je vais attendre les retours sur ce TT.
    Il me reste un GP 4000S2 23mm neuf que je vais réserver pour ma roue avant lors de prochaines cyclos en septembre j espère.
    Pour l’arrière je vais reprendre du GP 5000, car une seule crevaison après 3 ou 4000 km. Mais avec une chambre latex à l’interieur est ce que cela vaut le coût de prendre la version tubeless qui semble avoir n meilleur rendement? (peut etre car elle n’a pas de chambre?)

    • Alban Lorenzini dit :

      oui attendons encore pour les retours Michelin mais cela restera un pneu réservé à des compétitions courtes type CLM ou grimpée où le risque de crever est moindre qu’en cyclo. Concernant le choix du pneu AR, GP5000 + ch latex ou 5000 TL, c’est pareil concernant le roulement. La version pneu 210 g + latex vittoria 65 g peut donc peser 265 g vs 350 g pour le 5000 LT ( 300 g + 10 g valve + 40 g liquide) . SI crevaison avec 5000 TL et que le liquide répare pas, c’est la cata aussi pour mettre une chambre la dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *