Test de roulement Continental GP 5000 et 5000 TL

Bonjour à tous,

 

J’ai reçu les nouveaux pneus Continental à savoir le GP 5000 et 5000 TL en version 25 mm. Continental a présenté ses nouveaux pneus il y a une dizaine de jours en annonçant en particulier:

Une amélioration du roulement de 12 % entre l’ancien GP 4000S 2 et et le nouveau 5000, une version TL Tubeless encore plus rapide de 5 % par rapport à la version 5000, un meilleur grip, une résistance à la crevaison accrue de 20 % et un poids légèrement en baisse de 10 g. On retrouvera tous les détails des nouveautés ici avec l’article de Guillaume pour Matos Vélo.

Me concernant, je vais m’attarder sur la résistance au roulement. Nul doute que l’on retrouvera d’autres articles prochainement, testant en plus la résistance à la crevaison comme chez Bicyclerollingrésistance .

Comme à mon habitude, j’ai testé le roulement sur mon roller avec mon capteur de puissance SRM. La roue arrière utilisée est une DUKE 35 mm tubeless ready de 19 mm interne et 26 mm externe. La roue avant étant cette fois une Neutron équipée d’un pneu bien résistant ( HUTCHINSON équinox). Pour chaque test, j’ai suivi un échauffement des pneus de 5 min puis fait une mesure du roulement sur 2 min en restant à  75 tr/min de cadence ( 52×11, environs 43 km/h). Chaque pneu a été gonflé à 6 bars et mesuré sur la jante au pied à coulisse.

Le nouveau 5000 TL 25 mm affiche un poids de 298 g sur la balance et mesure 25.2 mm sur la DUKE.  C’est donc une taille contenue permettant de s’ajuster au mieux par rapport à la largeur de jante. Un bon point pour l’aérodynamisme.

 

GP 5000 TL

GP 5000 TL

 

Largeur 5000 TL

Largeur 5000 TL

Cette version a été particulièrement difficile à monter en première utilisation, la première tringle a fait de la résistance pour passer le bord de jante, puis comme on  le verra ensuite, j’ai pu le remonter plus facilement en deuxième utilisation.

La version 5000 25 mm est pesée à 218 g et mesure 26 mm une fois en place.

 

GP 5000 25 mm

GP 5000 25 mm

 

GP 5000

J’ai opposé pour ce test les versions Schwalbe Pro one, GP 4000 RS 25 mm et ATTACK 23 mm dont on retrouve ci dessous les largeurs une fois montés.

Schwalbe Pro one: 25.75 mm

Schwalbe Pro one: 25.75 mm

GP 4000 RS : 28 mm

GP 4000 RS : 28 mm

GP ATTACK 23: 27 mm

GP ATTACK 23: 27 mm

Comme on peut le constater les anciens Conti prennent rapidement du volume sur les jantes larges actuelles. C’est un point qui peut avoir son importance dans le compromis roulement / aéro surtout s’ils sont montés à l’avant.

Concernant ces tests de roulement sur Roller, je rappel que la consommation instantanée en watts est éloignée de la réalité du terrain. Un coefficient diviseur de 4.5 est à appliquer entre chaque écart trouvé pour se rapprocher de la vérité à 43 km/h:  rappelé ici  ou encore ici sur ma synthèse du roulement 2018 ( avec test du GP4000 RS, ATTACK ).

J’ai donc commencé par le test du GP 5000 TL qui m’a donné 178 w consommés pour mon ensemble roulant. Le passage au Schwalbe PRO ONE ( + 20 cl liquide) a donné 190 w consommés. Cet écart de 12 w se traduit donc par un gain réel de 2.6 w en faveur du 5000 TL à 43 km/h ou 1.8 w à 30 km/h. Pour être sur de mes mesures et qu’il n’y a pas de dérives, j’ai remonté le 5000 TL et j’ai denouveau mesuré 178 w consommé. Lors de ce second remontage, la mise en place a été bien plus facile. Le GP 5000  ainsi que les autres pneus Continental ont été monté avec une chambre latex Michelin A1 de 80 g. Pour ceux qui roulent avec des chambres à air butyl standart de 100 g, il faudra rajouter au moins 10 w sur roller ou 2 w en réel pour se faire une idée des performances.  On retrouve l’ensemble des mesures sur le graphique d’analyse WKO4 puis le tableau récapitulatif des pneus.

Synthèse roulement pneus

Synthèse roulement pneus

Récap roulement

La référence choisie est le 5000 TL. En rouge, on retrouve les watts perdus par la concurrence et en vert l’inverse. On voit donc que la version TL serait plus rapide de 0.3 w à 30 km/h que la version 5000 équipé chambre latex. Un résultat plutôt cohérent puisque Conti annonce 5 % de gain pour le 5000 TL vs le 5000 butyl. Si je rajoute 10 w sur le roller du à un passage en chambre butyl, on aura bien 5 % de différence entre les 2 pneus ou pas loin !

Il est intéressant de noter que la version pneu 5000 est plus rapide que le GP RS, lui même déja une référence! Ainsi on serait au niveau du roulement d’un GP TT, mais avec une résistance à la crevaison supérieure ! Sans parler de la forme et de sa taille contenue qui favorise l’aérodynamisme. Seul le pneu GP Attack semble résister et faire mieux que les nouveaux Conti en roulement.  Cela reste un pneu exclusif et ultra light, que l’on peut se permettre de mettre à l’avant ou pour des grimpées en monte Arrière. Mon modèle utilisé sur 2000 km ne fait plus que 160 g à la place des 175 g du départ, cette différence explique son roulement encore plus rapide. Nul doute que les nouveaux Conti 5000 et 5000 TL vont améliorer leur roulement au fur et à mesure que l’épaisseur de gomme va diminuer avec l’usure.

Pour conclure, Continental frappe un grand coup. La gamme 5000 et son roulement ne déçoit pas. Dans mon comparatif 2018 du roulement, les pneus Continental étaient déja dans le haut du panier. Les versions 5000 sont encore meilleures. La version Tubeless pourrait enfin proposer un pneu rapide, aéro, solide et avec un grip sans faille. L’un comme l’autre sont à coup sur des futurs best seller dans ces compromis tant recherchés.  Ils vont rester en place et je vais pouvoir tester leur résistance + confort dans les mois à venir.

23 Comments

  1. Renaud M dit :

    Alban, une nouvelle fois bravo pour le sérieux de ton travail et merci pour ces nouvelles infos pertinentes.

  2. Seb dit :

    Toujours pas de tringles souples, quel dommage…

  3. philippe dit :

    merci pour ce premier test .
    qu’en est ‘il du montage sur tes roues? plus facile que les 4000 ou toujours aussi difficile …pour les pauvres petites mains!!
    par comparaison le Pirelli se monte beaucoup plus facilement que le 4000

    • Alban Lorenzini dit :

      Cela reste du Continental, moins simple en effet que d’autres marques. Le tubeless un peu raide, le 5000 ça allait cela reste du niveau d’un GP4000S 2 .

  4. Fabien dit :

    Comme d’habitude, super boulot ! Bravo !
    J’ai actuellement des pneus GP 4000SII 23mm en fin de vie, est-ce que je peux monter ces pneus GP 5000 25mm à la place ? (L’interrogation est sur la compatibilité 23 / 25mm)

    Merci d’avance !

    Fabien

  5. michel dit :

    Merci Alban pour ce travail scientifique et énergivore
    Je suis à nouveau tenté par le TL (dégouté par les hutchinson)
    Mon souci est de savoir s’il est possible de glisser une chambre à air dans le pneu (en cas de crevaison sur la route)
    Avec les shamal 2way fit (17mm) et les hutchinson je n’avais pas réussi, notamment avec le liquide « anticrevaison » plein les mains
    Avec quel produit peut on décoller cet anticrevaison séché par paquet sur la jante avant le montage d’un pneu neuf

    La réponse ne presse pas…

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Il est vrai que c’est vite ennuyeux un tubeless dont la réparation ne peut se faire simplement avec le liquide qui rebouche le trou…et juste regonfler un peu pour finir la sortie ..Si votre jante est bien conçu vous pouvez rouler à plat ( moins de 1 b) sans déjanter mais c’est peut être pas le cas avec les 2 way fit. Sinon enlever le pneu, évacuer le liquide, desserrer la valve avec les mains glissantes peut vite devenir galère…Le 5000 TL 25 mm ne fera hélas pas exception. Il est raide à passer ( dépendant de la taille + forme de la jante tout de même) et mettre une chambre à air sans la pincer sera compliqué…peut être que la version 28 mm est plus simple…sinon le corsa 25 mm TLR est ultra simple à mettre en place mais assez fragile tout de même donc crevaisons rapides possible. Franchement un bon GP5000 + Ch latex à l’AR et CH Panaracer R’Air à l’avant ( butyflex très confortable, top roulement + sécurité à l’échauffement) vous apportera quasi autant de confort et roulement que le TL sans les inconvénients de réparations. Pour moi c’est toujours pas gagné cette histoire de tubeless pour le montage sauf prendre un ensemble type MAvic + UST mais hélas et comme vous dites c’est une gomme Hutchinson donc pas la meilleure en roulement mais surtout la moins bonne en résistance crevaison. Si des lecteurs ont une expérience de montage d’un autre tubeless sur jante MAvic UST, je veux bien connaitre leur avis .

      • Mathieu dit :

        Bonjour,
        Concernant votre commentaire sur les chambres, pourquoi préconisez vous des chambre différentes à l’avant et arrière ?
        Désolé si question « stupide », mais je débute en route, viens du VTT.
        Merci
        Mathieu

        • Alban Lorenzini dit :

          Le freinage avant échauffe d’avantage la jante, les chambres latex aiment moins. C’est donc pour des raison de sécurité qu’il faut mieux mettre du butyl à l’avant et on peut se permettre de garder du latex à l’arrière pour le rendement. Cette remarque est surtout vrai pour les descentes de cols, moins quand on roule majoritairement sur du plat et encore moins si on fait moins de 65 kg .

      • Topwheels dit :

        là il faut qu’on m’explique : j’utilise des tubeless route depuis sept ans, et je n’ai jamais eu de soucis pour monter une chambre à air en dépannage. J’apprécie le tubeless pour son confort et la bonne tenue de route qu’il procure, et aussi un coté anti-crevaison qui est appréciable, il est rare d’avoir à remettre une chambre à air en réparation puisque généralement la crevaison se manifeste sous la forme d’une crevaison lente, qui donne le temps soit de regonfler soit de terminer sa sortie pour réparer à la maison.
        Tubeless utilisés: Hutchinson, Specialized, IRC, Schwable. Jantes, Notubes, DT swiss, Boyd, et diverses jantes en carbone.

        • michel dit :

          Bonjour Topweels
          Avez vous une méthode efficace pour enlever le « liquide anticrevaison » (les guillemets sont importants) lorsqu’il n’est plus liquide et forme des paquets de croute sur la jante ?

          Sans « gratter » pendant …quelques minutes si possible

          Un grand merci de partager votre expérience

          (mes roues sont des campa shamal tubeless)

      • Côme dit :

        Salut Alban,

        Je te fais un petit retour sur les 5000TL avec des Mavic Comete UST. J’ai roulé avec toute la saison dernière avec des Comete UST + pneu Yksion Pro UST Mavic en compétition (je fais du traithlon), pour l’entrainement j’utilise des Ksyrium pneu (donc j’ai peu de bornes avec les Comete). Aucune crevaison avec les Comete sur la saison dernière et assez conquis par le confort et la sécurité que cela apporte. En voyant le sortie des GP5000TL je saute sur l’occasion car j’étais déjà sur mon vélo de route conquis par les pneus GP4000SII pour les raisons que tu connais.

        Mavic Comete UST + GP5000TL: et bien c’est vraiment mais alors vraiment la galère à monter, j’ai du acheter une pince spéciale pour montage de pneu car je n’y arrivait pas à la main… (contrairement aux Yksion). Une fois en place RAS, je n’ai pas encore roulé avec surtout que ça ne se fera pas avant quelques mois car j’habite en région montagneuse. Par contre un gros doute s’installe en moi car quand je vois le mal que j’ai eu à les monter/démonter (j’ai fais l’essai, une horreur comme c’est galère), qu’en sera il en compétition si je crève au bord de la route? Cela ne sert plus à rien que je prenne une chambre de secours car je n’y arriverait pas sans matos… Je ne sais pas si je vais prendre le risque et je me pose la question de remettre mes anciens pneus Mavic… Déçu car je suis certains que se sont des supers pneu

        • Alban Lorenzini dit :

          Bonjour, J’ai mentionné dans l’article que le 5000 TL avait été dur à monter la première fois puis bien mieux la seconde fois . Il reste plus dure à mettre que la version pneu. Cela va aussi dépendre de ta jante…Mais oui en cas de crevaison et s’il faut repartir vite, mieux vaut miser sur une version pneu surtout pour 0.3 w de différence si tu équipes ce dernier avec une ch latex. Mais bon hésiter entre la gamme 5000 et des pneus MAvic, faut peut être pas pousser ! :)

  6. Olivier Dulaurent dit :

    Bravo Alban, super boulot !

    Une nouvelle référence très certainement.

  7. thomas dit :

    Bonjour Alban,

    super, merci pour tes travaux toujours à la pointe…

    Par contre j’ai pas trop saisi si ces nouveaux pneus sont vraiment indispensable. Je me suis équipé des force / Attack, et aucune crevaison depuis les milliers de km.
    Ces 5000 ne sont pas meilleurs? Plus résistants?

    Apparemment les revendeurs pourront aussi fournir les 5000 en 23 ou 25 mm. Je partirai bien pour une paire de 23 pour l’aero, genre parcours rapide sans bosse, car là de toute façon le gain de rendement est gommé par la resistance au vent.
    Sinon avec un parcours avec de bonnes bosses, 25mm à l’arrière et 23 mm à l’avant.

    a+

    • thomas dit :

      Rajaout: Sauf que c’est vrai que ces gp5000 sont plus fins une fois montés…( c’est un+ pour l’aero) j’aimerai voir la largeur gonflé d’un GP 5000 23MM.
      ce dernier serait intéréssant pour un pneu avant (moins large).

    • Alban Lorenzini dit :

      Clairement la différence de rendement avec un pack attack / force sera vraiment imperceptible oui vs 5000. Il faut aller chercher du coté du grip, résistance à la crevaison supérieur des 5000 pour tenter de trouver des avantages.

  8. BARTHALAN dit :

    Bonjour Alban,

    est-ce que le compromis idéal si tant est que l’on reste en pneu + chambre ne serait pas Attack à l’avant et GP 5000 à l’arrière?

    Sportivement.

    • Alban Lorenzini dit :

      Pour le roulement aucun doute que l’attack reste meilleur mais bien plus fragile. Donc pour une grimpée ou un CLM voir une épreuve courte tu peux même tenter de mettre 2 attacks. Sinon 23 / 25 en combo 5000 possible aussi suivant largeur de jante. Le 5000 taillant plus petit, il se peut qu’on puisse mettre aussi un 5000 25 mm avant.

      • thomas dit :

        toujours sur ce GP 5000… d’après toi il y a une grosse différence de rendement en 23 ou 25 sur l’arrière?J’hésite entre une paire 23/25 ou 2×23.
        Toi tu avais mis le attack 23 mm à l’arrière aussi .
        EN tout cas de mon expèrience les attack force sont relativement solide – plus que le michelin competition – Donc de quoi assurer un minimum pour une competition comme tu disais à l’instant.
        Et donc les 5000 comme deviendrait la référence les pneus d’entrainnement…

        • Alban Lorenzini dit :

          je n’ai jamais eu de 23mm en 5000 et donc je ne sais pas ce qu’il mesure réellement sur jante. Mais je partage ton point de vue que l’attack est super costaud pour le poids et son rendement. La couche de Vectran est bien là et permet d’assurer un minimum de renfort. 2 attacks neuf sur des courses à la route pas trop défoncée doit pouvoir se tenter. Surtout si on pése pas trop lourd et on gonfle pas trop fort. Sinon oui pour en revenir en pneu d’entrainement et de course, le 5000 reste un top compromis car même s’il est un peu moins rapide qu’un attack, aéro, grip, confort et anticrevaison sont supérieurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *