Grimpée du Salbert 2012
7 octobre 2012
Bilan 2012
26 octobre 2012

Salut à tous,
Voici les résultats des derniers tests de roues afin de valider le changement de boyaux sur ma SVELT. La conclusion a été immédiate dès les premières mesures. La dissipation d’énergie venait bien de là. Je savais que c’était bien l’arrière qui posait problème car le remplacement de celui-ci par une autre roue performante permettait de retrouver des watts mais fallait-il encore le prouver ! J’ai donc réalisé une nouvelle série de mesures sur 3 journées et 14 grimpées de Salbert en comparant la EDGE à pneu, RAR SVELT, Light weight et denouveau Fulcrum 7. J’ai fait à chaque test une montée au train et une autre avec des fractionnés. Les résultats sont sans appel, que se soit en montée continue ou en protocole d’accélération les Svelt se retrouvent à chaque fois bien placées. Les 3 à 4  watts de pertes ont été gommés immédiatement avec le nouveau boyaux, incroyable ! 
Photo non contractuelle 
Du coup j’ai voulu voir l’influence d’une bonne paire de pneu sur le comportement de la Fulcrum 7 jugé jusqu’ici catastrophique. J’ai remplacé les vieux Pneu Hutchinson Kevlar de 7 ans d’âge par des Continental 4000S neuf. La surprise fut presque aussi grande que lors des premiers tests. En montée au train ou avec le protocole d’accélération la perte n’est plus que de 5 watts par rapport à la roue étalon EDGE. Lors des 2 précédents comparatifs elle était de 9 watts moy. On aurait gagné 4 watts rien qu’en changeant de pneus. Evidemment il y a le fait que l’ancien était usé et n’était pas haut de gamme comme le 4000s mais ça fait! Chose étonnante aussi, je n’ai pas réussi à retrouver les gains incroyables obtenus par le premier test avec les LW. Comme quoi une seule série de mesures ne suffisent pas à tirer des conclusions devant tous les paramètres pouvant faire varier les résultats. Surtout  quand ceux-ci se jouent à 3 ou 4 watts. J’ai donc refait un tableau géant regroupant toutes les montées permettant de comparer les roues entre elles, en sortant le premier test des LW mais également en sortant les tests des Fulcrum 7 avec les anciens pneus. L’idéal aurait été de pouvoir comparer LW et RAR avec les mêmes boyaux.
Le récap
On voit que d’un test à l’autre l’écart avec la théorie peut varier. Même si c’était à chaque fois sans vent, la température des 15 derniers jours n’était plus de 20 °C mais plutôt entre 13 et 15 °C. Du coup cela peut influencer sur le rendement des pneus, celui de la transmission mais aussi faire varier le SCX car je pourrais avoir une couche de plus ! Du coup il faut comparer les roues entre elles et leurs écarts le même jour. Faire une moyenne ensuite de ces écarts quand les roues peuvent se comparer sur d’autres journées.
Premier point important, les roues ne se démarquent pas entre montées continues et fractionnées. Si l’une d’elle est meilleure au train, elle le reste sur du fractionné. Ainsi même en plaçant des accélérations de 400 w sur 5 s dans le plus gros test faisant passer ma vitesse de 20 à 33 km/h s sur du 6 % et répétée 8x, aucunes roues n’arrivent à gagner du temps par rapport  à une autre entre les 2 types de tests. Je renvoie directement aux études faites par Adrien sur le sujet et devant faire des accélérations de 0 à 30 km/H pour mettre en évidence quelques choses….
Deuxième point, en ayant des pneus ou boyaux neuf et haut de gamme sur toutes les roues, l’écart s’est vraiment resserré. On obtient 6 w d’écart entre dune paire de roue carbone de 990 g équipée de boyaux veloflex carbone et une fulcrum 2 kg équipée GP4000s.
Il y a 2 watts de mieux pour la RAR Svelt  sur les LW mais évidemment il faudrait avec le recul mettre les mêmes boyaux pour vraiment comparer. En cherchant sur le net j’ai trouvé l’étude suivante (http://www.biketechreview.com/tires_old/images/AFM_tire_testing_rev7.pdf) qui compare le rendement sur banc des pneus/boyaux. Il y a aurait 1.5 w de rendement supérieur avec le veloflex. Cela semble cohérent avec mes résultats. On aurait donc des roues carbones au rendement très proche. Faisant le même poids et n’étant certainement pas assez lourd pour  déceler leur limite, cela semble cohérent.
Synthèse: les économies de watts ( en négatif) ou pertes ( positif) d’une roue par rapport à une autre.
Finalement avec une bonne paire de roue à pneu et de bons pneus, on note très peu d’écart entre boyaux et pneus. Peut être qu’à la sensation de confort et sifflement des boyaux on a l’impression d’aller plus vite mais c’est illusoire en montée. Un ensemble Ultremo ZX + jante carbone 380g ne perds que 1.75w par rapport au couple véloflex carbon + jante carbone 250 g. Sur les derniers tests de rendements des pneus / boyaux on voit d’ailleurs que l’Ultremo arrive à des coefficients de roulements inférieures à certain boyaux : http://biketechreview.com/forum/1-general-discussion/26909-crr-tests-including-pro-race-4-a-ultremo-zx. Pas étonnant donc d’avoir de si faibles écarts entre montage haut de gamme.
 Alors boyaux ou pas ? Pour la pratique de tous les jours non, on voit clairement qu’une bonne paire de roue alu avec des pneus milieu de gamme peuvent suffire largement. Mettre des pneus haut de gamme les jours de compétitions peut déjà être un bon compromis. Un montage boyaux + roue carbone permettra donc d’économiser 2 à 4 watts … J’aurai bientôt une paire de roue alu No Tube entre les mains. 1150 g à tester  !  

2 Comments

  1. Oldenhorn dit :

    Bon maintenant faudrait tu fasses un test de pneus pour me dire lesquels je dois acheter pour mes LW!

  2. Alban dit :

    C'est prévu! Mais ça attendra le printemps pour avoir des conditions météo favorables ! Et puis j'en peu plus du Salbert! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *