TIME MEGEVE 2013
10 juin 2013
Test POWER2MAX
27 juin 2013
Salut à tous,
Aujourd’hui nouveau sujet technique où je m’attaque au
rendement des chambres à Air. Suite à mon dernier article sur la section des
pneus 23 mm vs 25 mm, j’avais acheté les magazines du marché parlant de ces
sujets. Dans l’un d’entre eux un tableau
de synthèse, donné par Spécialized sur le rendement des pneus,  m’avait interpellé. On y voyait que le même
pneu pouvait gagner 2 watts rien qu’en changeant une chambre à air butyl pour
du latex. 
J’ai donc voulu vérifier. En 2012 j’avais déjà  fait un début de comparatif mais sans grande
référence et méthodologie par rapport à tous mes deniers tests. J’avais tout de
même émis l’hypothèse que le Latex pouvait faire gagner un bon watt.
J’ai donc débuté avec  les roues du précédent  test de pneus,  des RAR Alu  sur base No tube équipée GP4000s et
chambre butyl Hutchinson light 77g. Conditions identiques pour le test,
Salbert, pas de vent, soleil, 20 degrés. Je choisis denouveau d’ajuster le
bidon d’eau pour partir avec 70kg de masse total. Première montée et résultat
STRICTEMENT identique aux derniers tests 15 jours plus tôt, 11’49 pour 270w.
Assez troublant mais il faut reconnaître qu’a condition de test identique le
SRM ne dérive pas d’un clou. Les 5 autres mesures sur les pneus avaient
également donnée ce chrono tournant autour des  11’47 / 11’49 pour 70 kg montant à 269 /270w. 
2 ème montée, je mets ma Edge carbone 38 mm à pneu pour l’arrière toujours en GP400S
et butyl. La roue est 50 g plus lourde en périphérie. A l’avant je garde la RAR alu ( je vais expliquer pourquoi plus loin). Pas de surprise à 0.5 watts prêt c’est
le même résultat. Puis je change et mets une chambre à air Michelin Latex 22/23
dans la Edge arrière. Je garde la RAR butyl à l’avant. Je fais 2 montées de
suite et là bonne surprise, le gain par rapport au butyl est d’environ 3 watts !
Vu la répétabilité des précédentes mesures, je ne remets pas en doute celles-ci !

Certain pourront se demander pourquoi je n’ai pas mis de
latex à l’avant et pourquoi n’avoir pas fait tous les tests avec la même roue.
Premier point et pour ceux qui avaient suivi ma mésaventure sur ma carbone à
boyaux, j’avais démontré que c’était bien la qualité du pneu ou boyaux  à l’arrière qui
donnait le rendement en bosse. En changeant mon boyau usé pour un neuf, j’avais
retrouvé tous les watts dissipés. La roue avant était restée avec un boyau de
2000 km. 
 Deuxième point, j’ai choisis ma jante carbone arrière
à pneu dans le but de trouver le meilleur compromis pour ma pratique montagneuse. En effet le Latex peut
exploser sous forte chaleur dans les freinages et le carbone chauffe !  Mais en gardant une roue avant alu avec butyl, le risque est nettement diminué.Si
on sait bien répartir son freinage en descente c’est 70 % des efforts qui passent
sur l’avant. Ainsi jante alu basse, butyl, alu à l’avant pour les freinages et la roue carbone
38mm pour l’aéro, le rendement latex et la ridigité sur relances à l’arrière. La
prise au vent reste limitée, on conserve les pneus pour la praticité et le
rendement qu’on leur connaît. En rajoutant une chambre latex à l’arrière je
pense qu’on obtient des rendements équivalents à des bons boyaux cette fois
pour la montagne. Pour finir et même si ça ne figure pas dans mon tableau, j’ai
refait une ultime montée en mettant à l’arrière ma RAR Svelt à boyaux veloflex
carbon. Elle a à peine  fait mieux que la
edge équipée latex,  0.5 watt soit trop
faible pour tirer une conclusion. Tout ce que je peux dire c’est que l’avance
des roues carbone à boyaux qui étaient déjà assez mince par rapport aux roues à
pneus lors de mes tests, se réduit encore un peu plus si ces dernières sont équipées
avec des chambres à air latex. C’est d’ailleurs ce que semble montrer le rapport
Spécialized sur les boyaux.

5 Comments

  1. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Je vous suis avec de plus en plus d'intérêt car je fais du cyclosport depuis 3 ans, j'ai jusque là structuré mes séances d'entraînement avec ma FC, mais je me suis vite rendu compte des limites. Je viens juste d'acquérir un capteur de puissance Quarq monté sur un pédalier sram red, les données sont transmises à un compteur garmin 510. Le logiciel Garmin est "basic", je sais je je peux exporter mes données en .tcx vers d'autres logiciels. Le Logiciel que vous exploitez me semble pas mal, et si je me permet ce mail c'est pour vous demander si cela ne vous embête pas de me communiquer son nom.
    Je vous remercie par avance.
    Pierre-Alain FALCONNET

  2. Bonjour Pierre Alain, merci pour le message, ça fait toujours plaisir! En effet dommage d'avoir un capteur de puissance et resté bridé dans l'analyse pourtant si importante! Avec WKO de Training peaks, vous pourrez aller bien plus loin! Voici le lien vers une version d'évaluation: http://home.trainingpeaks.com/products-desktop/wko.aspx
    A bientôt
    Alban

  3. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Très intéressant ton test. J'ai deux petits commentaires :
    – le premier est qu'une chambre butyl cela explose également dans les roues avant dans la descente du Giau (et une clavicule de cassée !)
    – le second : pour éviter à jamais l'éclatement d'une chambre en plein virage je me suis reporté sur les boyaux et depuis ce printemps les tubeless (fatigué de recoller 3 boyaux après des crevaisons à répétition). Je ne changerai plus après avoir découvert les nouveaux Schwalbe Ultremo ZX en tubeless sur des Fulcrum Racing 3 2-way fit : encore mieux que les Hutchinson Fusion 3 avec un amorti digne d'un Veloflex Extrem, une sensation de rouler avec des slicks qui accrochent autant en relance que dans les virages, car collés à la route. Schwalbe indique d'ailleurs que ce nouveau pneu dépasse tout ce qu'ils avaient produit en terme de résistance au roulement et je veux bien les croire.
    L'ensemble roues Fulcrum R3 / pneus tubeless est tellement jouissif et rassurant (j'ai été entouré de gars qui perçaient à la chaîne sur les routes sales de ce printemps de m…) que je n'ai toujours pas ressorti les Zipp boyaux (à vendre comme les Reynolds MV32).
    Voilà donc ton prochain sujet tout trouvé !
    A bientôt et merci pour tes articles
    Amicalement
    Christophe V.
    Suisse

  4. Merci Christophe pour ton retour! En effet c'est une possibilité très facilement envisageable que d'essayer du tubeless. Mes dernières roues RAR no tube sont justement compatible Tubeless. Je me fais pas de soucis pour tes ressentis / analyses qui sont forcément très bons vu ton expérience dans le domaine du boyau. Reste plus qu'a voir une nouvelle fois si ressenti = réalité! 🙂 En tout cas pour l'aspect sécurité, c'est un plus indéniable!
    A bientôt. Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *