Coût cardiaque de chaussures.
14 mai 2011
Bilan de mi-saison avant la TIME Megève
6 juin 2011
Salut à tous,
J’aime de plus en plus me faire des sorties à la ‘ moyenne ‘ où on sollicite un maximum la zone I3/I4. Le but de ces sorties est d’essayer de limiter au maximum le temps de roue lire comme sur un HT mais plus longtemps ! La sortie du jour de 88 km/ 1500mD+ commença par 30 km de vallonée descendant jusqu’à Cernay pour ensuite grimper le Viel Armand et revenir par le col Hundsruck. Malgré un vent d’Est défavorable à l’aller je choisis ce sens afin de pouvoir sortir des watts plus facilement. Je régule la puissance à 280 w maxi afin de me présenter au pied du premier col sans avoir fait trop de lactates ! Mission accomplie puisque je suis à 250 watts moy après 50 min ‘ d’échauffement’. Viens ensuite le Viel Armand où je me fixe 300 watts. La montée est rendue chaotique par des travaux sur la chaussée, puis un coup de téléphone important et enfin un arrêt pipi ! Bref je réalise tout de même 29
5 w sur 27 min mais ne pouvait faire plus. Le début rapide et un certain manque de fraicheur me limite au dessus de 300 watts. Ma FC moy de seulement 172 puls sur le col au lieu de 176-177 puls normalement atteste d’une certaine fatigue.
Toujours aussi beau dans le coin du Grand Ballon et météo parfaite !
A la descente, je m’arrête à une source et tombe sur un gars du club 1 ère cat ( salut fred !) qui vient de se faire le Grand Ballon sur la plaque en force ! Il décide de m’accompagner dans le hundsruck. Son profil plutôt sprinteur-rouleur ( 86 kg-188cm) m’emmène à toute vitesse jusqu’au pied du col même si j’essaye de relayer pour ne pas faire chuter la moyenne des watts en restant dans sa roue ! A l’attaque je suis étonné de ne pas trop souffrir à 300 w, c’est même moins pénible que dans le viel armand. Je ne peux pas aller plus vite mais j’essaye de maintenir se rythme jusqu’au sommet. Mon compagnon prend le large sur les parties
plus roulantes et je reviens quand la pente est forte grâce à 24 kg en moins à tracter ! Malgré tout il en a encore sous la pédale et me propose de finir au sprint le col..euh non peut pas moi ! Au sommet c’est un beau score avec 295 w pour 18’30’’ depuis le pied. Le retour est plus difficile, je sens cette fois que le rendement baisse et j’ai bien du mal au dessus de 280 watts. Pas grave j’arrive à la maison avec un magnifique et nouveau record perso de 250 watts moyen et 266 NP pour 2h50. C’est 10 watts de plus qu’à la même époque l’année dernière. 6 % de roue libre malgré la dénivelée. Il reste 20 jours avant la Time, c’est plutôt bien partie. Il me faut encore une grosse sortie de 5 h à caser d’ici 10 jours puis il sera temps de faire une semaine light de surcompensation juste avant ce premier gros RDV.


1 Comment

  1. Alban dit :

    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *