Test lubrifiant AFUPRIM AFULUDINE
19 juin 2019
Guerre des lubrifiants: Muc-Off vraiment éfficace ?
2 juillet 2019

Bonjour à tous,

Je teste depuis deux mois de nouvelles roues carbone à pneu et à patins de marque Allemande: BIKEBEAT. Cette marque a sortie 3 modèles à patins ( 2 à disques) basés sur une même jante de 45 mm de hauteur. La marque revendique un nouveau procédé de fabrication made in Germany et adopté d’un brevet Airbus garantissant un très haut niveau de résistance et qualité comme évoqué ici

 

Ce procédé permet en autre de baisser le poids de la jante à 400g +/- 5%  sans altérer les qualités de résistances nécessaires pour une jante de vélo carbone à pneu. Nous le verrons sur les tests plus bas.  La piste de freinage est garantie 250 degrés sans détérioration et la pression max supportée pour un pneu de 25 mm est de 8 bars ( 9 bars pour 23 mm). A vrai dire ce n’est pas pour ces raisons que j’ai décidé de contacter cette marque pour essayer leur roue. Lors de mon dernier article sur les nouveautés aéro 2019, ces roues sont ressorties en tête du test de freinage sous la pluie du magasine Tour ( nouveau banc de freinage).

Avec une valeur mesurée de 100 N sur leur banc, c’est quasiment deux fois plus que toutes les autres concurrentes et renseignements pris auprès de Tour, c’est une valeur identique obtenue par la roue aluminium Shimano C24. En plus de proposer un freinage efficace sur le sec avec une valeur de 330 N et dans la moyenne des meilleures comme la  référence  ZIPP 303 ( 350 N) , les BIKEBEAT devancent largement les concurrentes dans les conditions humides ( 45 N pour la Zipp) et seul une Swiss Side Hadron 485 obtient un score à 75 N. Toutes les roues carbones freinent assez mal sous la pluie et c’est un secret pour personne. La moyenne de ce test est de 50 N donc deux fois moins qu’une roue aluminium. C’est vraiment l’argument numéro un qui m’a fait les contacter car pour moi le freinage carbone sur roues à pneus et sous la pluie en descente de col n’est pas très sécurisant. J’ai toujours mis une roue aluminium à l’avant avec un freinage patin dès que les conditions météos pouvaient être humides.

 

L’autre argument de poids, si l’on peut dire, dans le choix de ce fabricant a été de voir une version à 1190 g ( 1390 g et 1290 g pour les 2 autres versions suivant moyeux et options de rayonnages). En résumant, on pourrait donc avoir une roue passe partout en profil 45 mm, ultra légère, Tubeless ready, freinage puissant en toute circonstance et avec un super compromis performance aéro/ stabilité au vent latéral comme le montre le graphique si dessous ( 225 watts moyen – sensibilité à 4 sur 8 )

 

La paire de test Uberflieger sur les bancs de TOUR a également passé les tests de simulation nid de poule -impact avec succès.

La paire était pesée à 1428 g pour 1390 g annoncée, on reste dans la tolérance de 5 %. La moins bonne note pour cette paire a concerné la rigidité assez faible relevée sur la roue arrière avec 32 N/mm. Une ZIPP 303 obtient 39 N/mm et une Hadron 485 52 N/mm. Bike Beat travail pour améliorer la rigidité et obtenir des valeurs proche de la ZIP 303. De mon coté,  j’ai deux clients qui les possèdent et pèsent entre 70 et 75 kg ( 400w PMA, profils puncheur) ils sont ravis et ne ressentent pas sur les grosses accélérations, un souci de rigidité. Le week end dernier l’un des 2 gagne avec sur un critérium en Allemagne:

J’ai donc reçu les BIKEBEAT Uberflieger Prototyp en Avril. Elles sont arrivées dans un emballage carton assez compact. Les roues sont suffisamment calées pour ne pas bouger mais elles ne sont pas livrées avec une  housse de protection ou bulle gomme qui pourraient  assurer une meilleure  protection.

 

On croisera donc les doigts que le livreur soit assez respectueux du colis! On retrouve avec les roues, 2 paires de patin Swiss top, 2 fonds de jantes et 2 attaches rapides. Concernant le poids, j’ai mesuré 536 g pour la roue avant et 671 g pour la roue arrière. Cela fait donc un total de 1208 g pour 1190 g annoncé, parfait !

Concernant les mensurations, on a une jante qui mesure 17.7 mm en interne et 25 mm externe proche de la bande de freinage et 26.5 mm en max. Je trouve que c’est un bon compromis où on peut décider de mettre soit du 23 ou 25 mm sans pour autant que le pneu prenne trop de volume. Un GP5000 TL 25 mesure 26 mm dessus, c’est donc déja bien limite pour l’avant. Un GP5000 23 mm mesure 24.5 mm. Mixer 25 mm à l’AR pour le confort + roulement et 23 mm à l’avant pour l’Aéro reste le meilleur compromis. Pour s’en convaincre une nouvelle fois,  voici un graphique où on retrouve les meilleurs pneu du marché sur une jante de profil 62 mm ( int 17mm et ext 25 m) . On peut voir le comportement des GP5000 25 et 25 TL, la référence reste toujours le 23mm !

BIKEBEAT préconise 23 ou 25 mm et parle de non sens pour l’aéro avec le 28 mm, on est bien d’accord!  Le montage des pneus est assez facile, lors de  mon test du Continental 5000 TL, j’avais vraiment eu du mal à le monter sur ma roue DUKE 35 mm ( largeur int 19 mm). On sent clairement la différence sur les BIKEBEAT, ça se monte facilement. On pourra retrouver des pneus comme le Corsa Speed TLR 2.0 ou le Conti 5000 TL montés sur les BikeBeat lors de mon test de roulement.

Une fois monté sur le vélo, il faut reconnaitre que cela habille bien un cadre assez fin comme le Canyon Ultimate.

 

Au roulage, ces roues limitées à 90 kg vélo + cycliste , ne souffrent pas de soucis de rigidité sur mes relances et jusqu’à 1200w debout sur pédales. Même avec les patins de freins réglés à 2 mm de la piste, ça ne vient pas frotter. Le confort en roulant avec des Tubeless ou chambre latex est parfait pour du 45 mm. Le freinage est puissant et progressif sur le sec. Pour les conditions humides,  je n’ai été qu’une fois pris par l’orage sur un retour de sortie montagne mais j’ai pu tester. Cela freine assez fort, difficile de dire si c’est le plus puissant ou équivalent à  un modèle aluminium mais il faut attendre quelques tours de roues afin d’évacuer l’eau sur la piste pour avoir du mordant, puis c’est bon. Au niveau des petits reproches, la roue arrière a fait un peu de plus de bruit au freinage au début des essais. Puis après quelques ajustement en réglages d’inclinaisons, cela a presque disparu. Attention également au nettoyage des jantes avec un solvant, la décoration Bikebeat pourrait en souffrir, car ce n’est pas des adhésifs mais une peinture qui s’efface à l’acétone.

C’est donc un bilan très positif pour ces roues à pneu. Leur tarif me semble justifié avec cette qualité de freinage sous la pluie ainsi que le poids global très bas pour du 45 mm à pneu. Pour les lecteurs qui seraient intéressés,  BikeBeat a créer un code spécial France   #alban#2020  permettant d’obtenir 20 %  de remise sur tous les modèles sauf le LITE et pour la période Novembre 2020: 30 % sur les roues moyeux TUNE avec le code vivalafrance .

Mise à jour 12/11/2019: les  nouveaux patins de freins Campagnolo rouge sont en test et semblent procurer encore plus de puissance de freinage pour une usure moindre que les Swiss top black. Le dernier test de roues aéros chez Roadbike ( 12/19) confirment tout le rendement de ses roues en version disque également. La même jante équipe les Tune testées ci dessous et ces dernières se classent première en performance aéro ( courbe blue fluo) et dans les moins sensibles au vent latéral. Le modèle équivalent chez Bikebeat est la version Uberflieger Pro disc proposée 100 g plus légère que chez Tune et moins chère de 700 euros actuellement !

 

 

242 Comments

  1. mollet dit :

    J’ai enfin reçu mes roues ! C’est donc le modèle patins, pesées avec moyeux dt180 sans fond de jante à 617g l’avant et 729 l’arrière ce qui fait un poil moins de 1350g la paire. J’avoue que j’espérais un peu plus léger mais bon… je voulais surtout une paire de roues un peu plus profondes que les Bora WTO 33 que je roulais jusqu’ici. Pour du 45mm à pneus ça reste vraiment bien placé niveau poids. les bora en 33mm pesées par mes soins en avril dernier étaient à 597 devant et 812 derrière, c’est donc plus léger chez Bikebeat pour 12mm de plus en hauteur et ça c’est toujours appréciable! Esthétiquement, y’a pas photo ça en jette vraiment plus que des 33mm. Au niveau de l’utilisation j’ai déjà fait deux relativement grosses sorties, je suis sans doute pas le meilleur testeur qui soit, mais je peux évoquer deux – trois points de comparaison entre les deux paires de roues.

    1) sur le plat, y’a pas tellement de discussion, je m’étais déjà fait la remarque que les Bora étaient hyper faciles et évidemment très peu sensibles au vent mais qu’elle tenaient pas bien la vitesse au point que j’en avais conclu que mon Izalco Max était à chier sur le plat. J’ai pas de données quantifiables avec le capteur de puissance, trop de variables entrent en jeu mais la puissance développée pour maintenir du 40kmh sur le plat avec les bora était vraiment conséquent, autour de 310w. Avec les Bikebeat ça semble plus facile, ça me ramène un peu aux sensations des Reynolds strike que j’avais sur mon ancien Aeroad, ça semble mieux tenir la vitesse et j’ai pas du tout été gêné par le vent. Pas de chiffres en watts pour faire du vrai expérimental mais je roule quand même passablement et au niveau des sensations on sent (heureusement) quelque chose, en faveur des Bikebeat donc.

    2) en montée, j’étais très content des Bora sur ce plan là et je suis pas sur que les BB s’en sortent mieux, j’ai pas fait de gros cols avec mais j’oserais dire qu’elles semblent un poil moins rigide que les Bora (je suis peut-être influencé par ce que j’ai lu à ce propos sur ce même article) mais je me suis pas dit « c’est dingue comme c’est mieux ». Sur des cols roulants elles seront surement plus agréables mais dès que ça dépasse 7-8% je pense que les Bora sont vraiment super. Sur des montées relativement courtes (1-2km) Je saurais pas faire la différence, les BB tiennent mieux la vitesse mais j’suis pas sur que ça change quoi que ce soit en terme de temps. J’ai fait la p’tite montée d’à côté (1km à 3.5%) sur laquelle j’me suis fait mal plusieurs fois. Là à 533w et ça m’a fait claquer mon meilleur temps dessus, de là à en tirer des conclusions… j’me risquerais pas. En tout cas ça semble pas me ralentir, c’est déjà ça.

    3) au niveau rigidité, j’en ai déjà un peu parlé, j’ai eu beaucoup de plaisir avec les Bora et malgré quelques petits frottement quand les patins sont réglés très près j’ai toujours eu l’impression d’avoir des roues qui rendaient bien l’énergie, je sens pas les BB plus rigides, je les trouve pas moins confortables non plus, j’ai les patins arrière relativement près de la jante (3 mm à la louche…) et ça touche pas.

    4) au niveau du freinage, c’était un peu le point censé être positif sur les Bora et ça l’est (sur le sec bien sur). Le mouillé on en parle pas, je trouve que quelle que soit la roue, le carbon et la pluie… c’est à chier, quand on a roulé en disques pendant une période on sait ce qu’on dit sur ce point. Sur le sec, j’étais vraiment très content des Bora, j’ai pas l’impression que ça freine moins bien que du disque, ma grosse frayeur en revenant sur des freins patins après l’Aeroad c’était évidemment les longues descentes et le combo Pneus/jante carbon, risque d’échauffement et tout le tralala. Ben faut dire qu’avec les Bora j’ai pas eu de problème (je rappelle que je suis pas tout léger, 78kg peut-être plutôt 76 en été) mais je me suis toujours gardé à l’écart des quelques descente vraiment méchantes du coin. (descente de la croisette sur le salève, 4-5km à -12% avec virages en épingles c’est niet avec ce vélo). Je verrai ce point là avec les BB, les quelques freinages que j’ai fait jusque là sont tout à fait correctes mais la bande de freinage a rien à voir. Les bora sont vraiment travaillées avec un aspect très différent, sur les BB c’est plus la continuité de la jante… à voir dans un usage plus intensif si ça tient ses promesses mais j’irai pas me jeter dans des descentes trop méchantes avec juste pour faire un feedback.

    5) la maniabilité, vraiment émerveillé en descente par les Bora, je trouve beaucoup plus facile de descendre avec des jantes basses, je pense que ça sera très difficile de faire mieux, elles sont super équilibrées, les BB sont un poil en dessous sur cet aspect.

    Donc voilà jusque là, pour info j’ai roulé les Bora toute l’année dernière sur plusieurs milliers de kils et j’ai fait 300km avec les BB. Si je dois être très honnête c’est un peu débile de changer de roues quand on a déjà quelque chose de super mais j’avais envie de roues plus hautes pour le plat et l’esthétique et j’ai un copain qui me reprend les Bora, je m’en sors à peu près…

    Gros disclaimer: Les bora sont montées avec des gp5000 25mm, tubes conti light. Les BB sont montées avec des veloflex corsa race en 23mm conti light. Je pense que pour comparer correctement il faudrait que je les roule avec exactement le même setup, ça sera fait une fois que les veloflex seront flingués.

    • Alban Lorenzini dit :

      MErci pour ce retour très complet. Je pense que les BB avec GP5000 seront encore mieux à tout point de vue tellement ces pneus surclassent le reste surtout en grip, maniabilité. Vous avez bien résumé: vous passez sur un profil plus haut permettant une meilleure vitesse lancée et sans perte en montée grace à leur poids. Et question look ( ça compte) le vélo est bien plus beau en 45 mm 😉 Bonne saison avec !

      • arp dit :

        Bonjour, ce blog est toujours aussi intéressant, bravo Alban !

        Je suis en train de me poser la question pour changer mes roues actuelles : Corima 32mm pneus (23mm de largeur). J’en suis vraiment ravi, elles sont top. Voilà, elles vieillissent, et je veux les changer si possible par plus léger (elles font 1550g je crois) et plus aéro.

        J’étais plutôt parti pour des Bora, soit des 50mm, soit les nouvelles WTO45. Problème, le prix.

        Aussi, j’avais sélectionné les RAR, en 38mm, mais elles sont aussi à 1500€ à pneus.

        Je vois les BikeBeat, en 45mm, moyeux 240, pour 1130€, c’est ultra compétitif. Cependant un doute sur la rigidité, apparemment. Par rapport à mes Corima, je ne voudrais pas moins rigide.

        Merci pour tes conseils.

        • Alban Lorenzini dit :

          Bonjour, je ne connais pas la rigidité des Corima 32 pour comparer. Tout ce que je sais: la rigidité a été revu de + 10 % depuis le test. Mes coureurs les plus costaud ( 75 kg et 1400w de punch ) ne s’en sont jamais plains.

          • Arp dit :

            Merci pour ta réponse.

            Ok pour la meilleure rigidité.
            Mais seront elles toujours moins rigides que dès Bora Wto ?

          • Alban Lorenzini dit :

            oui c’est possible mais sans certitudes. Les bikebeat sont maintenant fournies avec les nouveaux moyeux DT swiss 240, ce qui change les possibilités de tensions et rayonnage, il faudrait refaire une mesure avec le protocole TOUr pour comparer.Tu peux aussi demander le montage qui te plait chez eux. Il y a une formule individualisation.

  2. Benjamin dit :

    Bonjour Alban,

    Es-ce (si) dangereux (le terme est relatif bien entendu) de rouler en montagne (surtout les descentes) avec des roues carbones avec freinage sur jante?
    Hormis les crash tests peu rassurants visibles sur Matos vélo et ton site qui commence à dater, on trouve très peu d’informations. Que ce soit les sites des fabricants/monteurs ou les tests.
    On lit partout que les bandes de freinage ce sont beaucoup améliorées mais peu/pas de données concrètes.
    [Je ne prendrais pas pour argent comptant ton avis non plus puisque ça dépend de beaucoup de facteurs dont l’agilité en descente. Je ne suis pas un excellent descendeur mais je ne suis pas crispé sur les manettes non plus.]

    J’ai une paire de Roval CLX 50 (ça me chagrinerai beaucoup de la flinguer elle) et une de Fulcrum racing quattro carbon et j’ai prévu quelques joyeuses montées cette année.

    Une roue aluminium (avant ou paire) intéressante à conseillé autrement?

    Merci d’avance

    Benjamin

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, les progrès sont nettes ces dernieres années sur les résines des pistes. Bien sur on arrivera toujours à faire fondre une résine avec un gus de 100 kg qui va descendre à 70 kmh sans jamais relacher les freins pendant 10 min ( les tests donc) …mais en réalité, ça fait 15 ans que je descends les Vosges sur des roues carbones à pneus avec chambre Latex sans aucun soucis. Et je continuerai jusqu’à qu’il y est plus aucune roues à patins donc j’espère le plus tard possible ! 🙂 Des roues comme Bikebeat ont des résines qui tiennent jusqu’à 250 degrés garantie et 4 ans de remplacement si ça chauffait + déformait la piste.

      • Benjamin dit :

        Merci beaucoup Alban!
        C’est rassurant.
        Ils font peur sur les forums 😀

        C’est sur… pour les 100kg a 70 mains sur les manettes…
        Je suis encore en chambre classique. Les prochaines seront des Panaracer et Michelin A1 quand celles que j’ai crèveront.

        Nous sommes au moins 2 pour les roues a patins… Je croise les doigts mais quand on voit le nombre de marques qui proposes des vélos a patins ça fait peur quand même.

        J’utilise des Swisstop Black Prince qui montent à 170°C selon Swisstop donc je me suis toujours dis que j’avais de la marge même si parfois ça sent le chaud sur les Fulcrum.

    • Serge dit :

      0Bonjour Alban
      Je suis à la recherche d’une nouvelle paire de roues
      Et je lorgne avec insistance sur les aufsteiger 30 mm disc moyeux dt swiss 240
      Actuellement je suis en Zipp 202 Fircrest de 2016 à disc avec pneu conti 5000 en 25mm
      Est ce que ça peut m’apporter un petit plus en terme d’aéro de confort et peut-être un peu moins rigide que les 202
      Qui sont sur mon ultimate cf sl8 aéro
      Merci pour la réponse et tout les test que tu réalises
      Mais compliqué de faire le bon choix .

      • Alban Lorenzini dit :

        Bonjour Serge, Je pense que ça n’apportera pas grand chose concernant l’aéro. Profil identique ou presque, ZIPP 202 2016 est moins goutte d’eau que la nouvelle BB 30 mm mais la zipp fait 32 mm vs 30, ce n’est pas là qu’il faut trouver un argument. La bikebeat qui est un poil plus legere par contre. Pour le confort c’est avant tout la pression que l’on met et les pneus. SI vous mettez du 28 mm et gonflé à 5 bars alors oui vous sentirez un vrai plus sur le confort et la facilité de roulage. Je ne connais pas les indices de rigidité mais avec un DT240S ça sera très équilibré comme le prouve tous les montages recents mesurés par TOUR.

  3. Mollet dit :

    Moi j’ai aucune confiance dans le freinage sur carbon dans des pentes vraiment soutenues que ce soit avec mes bikebeat ou autres. On a un col vraiment raide dans le coin (5km à 12%) et j’ai plusieurs copains qui y ont laissé des roues. Hunt Mavic même Campa, et c’est pas des types de 100kg qui lâchent pas les freins…. dans une descente à 12% avec des épingles t’as pas tellement le choix de « bien freiner » , t’es un peu obligé d’appuyer. Je fais simple : je descend par un autre côté, lol

  4. Labiss dit :

    Bonsoir. Pouvez vous me dire si l’investissement dans une paire BB pro ou prototyp en remplacement de mes bora 50 pourra m’apporter qlqchose ? (1m73-73 kg)
    J’espère apporter un peu plus de réactivité , nervosité à mon vélo (canyon ultimatum slx en montage light: tige de selle darimo,étriers cane creek..)
    Merci

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, Pour grimper plus vite le poids et le roulement comptent avant tout. DOnc oui possible que la largeur des bikebeat un peu supérieur permette un poil plus de confort et roulement pour le pneu. Le poids d’une version prototype vs bora 50 fera gagner env 300 g donc un petit gain aussi . POssible que l’ensemble poids + roulement permettent d’économiser 2 à 3 w dans une pente à 5 % vers 20 kmh.Pour rouler vite sur parcours vallonés et avec des jours de vents les bikebeat seront moins sensible au vent latéral et l’effet voile sera plus prononcé que sur les bora donc là aussi un petit gain 2 à 3 w mais à 45 kmh …Rien de transcendant sur l’ensemble, difficile à ressentir..les BOra étant déja des bonnes roues. CONcernant la réactivité, là je pense que les Bora seront plus rigides et réactives. Mais des roues plus rigides cela peut être des roues qui tapent plus. Un profil de 45 mm plus large permettra plus de confort dans le temps grace au pneu qui pourront être gonflé un peu moins fort et du confort c’est des watts en plus sur la fin. Donc voilà si vous êtes puncheur et à fortes relances, garder les bora, si c’est pour des escapades plus longues, au train assis et montagneuse, les BB proto seront super.

  5. Fifi dit :

    Bonjour, peut on remplacer les tubless par des pneus à chambre à air sur les roues uberflieger pro? Même pression que les tubless ?

  6. Luc dit :

    Bonjour Alban,

    Je viens de prendre connaissance de cette mise à jour dans votre article : « Mise à jour 12/11/2019: les nouveaux patins de freins Campagnolo rouge sont en test et semblent procurer encore plus de puissance de freinage pour une usure moindre que les Swiss top black. »

    Est-ce vous qui avez testé cela ? Si oui, confirmez-vous après plus d’un an de test ?

    Je trouve, en effet l’usure des Swiss top black prince un peu rapide, ils sont tendres…je dois changer les miens alors je me pose la question de passer sur les campa roige pour mes Bikebeat…

    Je vous remercie du temps que vous prendrez à me répondre.

    Luc

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, oui les campa s usent moins vite en freinant aussi bien. On m’a dit que cela pouvait monter un peu plus vite en température sur freinage fort mais je suis pas assez fou pour tester les limites de la jante

      • Luc dit :

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse, vous écrivez qu’on vous a dit que cela pouvait monter un peu plus vite en température sur freinage fort…ah…et vous ? Même si vous n’êtes pas assez fou pour tester les limites de la jante, qu’avez-vous constaté ? Est-ce dangereux de passer sur des campa rouges ? Merci pour votre réponse.

        • Alban Lorenzini dit :

          Moi je freine pas fort et descends doucement donc tout va bien. Mais h je peux me renseigner sur la garantie bikebeat si on utilise des campa rouge

          • Luc dit :

            Bonjour,

            Je veux bien,, merci d’avance !

          • Alban Lorenzini dit :

            réponse Bikebeat: ( donc c’est ok)
            Dear Alban,

            we sold allot of rim brake wheels for Campa, never had any issue. With Campa
            Red pads is works really well.

            Vielen Dank / Thank you.

            Mit freundlichen Grüßen / Best regards

            Philipp Kielwein

  7. Luc dit :

    Merci Alban !

  8. Mollet dit :

    Roulé autour de 1000km avec les BB, très content jusqu’ici (78kg), j’ai donc pas fait de descentes trop raides mais j’aime bien envoyer un peu dans mes habituelles descentes autour de 6-8%.

    Aujourd’hui même, grosse frayeur, freinage relativement appuyé autour de 50kmh, énormes vibrations dans la roue arrière au point que j’ai failli me casser la gueule. J’avais senti une petite sensibilité sur mes dernières sorties mais rien de tel, là j’me suis vraiment fait peur et j’ai failli faire un tout droit dans le fossé.

    J’ai checké le vélo après coup dans l’atelier et rien à déclarer, aucun jeu à nul part, aucun frottement etc…

    Est-ce que vous auriez une idée de où ça peut venir?

    Sur les Bora que je roulais avant j’étais avec les pads rouges, là c’est les swiss stop. Je me rends pas bien compte, j’ai pas un passif long avec roues carbon en patins mais j’ai l’impression que les patins swiss stop sont extrêmement mous, quand on lâche le frein on peut même entendre un bruit comme si ils restaient collés à la bande de freinage… D’ailleurs je me rend compte que les patins à l’arrière sont déjà bien entamés alors qu’ils ont pas fait grand chose (une dizaine de descentes de cols au maximum et pas des très méchants…)

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Comment sont reglés vos patins? l’usure de l’AR est anormal vs l’avant. 70 % de la puissance de freinage doit passer sur l’avant, donc les patins s’usent plus vite de l’avant en utilisation normal. Je pense donc à un mauvais réglages de ceux ci et une mauvaise utilisation sur la répartition. On peut utiliser les campa rouge sur ces roues. S’usent moins vite.

  9. Mollet dit :

    Ils sont réglés comme l’avant, à savoir tout à fait « normalement » je me rends pas bien compte des subtilités mais ils sont bien alignés et ils ont pas changé par rapport aux roues campagnolo que j’avais avant et j’avais pas eu de problème avec

  10. Mollet dit :

    J’ai réglé en faisant la technique du « toe in » avec les patins, j’avais déjà entendu ça pour des questions de bruit et de crissements on verra. Ce qui m’inquiète c’est que ce que j’ai eu hier c’était mais un crissement mais vraiment des énormes vibrations comme si j’avais une roue complètement voilée et que les patins freinaient en étant secoués par le voile de la jante, problème: aucun voile. C’était un peu comme si les patins avaient énormément de grip sur une fraction de la jante puis rien puis re-grip puis re-rien etc… bref j’te tiendrai au jus.

  11. Antoine dit :

    Bonjour Alban,
    Premier commentaire sur ce blog de qualité!
    Je viens de casser ma roue Mavic Cosmic Pro SL UST sur un nid de poule (le Tubeless a explosé…). Dans un peloton, rien vu venir. Je cherche donc les suivantes.
    Est-ce que les Bikebeat sont toujours au sommet de ce qui se fait actuellement (je pèse 63kg et souhaite un usage polyvalent mais un peu plus typé montagne)? Le modèle Pro semble être le plus intéressant (seulement 50g de plus que les Proto en version disque), mais est-ce que le moyeu de la version Proto vaut la différence de prix en terme d’efficacité?
    Merci pour les conseils!

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, merci oui ça reste des super roues legeres et polyvalentes avec un bon ratio aéro, sensibilité. Concernant les moyeux disques, aucunes données pour le moment. Tous les tests de rendement moyeux ou rigidité moyeux sont seulement dispo en patin. Sinon oui le modèle pro en patin ou disque est vraiment le bon compromis poids/ prix / performance.

  12. Aurélien dit :

    Bonjour Alban,

    Bon ben moi aussi converti au BB 45 (patin) en DT 240, commande passée hier, 4 semaines de délai estimé par le très sympathique Philippe. En attendant l ‘arrivée des bébés je prépare la chambre (à air ). Au début de tes essais des BB tu avais préconisé du GP5000 23 avt 25 derrière et dernièrement tu recommandes plutôt le 25 x2. Quel différence entre les 2 montages ?
    Niveau pression (avec panaracer r’air devant + Michelin latex arrière), pour poids proche du tien (62kgs sans l équipement), tu gonflerais a combien pour avoir le bon compromis (roulement/aéro/rendement…). Merci d’avance

    • Alban Lorenzini dit :

      Super tu seras ravi de leur comportement. 23 vs 25 mm évolue avec les largeurs de jante…on peut pas mettre du 23 mm sur des jantes de 30 mm donc on reste sur le plus petit possible donc plutôt du 25 mm. POur les bikebeat et si ton macadam est bon, tu peux mettre du 23 mm devant et 25 AR. Le roulement des GP5000 est par exemple identique à 7 bars pour du 23 ou 25 , donc le 23 sera préférable car plus aéro. Mais moins confortable…donc pour des longues sorties ou des macadam moyen, il faudra baisser en pression et mettre du 25 mm. Un point important sont les vibrations qui fatigue. SUr une course de 1 à 2 h où ça roule vite, on pourra certainement encaisser un pneu gonflé fort ( à condition de pas perdre en rendement car macadam rugueux) mais sur du long, il faut miser sur un peu moins de pression et plus de confort. Il ne faut pas uniquement se focaliser sur les chiffres à 45 kmh que l’on donne, irréaliste pour beaucoup! Pour ton montagne, tu peux mettre 6 bars AV et AR avec du 25 mm.

      • Aurélien dit :

        Écoute j’habite en Limousin dc très vallonée (+/- 1000/1500m D+ pr 100kms), peu de circulation (top) mais routes inégales (moins top), profil cyclosportif (62 Kg, 28-30km/h moy), cadre ultimate CF, jusqu’à maintenant j’étais à 6,8 avt en 23mm et 7,2 arr en 25mm, (donc trop si je comprends bien) avec des Zonda 2013 dc pas aéro du tt. Maintenant avec les BB il faut tenir compte de l’aero pour que l’ensemble jante/pneus soit cohérent. Je garde 23mm avt a 7 bar et arr 25 a 6 bars (1 bar d’écart avt/arr pas gênant ?) ? Conclusion docteur ?

        • Alban Lorenzini dit :

          A 28/30 de moy, le roulement l’emporte largement sur l’aéro donc faut pas hésister à mettre du 25 mm à l’avant et 6 bars, 6.5 max à l’AR. Les tendances aéro à 45 kmh sont là pour se donner un guide de bien faire mais faut aussi savoir composer avec ces parcours, ses capacités..Tu sentiras surtout l’effet bikebeat sur des parcours roulants où tu peux avoir une vitesse souvent proche des 35 kmh et si tu as un peu de vent de coté, tu auras un effet voile permettant de gratter encore qqls watts vs Zonda 😉 Et puis le look de l’ultimate va carrément changer, c’est souvent aussi ce qu’on recherche quand on prends des roues plus hautes

  13. Igor dit :

    Bonjour Alban,
    Est-il nécessaire de mettre un fond de jante pour une utilisation TL sur ces roues?
    Merci d’avance

    • Alban Lorenzini dit :

      oui la jante est percée pour le réglage tête de rayon donc fond de jante obligatoire. Mettre du scotch tubeless no tube ou silca spécial carbon pour un eutilisation tube type ou tubeless, ça fait que 5 g le tour, négligeable .

      • Igor dit :

        Ce n’est pas le poids, en effet négligeable, qui me gêne. Mais pour une bonne étanchéité, il faut qu’il soit bien posé, et le remplacer régulièrement.
        merci pour la réponse en tout cas

        • Alban Lorenzini dit :

          alors le scotch silca spécial carbone est fait pour toi, je l’utilise depuis des années, aucune fuite de liquide à chaque essais tubeless.

  14. titi dit :

    bonjour Alban,
    j’ai commandé une paire de roues Bikebeat TIEFFLIEGER patins pour mon fils, cadet1 ffc, me conseilles-tu le montage des pneus conti 5000 ou 5000 tl (ou autres)(vélo canyon ultimate cf sl)?
    si tubeless, où trouves-tu le scotch silca spécial carbone? Quelles pressions av et ar pour un poids de 60 kg? patins campagnolo rouge?
    Merci.

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, plutôt pneus GP 5000 25 mm , le TL est trop difficile à monter. CH latex vittoria ou schawlbe aerothan ou panaracer R’air. Le scotch Silca ne semble plus dispo nul part à cause de rupture d’appro. CElui ci semble convenir: https://www.jpracingbike1.com/accessoires/337-scotch-duke.html#/largeur_des_rouleaux-20mm_x10 il faut de toute façon enlever le fond de jante de base bien trop lourd et mettre du scotch meme pour montage pneu + ch , gros gain de poids. à 60 kg c’est 6b AV AR

      • Jul dit :

        Bonjour, j’hésite entre des pneus Hutchinson Fusion 5 (25) Tubeless Ready ou Tubetype (avec chambres light). Je ne sais pas si vous avez testé ces pneus, mais que conseilleriez vous pour ces roues ? Y a t il une différence importante avec la version tubeless (si les 2 versions sont équivalentes, je pense rester sur la version TT, qui devrait être plus facile à monter…). Merci

        • Alban Lorenzini dit :

          Dommage de mettre ces pneus sur ces roues. Prendre la version Galactik pneu + latex pour un peu de rendement…mais je vous conseille vraiment le Schwalbe TLE Addix pour du confort et du roulement en tubeless. ou un combo GP5000 + latex

          • Jul dit :

            Bonjour. Merci pour votre réponse. J’avais ciblé ces Hutchinson suite à la lecture d’un test plutôt bon dans le magazine le cycle… Je pense que je vais finalement m’orienter vers les GP5000 TT en 25, qui semblent être meilleurs. J’appréhende juste un peu le montage… pas trop difficile sur les roues bikebeat ? Merci !

          • Alban Lorenzini dit :

            Je confirme que les GP5000 TL sont une horreur à monter…je vous conseille le Schwalbe, depuis mon test il semble que ce dernier soit un peu meilleur en roulement, ça peut être un bon compromis si vous souhaitez essayer le tubeless: http://www.cyclesetforme.fr/test-tubeless-schwalbe-pro-one-tle-addix/

          • William dit :

            Je me permets juste de répéter que pour le montage des pneus, et en particulier des tubeless difficiles comme le GP5000, la pince BBB est un outil très efficace et très bon marché (10€ en ligne) pour se rendre la vie facile.

            Sinon merci encore Alban pour ce site très informatif. Personnellement très content du tubeless, j’essaierai ce Schwalbe quand j’aurai terminé mes GP 5000.
            En espérant que la résistance à l’usure, à la crevaison et que la tenue de route soit à la hauteur du Conti.

          • Alban Lorenzini dit :

            Merci pour le rappel, j’ai la pince mais pas encore utilisé donc pas le reflex de la recommander! mais oui avec cette option, le GP5000 25 mm ne posera plus de problème au montage

          • Jul dit :

            Bien noté pour les Schwalbe tubeless, mais en fait je souhaite plutôt repasser aux chambres à air. J’ai vu que vous aviez testé les GP5000 Tubetype sur les bikebeat, et je voudrais savoir si le montage est difficile ou bien si on y arrive à la main…? Merci par avance.

          • Alban Lorenzini dit :

            Comme me l’a rappelé William, avec la pince aucun souci, tu peux y aller !

  15. Jul dit :

    Bonjour. Les moyeux Tune sont ils fiables ? Est ce qu’ils demandent un entretien complexe ? Les avis semblent un peu partagés sur les moyeux Tune… Merci

    • Alban Lorenzini dit :

      DE mon coté j’utilise des moyeux TUne 170/45 depuis plus de 12 ans sur une paire RAR no tube et 2 ans en 150/145 sur mes prototype Bkebeat. Jamais eu aucun soucis. Possible qu’en faisant 90 kg, je n’aurai pas le même discours car oui j’ai déja lu des avis négatifs mais c’est bien connu ceux qui en sont content ne râlent pas! Pour finir le rendement des Tunes évalués ici( http://www.cyclesetforme.fr/wp-content/uploads/2019/10/Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2019-10-04-a%CC%80-10.20.55.png) confirme que leur poids light ne remet pas en cause le rendement. Bike beat propose la construction personnalisée. Je leur demanderai des moyeux carbone TI si vous souhaitez le meilleur rapport poids/ rendement.

      • Jul dit :

        Merci pour votre retour. En effet, les avis négatifs ne reflètent pas les nombreux utilisateurs satisfaits ! Je suis léger, je ne m’inquiète pas sur leur résistance à l’utilisation ni de leur rendement. Mais plutôt de leur entretien. Je voudrais éviter des moyeux qui nécessitent un entretien rapproché et complexe (graissage, changement de roulement etc…).

        • Alban Lorenzini dit :

          Personnellement je n’ai jamais fait d’entretien sur mes tunes. Je roule pas sous la pluie, ça aide certainement. Mais ça craque pas et tourne toujours aussi rond. Les instructions d’entretiens sont claires et on trouve de bons tuto sur le net.

  16. Colo dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce blog de bel qualité et de réactivité !
    Je regarde avec insistance le site bikebeat !
    Les roues de 30mm sont à monter obligatoire avec des pneus de 28 ? J’ai l’impression que le choix n’est pas laissé !
    (…Et accessoirement qu’en pensez vous : Aufsteiger disc)

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Les roues 30 mm sont des roues mixtes de la mode du moment route/gravel. Avec 21 mm interne, la monte optimale est le 28 mm mais rien n’empeche de monter du 25 mm. Mais bon, soyons clair, avec un profil de 30 mm, on cherche pas de l’aéro mais plutôt du confort pour rouler longtemps, donc le 28 mm est une option interessante sur le couple Roulement / COnfort à 5 bars.

  17. Hervé Keller dit :

    Bonjour, je cherche une seconde paire de roues pour pouvoir faire tranquillement la révision des moyeux de mes Campa Zonda après env 5000 km. Je me suis renseigné pour des carbone hauteur 30 à 45mm. Mais après tout ce que j’ai lu et aussi sans ce fil, je dois me rendre à l’évidence: à moins de faire des compétitions de triathlon ou de CLM ou de chercher à tout prix de gratter une place sur Strava, vaut mieux rester sur de la roue alu, car en dehors de ces disciplines le carbone n’a que des gros inconvénients. Après…ça fait joli…

    • Alban Lorenzini dit :

      J’ai jamais dis le contraire et écrit des dizaines de fois dans mes articles. Les roues, pour 95 % des cyclistes, ça restera avant tout pour l’esthétique. COncernant les watts économisés, c’est ce qui coute le plus cher et rapportent le moins sur un vélo si on ne dépasse pas les 30 kmh moy sur ses sorties.

      • Hervé Keller dit :

        Merci pour votre confirmation. Je fais effectivement partie des 95% et sauf à diviser par 10 ma consommation de bière et de rajeunir de 20 ans, entre autres mesures violentes j’aurais bien du mal à passer dans les 5%. Mais pour un type comme moi, rien que de s’asseoir sur un vélo de course est déjà un acte un peu décalé, alors chausser des roues carbone…après tout, c’est interdit par le code de la route. Si ça peut faire plaisir et motiver c’est déjà ça. Donc je ne jugerai jamais plus un papi qui fait du 25 de moyenne sur un engin de compétition. A chacun ses plaisirs.

  18. Maxime Seelb dit :

    Salut Alban, merci pour ton article.

    J’aimerai remplacer mes Enve ses 4.5 avec moyeux dt Seuss 240s par des Bikebeat ÜBERFLIEGERPrototyp sur mon canyon ultimate cf slx (6,8kgr avec les enve)

    Hormis les gains de poids + de 300gr et un meilleure freinage même si les enve se débrouille bien quel serait les autres gains selon toi ?

    J’hésite à remplacer les enve ok elle sont plus lourde et plus haute aussi mais j’adore leur look.

    Merci de m’éclairer pour le choix .

    Maxime.

    • Alban Lorenzini dit :

      Hello, tu as résumé, pour un profil de roue assez proche tu auras le gain de poids et un peu plus de polyvalence en profil 45 mm. Pas certain que tu ressentes un gros +/- sur ce changement , pas de quoi justifier le prix, c’est pas comme si tu venais d’une paire de DT swiis 1800 ! 😉

  19. Ludovic dit :

    Bonjour Alban.
    Que penses-tu des C24 Dura Ace?
    Difficile de trouver des tests dessus.
    Les miennes commencent à s’user. J’en suis très content en montagne mais il y a sûrement moyen d’améliorer sur le plat avec un plus haut profil.
    Sorties de 4h en moyenne avec profils très variés avec du dénivelé. Vosges. +30 de moyenne avec environ 1500 D+.
    Mais je me demande si 45mm n’est pas trop pénalisant dans les cols.
    J’hésite entre plusieurs modèles:
    Bikebeat uberflieger 1390g, uberflieger lite d’ailleurs plus lourdes de 60grs (pourquoi lite alors) et zipp 303.
    Merci et bonne soirée.

    • Alban Lorenzini dit :

      BOnjour, c’est du costaud les C24, rien à dire la dessus mais pas aéro du tout bien sur. 40 à 45 mm pour une paire de roue n’est pas pénalisant si elles sont legeres et pas trop sensible au vent. C’est le cas des Bikebeat que j’utilise dans les Vosges en permanence. JE n’ai pas amélioré mes chronos en bosse bien sur car j’avais deja des roues alu de 1200 g mais mes moyennes sur le plat un peu ( 0.5 kmh) en supposant qu’on roule à 35 kmh sur le plat ce qui semble votre cas pour tenir du 30 kmh moy avec 1500 MD+ . Sinon il faut rester sur des jantes basses. Lite veut plutôt dire abordable dans ce cas.

      • Ludovic dit :

        Merci Alban pour votre réponse.
        À me demander si il ne serait pas mieux de changer de monture, j’ai un cannondale Evo HM qui est fort léger avec les câbles apparents. Oui je sais il commence à dater mais bien pratique pour l’entretien.
        Si je me dirige vers un Canyon Aeroad CF SL la différence sera flagrante? Plus que juste changer mes roues? Combien de watts pourrais-je économiser?
        Merci.

        • Alban Lorenzini dit :

          Enorme différence, peut être la plus grosse possible actuellement puisque l’EVO HM est ultra basique en forme de tube. Quasi 40 w à 45 kmh, de quoi gagner quasi 1.5 kmh vers 30 kmh h moy sur les sorties. Une paire de roue s’est l’upgrade finale question ratio cout / gain . Le Canyon étant déja libré avec des 58 mm. PAr contre attention, ne confond pas vitesse et confort. Tu perdras en confort sur un CF SL vs EVO.

  20. Ludovic dit :

    Bonjour Alban. Merci pour vos réponses. J’aurai toute fois une autre question. J’ai la possibilité d’acheter un ultimate cf slx de 2014 en patins et tout dura ace. Malgré son âge cela reste-t-il un bon choix? 900€ de moins que le aeroad cf sl en disques lui.
    Parcours variés avec sorties 4h et plus.
    Merci.

    • Alban Lorenzini dit :

      C’est l’ancienne version vs le nouveau en place depuis 2015. POur avoir eu les 2 , c’est pas comparable, l’actuel est à la fois plus rigide, plus confort et plus aéro!

  21. Jonas Laurent dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article et test très intéressant . J’ai fait un tour le site de bikebeat , quelle est la différence entre les roues Prototype et High-Flyer Pro ( pour patins ) ? La différence de poids de 100 grammes se fait uniquement sur les moyeux ( cela me semble important ).
    Merci.
    Par ailleurs, y-a-t-il des codes actifs pour une remise sur ces roues ?
    bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *