Test du home trainer Cycleops Hammer

Bonjour à tous,

 

Mon partenaire Matsport m’a fait parvenir un des derniers Home trainer de CycleOps : le Hammer. C’est un home trainer à résistance électromagnétique embarquant un capteur de puissance de type Powertap G3 dans le moyeu. Le montage du vélo se fait en enlevant sa roue arrière pour le fixer directement sur le home trainer.

IMG_4877

Le transfert des données est assuré par codage ANT + ou Bluetooth 4.0 via le couplage à un compteur compatible ou à l’application téléphone. Le home trainer permet de simuler des pentes jusqu’à 20 % et offre jusqu’à 2000W de résistance à 30 kmh. Le Hammer pèse assez lourd ( 20 kg) et couplé à son système de bras latérale dépliable, il assure une grande stabilité sur les passages en danseuse et sprints. La précision du capteur est annoncé à +/- 3 %.

Le montage est très simple et après avoir déplié les bras, mis une cassette compatible avec la transmission du vélo, il est possible de démarré un entrainement en moins de 5 min. Après branchement, le Hammer est détecté immédiatement sur un Garmin 520 et l’application téléphone.

CycleOps Hammer

Canyon Aeroad + Hammer

Cette dernière se nomme Rouvy et permet de calibrer puis piloter entièrement le home trainer selon différents types d’entrainements souhaités.

IMG_5414

Que se soit sous forme de vidéos interactives, Zwift, séances pré-programmées ou pilotage manuel la résistance magnétique s’adapte rapidement aux consignes qu’elle reçoit pour modifier la puissance.

IMG_5415

Réglage de la puissance par l’application

Si la valeur demandée lors d’une séance est par exemple de 300 W, la résistance s’adaptera quelque soit la cadence de pédalage choisie. Idem pour la simulation de la pente en fonction du poids du coureur.

Concernant la précision de mesure, j’ai monté mon vélo équipé du SRM Clavicula et plus tard des pédales P1 pour faire des tests comparatifs de puissance. En échangeant pendant ce test avec Maxime Frémeaux ( master entrainement à Besançon) il m’a proposé d’unifier nos essais en utilisant le même protocole que son étude (comparaison du Hammer avec les Powertap P1 de son coté) . Il s’agissait d’effectuer une série de différents paliers de 150 à 350 w en travaillant à 60 trmin puis en recommençant à 80 tr/Min et enfin 100 tr/min. Je n’ai pas réalisé ses autres tests de Wingate ou sprints.

Watts / cadence

Watts / cadence

Les P1 ont été retesté pour s’assurer de la bonne mesure. Assis et entre 70 et 100 tr/Min de 230 à 380w, difficile de les mettre en défauts, elles sous-estiment la puissance  de 1 à 2 % vs SRM. En 5 mois d’utilisation ( utilisé par un suivi sportif) , elles n’ont pas bougé depuis mon test du mois d’avril. Vraiment un bon point pour les P1 ! On trouvera ensuite le test du Hammer vs SRM puis P1. La puissance du Hammer était contrôlée par l’application Rouvy en mode manuel en restant toujours sur le même braquet ( 50×15). Globalement le Hammer délivre une mesure fiable jusqu’à 350w et de 60 à 100 trmin.  On notera une seule dérive sur le dernier test où la sous estimation est plus importante. On reste dans les tolérances annoncées de +/- 3 %.

SRM / P1 / HAMMER

SRM / P1 / HAMMER

Hammer

Hammer

P1

P1

J’ai également fait un test de changement de plateaux en alternant 36 et 50 dents et en conservant la consigne de puissance à 200w. Comme on peut le voir sur le graphique ci dessous issu de l’enregistrement Hammer, la puissance est stable mais ma FC fait le yoyo . Le ressenti est plus difficile sur le petit plateau.

50 x 36 Hammer

50 x 36 Hammer

Si on regarde maintenant l’enregistrement SRM, on s’aperçoit que la puissance mesurée alterne entre 208 et 214 w. Cela explique les variations de FC mais aussi de ressenti plus difficile sur le petit plateau. On reste malgré tout dans la tolérance annoncée également.

50 x 36 SRM

50 x 36 SRM

L’étude de Maxim Frémeaux ( +A.Bouillod / E.Brunet) semble montrer également un bon comportement du Hammer et on pourrait penser que la précision est même meilleure qu’annoncée sur la plage 150/350 w ! Sur les sprints, il est plus difficile de se prononcer. Mes différents tests de capteurs ont clairement montré que c’était le domaine où il y avait le plus de dispersions dans les mesures. On sait les P1 généreuses dans ce domaine. Maxim a noté d’avantage de dispersions dans ce secteur et on peut penser que la tolérance annoncée de +/- 3 % est surtout valable ici.

synthèseP1HAMMER

Le ressenti de pédalage est fluide et agréable. C’est plus réaliste qu’un pneu qui frotte et s’use sur un petit rouleau fixe. Il est silencieux et d’après le test de DC Rainmaker, le niveau sonore est équivalent à ces concurrents ( Wahoo fitness, Tacx néo).

Mon expérience dans le domaine du Home trainer connecté étant limité, je ne pourrai pas dire s’il est plus performant  que ses concurrents. La précision du capteur de puissance était avant tout l’objet du test et on peut affirmer qu’il est suffisamment fiable pour s’entrainer avec les watts.

 

 

 

 

 

 

 

2 Comments

  1. razorimages dit :

    Trés bon article :)

  2. Alban Lorenzini dit :

    J’ai eu un bon webmaster pour réussir la mise en page ! :-)