Test terrain du rendement pneumatique / Frictionmeter Aéroscale
7 octobre 2021
Pneus 25 vs 28 mm: rendement vs pression
29 octobre 2021

Bonjour à tous,

J’ai pu essayer le roulement des derniers Continental Tubeless GP5000 S TR. On pourra trouver le descriptif technique et découvrir la gamme complete chez Matos vélo ici.

J’ai eu plusieurs exemplaire en ma possession des 25 et 28 mm.

Le 25mm était plutôt haut en poids,  pesé à 259 g pour 250 g annoncé et le 28 mm plutôt bas avec 264 g pesé pour 280g annoncé.

L’amélioration de poids est bien réelle surtout quand on a ci-dessous un GP5000 TL 28 mm à 340 g par exemple ! ça vaut le coup d’avoir 2 GP STR 28 mm à 265 g !

Concernant la facilité de montage annoncé par Continental et en comparaison avec l’ancien modèle,  l’essai n’a pas été concluant du premier coup. J’ai commencé par le 28 mm puisque cela devient la norme maintenant ! Sur mes roues BIkebeat non ETRTO et que Tubeless ready, ça a été compliqué…impossible d’aller plus loin que  la photo ci dessous avec la première tringle !

Mais la méthode n’était pas bonne, il faut passer les 2 tringles de chaque coté de la jante puis pousser la première tringle à l’intérieure la jante ( crédit photo Continental ci-dessous)

Ensuite la deuxième tringle qu’il a fallu tout de même finir à la pince BBB easy tire à la première monte.

Le pneu étant encore tellement raide, qu’il ma été impossible de le faire monter avec un airshot, n’ayant pas de compresseur ni de cartouche CO2 en stock, j’ai du me résoudre à mettre une chambre à air Panaracer R’air pour tenter une mesure de roulement. Continental préconise de doubler l’épaisseur de scotch tubeless pour améliorer la monte si besoin. De toute façon cette jante Bikebeat va évoluer vers une version 47 mm ETRTO pour profiter des tubeless actuel.

Je ne change que le pneu avant sur mes tests et je l’ai comparé avec un GP5000 28 + Panaracer R’air à 6 bars. La vitesse est de 43 kmh sur roller et la consommation en watts pour maintenir cette vitesse est mesurée par capteur SRM calibré. Le protocole est le suivant : échauffement puis mesure sur 1 minute du roulement. La différence de mesure d’un pneu à l’autre permet d’extraire son roulement. Les écarts importants sur roller entre 2 pneus sont du au point de mesure des rouleaux. Sur un macadam plat il faut diviser les écarts par 4.5 puis encore appliquer une division de 43/30 pour avoir un comparatif à 30 kmh ou 45/43 pour du 45 kmh. Dans l’exemple ci dessous, le GP STR  consommait 2.9 w moy de plus que le  GP 5000. Une fois les coefficients Roller/terrain de 4.5 et vitesse 43/30 appliqués,  on pouvait donc estimer à 0.5 watts à 30 kmh la perte et non le gain de roulement du STR vs GP5000.

 

Mais voilà le STR n’est pas prévu pour fonctionner avec une chambre à air. J’ai donc persisté et il faut reconnaitre qu’après une nuit gonflé sur les Bikebeat, il s’est un peu détendu. Toujours sans succès avec un montage airshot, celui a fonctionné sur mes bonnes vielle jantes alu No tube 340 ZTR et le GP S TR s’est monté assez facilement !

Mesuré à 29 mm après 1 h en place.

Sans liquide préventif, l’étanchéité est resté bonne en ne perdant que 0.5 bars en une matinée,  et encore une fois sur une jante datant de 2013 et non ETRTO ! Nul doute que cela peut être mieux sur une jante moderne.

Concernant le roulement, ça change tout ! le même pneu reprends des couleurs sans chambre à air ! Cette fois il devance le GP5000 + Vittoria latex de 6.6 watts roller soit 1 watt terrain à 30 kmh.

Je n’ai pas testé le GP5000 TL à 340 g que j’avais, J’ai choisi l’option pneu car GP5000 + CH LATEX ou TL 5000 + 20 ml  le roulement est identique selon BRR:

Ce nouveau GP S TR pourrait donc être plus rapide que l’ancienne version à pression égale bien sur. Peut être pas 20 % comme l’annonce Continental mais plutôt 10 % car si je rajoute du liquide pour sécuriser la crevaison et la tenue à la pression, le roulement va se dégrader de 0.4 à 0.5  w réel. D’après les données d’Aérocoach nous avons 1.4 w de roulement perdu pour 20 ml de préventif à 45 kmh / paire soit u peu moins de 0.5 watt à 30 kmh / pneu.

On attendra les tests BRR ou TOUR pour valider cela ainsi que leur résistance à la crevaison . J’essayerai de le tester sur le terrain grâce à la sonde Aéroscale .  Mais bien sur, il va se poser aussi le problème de la pression. Limité à 7.5 bars sur jante crochet mais surtout 5 bars sur hookless, le rendement va beaucoup chuter, prévoir 2 watts de perte vs 7.5 bars soit 4 watts pour une paire. Le confort a un prix si montage hookless ! Pour des routes en mauvais état, c’est un choix qui pourra être intéressant, si bon macadam et possibilité de gonflé plus fort, les monter sur des roues à crochets. Pour en revenir au test BRR, je pense qu’il testera ce GP  S TR  à seulement 6.9 bars sur ses jantes à crochets et dans ce cas je mise sur 7.9 watts de roulement en 25 mm sur son banc, ça le placerait au niveau des meilleurs comme le Michelin TT ou Corsa SPEED 2.0 avec certainement une résistance à la crevaison supérieure,  à suivre!

Mise à jour du 15/10/2021: Le test BRR en version 25 mm ne confirme pas le roulement de ce pneu. Il serait presque moins bon que l’ancien GP5000 TL. Ma version 28 mm à seulement 265 g a du jouer dans le bon roulement mesuré. C’est donc une petite déception surtout qu’il semble un peu plus fragile à la crevaison. A voir si le 28 mm respecte bien ces mesures de poids car à 280g annoncé vs 340 g de l’ancien, il sera toujours interessant de gagner un peu de masse.

26 Comments

  1. Duhamel dit :

    Salut alban
    Merci pour ton premier test
    Tu t’es acharné à le sortir
    J’ai fait tourné ce simulateur de pression
    https://axs.sram.com/guides/tire/pressure

    Il apparaît que plus la largeur interne est grande plus la pression recommandée diminue
    En 25 pour un cycliste de 75 kg, largeur interne 20, cela donne 5.2 (AV)/5.5 (AR)
    Cela ne varie pas beaucoup avec un cycliste plus lourd
    Exit les 7/8 bars de pression
    Tu pense que cela donnerait quoi dans ces conditions ?

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Quelle tristesse ce calculateur…il y a route et route…entre un bitume parfait et une route granuleuse de montagne, ça sera le jour et la nuit en terme de pression recommandée…c’est certainement une valeur moyenne pour une route moyenne et encore …Sur mon article vous avez l’évolution du roulement sur une surface legerement striée ( pas de décrochage) , sur le précédent article de la sonde aeroscale vous voyez l’évolution du décrochage sur des pavés ( moyenne 4 à 5 bars) et sur cet article ( http://www.cyclesetforme.fr/wp-content/uploads/2020/10/Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2020-10-02-a%CC%80-07.58.38.png ) vous avez l’évolution du décrochage sur différent terrain sur un GP4000 25 mm ( mesurée à 28 mm) , il y a rien avant 100 psi sur les bitumes actuels. SRAM s’est mis d’accord avec ZIPP pour fournir justifier et vendre leur jante à 25 mm de largeur interne où vous vous retrouvez avec des ballons de 30 à 35 mm sur les vélos, c’est confort certe mais ça n’avance plus…

      • Cyrille Fuhrmann dit :

        Bonjour Alban .

        Je ne suis pas d’accord avec votre conclusion sur le rendement des gros pneus et des jantes larges .
        Adepte depuis des années de ce genre de monte je peux vous certifier que ça avance . je suis passé de 25 à 28 puis à 30 avec une pression qui est tombé a 60 psi . Et serte je dois l’ avouer ça monte un peu moins bien . Mais pour le reste je continu a battre mes propre performances et dans quel confort . Quand on vois l’évolution de nos routes peu de chance pour un retour de ces enrobés tous lisses et au rendement extraordinaire . Mes sorties on en moyenne 1 pourcent de dénivelé alors le peux de perte de performance en côte ne me touche guère . Mais le confort procuré par ce type de monte et les performance sur le reste de mes soties me permet d’enchainer les jours de sorties sans me poser de question . J’ai 50 ans , j’ai été opéré du dos et je roule 10000 par ans . Sans ces nouvelles montes je pense que je ne pourrais pas prendre autant de plaisir sur mes sorties .
        Merci a vous pour tous vos teste qui conditionne mes choix pneumatiques .

        • Alban Lorenzini dit :

          Bonjour, Je suis d’accord avec vous concernant le rendement global à prendre en compte. Je l’ai écris souvent sur l’aéro des vélos et qu’il ne servait à rien d’avoir le plus rapide des vélos si on doit sans cesse se relever à cause de son inconfort ou qu’il faut rentrer fracassé après 2 h de sortie. On peut avoir le même raisonnement sur l’utilisation des pressions + gros pneus. Pression plus basse = plus de confort= moins de vibration, moins de fatigue musculaire= rendement + plaisir tenu plus longtemps = meilleur entrainement=possible progrès plus important. Moi même j’utilise un gravel la plupart du temps pour mes entrainements ( je ne supporte plus la circulation et l’incivilité des voitures ) avec des pneus de 35 mm et gonflé à 2.5 bars, c’est le bonheur sur les passages route. Mes tests et conseils sont plutôt orientés prise de décision pour avoir le meilleur choix possible les jours de courses. Roues larges + gros pneus + basse pression, vous roulerez moins vite dans l’absolue mais c’est des petits delta de perte , sans un capteur de puissance et si on dépasse pas 35 kmh moy dans ces sorties, peu de chance de le sentir, par contre le gain de confort, je suis d’accord on le sent bien.

  2. Antoine dit :

    Bonjour! Très intéressant ce test, merci! Avez vous une vidéo du montage avec les deux tringles de chaque côté de la jante comme le préconise continental? Je n’arrive pas à comprendre la différence avec votre méthode (vous essayiez de mettre les deux d’un coup?)

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, Je n’ai pas de vidéo, les tringles du pneus débordent de la jante des 2 cotés, on passe une première tringle à partir de cette position puis la deuxième.

  3. Thomas dit :

    Merci pour ce retour chiffré Alban.
    J’attendais avec impatience cette sortie et je dois dire que je me demande toujours si cela vaut le coup…
    Le combo gp5000 avec panaracer avant/vitoria latex a l’arrière est pas vraiment largué…avec un montage et une maintenance bien plus simple.
    Qu’y’a t il a gagner au final?
    Du confort?
    Réduire le risque dû à la chauffe en montagne pour ceux qui,comme moi sont en patins?

    • Alban Lorenzini dit :

      AU final du confort oui essentiellement mais clairement les GP S TR sont fait pour être monter tubeless hookless. Pour une utilisation patin, preferer la version GP5000 + aerothan AV et Latex AR.

  4. AGUD dit :

    Quel intérêt de pouvoir gonfler seulement à cinq bars avec des jantes sans crochets ?

    • Alban Lorenzini dit :

      Sans crochet, on sort de la jante à 6 bars…mais on aura perdu du rendement en restant à 5 bars…donc preferer des crochets à 6.5 b, bon compromis roulement confort avec ces pneus.

  5. Igor dit :

    Alban, une chaussée nickel telle un billard, je ne l’ai connu qu’une seule fois : sur le circuit Bugatti du Mans lors des 24h. Généralement, c’est au moins 50% de chaussée granuleuse à détériorée. Et là je ne suis pas convaincu que des pressions élevées améliorent le rendement, au contraire. Mais votre sonde pourrait en « dire » plus.

    • Alban Lorenzini dit :

      J’etais sur un macadam standard de campagne avec les premiers essais aeroscale, je n’ai pas perçu de décrochage ou roulement different d’un roller donc lisse. En pneu de 25 comme 28 mm . J’ai donné un lien dans le premier commentaire. Les travaux Silca indiquent bien que meme sur un macadam rugueux, peu de risque de perte de rendement jusqu’à 100 psi pour un pneu de 25 mm. Sur la Simulation Velonews des pavés de paris roubaix, les pneus de 28 mm décroche entre 4 et 5 bars, il y a donc de la marge sur le bitume de tous les jours.

  6. Alex dit :

    Bonjour Alban, quel serait à l’heure actuelle le combo idéal en terme de performance uniquement, sur roue à disque: Latex ou Tubeless, pneu (S TR ou autre?) dimensions, pressions… ? Félicitation pour votre travail !

    • Alban Lorenzini dit :

      Dimension, pression vont dépendre de vos roues, de votre poids et sur quel macadam on roule . COncernant le roulement, c’est le veloflex record 23 équipé des ch latex vittoria 19/24 qui sera le plus rapide de tous.

      • Alex dit :

        Je suis équipé de Bontrager Aeolus pro 5 (19mm int / 27mm ext), je pense que les veloflex ne feraient pas long feu surtout en disques, pour garder un minimum de resistance à la crevaison tout en ayant le maximum de performance, j’hésite à troquer mes gp5000 ch latex Vittoria pour ces nouveaux S TR, soit avec les ch Vittoria, soit en tubeless

        • Alban Lorenzini dit :

          Mon test a montré que le GP S TR n’était pas fait pour être roulé avec une chambre à air, donc il faudra le monter en tubeless avec 20 ml maxi de liquide pour sécuriser la crevaison mais sans trop pénaliser le roulement. Il faudra aussi le gonfler à la même pression que les GP5000.

  7. Agud dit :

    Conti nous aurait menti ??

    • Alban Lorenzini dit :

      Difficile de dire, on pourrait penser que oui…si on a une version light ( à peser chez son vélociste) il est possible qu’il roule pas mal mais jamais avec 20 % de gain comme annoncé. Cela me fait penser au test du Supersonic par Brr, jugé très moyen et tester au top chez Aérocoach car il faisait 25 g de moins!

  8. Agud dit :

    Bon finalement d’après aéro coach le 5000s est équivalent au 5000 classique chambre à air latex

    Par contre le Michelin power est bien placé, le corsa speed top top, ça reflète bien mes sensations sur le terrain avec ces 2 derniers

    J’ai essayé aussi le veloflex race tlr qui me semble rouler moins bien que les conti ou autre corsa speed. Mais super confortable et me semble aussi bien résistant et étanche et léger

    Le top apparemment le veloflex record Incroyable. J’avais essayé ce pneu y’a une quinzaine d’années mais fragile et usure ultra rapide
    Je pense que le corsa speed2 pour les course de cote c’est le top
    Bref on attend toujours un pneu solide qui consomme presque rien et léger , mais en 20 ans les progrès sont quand même impressionnants .
    Merci encore pour tous ces tests. Un vrai passionné

    • Alban Lorenzini dit :

      Merci 😉 le Veloflex ne sera plus aussi rapide si tu l’achetes maintenant vs les tests Aerocoach ou le mien. La bande de roulement a évolué pour une version un peu plus costaud mais moins rapide, il se placerait maintenant proche des CS 2 TKR ou TT.

  9. jeff hecker dit :

    Donc grosse difficulté de montage de ce pneu sur les jantes Bikebeat !
    J’avais déjà galéré pour monter un Continental GP 5000 standard sur ces mêmes jantes et dû utilisé la pince BBB « easy tyre » pour y arriver.
    Une pince bien utile mais qui manque de rigidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *