Nouveau powertap G3
9 décembre 2011
OBJECTIFS 2012
3 janvier 2012
Salut à tous,
J’ai donc reçu la toute dernière version du powertap : le G3. Beaucoup plus compact, beaucoup plus léger ( 325 g vs 466 g), il se présente comme le plus light des capteurs de puissance du marché. En effet si on compte qu’un bon moyeu comme le DT Swiss 240 pèse 240 g justement, voila seulement 85 g en plus pour embarquer les jauges de contraintes et l’électronique ANT+. Vraiment pas mal. Au niveau esthétique le carrossage noir est très sobre et avec ses nouvelles cotes, il devient difficile de le repérer sur une roue.
 Son montage s’est voulu haut de gamme pour disposer d’une roue vitrine de démonstration pour cyclesetforme. RAR m’a donc fait un montage sur roue carbone Svelt à pneu 24 rayons. Je trouve que c’est un bon compromis. Le profil de 33 mm permet de passer partout. Couplé aux rayons légers et aéros  de chez DT Swiss la roue atteint un poids de 795 g capteur compris. 
On est loin des premiers modèles powertap élite monté sur mavic open qui approchaient des 1kg400 la roue !
Pour l’essai j’ai monté un Ultremo R1 + chambre light. Pour l’avant  j’ai pris sur ma paire de roue RAR Svelt identique en version Boyau, je voulais une monte haut de gamme pour l’homogénéité. En cette période il est évidemment fortement déconseillé de rouler sur des boyaux ou des pneus peu résistants mais pour une heure de test, ça fera l’affaire !
Dès les premiers coups de pédales, on sent bien que les roues sont light. Plutôt habitué au VTT en ce moment ou aux neutrons pour les rares sorties routes, j’ai l’impression de m’envoler. Impression seulement ! Mes quelques passages références dans les bosses du coin me rappel que pour grimper c’est les watts qui comptent ! Bref le but n’était pas là mais bien de voir le comportement du nouveau G3. A vrai dire, j’avais eu l’occasion de tester la même roue montée pour un client avec l’ancien PRO +  en Aout, difficile de sentir une différence flagrante. Etant donné les flasques plus petits et d’avantage espacés on peut s’attendre à plus de rigidité que l’ancien modèle. Les roulements sont très doux et j’espère que la fiabilité sera au rendrez vous. En effet les roulements étaient un peu le point faible des anciens powertap qui se trouvaient bon à changer tous les 15000 km. Pour la partie maintenance, il y a eu de gros efforts de fait puisque le démontage du capot et l’accès au pile + électronique est grandement faciliter avec un outil mieux étudié.
Une fois de retour à la maison, l’analyse de la sortie montre les mêmes écarts de puissance avec le SRM qu’avec un autre PT. J’ai profité de la sortie pour faire un petit rappel PMA et Force max et ainsi pousser le matériel. A 390 w SRM on retrouve 379 w powertap, on est bien dans les dispersions acceptables du aux technologies différentes employées ici. En force max/sprint le powertap passe devant avec 1310 w contre 1270 w SRM. Il semble donc que la pente ne soit pas tout à fait la même entre les deux moyens mais comme déjà écrit ce qui compte est la répétabilité de son moyen de mesure.
Pour conclure je dirai que voilà une belle mise à jour du powertap pour faire face aux nouveaux concurrents que son look/polar, Garmin/vector ou power2max.  A voir si tous ces nouveaux systèmes sont fiables, d’après un premier test pour le power2max ce n’est pas encore le cas. Look/Polar impose la technologie Wind, ce qui est pour moi une grave erreur puisque 80 % des ventes de compteurs sont des Garmin ( ANT+). Reste donc à voir le système Vector ( mars 2012) et tester tout cela pendant 6 mois ! Mais en attendant plus de retour, voilà avec le G3 de quoi se monter une belle roue que l’on peut prendre en entrainement comme en compétition sans avoir de remords sur le poids. 

7 Comments

  1. Rodolphe dit :

    Voilà un essai fort intéressant ; PowerTap frappe fort avec son nouveau G3 🙂
    Je vois également que le comparatif Look/PT/P2M ne t'a pas échappé… Si je reçois mon P2M suffisamment tôt (avant que je te rende la roue) et que la météo le permet je ferai peut-être un petit test P2M versus PT, qui sait ? 😉

  2. Obelix dit :

    Bel article.
    Je suis aussi dubitatif face aux capteurs situés dans les pédales. Outre le manque de compatibilité ANT+ de Polar, je pense que le léger jeu dans les petits roulements, inévitable, est un facteur de non répétabilité justement.
    Bref, on ne sera pas au dernieres inventions censées remplacer le PT et le SRM et qui se seront cassé les dents… (Ergomo, etc…)

  3. Alban dit :

    Merci à tous les deux. En effet il faut laisser vieillir tous ces nouveaux systèmes pour voir.
    @Rodolphe: ça serait en effet très intéressant un test comparatif. On sait que ton PT suite à recalibration chez Matsport doit être assez fiable.Mais il faudrait que tu le fasses d'ici ce week end car mon moniteur de Valtho m'a confirmé son suivi.Je vais devoir lui faire parvenir ta roue d'ici quelques jours…

  4. Rodolphe dit :

    Mon P2M arrive semaine 51 (normalement), ça risque d'être tendu d'autant qu'ils annoncent de la neige en plaine ce weekend…
    Tant pis, envoie-moi juste l'adresse du moniteur ; je prépare le colis
    (j'aurai déjà bien profité de la roue PT :-P).

  5. Salut Alban,

    Merci pour l'article toujours très intéressant à suivre.
    C'est le coté gain en "nervosité et rigidité" qui m’intéresse sur ce modèle. Ca semble etre une faiblesse de mon "vieux" montage Elite+/mavic open qui se ressent enormement sur les courses de type criterium ou presentant de nombreuses relances.
    A tres bientot pour les nouvelles se la saison 2012.
    Olivier.

  6. Ivan dit :

    Salut Alban,

    Pour info, j'ai monté en PT G3 sur ma Hyperon carbon. Des que je reprends le vélo je te donnerai un petit feedback 😉

    Bonen saison 2012 !!!

    Ivan

  7. Alban dit :

    Salut Ivan,

    Merci pour ton futur retour. Le G3 présente plus d'écart que le Pro mais reste dans les limites de la tolérance…C'est peut être un modèle isolé.
    A+
    Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *