Test de roulement Hutchinson Black Bird 28 mm
9 mai 2024
Test SRM X-POWER Road
12 juillet 2024

Bonjour à tous,

J’ai testé la dernière Wax de chez Rex, la black Diamond. Je remercie Nicolas de Ekobikes ne m’avoir envoyé un pack pour tester cette wax vs la référence du marché à savoir la Silca Secret chain.

L’originalité de cette wax vient du fait qu’ il est possible de faire 2 combinaisons en choisissant d’orienter son mélange en fonction des conditions de la route. Endurance et longévité pour la version ( 4 blancs +1 noire ) lors de conditions sèches sur route ou gravel et version et  11+1 pour des conditions plus difficiles. Rex précise que si vous avez choisis l’option 4+1, les 7 packs restant peuvent être utilisés comme cire de nettoyage et pré traitement avant le 4+1.

Les annonces et premiers tests de ZERO friction cycling étaient prometteur sur cette wax Rex. Cette déclinaison permettant de dépasser les 1000 km en durée de vie vs 400 km pour la SIlca avant de refaire une opération de waxing en conditions sèches. Elles semblent par contre moins performante lors de conditions très humides et sales.( extreme conditions) .

Aucune donnée n’est disponible concernant la performance sur la friction mais on imagine qu’elle est très proche des meilleures. Silca précisant que leur version Hot wax  X, la plus rapide , est seulement 0.5 w plus rapide à 250 w que leur Secret chain. Donc dans le monde de l’immersion par wax, l’argument de la vitesse ne sera pas décisif car elles sont toutes très proches et rien ne les surpasses pour réduire la friction par contaminations des chaines.

Les tests de ZFC semblent confirmer que cette REX est encore meilleure pour retarder l’usure de chaine sur ses protocoles de contaminations. Il y a que sur le dernier block 6, humidité + contamination où l’usure est plus importante que la Silca secret chain. Pour rappel des chiffres:  100 % d’élongation mesurée sur son banc,  c’est une chaine allongé de 0.5 %. donc normalement à changer.

Une chaine waxée régulierement peut faire 15000 km avant d’atteindre les 0.5 % d’élongation contre 2500/3000 km avec des lubrifiants huileux si vous roulez par tous les temps ( encore plus vrai en gravel ou VTT).

Avant l’essai,  j’ai nettoyé deux chaines Shimano Dura ace ayant chacune 300 km après leur dernier bain de wax SIlca. Après avoir mis un coup de chiffon, je plonge et laisse les chaines 10 min dans de l’eau bouillante ( ici vieux wok récupéré ). Cela fait donc fondre la veille cire contaminée. Je les récupére et  les secoue à la sortie avec mon panier de ma machine à ultrason.

C’est vraiment la meilleure méthode pour éviter de contaminer le bain de wax même si Silca propose de plonger directement la chaine après un simple coup de chiffon. L’expérience montre qu’après 10 immersions, la cire est assez contaminée et il faut faire la méthode d’écrite sur mon précédent article pour enlever les résidus .

Pour ce test , j’en ai profité pour essayer le waxing par ultrason pour la version REX. Ma machine permet de monter à 80 degrés soit au dessus de point de fusion de la wax.

J’ai utilisé un mélange 6+1, un compromis donc entre le 11+1 et le 4+1.

Une fois fondue le mélange est à 88 degrés donc largement bon , je fais 5 min d’ultrason pour aider la wax à mieux imprégner les maillons puis je coupe la chauffe et les US.

En parallèle j’ai plongé l’autre chaine dans la casserole où j’ai le Secret chain.

On peut remarquer que le mélange REX est plus foncé. Je contrôle la baisse de température en remuant de temps en temps les chaines et quand la wax se rapproche de 70 degrés , je sors la chaine, juste avant qu’il se forme un film en surface. Ci dessous film à 60 degrés.

Ce controle de température permet ainsi d’avoir une cire pas trop liquide et d’en garder un maximum à l’intérieur des maillons au moment de la sortie. Il faut dire que c’est super pratique de sortir et égoutter la chaine avec le panier de la machine ultrason. De plus la chaine ne s’égoute pas dans le sens vertical gardant ainsi un maximum de wax sur les maillons.

 

Comme toute wax une fois refroidie, vous aurez à détendre la chaine à la main pour redonner de la mobilité à celle-ci avant de la mettre en place sur le vélo. Malgré le mélange plus noir en visuel pour la Rex, on ne peut pas dire que la chaine est beaucoup plus foncé ( ici en haut ) .

On remarque par contre qu’il reste un peu plus d’amat de cire en surface du au fait de l’avoir sortie avec le panier et non de l’avoir égoutté à la verticale comme à la sortie de la casserole.. A refaire j’inclinerai un peu plus le panier pour éviter ces agglomérations de surface.

Comme toute wax, les premiers tour de manivelles génèrent pas mal de copeaux.

Après 1 minute à pédaler puis encore 30 s en faisant tourner les manivelles en arrière , le plus gros est enlevé.

Dans le détail la chaine REX semble malgré tout un peu plus noire mais surtout les copeaux sont partis plus vite. Il en reste un peu plus sur la Silca pour le même temps de rodage.

Peut être un point positif pour la Rex qui permet d’évacuer les copeaux résiduels plus rapidement. Au roulage et sur une sortie de 50 km, difficile de dire quelle wax on a. Je ferai une mise à jour de l’article une fois les 1000 km franchi avec la REX.  Cela dit même si ses promesses de longévité sont tenus, ZFC recommande toute de même de relubrifier tous les 300 km dans le but de garder toujours un rendement maximum et prolonger la durée de vie de la chaine. Mais pour les spécialistes de l’ultra, cette wax REX pourrait présenter une solution interessante s’ils peuvent se passer de relubrifier pour 1500 km. En condition séche en tout  cas car par temps de pluie elle perds rapidement son traitement. J’ai un ami qui a fait une cyclo sous des conditions dantesques avec cette cire et il a été déçu. Après 100 km, la chaine était vraiment anormalement bruyante pour de la wax et pour avoir déja utiliser la SIlca dans les mêmes conditions, la différence est assez nette. Le secret chain se comporte mieux sous la pluie, il tient plus longtemps. Cela rejoints les résultats de ZFC.

On arrive à trouver cette wax à 50 euros sur certain site vs 45 euros pour la Silca avec la problématique suivante: si on souhaite faire que de la longévité avec les block 4+1, cela fait pas beaucoup de WAX à fondre ( 200 g ). Heureusement REX vends des blocks additionnels noirs pour ceux qui faudrait utiliser les 7 blocks restants en mode longévité.

Autre point friction :

Silca a sorti le stripchip. Ce sont des carrés pour dissoudre la graisse d’usine d’une chaine neuve à rajouter à votre wax.

Sur un brevet , ce process permet de fixer la graisse sans compromettre la qualité du waxing. Vous n’avez donc plus à vous occupez du dégraissage obligatoire de la chaine neuve.  Il faudra pouvoir faire monter le mélange de cire + stripchip à 125 degrés pour une parfaite fusion de la graisse. Une fois le carré utilisé, vous ne pouvez plus recommencer avec une autre chaine neuve à dégraisser.  Il est donc préférable d’utiliser que 250 g de wax ( donc la moitié du sachet) et si on souhaites dégraisser une deuxième chaine par la suite. Toutes les infos ici.

Sur la dernière vidéo de ZFC, une bonne nouvelle est annoncée pour les possesseurs de transmission AXS 12 v de SRAM. YBN va sortir une chaine 100 % compatible, flap top et mesurée en labo indépendant 70 % plus rapide que la chaine RED actuelle. Jusqu’à maintenant YBN et KMX annonçait leur chaine compatible avec toutes les transmissions 12 v mais il faut reconnaitre que selon les utilisateurs les passages de vitesses n’était pas aussi bon ( surtout sur le pignon de 10) que les chaines SRAM. Ainsi la nouvelle YBN MK 12 sera certainement un must have pour tous les amateurs de gains marginaux.

J’ai d’ailleurs eu une petite discussion avec ADAM KERIN  ( ZFC ) concernant l’intérêt du waxing sur les chaines SRAM. Il confirme que la friction peut être diminuée par 2 ( surtout sur le pignon de 10 dents) si la chaine est waxée vs une chaine huilée. Donc entre durée de vie, rendement, préservation de la transmission, la wax devient incontournable !

10 Comments

  1. C36 dit :

    Top pour ce premier retour, j’attendrai la suite, j’hésitais justement de passer du Silca à Rex pour gagner en durée de vie entre les rotations de chaines.
    Quel est ton appareil US?

    • Alban Lorenzini dit :

      Je pense qu’il sera impossible de les départager en condition normale…je n’ai pas les moyens de mesure de ZFC 😉 pour l’appareil US, la marque est en gros plan sur la photo, je peux pas faire mieux.

    • Jeremy dit :

      Finalement le Stripchip de Silca fait payer cher l’apparente simplicité d’utilisation. Leur chain stripper semble excellent pour nettoyer et sera peut-être plus flexible.

  2. Guillaume dit :

    Bonjour Alban, une fois le stripchip mélangé avec la WAX Silca, est ce une utilisation unique ? ou on peut continuer de waxer d’autres chaines déjà waxée avec ce mélange?

    • Alban Lorenzini dit :

      Oui on peut faire un dégraissage mais ensuite on peut utiliser le mélange normalement avec une chaine déja waxée.

  3. Thibault dit :

    Bonjour Alban, que penses-tu des alternatives liquides pour les cires ? J’utilise depuis un an l’UFO drip all condition, j’en suis plutôt content pour ce qui est de garder la transmission propre mais aucune idée sur les gains par rapport à l’huile basique que j’utilisais avant… En revanche il faut en remettre assez souvent (500 km en tirant un peu).

  4. Perrault dit :

    Bonjour Alban, que penser du continental aero 111 fraichement sorti si l’on est possesseur de DT SWISS 50 pour lesquelles il semble avoir été créé ?

    Cordialement,

    • Alban Lorenzini dit :

      Les roues DT swiss ( développement swiisside) sont parmis les meilleures au monde. Dans chaque test indépendant, elles ressortent en tête des tests aero. Nul doute qu’il maitrise et que le développement du 111 doit être une réussite. Il faudra déja validé le roulement de celui ci et ensuite estimer si le combo aero/crr est mieux qu’un GP5000 STR ou TT par exemple .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *