Bilan de mi-saison avant la TIME Megève
6 juin 2011
Surcompensation et pic de forme
20 juin 2011
Salut à tous,
Dimanche 12 Juin 2011 j’ai participé à la 8 ème Time Megève Mont Blanc et 6 ème participation pour moi. Le départ était donné de Sallanche cette fois pour enchainer la Colombière, la Croix Fry, les Aravis et les Saisies (pour le grand). Habitué du moyen parcours, je pars dans cette optique avec 105 km et 2680mD+ au programme (sans les Saisies donc). 1900 personnes sont au rendez vous dont un habitué et maintenant ami Benoit qui lui fera le grand pour sa prépa Marmotte.
Benoit et moi dans le sas 0-300!
 Au vue de mes dernières sorties,  j’ai estimé mes capacités de maintient à 280 w -290 w pour tous les cols sans faiblir en toute logique. Le départ est rapide mais sans plus pour rallier le pied de la Colombière à 43 km/h. Le peloton ne s’étire pas trop et j’ai la voiture ouvreuse en visu à 300 m. Benoit est 100 m devant moi mais je ne fais pas l’effort pour revenir. A l’attaque jusqu’au Reposoir je maintien 295 watts pendant 19 min. Sur le faux plat montant de 3 km avant d’attaquer la partie raide, je suis obligé de maintenir l’effort car je suis seul ! Un groupe se trouve 300 m devant moi et quelques coureurs isolés derrières, dommage j’aurai bien soufflé un peu pendant 5 min. A l’attaque de la partie finale je continu à 290 w pendant 10min mais sens bien que je ne vais pas pouvoir tenir à ce rythme.

A 1 km du sommet de la Colombière

Ma Fc du jour a du mal à monter et malgré une semaine plutôt light (220 tss sur 6 jours) je sens qu’il me manque un peu de jus. Je finis donc à 280 w totalisant ainsi 285 w -174 puls pour 54 min de montée. Dans les clous donc. Je m’arrête une minute au ravito pour reprendre de l’eau pendant que les autres coureurs avec moi attrapent des gourdes perso au passage…Je repars seul et descends jusqu’au pied de Saint Jean de Sixt ainsi. 

Descente vers le Grand Bornand

La courte remontée pour reprendre la route descendant sur Thônes le pied de la Croix fry se passe nickel @290watts pendant 5min. J’ai même l’impression d’avoir rien fait avant : bon signe.  Une nouvelle fois je suis seul ou presque ( un coureur de Rixheim m’accompagne). Cela change des autres éditions où en descendant des Aravis on était encore en meute lancée comme des avions ! J’attaque donc la Croix fry comme à l’entrainement puisqu’il n’y a personne… où je gère toujours entre 280 et 290 w. Heureusement que j’ai plutôt la forme car sans roue à accrocher ce n’est pas facile de se motiver à conserver une allure au seuil.  Le petit village de Manigod se présente et toujours personne devant !! IIncroyable ou je suis là ? Du coup Je relâche mon effort dans la partie facile avant d’attaquer le mur en sortie de village. Mauvaise surprise pour moi je n’ai pas assez rempli mon deuxième bidon au sommet de la Colombière et je vais devoir gérer les 25 dernières minute avec seulement 30 cl. Il fait bon avec 23 °c au compteur SRM et je régule à 280 w 170 puls de peur de me dessécher et surtout de souffrir de crampes de déshydratation comme l’année dernière. Dommage car je sens que je peux pousser un poil plus. Juste avant le sommet je reprends enfin les gars qui étaient au final de la Colombière mais doit m’arrêter pour ravitailler et les laisser filer à nouveau. Une fois la courte descente effectuée pour rejoindre la fin des Aravis je remets les gaz et reprends cette fois du monde qui viens du petit parcours. Hélas personne ne roule à mon allure et je dois encore gérer seul  cette dernière difficulté,  heureusement qu’il n’y a pas de vent ! En 2010 un vent favorable et une roue accrochée dès le début m’avait bien aidé. Du coup pour 280 w moyen sur 14 min je fais le même temps qu’en 2010 où j’avais eu besoin de seulement  270 w pour rejoindre le sommet. La descente sur Flumet s’effectue prudemment surtout qu’au niveau du premier tunnel, un concurrent à terre était denouveau rentré trop vite dedans. L’organisation fermera même la route 10 min peu de temps après moi pour faciliter l’évacuation.  A la remise en route à Flumet, je suis toujours aussi bien. Le srm flirte souvent avec les 300 w et au moment de la bifurcation vers le grand, j’hésite pour y aller. Finalement je continue vers Megève puisque je dois y faire demi-tour une fois passer la ligne d’arrivée pour aller soutenir ma femme qui fait le 85 km !

Seulement 3 mois de prépa, bravo ma chérie !
 Depuis Flumet j’aligne 270 watts moy seul en tout cas sans aide d’autres cyclos qui rentraient. En 2010 seulement 210 watts pour 30 s de plus m’avait été nécessaire dans un groupe et vent dans le dos. A l’arrivée et pour la première fois, je suis super frais. Je termine 16/700 soit mon meilleur classement. Le top 10 était à 2 min, certainement jouable avec un peu plus de jus et un plus gros effort dans la Colombière pour tenir les meilleurs. Entre la Croix Fry et Megève je remonte 8 places, preuve d’un bon finish. Concernant le grand parcours finalement pas de regrets, le niveau était bien trop élevé. On retrouve Nicolas Roux, Dimitri Champion ( ag2r), Arthur Vichot ( FDJ)au premières places. Presque que des pros dans le TOP10, d’ailleurs je ne comprends pas trop pourquoi ils figurent au classement…
Bref la journée a été idéale question météo ( soleil 22°c), bonne organisation et plateau repas sympa.
Tjrs des nouveautés sympa sur le stand Time dont le dernier VRS Fluidity!
 Meilleur perf personnelle en classement ici mais aussi en termes de puissance maintenue sur 3h35 avec 239 watts moy-260wNP. 20 watts de plus que sur la TIME 2010.

 Bonne progression donc. A suivre une bonne semaine de récup totale avant de reprendre un cycle de PMA. Je sens bien qu’il me manque du jus à au régime. Mes sorties à la moyenne m’ont rendu très économique vers 280 w, il me faut maintenant booster le moteur ! 

2 Comments

  1. Rodolphe dit :

    Les deux avec le maillot assorti… la classe 🙂 !
    Bravo à tous les Lorenzini ; 2' du top 10 ça commence à causer… pour le grand quand je vois Ougier en-dehors du top 10 à 11' => délirant 🙁

  2. Alban dit :

    Merci Rodolphe, félicitations transférés à Madame aussi!
    Oui comprends pas pour le grand parcours qu'ils ont classés les pros.Même s'ils étaient loin d'être à fond, ils ont forcément durcis et faussés la cyclo..dommage…
    A bientôt
    Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *