Test ROTOR 2INPOWER

Salut à tous,
J’ai testé le dernier capteur
de puissance de la marque Rotor : Le 2Inpower.  Présenté il y a déjà un an, c’est l’évolution du
Inpower avec l’intégration de la puissance gauche/droite. Pour toutes les
informations technique du produit, je laisse consulter le site Rotor ici. C’est
la version aéro MAS qui m’a été fournie. Cette dernière permet de régler
finement la position des plateaux Qring et QXL j’y reviendrai en fin de test.
Présentation et emballage soignées.
La première partie du test
concerne le capteur et ses capacités à délivrer une mesure fiable. Avant cela
il faut le charger à fond pour la première utilisation. Grâce à un embout
magnétique, la recharge se fait facilement depuis un port USB ou avec le
chargeur fournis en le branchant sur secteur. Une led clignote jusqu’à ce que
la charge soit complète. L’autonomie annoncée est de 250 h. 
Recharge + embout magnétique
L’axe de 30 mm me permet
d’installer le capteur à la place de mon SRM facilement sans changer de boitier
( press FIT 41/30 sur Canyon)  et en reprenant les mêmes entretoises. Une chance qui va me permettre de switcher
plusieurs fois dans les mesures entre ROTOR, P1 et SRM. J’ai monté un plateau
rond de 50 mais aussi un plateau de 50 Qring ( OCP 3) et un petit plateau ROTOR Qring de
38 ( OCP 3). 
2INpower Vs Powertap P1
Pour rappel les Osymétric faussent la mesure par surestimation de 3 % sur un SRM ainsi que
sur P1 mais pas les Qring. Il fallait aussi le vérifier sur un capteur
Rotor ! La mesure de la cadence/vitesse angulaire se faisant grâce à la technologie de l’accéléromètre (prise de mesure en continu à 360°), le INpower et 2INpower ne sont normalement pas affectés par la géométrie des plateaux. J’ai fait les tests comparatifs avec les pédales Powertap P1
fraichement calibrées et contrôlées lors du test du POWER2Max NG.
Les tests ont été réalisés sur
3 sorties. Chaque capteurs étaient calibrés avant de partir et avaient été mis à
température ambiante  pendant 20 min afin
de pouvoir faire de suite des mesures précises. La partie calibration du Rotor
est en 2 opérations. La manivelle gauche doit être à  la verticale, pédale en bas, un chiffre de
1000 apparaît sur le compteur. Il faut ensuite tourner la manivelle sur 2 tours
complet et revenir en position basse puis relancer la calibration. Le chiffre doit être cette fois compris entre
-200 et + 200. Me concernant il a toujours été de -32 et quelques soit la
température. Cette opération n’est à faire qu’une fois d’après Rotor et cela semble justifié de part la technologie employée sur les jauges de contraintes insensibles à la température. 
Tous les efforts du cyclisme
ont été balayé dans des intervalles  de 2
min  à 5 s de 200W à 1300W, Assis,
danseuse, basse cadence  à hyper vélocité.  On retrouvera ci dessous le récapitulatif
Rotor 2Inpower vs Powertap P1.

Watts 2inpower vs P1 suivant position, cadence. ( écart % en violet, ordonnée de droite) 

Lors des tests en live,
j’avais déjà remarqué une belle précision du capteur Rotor sur l’affichage des
compteurs en comparant avec la puissance mesurée des P1.  Cela s’est confirmé dans l’analyse des fichiers. Que se
soit assis , en danseuse, vélocité ou force, le 2Inpower délivre une mesure
juste et très proche des P1.  Les écarts restent identiques entre les 2 capteurs que l’on soit sur petit plateau Qring  ou grand plateau rond, un bon point ! On
est largement dans la tolérance annoncée de +/- 2 %. Sur les efforts courts et sprints, les écarts s’amplifient mais le précédent comparatif SRM vs P1 a clairement démontré que c’est les P1 qui sont généreuses dans les valeurs sur sprints. Le Rotor confirme également cette dérive des P1. 
Le 2Inpower propose
d’afficher la répartition gauche droite, le comparatif avec les P1 donne
également des informations très proches. Souvent 1 % de différence me concernant, 2 % dans
l’exemple ci dessous avec une répartition inversée…49/51 vs 51/49. 

2INPOWER: 393 watts moy répartition G/D: 49/51

Powertap P1: 394 wmoy, répartition G/D: 51/49

La
construction du 2Inpower explique certainement cet écart. Il y a 4 jauges de
contraintes logées sur la manivelles droite et 4 dans l’axe. On peut penser que la répartition est plus juste coté pédales P1.  Cela reste une
tendance et comme déjà largement évoqué, la répartition change d’un jour à
l’autre avec la forme, change dans l’intensité et entre début et fin de
fatigue. On comprends par contre tout l’interêt d’avoir une solution
de mesure de puissance G/D et non uniquement gauche quand on veut s’entrainer
avec précision.

Répartition G/D en fonction de l’intensité

La deuxième partie de ce test
concerne l’analyse du pédalage avec le soft et l’application Rotor. Initialement
disponible sur PC ou Mac ( + clé ANT+ pour la connexion) , Rotor a également
développé une application pour téléphone en profitant de la communication Bluetooth
du capteur. Cette dernière permet d’analyser enfin son pédalage sur route
et non plus uniquement sur home trainer. Avant cela et sur home trainer ( rouleau) depuis le
logiciel pour PC, j’ai tenté de mesurer des différences dans les indices de
pédalages ( fluidité, efficience)  en
changeant de plateaux, de positions ( hauteur de selle, recul). Cela reste
compliqué de voir des changement flagrant, comme sur P1 d’ailleurs. J’ai pu
constater qu’entre un grand plateau et petit plateau, mon couple résistant à la
remontée de la pédale était plus important sur petit plateau.

Pédalage à droite sur petit plateau : couple résistant de 180 à 360 degrés. 
Pédalage à droite sur grand plateau : couple résistant quasi nul de 180 à 360 degrés.

Certainement un
pédalage moins rond sur petit plateau, confirmant aussi mon ressenti d’être plus à l’aise sur les
grosses couronnes.  Je n’ai pas trouvé de
différence flagrante de rendement affiché entre un plateau rond et un Qring.
L’éfficience est annoncée à 95 % à 275 w pour le Qring vs 92.5 % pour le rond à 250 w.  Cela reste du home trainer et un effort lissé,
l’indice va aussi varier avec l’intensité. Donc pas simple. La révélation va
venir de l’application téléphone et la possibilité de voir ce qu’il se passe
sur la route. Avant cela j’ai déjà testé l’application sur home trainer fixe ( Hammer Powertap ) puis
Roller puis enfin je suis aller sur la route. On remarque ci dessous que le pédalage n’est
pas le même sur un tour de manivelle complet entre un home trainer fixe puis sur roller puis sur route.

Torque G/D home trainer fixe
Torque G/D Roller

Torque G/D Route, pente 5 %

Les courbes semblent démontrer que mon pédalage sur Roller se rapproche le plus de la route. Une analyse graphique
qui permet d’expliquer en partie pourquoi la puissance sort plus facilement sur route ou
roller vs un home trainer fixe.

Puis vient la visualisation de l’OCP
( optimum chainring position) . Les plateaux Qring proposent 5 positions pour optimiser
au mieux le pédalage de chacun. En effet on écrase pas les pédales de la même
manière. Les vecteurs de forces ne sont pas toujours tangentiels, certain cyclistes poussent plus ou moins tôt et en inclinant plus ou moins
les pédales. Rotor propose déjà un guide pour affiner son réglage avec le
ressenti mais là aussi qui dit ressenti dit des erreurs possibles…

Guide du réglage OCP Rotor

Par défaut j’ai toujours mis
la position 3 et je me suis habitué depuis des années à cette position. Grace à
l’application on peut suivre en live l’indice OCP optimal suggéré . En fonction de
l’intensité et du terrain, celui-ci va varier. Cela semble
logique puisque l’inclinaison de la pente va modifier le pattern de pédalage, tout comme l’intensité le fait aussi.  Je
me suis testé vers 80/85 % de PMA correspondant à l’intensité
des contre la montre et grimpées chronométrées. Sur le plat la position grand
plateau évolue entre 2 et 3 et plutôt 4
en descente. Concernant la montée, je suis plutôt proche d’un OCP 2 pour des pentes à 5 % et OCP 1 pour 10 %
d’inclinaison.

OCP 1 conseillé sur pente raide

J’ai donc changer le réglage du petit plateau en passant l’OCP sur 2
puis 1 pour essayer.  Indiscutablement et
pour les cols Vosgiens entre 5 et 7 % autour de chez moi, la position 2 me convient mieux. Grace à l’option MAS du pédalier il sera possible d’affiner la position de l’OCP à +/- 0.5 si besoin. La
bonne surprise est que je suis maintenant aussi à l’aise sur le petit plateau
en bosse que sur le grand plateau sur le plat. J’avais tendance à préférer
garder le grand plateau le plus longtemps possible et cela même en col pour des
ressenti de pédalage plus rond comme évoqué plus haut. Indiscutablement le
changement de réglage me convient mieux pour les grimpées. C’est vraiment la
dessus que j’attendais ROTOR et leur expérience avec les plateaux ovales. Je
ne suis pas déçu. L’application couplée au capteur peut donc permettre
d’affiner ses réglages plateaux en fonction de son pédalage mais aussi du
terrain.  Elle reste perfectible car
consomme beaucoup de batterie en mode Torque 360 que j’ai utilisé ( 2H sur
Iphone 6s) et n’enregistre pas les données. Il faut donc consulter en live les
changements d’OCP et éventuellement faire comme moi des captures d’écran à la
volée…Il sera possible d’enregistrer via l’application (mode RIDE)  l’OCA et l’OCP. Ils seront disponible lors de la restitution mais seulement en valeur moyenne sur la sortie.

OCP 2 maintenant

Pour conclure, le 2Inpower
est un capteur précis et fiable, l’application sur les efficacités de pédalages est la plus
pointue disponible sur le marché pour une analyse terrain. Elle lui permet de se démarquer clairement
des autres capteurs pour celui qui utilise ou voudrait passer aux plateaux Qring
classiques ou XL et trouver le bon réglage. 

53 Comments

  1. Unknown dit :

    question hors sujet,
    quid de la fiabilité des roulements pressfit 41/30 ?

    • Roulements clavicula, 3 ans, 30000 km, comme neuf

    • olivier Bally dit :

      Les 41/30 Rotor acier ne sont pas à la hauteur, et sur un pédalier à 1500€ il est impératif d'investir dans un vrai boitier céramique fluide et durable (environ 200€). Le 41/30 Rotor gold est à peine mieux, car si les pistes sont traitées, ce boitier comporte seulement quelques billes céramique, pas toutes (il y a 2 rangées de billes sur un 41/30 alors qu'il y en a une seule sur les autres boitiers). Un bon boitier céramique, c'est 30000km de durée de vie sans souci avec une fluidité continue. Ta question n'est pas hors sujet puisque choisir le 2inpower implique de choisir de bons 41/30 si on est en BB86. La faiblesse de Rotor est de mettre parfois la charrue avant les boeufs, c'est à dire des produits exceptionnels (comme le 2Inpower que j'utilise depuis sa sortie), mais avec une offre boitier insuffisante (les UBB30 ne sont sortis que cette année et corrigent les faibles des 46/30). Idem sur le soft Rotor, qui est génial, mais qui aurait pu sortir plis tôt que ça.

    • Quelle référence de boitier me conseilleriez vous alors pour monter un 2IN Power sur un cadre en BB86?

    • Les roulements compatibles sont sur le site Rotor

    • Je faisais suite au commentaire d'Olivier Bally et du votre (roulements clavicula). 41/30 gold selon Rotor mais le commentaire d'O. Bally m'a quelque peu refroidi…

    • Peut être qu'il faut faire le point avec Rotor et demander des précisions / garantie par rapport à cela…

  2. jb quefelean dit :

    super test comme d'hab.

    par rapport à l'équilibre D/G, a partir de quelle valeur faut il "s'inquiéter" ??
    j'ai un power2max et j'ai des sorties à 52%/48%.

    • Merci, aucun soucis à 52/48 et tout à fait normal, on est pas symétrique. A partir de 46/54 et à i4/i5 il faut commencé à regarder de prêt sa position, ses cales, longueurs de jambes etc !

  3. yesti54 dit :

    Bonjour Alban
    Quel gain en watts peut on espérer en se positionnant sur son meilleur OCP ?

  4. Les études ont clairement démontré que le plus gros gain a attendre d'un plateau ovale est sur l'économie musculaire, retarder l'apparition de la fatigue. De mon coté je pense pas sortir d'avantage de puissance mais tenir un peu plus longtemps à haut régime, ce qui est déja pas si mal !

  5. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Merci pour ton test, une fois de plus très précis.
    Je rebondis sur "Chaque capteurs étaient calibrés avant de partir".

    Peux-tu détailler comment tu fais pour les P1.
    Merci et continue comme cela.

  6. Anonyme dit :

    Bjr!
    Excellent article. J ai moi même un 2 inpower et je ne peux que confirmer tout ce qui est cité. Existe t il une procédure particuliere pour connecter le capteur en Bluetooth à l appli téléphone ? (Ne fctionne pas chez moi).
    Perso je fais un etalonnâge avant chaque séance intensité. ….au cas où !
    Merci

    • MErci! à priori j'ai eu quelques soucis quand il y avait aussi la connexion ant+ avec le compteur. J'ai donc fait mes tests de l'application avec juste l'application. J'ai par contre pas eu de soucis avec la version IOS, j'ai lancé l'appli, mis en route le capteur et l'appli ( mode service, sensor setup ) a de suite détectée le capteur .

  7. Anonyme dit :

    Question bête est il compatible avec un Garmin edge 500?

    Merci

  8. yesti54 dit :

    Intéressant de pouvoir analyser son équilibre gauche/droite. J'ai vu aussi qu'il pouvait calculer l'efficacité du pédalage et la fluidité du pédalage. On en parle très peu et ces données pourraient être étudiées pour améliorer les performances d'un cycliste ? Qu'en penses tu Alban ? Et merci pour tes articles

    • J'en parle dans l'article après avoir aussi essayé aussi cette fonction sur les P1. C'est inexploitable pour faire de l'analyse précise. Les indices d'éfficience et fluidité varient très peu et sont quasi les mêmes pour tout le monde . Ils sont de plus très peu sensibles à des changements majeures de position, genre + 2 cm de hauteur de selle, tu es super mal mais l'indice est le même…Donc pour ce genre d'analyse, il faut aller sur un retull ou Bike fitting.

  9. Thomas dit :

    Bonjour alban,
    Si j'ai bien compris ces nouveaux capteurs de puissance Rotor sont plus fiables que les anciennes versions que tu avais testé, où tu trouvais de gros écarts sur les sprints courts (ou ce sont des versions plus chères?).
    De mon côté je voulais vendre ma roue avec powertap g3, et passer sur les c1 pour avoir une cohérence de mes données avant après bascule, mais je ne suis pas sur de la compatibilité avec mon sram red gxp. J'ai aussi peur d un surpoids.
    J'ai vu pas mal de quarq/sram d'occaz…
    Mon velociste est rotor…je vais sans doute passer sur ces rotors (c'est bien dans les 900€?). Surtout qu'il me propose d essayer avec des plateaux ovales, et ça me tente bien

  10. Oui le rotor a fait de gros progrès depuis la première version. Le rotor 2in power fait 1500 euros neuf, c'est de toute façon le prix d'un bon capteur pédalier. à 900 euros tu as la version Gauche qu'on envisage pas bien sur…question surpoids, le G3 reste un des plus leger du marché. LE fait de passer sur un pédalier tu vas prendre un peu de poids ( 200 g) à part payer très cher…ou prendre un truc moyen comme WIIII ou stages…le 2INpower fait 150 g de plus qu'un pédalier rotor 3D , c'est correct. Quel est ta longueur de manivelle?

    • Simon dit :

      " à 900 euros tu as la version Gauche qu'on envisage pas bien sur"
      Tu penses qu'il n'est pas possible d'avoir de bon résultat et une bonne fiabilité avec ce système ?
      Ton avis m'intéresse merci Alban.

    • le système est bon, c'est la machine humaine qui ne l'est pas…pour démarrer avec la puissance pourquoi pas mais ensuite pour aller chercher tout le potentiel d'un coureur non. G/D varie en fonction de la forme du jour, de l'intensité, et de l'avancée de la fatigue en cours de sortie…

    • Simon dit :

      D'accord, merci.

  11. Thomas dit :

    Sur…tant qu'à changer autant prendre un qui mesure le différentiel droite gauche.

    172.5… On me dit que prendre une longueur différente nz chngera pas grand chose.

    Sinon j'ai vu des quarq red 22 d occaz,
    Pour les C1 toujours des difficultés a savoir s'il est compatible.On me dit maintenant qu'il n'est pas compatible 11v.

  12. thomas dit :

    On m'indique que les quarq RED 22 dans les 900€ sont comme les ROTOR INPOWER (au même prix environ), ils ne mesurent qu'un coté et estime l'autre coté…
    De plus un article de cyclingweekly indique que les quark surestiment la puissance de 5%, et que les plus fiables seraint POWERTAPE et SRM.
    On trouve le SRM SRAM S975 à 1800€… pfou ça commence à grimper…

  13. Anonyme dit :

    Je possède ce capteur depuis peu et l'équilibre G/D est de l ordre de 47/53 comment est il possible de rééquilibrer un peu cela? Par avance merci

  14. Tout dépend à quel niveau d'intensité vous constatez 47/53. Cela reste minime et comme personne n'est symétrique, le 50/50 reste théorique. Au dela de 45/55 et à I4/I5 donc proche du max, il faut en effet chercher la cause…jambes plus courte, réglage des cales, appuis sur la selle…

  15. yesti54 dit :

    Salut Alban
    Je lorgne sur un Canyon Aeroad mais le dilemme m'empêche de choisir entre une version patin et une version disque

    Quel serait ton choix en prenant en compte l'aéro et le poids?
    Sportivement

  16. Rémi dit :

    BonjourAlban , une mauvaise calibration avant le départ pourrait-elle expliquer une répartition de l ordre de 60/40 (G/D) à i3/i4 ? Je me retrouve avec cette info alors,que habituellement je suis plus sur 48/52 … La pluie peut elle avoir ce genre d impact? La je sèche…

    Merci

  17. Nicolas Pot dit :

    Bonjour Alban, déjà entendu parler du pédalier mgtech ? Je suis curieux de savoir ce que ça donne en terme de puissance
    http://www.mgtech-bikes.fr/

    • Je ne connaissais pas. Risqué comme concept, beaucoup aime rester sur la plaque …même si leur 38 émule un 53, je suis pas sur que le ressenti soit aussi bon mais il faudrait essayer pour en être sur ! D'un point de vue mécanique, c'est un retour en arrière car on a pas de grosse couronne pour le rendement. 38 vs 53 on perd un peu. Dommage qu'aucune étude ne soit vraiment disponible pour le moment, à suivre !

  18. antoine dit :

    Bonjour j'utilise un wattbike et un rotor un power sur mon velo, qu'en est il au niveau de la correlation des watts?
    Des amis sont avec des garmin vector ont des grosse differences avec mes chiffres malgres quils soit vraiment semblable
    Merci

    • Bonjour, la seule façon de tester serait de faire une double mesure avec des pédales P1 et de les passer du wattbike au rotor. J'ai un client que a le watts bike et des P1, la puissance est assez identique entre les 2. Attention on peut pas non plus comparer une puissance HT et terrain, trop d'écart pour le meme ressenti. Pour finir avec le Rotor power et si c'est la première version, je serai méfiant pour un comparatif avec d'autres capteurs, il faut le faire vérifier, ils sont connus pour dériver dans le temps aussi …coté vector c'est assez disparate aussi suivant les versions…un client a changé ses pods et a gagné 20 watts dans l'affaire….

  19. Laurent Fuchs dit :

    Bonjour Alban
    Novice j'y connais rien en capteur
    Mais je voudrais m'équiper pour progresser
    J'ai 2 vélos
    Cannondale super six avec pédalier hollowgram
    Et
    BMC tmr01 avec durace
    Pour limiter les coûts, possible d'avoir un capteur pour les 2 vélos ?

    On m'a recommandé :
    – P2M NG pour supersix evo
    – 2In power Rotor pour BMC

    Peux tu me conseiller ?

    Merci

  20. Laurent Fuchs dit :

    Bonjour

    Ma question pourrait paraître stupide pour pas mal d'entre vous … mais perso je débute un nouveau cycle d'entraînement (triathlon) avec un capteur puissance 2inpower pour mon velo

    Première sortie aujourd'hui, et des questions sur les indications du capteur de puissance :
    – les valeurs indiquées en Watt varient/changent sans cesse (quasiment à chaque seconde)
    Sur du plat légèrement valloné, à une cadence moyenne et stable, la puissance instantanée varie de 10 à 30 Watt !!
    Si j'appuie un peu plus, cette variation toutes les 1 ou 2 secondes peut atteindre 60 watt !
    Le calibrage ou étalonnage du capteur a été fait correctement

    Est ce normal ?

    Sur mon Garmin 810, on peut choisir puissance, puissance 3sec, 10sec, 30sec !
    A quoi correspondent ces dernières puissances ?

    Merci pour votre retour

    • Bonjour, oui il faut mettre puissance 3s pour lisser un peu plus l'affichage. C'est donc la puissance moy sur les 3 dernières secondes , 10 s commence à faire un peu beaucoup par exemple, ce n'est plus assez réactif. Tous les capteurs fonctionnent ainsi, les variations de couple donc de puissance sur un cycle de pédalage fluctue tout le temps, le capteur ne fait que retranscrire cela. je vous conseille de mettre aussi 'puissance circuit' en autre fonction, cela permet de voir la puissance moy en cours dans un interval, pratique pour savoir ce que l'on produit entre chaque lap ! :-)

  21. Ghislain dit :

    Bonjour Alban,
    Super test, passionnant.
    Je cherche à m'équiper d'un capteur de puissance et pour le moment j'en suis au stade où je compare les modèles disponibles.
    Parmi tous les modèles disponibles, il y a le Quarq DZero. Je n'ai pas trouvé de test de ce modèle sur ton blog. As tu l'intention de le tester et aurais tu des infos à partager sur ce modèle.
    Merci.

    • Jamais testé le Quarq Dzero personnellement. J'ai été voir le test de DCmaker et téléchargé ses fichiers pour analyses du comparatif P1,G3 et Quarq D ZERO. SI on part du principe que les P1 sont la référence, le quarq varie de +/- 3 % autour des P1, on est limite. Il y a aussi un test dans Tour int disant qu'il est plutôt bon sauf dans les changements de température où il avait perdu 20 w vs SRM…enfin sur l'étude de 54 capteurs du marché ( https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28482367 ) il y avait 11 quarq , 10 etaient dans la tolérance +/_ 1.5 % et un seul à 3 %. Donc cela semble pas mal pour s'entrainer à +/_ 10 watts mais pas aller chercher trop précis quand même.

  22. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Merci pour ce test, toujours bien utile quand on veux investir. Une question, comme je vais passer d'un G3 à à 2inPower, et que j'analyse mes données enregistrées depuis un garmin 810 ou 520, sur PowerAgent, est-ce que par rapport à cette info de répartition D/G il y a des logiciels qui gèrent bien cette données.
    Merci de votre réponse et bonne suite.
    R

  23. Bonjour, je n'utilise plus poweragent depuis longtemps et bien incapable de vous dire ce qu'il est possible d'analyser avec un autre capteur que le G3. Pour l'analyse sur plateforme, vous avez trainingpeaks qui est très performant ( garmin conenct vous donnera aussi les infos) . Pour pc ou mac , Golden cheetah est gratuit et très bien. WKO 4 pour finir pourra aller très loin dans l'évolution des mesures G/D comme je l'ai montré sur ce test. Le mieux est peut être tout simplement de commencé par activer l'affichage de la répartition G/D sur le compteur, ce faire des intervalles et voir comment évolue la répartition en cours de sortie et en fonction de l'intensité ( on peut afficher la repartition moyenne sur chaque intervalle).

  24. Paul Ferreira dit :

    Bonjour, peut-on utiliser ce pédalier en monoplateau sans que cela ne fausse les mesures ?

  25. Burel Nicolas dit :

    Bonjour Alban j'ai un capteur de puissance rotor à chaque départ mon compteur garmin me demande l'étalonnage à ton avis je dois effectué ou non merci de t'a réponse .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *