Test lubrifiants Muc-off hydrodynamic / Squirt lub

Pinnacle Arkose 2 Gravel Bike Test
15 août 2015
Test longterme : Pneus Panaracer GravelKing
17 août 2015
Salut à tous,
J’ai comparé le rendement des 2 possibles meilleurs
lubrifiants du marché : le Squirt lub et le nouveau Muc-off hydrodynamic. Jusqu’à
maintenant et faute de test par Friction fact du dernier Muc-off, le Squirt lub
était le lubrifiant le plus rapide du marché sur leur banc de mesure. 
Le banc Friction fact.
 Après un mois de test terrain du Muc-off et
après avoir vu le clip promotionnel affirmant que c’était la meilleure solution
du marché  (utilisé par Wiggins pour le record de l’heure), j’ai voulu en avoir
le cœur net sur mon banc de mesure maison. Pour cela j’ai amélioré mon
protocole sur les rouleaux après quelques constatations. J’ai en effet remarqué que les tests de terrain ou labo où le
pneu rentre en ligne de compte doivent toujours se faire à la même température.
Plus il fait chaud et plus le pneu est rapide surtout après 20 degrés. Il faut
donc une pièce à température constante ou variant très peu. J’essaye également de faire mes tests sans résistance sur les rouleaux car cette dernière a aussi tendance à fausser les résultats en chauffant… 
La transmission a été intégralement dégraissé aux ultrasons avant chaque test et les lubrifiants
appliqués selon le protocole défini par le fabricant. 2 chaines sont utilisées :
ma dernière Sram Red 11v à 1000 km et une DA 11v de 2500 km.  Pour le Muc-off il faut appliquer le
lubrifiant et laisser sècher 4h avant utilisation ! 
La lumière UV permet de voir le produit.
Une lampe à UV fournie
dans le packaging permet de vérifier qu’aucun maillon n’a été oublié. 
Pour le Squirt il est conseillé d’attendre seulement quelques minutes après application. Avantage
Squirt ! Concernant le Muc-off je conseille de passer un coup de chiffon
après les 4h et avant roulage car le
lubrifiant reste vraiment très fluide. Il y a donc des projections jusque sur
la piste de freinage  de la jante sur les
premiers tours de roues même après l’avoir essuyé ! Aucun risque avec le
squirt, le produit est bien sec rapidement. Après des semaines d’utilisation,
la chaine traitée au Muc-off reste très grasse et fluide mais devient très sale
et noir comme un autre lubrifiant. Par contre un petit coup de chiffon lui redonne un
aspect brillant, ça part très bien et sans produit, assez étonnant!  En faisant coulisser les maillons les uns dans
les autres( chaine démontée) , on sent comme des petits grains de sables (saleté)
qui frottent mais n’altèrent pas le coulissement. La chaine au Squirt reste
sèche et propre, il faut juste faire attention à ne pas en mettre une tonne à la première
application sous peine d’avoir de gros amas de cire dans les galets et sur la
chaîne. Il faut reconnaître par contre qu’après des semaines d’utilisation et même si la chaine est propre, la cire finit par sécher et cumulé aux saletés piégées, cela donne une impression d’avoir les maillons qui collent, ils coulissent mal entre eux. Qu’en est-il  une fois tout cela passé au crible de la puissance ?
Pour cela j’ai donc pour chaque essai réalisé le protocole
suivant : pression pneu 7 bars, pneu spécial HT déjà usé/rodé, poids de l’ensemble
vélo + cycliste  pesé et maintenu à 70
kg, température pneu 20 degrés contrôlé au thermomètre infrarouge, SRM calibré
et off set réalisé avant chaque test, enregistrement PC7 à 0.5 s, échauffement
10 min du pneu à 160 w puis 5  min à 80
tr/Min .Il est assez facile de maintenir la cadence à 80tr/Min  qui fluctue assez peu à la différence des
watts ou vitesse. L’idée est de donc de voir quelle puissance est consommée à 80 tr/Min. 
Analyses à 0.5 s prêt, unique sur SRMWIN
Le récapitulatif du comparatif  ci-dessous semble montrer  un avantage de 0.57 % pour le nouveau produit
Muc-off sur une chaine propre et juste après application face au Squirt. Sur la
chaine DA le comparatif squirt usé versus muc-off neuf tourne clairement à l’avantage
de ce dernier avec 1.2 %. Le ressenti semble donc se confirmer avec du Squirt
qui finit par coller dans le temps alors qu’il est bien fluide juste après application ! Il me manque à tester la version salie du muc-off mais d’après mes
manipulations la fluidité est comme neuve et le produit encore bien présent.

J’espère que Friction Fact pourra refaire un point en 2015
sur les derniers lubrifiants et confirmer mes résultats. Ils seront peut être
moins spectaculaire que 1.4 watts à 250 watts mais il faut dire que ce n’est pas
simple de valider ce genre de gain marginaux avec toutes les imprécisions qu’il
peut y avoir…en attendant le dernier tests de lubrifiants du magasine Tour
Allemand donnait déjà vainqueur la précédente version du muc-off… !
Reste le coût très élevé du Muc off à 18 euros les 50 ml contre 11 euros pour 120 ml de Squirt! Il faudrait voir sur du long terme car le muc off semble vraiment tenir longtemps sur la chaîne sans perdre en rendement.

11 Comments

  1. PierreM dit :

    Merci pour ce test. A tout hasard, aurais-tu un avis sur l'huile T9 Boeshield ?

  2. Non pas de test du T9, s'il est à base de paraffine, il doit être bon! je prendrai la version bouteille et non aérosol. Pas sur qu'on traite aussi bien les maillons en profondeur avec la bombe.

  3. THOMAS dit :

    Bonjour Alban.
    A l'usage des 2, j'ai l'impression que la muck off reste plus fluide que la squirt qui semble devenir collante.

    Il me semble que tu avais ecrit que la chaine DA 9000 etait meilleure que la sram red. Tu utilises toujours la RED quand même?

    • je confirme que la chaine equipée Muc off a passer tout l'hiver sans entretien et est toujours bien lubrifiée. La durée de vie semble bien là avec le Muc off et c'est toujours aussi gras au touché. La SRAM RED à l'avantage d'être conçu pour les transmissions mono plateau et perds très peu de rendement sur les croisements de chaine. La durée de vie est bien là aussi me concernant. Très bon produit donc après 6 mois de retour.

  4. Frédéric dit :

    Merci pour ce test…
    Suite aux derniers retours sur ce produit j'ai commandé le produit, qui n'est pas abordable malgré tout…Je vous ferais mon retour après quelques sorties afin d'enrichir les retours sur ce produit qui semble très bien !

  5. Frédéric dit :

    Bonjour,

    J'ai récemment acheté ce produit mon retour est le suivant :
    Ma première sortie s'est faite par un temps sec et 25°C-29°C : le passage de vitesse est aussi fluide que lorsque la chaîne est neuve ! Il est à noter qu'au retour j'ai perdu quasiment 2/3 du produit sur la chaîne après contrôle (étrange…)

    Pour ma seconde sortie : j'ai de nouveau lubrifié ma chaîne la veille et une sortie dans les même conditions que la premières : et là le produit restait présent et d'apparence la chaîne reste très propre > pas de dépôts visible et aucun craquement de la chaîne.

    Le passage de vitesse est très fluide et je trouve beaucoup mieux que le Squirt Lube qui a le défaut de faire des dépôts.

    Je recommande donc ce produit et je remercie Alban pour ce test sans quoi je n'aurai pas fait l'achat, car le prix reste assez élevé malgré tout…

    • Bonjoru Fred, Merci pour le retour. En effet une fois bien en place, le produit est efficace longtemps..Le squirt doit finalement être appliqué en petite quantité et régulièrement pour éviter un effet paquet assez désagréable à la longue…donc Muc off plus simple pour l'entretien…mais très salissant ! on peut pas tout avoir 🙂 Merci du RETEX.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *