Test des pédales POWERTAP P1

Salut à tous,
Après les plateaux C1, j’ai pu tester les nouvelles pédales Powertap P1. Disponibles depuis quelques mois, ces pédales rencontrent déjà un
franc succès et il était temps de les tester. L’historique était lourd
concernant les capteur de puissance installés dans les pédales (
Vector, Look power..) et le lancement de la version Powertap pouvait inquiéter
malgré leur maitrise dans le domaine de la puissance.
Au déballage les P1 se présentent  comme des pédales classiques. Pas de pod, pas
de clé spécifiques de serrage, Powertap a réussi le tour de force de tout
intégrer dans les pédales. On a du coup un petit embonpoint sur la balance avec
205 g pesé par pédale. Soit 100g de plus que la moyenne des pédales du marché. Après avoir mis les piles
AAA dans leur logement, il suffit de monter les pédales à la place des
actuelles et c’est presque fini. Il faudra faire une petite correction de
hauteur de selle car les cales plus épaisses que les kéo power nécessitent de
relever l’assise de 5 à 7 mm.
L’application Powertap permet de vérifier que le dernier
firmware (stabilité et précision des mesures améliorées) est bien présent et de mettre à jour si besoin, très pratique !
Le
compteur les détecte tout de suite et après avoir lancer la procédure d’étalonnage
et rentré sa longueur de manivelle, tout est ok pour partir rouler.
Je les ai monté sur mon pédalier SRM ROTOR et fait
plusieurs sorties de tests à tous les niveaux d’intensités en variant les
positions comme avec les plateaux C1.
Dès les premiers tours de roues on sent que le produit est très
bon. Les pédales suivent à la lettre le SRM en rapidité et qualité de la
mesure. La sous estimation est de quelques watts, à peine 1 % ( +/- 1,5 % annoncé)  jusqu’à 350 w, puis on est très proche entre 350 w
et 600 w et devient légèrement supérieure sur les démarrage et pic de puissance.
A ce niveau on peut se demander si ce n’est pas les pédales qui sont les plus
rapide et juste. En effet avec 40 points de mesures possibles sur un cycle de
pédalage (construction + principe
de l’effet hall décrit un peu plus loin),  la précision est
extrême sur les pics de puissance quelques soit le placement de la manivelle.
1329 w P1 vs 1323 w ( 1330 arrondi PC7) SRM
Globalement tous les sprints ont été égaux ou supérieurs
avec les P1 Vs SRM. 
Ci dessous les 2 courbes de tous les pics de puissance 1s à
20 min sur une sortie de 1 h30. Les 2 capteurs se suivent de très près.
Pour ceux qui disposent d’un pédalier ovale type Osymetric
où les variations de vitesse angulaire sont importantes, les P1 pourront
toujours mesurer avec précision la puissance développée grâce au 40 points de
mesures. D’ailleurs avec le prochain firmware, il sera possible d’avoir tous ses
vecteurs de forces décomposés ainsi que l’orientation de son pédalage comme sur Bike fitting ou système Pionner. Bref
pour le moment on peut difficilement trouver un reproche sur la qualité de
mesure du produit. Voici quelques schémas détaillés du fonctionnement des P1 ainsi qu’un lien vers le principe de l’effet Hall utilisé grâce aux aimants embarqués sur les axes. 
Concernant l’analyse des fichiers, il est également possible de
visualiser sa répartition G/D. Avec WKO 4, l’analyse peut aller assez loin
facilement comme avec le graphique ci-dessous où l’on peut voir la répartition
G/D en fonction des intensités. 
Répartition G/D + ESIE
Globalement le pédalage est équilibré en
endurance I2 et tempo I3  mais en poursuivant un effort vers I4 et I5,  la répartition change. C’est la jambe droite
qui fatigue moins vite et prends le dessus sur la gauche donnant plutôt une
répartition 47/53 %. Intéressant  mais
pas si surpris puisque c’est aussi ce qu’avait relevé l’analyse Bikefitting à Besançon. Il reste donc encore du perfectionnement de mon coté malgré les correctifs déja réalisés lors de l’étude Bike fitting. L’affichage G/D en live sur le
compteur a aussi révélé qu’avec la fatigue, et en fin de sortie, la jambe droite prenait
aussi le dessus à des intensités plus faible. Un axe de progrès pour l’hiver et
peut être renforcer la jambe gauche. Cette analyse relève également la limite
des capteurs unijambiste du marché. Les graphiques prouvent que la répartition
peut changer d’un jour à l’autre avec la fatigue, la position assis/ danseuse et
l’intensité de pédalage. Même si le capteur est fiable en lui même, la machine
humaine ne l’est pas toujours ! En partant de ce principe aucune solution
unijambiste de mesure de la puissance ne peut satisfaire un entrainement ou des
études pointus.

Passages sur pavés, les mesures P1 sont toujours aussi bonnes.
Pour en revenir au poids tournant supplémentaire engendré par les pédales, c’est un faux problème. On se pose rarement la question pour les chaussures par exemple. Entre des Spécialized
Sworks et des Sidi Wire , qui sont pourtant 2 chaussures haut de gamme, la
différence de poids est de 200g !  FredGrappe l’a aussi évoqué dans son livre
l’influence sur le rendement de pédalage lié au poids des membres
inférieurs semble à démontrer. Et encore d’avantage si l’on parle d’un ajout de  100g par jambe dans le cas des pédales !
De mon coté, je n’ai absolu rien ressenti et si l’on doit calculer une perte,
ça sera uniquement les 200g en plus à chiffrer en bosse. Cela représentera à
peine 1 watt à compenser si la pente est à 10 % ! 

Pour conclure, la facilité d’installation, la qualité et les
possibilités de mesures en font pour moi un des capteurs best seller du marché.
Seul petit bémol, la durée de vie des piles semble annoncée à 60h. Mais Powertap
confirme qu’il est possible d’utiliser des rechargeables pour limiter le cout, un très bon point ! 

43 Comments

  1. mikael Chenal dit :

    Bonjour.
    J'ai suivi vos conseils en commandant ces pedales cet été. Pas de comparaison avec d'autres capteurs mais c'est vrai qu'à l'usage elles sont vraiment bien, et non plus pas de soucis d'adaptation avec le poids des pedales.
    Pas de regret pour l'instant.

  2. bonjour alban
    je souhaite acheter un capteur bientot mon choix c’était arrêté sur l’étoile quarq pour pédalier specialized mais je viens de voir ton test ,? le prix est presque identique selon toi quel serait le meilleur compromis ?
    merci

    • Je n'ai jamais testé le Quarq…a priori les derniers modèles sont assez fiable et juste dans le temps…Les gros plus des pédales restent la facilité d'installation, de permutation, le sav MAtsport…mais si tu n'aimes pas la plateforme look kéo…bref chacun à ses priorités et décider en fonction. Perso je prends les P1 sans hésiter.

  3. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    certains utilisateurs ont constaté que sur les appareils Garmin (pour les plus récents et ceux dont des MAJ à été faite –> 510/520/810/1000) il n'est pas possible de modifier le paramètre de la longueur de manivelle. Par défaut elle est de 172,5 dans le Garmin et les pédales. Il semble que PowerTape et Garmin bossent dessus ensemble. Peut-être ce pb a-t-il été résolu ?
    Je tire mes infos des commentaires faits en fin de cet article (lo blogueur lui-même n'a pas eu de pb à son premier test et suite à une MAJ de son Garmin il ne pouvait plus rentrer sa taille de manivelle !):
    http://www.dcrainmaker.com/2015/08/powertap-p1-pedals-review.html

    Ces pédales semblent vraiment très abouties et je suis bluffé par les résultats que tu obtiens.
    Si on ajoute à celà que
    – MatSport indique qu'un retour en SAV pour calibrage n'est nécessaire que tous les 2 ans,
    – que le changement de la pile (modèle AAA qu'on trouve partout) se fait facilement soit-même sans risque de perte le calibrage ou l’étanchéité,
    – que les piles peuvent être remplacées par des modèles rechargeables,
    – que les pédales ne consomment pas lorsqu'elles sont à l'arrêt,
    – qu'il y a d'autres modèles de cales compatibles avec ces pédales et moins chères que les PowerTap

    On frôle la perfection.
    Bref, vivement Noël, ou…les soldes ;-D !

    Encore bravo pour ton article et ton travail Alban.

    Cédric A.

    • Merci ! En effet j'avais lu ce détail de longueur de manivelle suivant les modèles de compteur et de firmware. Par défaut 172,5 mm permet de s'entrainer, ça ne change pas la fiabilité des mesures. Elles seront juste 1,5 % sous estimé ou sur estimé si on utilise en vrai du 175 ou 170 mm. Du moment que le capteur est répétable et donc on peut s'entrainer de façon fiable par rapport à son profil de puissance établi dans ses tests!

  4. Unknown dit :

    Bonjour Alban,
    As tu déjà testé le Power2max et si oui quel différence avec les P1(ou bien un comparatif), il paraît que le Power2max sous estime la puissance pour les intervalles très court (il n'est pas très nerveux).
    Merci d'avance pour ta réponse.
    Sportivement

    • le p2max a été testé, tu le trouveras dans mes tests…il est moins rapide sur les pics de puissance et la réactivité générale…il est donc pas recommandé pour les sprinteurs et les gros puncheurs où il pourra manquer quelques Pmax. Pour le restant, il est plutôt reproductible dans le temps ( sauf accident) et c'est ce qui compte pour un entrainement de qualité à PMA ou en gestion d'effort. Donc a choisir ou pas en fonction de son profil et ses attentes.

  5. Anonyme dit :

    Bonjour alban je souhaite acheter les pédales faut il avoir un garmin 500 ou 2 pour pouvoir travailler son efficiance de pédalage et avoir gauche et droit merci par avance en espérant que les pédales soit fiable merci par avance

  6. Bonjour, même si le 500 reste compatible, il faudra un nouveau compteur type 520 et plus pour analyser ses vecteurs de force. A confirmer car pour le moment le firmware et la mise à jour ne sont pas encore sorti pour profiter de cette fonction. Je vais me renseigner.

  7. Anonyme dit :

    Bonjour Alban, merci pour tes tests qui comme toujours sont très détaillés. J'ai toutefois une question, lors de tes tests as tu trouvés que la pédale risquait de toucher le sol, lors d'un virage agressif? merci

    • Bonjour, comme pour les pneus, je ne suis pas du genre à essayer les limites du produit et risquer une chute. Je n'ai rien remarqué dans les descentes, les pédales se font oublier comme une autre paire…Le fait qu'il n'y ait pas de pod ( vector) limite le risque de toucher…c'est plus épais qu'une pédale classique donc en effet il y aura toujours un angle où elles toucheront avant d'autres…

  8. Bonjour, je voulais savoir si les pédales était solide. Comment powertap prend en charge les réparations en cas de casse . Le sAV est il efficace . Encore bravo pour le travail que tu fais

  9. Bonjour,

    Bonjour Baptiste, pour l'instant la prise en charge sav est assuré par Matsport. Un centre europeen de centralisation du sav de tous les nouveaux produits powertap est en train d'être finalisé. Je n'ai pas de retour sur les casses pédales pour le moment car aucun clients n'a chuté avec au point de les abimer…

  10. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterai acquérir ces pédales. Cependant j'ai lu quelques retours négatifs sur leur fiabilité par temps de pluie. Avez vous eu des retours sur ce point ?

    Cdlt

  11. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Intéressé par les P1, je suis actuellement en Kéo bladeII, et j'hésite en raison de la hauteur axe/semelle importante des P1.
    Je trouve que c'est un retour en arrière et peux-tu me dire qu'elles sont tes conclusions ce sujet? (pattern, puissance perdue Etc…).
    cdlt
    Steeve

  12. Bonjour Steeve, c'est + 3 mm qu'une kéo blade…tu ne sentiras aucune différence et il n'y en a pas dans le rendement. tu es 3 mm plus haut donc moins aéro et avec + 220 g en rotation sur les chaussures…mais encore une fois ça se sent pas…prends un autre capteur si tout cela te dérange! :-) il y a du choix actuellement!

  13. Anonyme dit :

    Merci,
    Je pensais que la différence était de 5 à 7mm comme tu l'indiques (il me semble) lors du test?!?
    Le pb c'est que j'ai un Polar M450 qui n'est pas compatible avec l'ANT+, donc je suis limité en choix pour les capteurs. ( ou bien il faut aussi changer le polar…).
    As-tu un autre capteur en Bluetooth qui soit fiable?
    cdlt

    Steeve.

    • J'ai mesuré 3,5 mm en + par rapport à mes time. Tout dépends par rapport à quoi on part…+ 5,5 mm à 7 mm si tu es en speedplay 3 ou 4 trous par ex. En capteur bluetooth tu as les C1 ( mais faut un pédalier compatible) , le powertap G3 avec le module spécifique ou bientôt le 2inpower que j'ai testé mais pas encore fait l'article. Il faut que je debrief avec ROtor car les données ne sont pas aussi fiable que les P1 pour le moment…Stages annonce la version dual en bleutooth aussi…perso j'attendrai la saison prochaine pour l'équipement. Je pense qu'après l'eurobike tu auras un choix encore plus vaste en bluetooth puisque c'est l'avenir.

  14. Bonjour Alban,

    J'ai vu ton article à sa sortie, mais depuis quelques temps je lorgne sur un nouveau capteur de puissance. (Deja utilisateur du rotor power).

    Ma vraie crainte est la compatibilité de ces pédales avec les cales origine look.

    Je possède plusieurs vélos, plusieurs paires de chaussures aussi.
    Est-ce que je vais devoir équiper une paire de chaussures avec les cales Powertap que je devrais utiliser exclusivement avec les P1 ?

    Comment se passe la compatibilité des P1 avec les cales look ?

    Si des utilisateurs ont des retours ou si vous possédez des informations, je suis tout ouïe !

    Merci d'avance !

    Guillaume.

  15. Foc Makpopan dit :

    Bonjour Alban. Je compte faire l'acquisition de ces pédales. Ayant deux vélos, penses tu que le démontage/remontage aura une conséquence sur la fiabilité du capteur?
    Cordialement.

  16. Dominique dit :

    Bonjour Alban
    C'est toujours avec grand intérêt que je lis vos analyses. Soyez en remercié. Nous sommes sur le point de passer à l'achat de pédales powertap après avoir eu un G3, et on s'interroge avec mon fils. A votre avis, Est-ce que les nouvelles P1S sont aussi performantes que les P1. En d'autres termes, Est-ce que le fait de mesurer sur la seule pédale gauche, impacte fortement la mesure ?

    En vous remerciant par avance. Sportivement. Dominique

  17. Bonjour, merci pour le message. JE parle de ce problème de G/D à la fin de mon test. La P1S ne change pas en qualité intrinsèque mais c'est bien la machine humaine qui n'est pas répétables dans la répartition G/D en fonction de l'intensité, forme du jour, durée de la sortie…donc argument commercial pour faire venir le client mais pas s'entrainer correctement. Deçu de powertap de les voir lancer cette solution, heureusement l'upgrade est ensuite possible vers les dual P1.

  18. Bonjour,
    Test très intéressant, avec la sortie récemment des nouvelles métriques affichable sur smartphone, savez-vous si une alternative existe pour lire ces nouvelles données (compteur pioneer, garmin…) ? Ou si un nouveau produit est prévu prochainement ?

    Merci d'avance pour votre réponse
    Guillaume

    • Bonjour,

      A priori non, seule l'application permet d'afficher les vecteurs de force. Cela dit et pour avoir essayer, ce n'est très sensible lors de réglages fin de position. Cela peut montrer de gros déséquilibre sur les différentes phases de poussées mais chercher de l'optimisation à coup de réglages en mm sur la position ne fera rien ressortir sur les vecteurs ni sur les indices des compteurs non plus ( efficience, fluidité). Selon moi c'est très gadget et seule une machine spécialisé comme un bike fitting peut faire du réglage fin.

  19. Bruno dit :

    Bonjour Alban, Tout d'abord Bonne année 2017 !
    Je possède un CANYON équipé d'un capteur rotor power avec pédales kéo blade. Mais j'utiliserai les cales Power tap sur mon CLM CANNONDALE qui sera équipé lui des pédales Power tap. Pourrai-je utiliser mes chaussures sur le CANYON ? Ca parait difficile (pb de hauteur de cale) . Sinon comment faire, avoir une paire de chaussures pour chaque vélo?
    A te lire
    Sportivement

    • Merci et bonne année également ! Déja j'équiperai le CLM du rotorpower…les P1 imposent en effet une hauteur de selle 3 à 5 mm plus haut donc c'est de l'aérodynamisme en moins..les P1 sont aussi plus volumineuse, c'est aussi de l'aéro en moins à chaque tour de pédale…Et pour finir pas le choix il faudra bien 2 paires de chaussures…l'autre option est de vendre le rotor power et acheter un pédalier classique, basculer les P1 d'un vélo à l'autre puisqu'elles sont faite pour cela .

  20. Bruno dit :

    Merci Alban pour ton retour toujours très pro. Je vais maintenant cogiter un peu et choisir :-) !

  21. Unknown dit :

    Bonjour Alban,
    Pas de question concernant les P1. Juste un merci pour cet article trés complet (avec de bonnes questions /réponses).
    J'avais longtemps hésité sur le choix d'un capteur de puissance mais désormais mon choix est fait : Powertap P1.
    Merci.

  22. Julien dit :

    Bonjour Alban, j'ai convergé vers les powertap P1, j'en suis content. J'ai une question: peut-on sans problème les switcher régulièrement d'un vélo à l'autre sans abimer le filetage des pedales et des manivelles ? En graissant peut-être ? J'ai peur de le faire.

  23. Martin dit :

    Bonjour Alban,

    d'abord merci pour ce test. J'envisage d'investir dans des P1s. J'étais auparavant équipé d'un SRM que j'ai vendu (j'utilise plusieurs vélos et le SRM était uniquement sur mon vélo de route). Je calibrais au moins une fois par an mon SRM pour garantir la fiabilité des mesures. Powertap indique qu'il n'est pas nécessaire de vérifier le calibrage sur les P1. Je me pose donc la question de la fiabilité des mesures sur le long terme avec les P1. Les données sont elles encore cohérentes après un certain temps d'utilisation?

    Sportivement. Bonne continuation.

    • En effet nous n'avons pour le moment aucun moyen de s'assurer de la fiabilité de la mesure dans le temps. Le chiffre d'étalonnage ne semble pas vouloir dire grand chose. Ce n'est tout de même pas un SRM non plus et seul ce dernier permet de verifier et pouvoir changer soit même la mesure si besoin. Un luxe qui justifie à lui seul de garder un SRM ! :-) JE ne suis vraiment pas favorable au P1S, vous parlez de mesure dans le temps mais prendre la mesure sur une jambe c'est aussi accepter des variations de répartition G/D d'un jour à l'autre, en cours de sortie et pas la même en fonction de l'intensité. C'est à mon avis bien pire que de se poser la question de la fiabiltié dans le temps du système . Prendre donc des P1 mais pas P1S.

  24. Martin dit :

    Merci de ton avis Alban. Je me suis trompé, c'est de la P1 que je parlais et pas de la P1s. Je suis aussi de l'avis que mesurer une seule jambe est défavorable en terme de précision due aux variations G/D. Concernant mon SRM, c'est vrai que je l'ai vendu avec un peu de regrets mais je préfère pouvoir mesurer ma puissance sur tous les terrains, en particulier sur la piste. Je ne pouvais pas me permettre d'investir dans un ou deux autres SRM…

  25. ok ! tu pourras retrouver un nouveau test des P1 vs SRM dans mes derniers tests avec le p2max NG. Cela reste un capteur très précis, surestimant un peu les sprints.

  26. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Merci pour ton test. En fait, dans tout ce concert de louanges (mérité) j'ai juste 2 petits bémols :
    1/ La hauteur des pédales par rapport à leurs axes. Je suis en Speedplay sur mes vélos et, là, j'ai dû relever la hauteur de selle d'une douzaine de mm. Je n'ai pas encore vérifié exactement, je suis en phase de test de positionnement (juste 3 à 4 sorties pour l'instant) mais ça doit-être à peut près ça.
    2/ Clipper la chaussure à la pédale est beaucoup moins "intuitif" qu'avec les Speedplay. Il y a comme un petit bourrelet qui fait butoir et, souvent, je m'évertue à essayer d'enclencher alors que je ne suis pas au bon endroit. Je ne doute pas qu'avec le temps le coup sera pris.
    Merci encore pour tes tests.
    Sportivement
    Alan

    • Bonjour, En effet le choix des P1 en capteur de puissance sont le frein principal des utilisateurs de speedplay. Entre la hauteur de selle ( aero -) , le clippage et le pédalage bien différent, cela peut faire réfléchir et faire basculer faire un pédalier pour conserver les speed play. Personnelement je n'ai jamais aimé speed play et la différence de hauteur des cales vs TIme ou Look est de 3 à 5 mm. Il reste tout a fait possible d'utiliser des cales Kéo classique pour limiter la réhausse de selle. il faut essayer et voir lors de sprints et relances si le jeu ne dérange pas trop.

  27. Anonyme dit :

    Merci pour cette réponse rapide.
    Ci-dessus j'avais précisé une mesure "à la louche". Force est de constater que cette bonne vieille louche est bonne pour être remplacée. J'ai effectivement, après vérification, 8mm de différence entre la hauteur Speedplay vs Powertap P1
    Et même s'il y a encore (peut-être ?) quelques ajustements, je ne pense pas être loin de la vérité au niveau hauteur de selle.
    Sportivement
    Alan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *