Test de rendement gamme Vittoria Graphene

Test du capteur de puissance C1 Powertap
3 novembre 2015
Test des pédales POWERTAP P1
23 novembre 2015
Salut à tous,
J’ai pu tester dernièrement la nouvelle gamme de pneus Vittoria
au graphène. Je remercie David Polveroni de m’avoir envoyé en avant première ces modèles (David ayant eu un partenariat à l’année avec
le fabricant Italien). Pour les explications et les arguments techniques, Matos vélo a fait
un très bon résumé ici. David m’a envoyé le haut de gamme Corsa Speed en 23 mm (pesé 215g), le Corsa 25 mm (pesé
250 g) et le tout terrain Rubino 25 mm (pesé 245 g).  
L’ensemble Corsa 25 mm AR / Speed 23 mm AV donne un look rétro
au vélo et fait penser que l’on a des boyaux montés. Au niveau confort avec les chambres
à air Panaracer R’air  c’est assez bluffant car le rendu est vraiment bon. Rarement les aspérités
du macadam ont été si peu senties sur l’Aéroad.
 Avec 7 bars, le confort est
vraiment excellent. Les nombreux jours de vent en rafales n’auront pas permis de tester ces pneus sur le terrain, et de pouvoir les
comparer avec les meilleurs du marché ( Continental GPTT et S).  Il a donc fallu que je réalise les tests sur
rouleaux avec un protocole à finaliser. Mes premiers essais avaient révélé qu’il fallait absolument maîtriser la
température de la pièce et la garder constante à 1 degré prêt. Le tableau
ci-dessous montre l’évolution du Crr ( coef roulement) en fonction de la
température.
Droite de régression linéaire Crr/temp
Plus la température est élevée et plus le roulement est bon.
Un autre point
concernait la zone d’évolution du test sur le rouleau. Comme le montre les
photos ci-dessous, il faut absolument rester bien en ligne vers le milieu du
rouleau pour ne pas fausser le rendement. On peut avoir 4 à 5 degrés de
différence une fois les rouleaux chauds,  entre le milieu et le bord. 
Bords à 16 °C
Milieu à 20/21 °C
Il y a
également l’échauffement du pneu et son rodage dont il faut tenir compte. En
effet il faut déjà compter 6 à 7 minutes pour que le pneu et la chambre à air
montent en température et que le rendement se stabilise. En même temps, un
phénomène de rodage se produit. La bande de roulement du pneu, en pression sur les 2 rouleaux,  se polie et son rendement s’améliore de quelques watts. Dernier point, les différents essais ont montré qu’il était plus facile de
tenir une cadence, que de tenir la vitesse ou la puissance , ces derniers fluctuant plus vite sur
l’affichage des compteurs. Voilà déjà quelques points à connaitre pour réaliser un comparatif
répétable.
Contrôle température GP TT à 22.9 °C après test.
Pour le test, les rouleaux ont été réglés sur la résistance 0 pour éviter tout échauffement non maîtrisé du mécanisme de frottement. L’avant du roller a été surelevé de 3 cm pour accentuer la pression du poids sur
l’arrière et ainsi avoir une pression supérieure sur le pneu à tester. Pour le test, je
me suis assuré de faire toujours le même poids avec le vélo en jouant avec le bidon d’eau
et en maintenant 69 kg. Les températures extérieures m’auront
permis de maintenir 16 à 17 degrés sans les dépasser dans la pièce. Le roller
Emotion possède l’avantage avec son châssis oscillant, d’avoir un rendu vraiment
proche de la route. Le pneu bouge en permanence et peut travailler, subir des
déformations et cisaillements avec le maintien de l’équilibre sur le vélo.
 Ayant des Continental
GP4000s 2 23/25 mm et GP TT 23 mm n’ayant jamais été sur rouleaux et pratiquement
neuf, il m’a semblé intéressant de les comparer avec les Vittoria en réalisant
les protocoles d’échauffement et de rodage pour tous.
Le protocole était donc le suivant : Echauffement ,
rodage, 75 tr/min ( 43 km/h) et comparatif de la puissance consommée pour chaque
pneu sur des essais de 4 min en 50×11. Le tableau ci-dessous montre justement l’impact
du rodage sur les pneus : entre 2 sessions, le TT et GP 23 mm ont baissé leur
consommation de quelques watts puis, comme on le verra par la suite, le rendement ne change quasiment plus
avec les enchaînements.
Rodage + test GP TT vs GP 4000s II  23 mm
A noter que la cadence moyenne était assez répétable
vers 74.7 tr/min. Pour le récapitulatif, j’ai  fait un petit correctif proportionnel des
watts consommés, pour ramener tous les tests à 74.7 tr/min quand ces derniers n’y étaient
pas de quelques dixième. Merci au soft SRMwin permettant de traiter les données watts, cadence à +/- 0.1 et  l’enregistrement toutes les 0.5 s !
Rodage + test : Corsa Speed 23 mm vs GP TT 23 mm 
Les résultats de tous les tests sont répertoriés dans le
tableau ci-dessous.
Le corsa speed détrônerait le GP TT et consommerait presque 9
watts de moins vers 43 km/h sur le Roller. C’est assez flagrant dès qu’on l’installe,
il roule tout seul. A la différence du rubino qui lui  entraîne une force de roulage vraiment
importante avec 36 watts de plus ! On le voit d’ailleurs à la  température du pneu
que le rubino dissipe des watts en s’échauffant à 30 degrés alors que les autres pneus restent vers 23 degrés en fin de test.

Ajout du 27/01: retrouver le test du Rubino pro jugé moyen également par bicyclerollingresistance

Mauvais rendement du Rubino
C’est donc un pneu costaud pour l’entrainement,  et non la performance comme le veut d’ailleurs son programme. Le Corsa 25 mm se
situerait au niveau des Conti GP4000s. Il reste maintenant à savoir ce que cela donnerait sur le terrain…On peut noter que la consommation en watts annoncée par  mes tests est forcement biaisée
puisque le point d’appui du pneu est sur 2 rollers.

Petite théorie :
Nous savons qu’il y a 1.5 watts d’écarts entre un GP TT 25
mm et GP4000s 2 25 mm dans ma montée test à 20 km/H , et 2 watts entre GP4000s
25 mm  vs 23 mm également dans ma montée
et également détectés sur le banc de
mesure TOUR. 
2 watts entre GP 4000s 2 25 mm vs 23 mm
1.5 w entre GP TT et GPS2 25 mm
Sur mon test rouleau, j’ai 5.8
watts à 43 km/H entre le 23 et 25 mm soit 2.9 fois plus que la réalité…Sur
mon test  rouleau à nouveau, j’ai 3.6 watts entre le GP TT et le GP 25 mm, et si on le divise par 2.9,
on aurait 1.34 watts sur le terrain ( en théorie)  où mes tests ont révélé 1.5
watts. Ce raisonnement semble cohérent. Si on applique ce dernier au
Corsa Speed, on peut penser que les 8.9 watts des rouleaux pourraient se
transformer vers 3 watts de gains sur route à 35 km/h ou en pente à  5 % à  20 km/h.
Raisonnement discutable,  je l’admets mais je suis prêt à prendre les paris que j’obtiendrai un résultat similaire quand il sera possible de tester les pneus sur terrain ou quand
des comparatifs sur bancs de mesures seront publiés.
Le Corsa speed étant Tubeless ready, il sera peut-être plus performant et confortable sur roue
tubeless. Mais rien n’est certain. Pour rappel, la version Schwalbe One tubeless
ne fait pas mieux que la version pneu si celui-ci est en chambre à air latex. Il ne faut
pas mettre trop de liquide préventif non plus !
Tubeless Vs chambre à air.
Watts consommés et quantité de liquide à 30 km/h 
Pour conclure,  je reste ravi par les nouveaux Vittoria.
Le confort et la performance sont là, et si la résistance à l’usure et à la crevaison tiennent leur promesse, on aura les best-sellers du marché. Pour le look, il faut
aimer les flancs blancs qui sont de plus très salissants ( seul petit bémol). 
Etat neuf même après rouleaux, la résistance semble là! 

50 Comments

  1. Merci de se super test (comme d'habitude…) vivement le test des boyaux graphene..c'est pour qd?

  2. Bonjour et lerci. le test avec ch de 50 g aurait certainement amélioré un peu le rendement mais cela aurait été vrai pour tous les pneus. En effet il faudra le tester en tubeless. Mais encore une fois cela ne change pas tout dans le pneu comme j'ai voulu le démontrer avec le one. À suivre le temps manque pour tout faire…

  3. Anonyme dit :

    Le corsa 25 mm serait donc l'équivalent du gp4000s2 et le speed du gp tt. Reste à tester la fiabilité/résistance crevaison là où le gp4000s2 est excellent ! En course de type cyclosportive, il est très rassurant. J'imagine que ton test sera complété par un CR terrain ? En tout cas, merci pour ce test !!!

    • Serait oui car il faudrait en effet le terrain pour confirmer! ça attendra maintenant un bon moment avant de retrouver des conditions stables et douce pour tester les pneus. Certainement pas avant avril. Si l'hypothèse se confirme le speed pourrait être le plus rapide des pneus du marché et increvable en plus!

  4. Clement dit :

    sacré protocole.
    merci pour le test.

    C'est le pneu parfait si tu nous dis qu'en plus il est souple à monter.

    De ce pt de vue c'est plus comme un conti ou comme un schwalbe ? il irait bien sur la RAR Even si il est souple à monter 🙂

  5. THOMAS dit :

    Impressionnant la vidéo ou le pneu passe sur les pointes…
    A-t-on une idée du kilométrage potentiel (longévité) du pneu corsa speed 23mm?
    Est il déjà commercialisé

  6. benji dit :

    Bonjour, Il y a un fil de discussion sur slowtwitch – je me suis permis de metter un lien vers votre etude et un resume en anglais. Peut-etre les gens auront des questions pour vous. Bien cordialement,

  7. Anonyme dit :

    Bonjour à vous, je reviens vers vous pour un conseil. Je viens d'acheter un ensemble roue pleine mavic comète à boyau (pas le choix pour avoir une roue pleine à pneus mavic) et une CXR 60 avant à pneus pour une utilisation sur des CLM et triathlon. Au regard de tous vos tests, je pencherai pour le pneus Conti TT ou Supersonic pour la CXR à l'avant mais j'hésite vraiment plus pour le boyau : Conti Force (suite aux tests de Tri Mag 2014 que vous aviez résumé) ou le boyau Conti TT (aucun retour de test, quel est votre avis sur ce boyau ???).
    Merci pour vos lumières. Bien cordialement.

  8. Anonyme dit :

    Merci beaucoup, peut être qu'un jour vous aurez l'opportunité d'opposer le boyau Continental TT au pneu référence TT, voire même le nouveau boyau Corsa graphène pouvant ainsi être comparé aux derniers tests que vous avez publié avec les pneus graphène… Histoire de prouver encore une fois la supériorité des pneus. Quant à moi si je ne trouve pas un boyau se rapprochant du pneu TT, mon prochain achat ce sera à coup sûr la zipp super 9 à pneus pour pouvoir utiliser des TT à pneus, au regard de vos conseils.
    Merci encore pour tous vos tests et vos articles si pertinents.
    Bien cordialement, Julien.

    • Pour les boyaux, ça ne sera plus possible. Je n'ai plus de roues boyaux depuis un moment. Depuis que j'ai testé tout ça et lu les mesures sur bancs aussi, j'ai tout revendu et garder juste une roue avant hyper light pour les grimpées.

  9. pyf dit :

    Un truc à prendre en compte dans la comparaison Corsa Speed / GP TT c'est que le GP TT a une sous-couche anti-crevaison alors que le Corsa Speed n'en a pas (le Corsa lui en a une). En contrepartie il utilise un matériau sensé limiter les crevaisons et SURTOUT il y a la possibilité de rouler en tubeless avec du sealant qui peut compenser sous une autre forme la sous-couche anti-crevaison. Après personnellement je crois que je préfère ne pas crever du tout (grâce à une sous-couche) que de crever et avoir une réparation immédiate grace au sealant qui parfois va fonctionner… d'autres fois non ou alors avec une perte de pression qui obligera tout de même à un arrêt. Alban j'ai les boyaux Corsa Speed (et aussi les Rubino Pro Speed en 25 qui sont sensés être plus rapides que ceux que tu as testés) donc si tu veux faire un test (pour voir s'il y a un boyau qui résiste à l'avancée des pneus) on pourra sans doute organiser ça. Je te maile et on en discutera. Pyf

  10. pyf dit :

    Alban, voilà un lien qui devrait te plaire et qui va te conforter dans l'idée que le Corsa Graphene est juste "dans la moyenne", par contre manque malheureusement le Corsa Speed dans ce test… intéressant tout de même : http://bikeboard.at/Board/Die-schnellsten-Reifen-der-Welt-Pt.-2-th217501

    • Génial, merci! A 40 km/h les écarts entre TT, Gp et graphene sont identiques à mon test Roller + extrapolation! Rassurant sur ma méthode!

    • pyf dit :

      Et surtout ce qui est vraiment bien dans ce test c'est qu'ils ont testé avec deux manufacturiers différents ! Rouleau 80cm chez Conti, Rouleau 140cm chez Spe mais finalement l'ordre des pneus est quasi identique… vraiment un bon test ! Les tests se font avec chambre butyl 80gr ce qui veut dire qu'entre le meilleur boyau avec chambre latex et les meilleurs pneus auxquels on peut encore ajouter une chambre latex l'écart peut être encore plus grand qu'il ne l'est dans ces résultats !

    • Je pense que le 2 ème test est plus réaliste tout de même.La roue de 140 mm , mais surtout 40 km/h avec 45kg est bien représentatif pour beaucoup de monde. L'apport du latex est spécifié tout à la fin et il faut compter 1,5 w encore. Donc entre la version pneu latex du Spe et le boyaux on serait à 6,5w ! Toujours pas prêt de revenir sur des boyaux ! 🙂 mais peut être que ton corsa speed nous fera mentir!

    • pyf dit :

      Ca va de soit que plus le rouleau est grand mieux c'est pour tester, du moment qu'ensuite le moteur pour entraîner donne des valeurs précises. Ca arrive pour le Corsa Speed boyau, faut que je le colle… j'essaie de le coller ce week-end et je t'envoie le tout ensuite ! Je le comparerai bien à un boyau piste pour avoir un ordre de grandeur mais j'ai pas deux roues arrière identiques à t'envoyer 🙁 . Pas pratique pour tester les boyaux, impossible de faire le test puis changer le boyau sur une roue puis refaire le test le tout en 10mn…

    • Super fana pour le test boyau, pour certaines roues en profil large (TT ou triathlon ) le boyau reste encore la norme…sans parler de leur avantage en cas de crevaison en compétition, un pitstop et ça repart .

    • oui j'attends aussi de voir ce test. Pour les croyances et les préférences de chacun, je ne rentre pas dans le débats. Je m'interesse avant tout au rendement, depuis que les bancs de mesures permettent de chiffrer la consommation instantanée des pneus, il y a pour le moment pas d'équivalent à ces derniers.

  11. AJAJ dit :

    Alban ce test est intéressant et prometteur mais pour moi il y a un autre candidat au pneu de l'année c'est le pro one (tube less tant qu'à faire). Les premiers échos semblent rapporter un progrès net par rapport au one. ça serait bien aussi que vittoria fasse un 'speed 25' puisque a techno identique les 125 sont généralement meilleurs.

  12. Anonyme dit :

    Super test encore une fois.
    J'ai trouvé un test ou le tubeless arrive en tête :
    http://velonews.competitor.com/where-the-rubber-meets-the-road-what-makes-cycling-tires-fast

    • Merci! j'avais tweeté ce test mais le relire m'a fait voir un comportement interessant des chambres latex sur rouleaux lisses Vs asphalt. Ces dernières prennent beaucoup plus de rendement sur le lisse, ce que je suis en train d'observer sur mon rouleaux aussi en switchant avec les butyl

  13. Kévin dit :

    Bonjour Alban. Les tests en général montrent que les pneus ont un rendement supérieur au boyau. Sais tu ce qu'utilisent les pros en compétitions? Je regardais des photos du team sky et à priori on dirait des boyaux conti. Si c'est le cas ce serait incompréhensible…

    • Moi aussi je me suis posé la question et j'ai posé la question…le développement du boyaux Pro ltd chez SKy avec Continental est spécifique. Il n'existe nul par ailleur et même s'il y avait un équivalent commercial, il n'y ressemblerait pas…surtout dans l'épaisseur de gomme et la durée de vie….on peut donc supposer que son rendement est meilleur qu'une version lambda….ensuite il ne suffit pas d'avoir de bons pneus mais aussi de bonnes roues…et de ce coté là les roues carbones aéro sont tout de même plus développées en boyaux et ont la robustesse necessaire pour une utilisation pro…ne pas oublier le sponsoring pour finir…quand une marque fournie des roues et bien il faut les mettre même si elles sont pas terrible…idem pour les pneus…etc..

    • Kévin dit :

      Merci pour la réponse. Sais tu ce qu'il en est chez les autres équipes? Et je me demandais également si dans des cols raides, le gain de poids apporté par une jante carbone à boyaux (et donc pas de tringle donc moins de matière) compensait la "perte" de rendement du boyau par rapport au pneu. Surtout que la vitesse est plus faible dans un col…

    • j'ai déja traité ce sujet et fait des tests. Il n'y a rien à attendre du gain de poids ou si peu….si tu gagnes 200g c'est 0.5 w à 5 %, le pneu est encore gagnant dans pas mal de cas…Dans une pente au delà de 10 % et si tu gagnes 400 g donc 2 w, la vitesse très faible fera une résistance au roulement négligeable au profit de la gravité et donc là peut être qu'un bon ensemble boyaux light + roue light sera bénéfique.mais bon tous les vélos font 6,8 kg…

  14. Marcus-Paul dit :

    Bonjour Alban
    Je suis sur l'étape du tour 2016. Je viens de commander une paire de shimano 6800 ultégra. Je veux les monter avec un pneu qui m'aidera un maximum dans les cols. Mais lequel me ferait le moins dépenser en w.
    Merci de ta réponse

    • Tu dois aussi surtout finir avec le moins de crevaison possible…sur un parcours si long, je jouerai la sécurité avec le GP4000S 2 qui reste le top fiabilité, rendement. Les roues shimano sont assez large…met un 23 mm devant et 25 mm à l'arrière.

  15. Anonyme dit :

    Bonjour, en relisant cet article, je voulais savoir si tu avais trouvé un test rendement sur les BOYAUX Corsa graphène par rapport à d'autres boyaux ou aux références pneus GP 4000 SII ou autre GP TT ou encore pneu Corsa graphène ?
    Car j'ai vu que le boyau Corsa Speed se rapproche du pneu Corsa Speed TLR (sur le plat surtout), donc serait-il possible que leur boyau CORSA graphène soit tout proche des pneus Corsa graphène et donc proches des GP 4000 SII ???

    • J'ai un ami qui a fait le test Lightweight + boyaux corsa graphene 25 mm Vs GPTT 23 mm . Le GP TT gagnait de 3 watts dans une montée à 13 kmh, cela fait déja beaucoup pour le peu de vitesse. Mais oui on peut penser que le boyaux Corsa qu'il se rapproche de la version pneu comme le boyaux speed/TLR.

    • Anonyme dit :

      Merci beaucoup, en effet, 3 watts, cela le mettrai presque égalité avec un GP 4000 SII donc tout proche du pneu CORSA graphène. C'est pas mal quand même car ses boyaux sont géniaux niveau confort, résistance à la crevaison et accroche sous la pluie, comme les pneus Corsa Graphène d'ailleurs. Et les Corsa Speed sont quand même moins sécurisants sous la pluie et au regard de la crevaison.
      L'idéal serait donc Corsa Speed lorsque les conditions sont presque parfaites (temps sec, bon revêtement, pas trop de descente technique) et Corsa graphène classique lorsque les conditions sont moins bonnes (temps pluvieux, revêtement moyen et descentes techniques à risques). Et au regard des écarts qui se resserrent, les boyaux Corsa resteraient assez concurrenciels des pneus Corsa. Qu' en pensez-vous ?

    • oui on est assez proche de leur homologue pneu, une bonne gamme pour le rendement. Résistance à la crevaison reste discutable en fonction du gabarit et utilisation de chacun. Ce n'est pas leur point fort malgré le graphène annoncé mais le rendement est là, c'est clair.

  16. Bonsoir Alban, je viens de voir ces messages, intéressant ces boyaux Corsa !
    Je viens vers toi pour te redonner mon ressenti sur les Hutchinson Galaktik Tubeless et sur les Schwalbe Pro One Tubeless par rapport aux Corsa Speed. J'ai acheté une paire de DT 32 Spline Tubeless pour monter ces nouveaux pneus et les comparer aux Corsa Speed de mes DT 38 Spline Tubeless.
    Alors : le Hutchinson "file" presque aussi bien que le Corsa Speed et le rendement est là, même si je n'ai plus mon capteur de puissance pour en attester (vente de mon Supersix Evo pour acheter un Pinarello Dogma !). Le Pro one semble également assez rapide et les 2 semblent plus rapides qu'un GP 4000 SII et devraient se rapprcher voir dépasser le TT comme les test réalisé par le magazine le Tour que tu as publié l'affirme). Ce qui est intéressant c'est que le Pro One et le Hutchinson sont disponibles en 25 mm contrairement au Corsa Speed, ce qui semble intéressant pour la roue arrière notamment. Pour ce qui est de l'accroche sous la pluie notamment, le Schwalbe est vraiment le meilleur et le plus rassurant par rapport au Hutchinson et au Corsa Speed. Côté crevaison, aucune à déplorer avec ni l'un ni l'autre après plus de 500 km et les bandes de roulement sont en bon état pour le Hutchinson et en excellent état pour le Schwalbe. J'ajouterais que le liquide Notube nouvelle version semble donc parfait car on peu voir quelques "colmatations" sur mes Corsa Speed après plus de 1000 km.
    Voilà, pour conclure, je dirai que j'ai un réel coup de coeur pour les Schwalbe Pro One pour les conditions mitigées, les longues cyclos et les parcours montagneux (25 mm apportant un plus au regard des 23 du Speed) et les parcours techniques et que je réserverai mes Corsa Speed pour les beaux jours et les parcours moins techniques et rapides ou l'aéro est primordial.
    Le Hutchinson serait pour moi un bon compromis entre le Schwalbe et le Corsa Speed mais il m'a moins convaincu que le Pro One côté accroche et sécurité sur le mouillé.
    Voilà, pour mon retour.
    Reste plus qu'à investir à présent dans une paire de roues à boyaux et de monter des Corsa en 25 pour pouvoir comparer avec mes roues Tubeless !

    • Merci Julien pour tes retours d'expériences toujours aussi détaillés et enrichissant bien les commentaires ! De mon coté le Fusion Tubeless a été testé par le vainqueur de la Haute route 2016 Alpes. Il etait sur la toile après 1000 km dont 700 km de compétition. Rendu et accroche bonne mais pas une grosse durée de vie à priori, gabarit léger de plus pour le coureur ( 52/53 kg ), tu me rediras si après 1000 km tu observes une nette dégradation. Avec tout ça, pas sur qu'il soit nécessaire d'investir dans une roue à boyaux pour monter un corsa graphène, tu iras forcement moins vite qu'avec tes tubeless!

    • Anonyme dit :

      Certains tubeless semblent vraiment fragiles (vittoria, schwalbe pro one ou fusion 5 galaktik). As-tu connaissance de tests sur les IRC http://www.materiel-velo.com/1848738-pneu-tubeless-velo-route-irc-tire-formula-pro-light-tubeless.html ?

    • pour faire un pneu tubeless il faut qu'il soit étanche…donc les fabricants rajoutent du butyl à l'interieur ce qui alourdi le pneu…si ensuite on veut un pneu pas trop lourd avec une bon roulement il faut diminuer les protections et l'épaisseur de la bande de roulement….pas de miracle à attendre de l'IRC vu le poids annoncé…

    • Rodolphe dit :

      @ Julien : pas testé le Pro One sous la pluie, je confirme le très bon rendement en tubeless… par contre ce n'est pas un pneu que j'emmènerai sur une cyclo : beaucoup trop fragile selon moi. J'en suis à 4 crevaisons en moins de 500 km, pas sur des billards certes mais des routes en bon état, heureusement que j'ai un préventif qui tient la route (Orange Seal) parce que sinon… Avec mes autres pneus habituels je tourne à 2 crevaisons annuelles en moyenne, peut-être pas de bol mais je regrette franchement l'ancien One (plus lourd, mais plus durable et costaud).
      @ Alban : je parlais des Galaktik avec David ce matin… 1000 bornes voire moins pour un pneu à 40 balles c'est abuser 🙁

      Bref, toujours pas trouvé le tubeless que j'emmènerai sans arrière-pensée en cyclo "toutes conditions"… peut-être un IRC Formula standard (autour de 280-300 g) ?

    • Bonjour Rodolphe, je pense que c'est plutôt un manque de chance pou toi ou beaucoup de chance pour moi, car même avec le Corsa TLR, je n'ai eu qu'une crevaison (colmatée d'ailleurs) en plus de 750 km pour mon poids de 70 kilos ! Je l'ai d'ailleurs utilisé sur une course à étapes sur 5 jours de plus de 500 km sans déplorer aucun problème. C'est simplement sur le mouillé que j'ai trouvé qu'il manquait un peu d'adhérence et que je me suis intéressé aux autres tubeless comme le Pro One et le Galaktik.
      Pour ce qui est du Pro One donc aucune crevaison après 1000 km et bande de roulement en très bon état et vraiment le plus rassurant sous la pluie (encore avant hier pendant 2 heures sur une route très humide).
      Pour le Hutchinson je confirme les retours qu'Alban a obtenu avec David : il se dégrade bien plus vite et je déplore 2 crevaisons colmatées en 750 km.
      Rappel : j'utilise le liquide Stan No Tube nouvelle génération qui fonctionne à merveille (et bien plus facile à obtenir que le Orange Seal ici à la Réunion). Chaque crevaison colmatée m'a fait perdre 1 à 2 bars et j'ai juste eu à regonfler (cartouche CO2).
      Il ne reste plus qu'à attendre que Continental sorte leur Tubeless ! J'espère et je pense qu'ils seront encore une fois au top ! Si en plus c'est celui présent sur le Twitt d'Alban avec le roulement du TT et le grip et l'aéro du Gp 4000 SII ce serait le roi des pneus 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *