Volume SV1
13 mars 2011
Bilan positif
29 mars 2011
Salut à tous,
Retour sur mon stage BE de ces 15 derniers jours consacré à la route.  Au programme de la réglementation, de la pratique et de la planification d’entrainement. Je passe sur la réglementation pas très fun. Concernant la pratique c’était plutôt sympa. On apprend à rouler en groupe en s’économisant au maximum. Maîtrise des différentes techniques de relais (simple, double files et éventail). En éventail double à 50 km/h  dans les parties descendantes, on comprend vite l’intérêt du placement par rapport au vent pour s’économiser. La moindre faute d’inattention coute bien des watts pour ce replacer.
Et puis il y eu bien sur l’intervention de Julien Pinot concernant les cours sur l’entrainement. Julien est entraineur du CC. Etupes et à fait toutes ces classes à la FAC de Besançon où F.Grappe enseigne. Autant dire qu’avec lui, on parle, respire et mange du watt et de l’échelle ESIE ( I1 à I7) en puissance. C’était vraiment top comme formation, ma préférée depuis le début du BE  ( pas surpris !).
 Julien prône à 100 % l’utilisation des capteurs de puissance pour l’entrainement couplé aux sensations des coureurs.  L’outil parfait pour maitriser sa pratique et optimiser ses temps d’entrainements. Il regrette par contre que pas  assez d’équipes pro française s’entraînent avec même si la tendance est à la progression.
Par contre j’ai été surpris qu’il n’utilise pas encore  les fonctions NP, FTP, ATL et toutes ces possibilités d’analyses de gestion d’une saison. Cela pourrait venir mais il couple pour l’instant ressenti du coureur avec analyse des fichiers puissances sur le bon déroulement de la séance.
Concernant la forme, il semble que je tienne le bon bout. Mes troubles sont vraiment de plus en plus isolés et les sorties à dominantes endurances basses semblent portées leur fruits. Même si ma sortie avec le groupe BE de vendredi a été une belle entorse avec 3 h  à dominante relais où les passages entre 350 et 450 w ont totalisés 15 min…J’ai pu d’ailleurs me faire une belle bosse de 4 min à 370 watts moy quand on s’est tiré un peu la bourre sur la fin ( bon certains avec moi respiraient à peine et c’est franchement énervant). Plutôt content donc des sensations pour dire que je travaille peu en intensité en ce moment.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *