Roulement Pneus / Tubeless / Boyaux 2018: le point complet

Bonjour à tous,

Continental sort une nouvelle évolution du best seller GP4000S 2 en une version limitée Tour de France appelé GP4000 RS. Déjà apparu sur le vélo de Tony Martin en 2017 et le CLM de Düsseldorf, cette version se veut combiner tous les avantages de l’aérodynamisme du GP ( forme référence dans les tests aéro) et le roulement du GP TT, référence avec une épaisseur de gomme Black Chili réduite. Il était donc tentant de l’essayer et refaire un point par la même occasion sur les meilleurs pneus/tubeless/boyaux du marché pour rouler vite.

 

Proto GP TT 23 mm

Proto GP TT 23 mm

A la pesée,  le GP4000RS 25 mm (uniquement disponible en cette dimension) tient ses promesses. Ma version est à 198 g soit 20 g de moins que le GP4000S 2 25 mm.

Poids GP 4000S RS

Une fois gonflé sur roue, il est mesuré à 26 mm sur une jante de 15 mm en crochet interne et 27.5 mm sur du 17 mm interne. Inutile d’aller plus loin, si on veut bénéficier de l’avantage aéro et d’un bon roulement, il vaut mieux l’utiliser sur une jante pas trop large. Avec l’envolé des largeurs de jantes il devient compliqué de mettre certain pneu de 25 mm si on veut rouler vite sans être freiné. Pour rappel avec le graphique ci dessous, au dela de 35 kmh le pneu de 28 mm vs 25 mm perds tout l’avantage de son roulement à cause de sa largeur trop importante qui dégrade l’aérodynamisme !

25 mm vs 28 mm

25 mm vs 28 mm

J’ai réalisé quelques tests comparatifs sur mon Roller. Tous mes pneus sont montés en chambre latex Michelin 80 g ou avec du liquide Orange seal 30 ml pour les tubeless et gonflés à 7 bars. Je tourne les jambes à 75 trmin ( env 40 kmh) et mesure la différence de watts à cette cadence. La différence mesurée entre pneu est importante sur un roller et absolument pas réaliste comparée à la réalité du terrain. Mais l’expérience et la comparaison avec d’autres mesures de pneus disponibles en labo montre que les écarts une fois divisés par 4.5 sont assez proche de la réalité. Par exemple sur le premier test opposant GP 4000 RS et GP FORCE 25 mm, on note 6 watts d’économisés sur le roller par le GP4000RS. C’est donc 1.33 w réel à 40 kmh ou 1 watt vers 30 km.h. C’est une méthode intéressante car traquer 1 watt réel même avec toute la précision d’un capteur SRM reste compliqué mais 6 watts mesurés sur le roller se sent immédiatement.

GP FORCE vs GP 4000 RS

GP FORCE vs GP 4000 RS

J’avais également un nouveau Pneu Hutchinson Galactik Fusion 23 mm avec la gomme 11 storm a tester. Pesé à 170 g, il est très light et le comparatif vs le GP4000RS montre qu’il roule aussi bien mais a une résistance à la crevaison bien moindre ( à suivre plus bas). Pour que le test soit équitable il faudrait la version 25 mm. Cette dernière pourrait être plus rapide sur le terrain de 2 watts à 30 km/h, c’est généralement le gain de roulement constater en passant de 23 à 25 mm. Sa carcasse reste assez compacte ce qui sur jante large serait un plus pour l’aérodynamisme.

Hutchinson Fusion

GP 4000 RS vs Hutchinson Fusion Galactick

GP 4000 RS 25 mm vs Hutchinson Fusion Galactick 23 mm

J’ai aussi testé le Fusion 23 mm  vs le Corsa Speed TLR 23 mm. Le TLR monté tubeless économise 12 watts vs Fusion sur le roller, soit 2 watts réel, il reste donc le plus rapide pneu du monde actuellement.

Corsa Speed 23 mm vs Fusion 11s 23 mm

Corsa Speed 23 mm vs Fusion 11s 23 mm

En compilant tous mes tests de pneus et en partant du principe que le GP4000S 2 25 mm est la référence 0, on peut retrouver les résultats à 30 kmh dans le tableau ci dessous.

SI un pneu est plus rapide  que le GP4000S 2 alors il est noté vert avec son résultat, moins rapide rouge.

Comme on peut le voir, le GP4000S 2 est le moins rapide de ma selection mais c’est tout à fait normal puisqu’il y a que des pneus performants en opposition. A noté le rendement exceptionnel du Conti ATTACK 3 23 mm que j’avais testé en 2017. Toujours vivant et ne pesant plus que 160 g après 4000 km ( quasiment plus de gomme) , il a un rendement impressionnant, rivalisant pratiquement avec le Corsa Speed mais ne pouvant plus servir en l’état…J’ai eu de bons résultats avec le Schwalbe Pro one tubeless en 23 mm, mesuré 26 mm sur ma roue,  il économise 1 w.

Récapitulatif Pneus/tubeless 30 kmh/latex 80 g ou liquide 30 ml

Récapitulatif Pneus/tubeless 30 kmh/latex 80 g ou liquide 30 ml

 

Schwalbe PRO ONE Tubeless

Schwalbe PRO ONE Tubeless

De nouveaux tests de Magasines Allemand et en collaboration avec Wheel Energy sont disponibles et permettent d’affiner les classements. Je dispose du rapport Road bike Magazine, Triathlon magazine, Tour Magazin et également celui en ligne de Bike Radar pour tenter une synthèse de tout ces tests. Pour simplifier et standardiser le comparatif , j’ai tout ramené à 30 kmh et sélectionné que les meilleurs pneus ( je laisse les graphiques d’origines en fin d’article ) . Les chiffres donnés sont donc la consommation du pneu à 30 kmh, 50 kg de charge, utilisé en liquide tubeless 30 ml ou chambre latex 80g pour les pneus traditionnels. Certain tests sont d’origine à 35 kmh avec des chambres à air butyl 100 g, d’autres à 40 kmh avec du buty à 80 g…Difficile de s’y retrouver ! De plus quand on recherche la performance,  il faut être équipé de chambre latex. Cette dernière fait gagner 1.7 w à 30 kmh vs une chambre standart 100g et environ 1 watt vs une chambre butyl 70 g. ll semble peu judicieux d’opposer des tubeless sans chambre à des pneus montés en chambre Butyl 100 g par exemple quand on recherche la performance.

Le test Tour Mag confirme par exemple que le Corsa speed ( 12 w) est bien le pneu le plus rapide du monde avec 5.4 watts de gain à 35 kmh vs un GP 4000S 2 25 mm. En appliquant mon correctif, on obtient 4 .6 w à 30 kmh au quel il faut encore retirer 1.7 w si on remplace la chambre butyl de 100g au profit d’une latex à 80g. Il reste donc 3 watts entre les 2 pneus. Sur le site Bicyclerolling résistance la différence entre les 2 pneus étaient de 4.6 w à 30 kmh ( GP 4000S équipé de 100 g de butyl), cela fait donc 2.8 w avec un correctif chambre latex, on a donc une certaine cohérence entre les 2 tests.

Comparatif Pneus route Asphalt ou granuleux

Comparatif Pneus route Asphalt ou granuleux

 

Corsa speed vs GP 4000S 2

Corsa speed vs GP 4000S 2

Triathlon Magasine a fait des tests à 30 kmh avec ch butyl 100 g met en avant les GPTT 25 mm ( 15W ou 13.3 w avec correctif ch latex) et Pzero TT ( 13.7 w ou 12 w avec correctif , mais perce vite !)  ainsi que les Schwalbe One 25 mm en version pneu ( 13.6 w ) comme tubeless ( 14. 8w ) .

Test Triathlon Mag

Test Triathlon Mag

Test Triathlon Mag

Test Triathlon Mag

RR2

Ce Schwalbe Pro one  est aussi mesuré très rapide par Bike radar (20.9 w  à 40 kmh ou  15.7 w à 30 kmh )  un peu moins bon chez Road bike ( 16.9 w).

Test Bike radar

Test ROAD BIke 30 kmh, 100 g butyl ou 30 ml liquide

Test ROAD BIke 30 kmh, 100 g butyl ou 40 ml liquide. Référence GP40002 25 mm

Il convient de rester prudent sur chaque test. Le roulement pneu est donné par son poids ( tolérance +/- 5 % généralement) et sa largeur mesuré suivant la jante. Il peut donc être tout à fait possible d’avoir 2 watts d’écart pour un pneu en fonction de son poids de base et sa jante d’accueil. J’ai eu une version 23 mm à 270 g alors que Triathlon mag avait le 25 mm à 246 g ! ça aide pour performer ! On note également que les nouveaux Hutchinson avec la gomme 11 Storm sont bien placés en matière de roulement mais que les tests à la perforation ne sont pas des meilleurs ( idem Mavic UST percent facilement).

Test Road bike

Test Road bike

 

Si on résume tous ces tests dans un tableau et en ramenant tout à la référence GP4000S 2, 30 kmh, Latex 80g pour les pneus et Liquide 30 ml  pour les tubeless voici ce que cela pourrait donner:

Synthèse roulement pneus 2018

Synthèse roulement pneus 2018

Globalement il se dégage de ces tests que les pneus Continental sont des pneus rapides et résistants, ayant de plus une superbe chape aéro pour la série GP. En version Tubeless le Schwalbe Pro One semble s’imposer comme un très bon compromis roulement/ grip/ résistance. On pourra toujours choisir un pneu plus rapide pour un chrono d’un jour comme le Pzero TT, Fusion Galactick ou Corsa speed mais pas pour faire une course plus longue. Personnellement je reste fidèle à Continental. En 2017 je préconisais le pack ATTACK / FORCE 3, cela reste vrai dans le compromis grip/roulement/ résistance. 2 GP 4000RS 25 mm peuvent aussi convenir ou bien un combo GP4000S RS 25 mm à l’arrière et un GP4000S 2 23 mm ou ATTACK 23 mm à l’avant si la jante est déjà large d’origine.

Je rajoute pour finir un petit comparatif Boyaux. Les tests disponibles sont faibles et leur rendement réellement en perte de vitesse comparé aux meilleure pneus comme on peut le constater sur les tests BRR.

Test boyaux BRR

Test boyaux BRR

Seul le boyau Corsa speed 23 mm réalise de bonnes performances mais au prix d’une très grande fragilité. Tous les autres boyaux sont moins bons que la référence pneu GP4000S 2 ( 12.2 w en butyl 100 g ou 10.6 w en latex 80 g ) . Chez les pros, la dotation est différente. Ces derniers ont des versions prototypes non disponible en vente public et aux rendements supérieurs. J’ai eu la chance d’avoir une version du fameux Continental GP LTD 25 mm en version slick + pico.

Le fameux GP LTD 25 mm !

Le fameux GP LTD 25 mm !

Ce dernier possédant une formulation de la gomme black chili au rendement supérieure mais s’usant plus vite que la version Compétition vendu au public . L’intérieur est une chambre latex alors que tous les boyaux Conti vendus au public sont équipés d’une chambre butyl ! Possédant également le boyaux Corsa speed 23 mm, j’ai pu les opposer sur mon roller. Le PRO LTD roule très bien et ne perds que 1.6 watts à 30 kmh.

Corsa Speed Boyau 23 mm vs GP LTD 25 mm

Corsa Speed Boyau 23 mm vs GP LTD 25 mm

Pour situer le Corsa Speed boyau, je l’avait opposé à sa version tubeless 23 mm et il perdait que 0.5 w, un boyau ultra rapide donc confirmant les résultats trouvés sur BRR.

Récap boyaux vs Pneu 4000s 2

Récap boyaux vs Pneu 4000s 2

Ce comparatif permet de conclure que le boyau GP LTD est plus rapide qu’un pneu GP4000S 2 25 mm avec ch latex tout en proposant les même prestation de grip et de résistance. On comprends mieux pourquoi 90 % des équipes PRO le possèdent et gardent des roues à boyaux pour l’utiliser !

28 Comments

  1. Jérôme DUPOUY dit :

    Salut Alban. Merci pour ces tests, une vraie mine. Donc si je saisis bien, le nouveau gp4000rs est top, roule comme le gp tt mais est plus résistant. J’imagine qu’il en est de même sur les grimpées ? En revanche, il doit tailler gros sur les Dukes non ?

  2. philippe dit :

    bonjour alban
    as tu testé le pneu Pirelli p zero vélo ,qui est plus résistant à la perforation que le Pirelli tt et plus durable?
    les cyclos autour de moi en sont très content…
    qu’en est’il de sa résistance au roulement par rapport au conti ou au michelin power compétition?

  3. Olivier dit :

    Merci pour ces infos toujours intéressantes!

    Pour les boyau qu’est ce que tu conseillerais pour ceux qui n’ont pas accès au GP LTD? Merci d’avance!

    • Alban Lorenzini dit :

      Difficile de répondre car je suis pas un adepte des boyaux. Pour rouler vite et fort le corsa speed en 25 mm vient de sortir. La version G+ semble pas mal en compromis roulement / résistance d’après les tests du site bicyclerollingresistance

  4. Florian dit :

    Bonjour Alban,

    Je n’ai rien trouvé au sujet de la perte en pression des chambres en latex?
    Je m’interesse a ce sujet par rapport à une utilisation sur Ironman.
    La pression est fait environ 2H avant le depart sur le velo, tu pars ensuite pour 180km… est ce que la chambre butyl en devient pas plus interessante dans ce cas?
    Merci

    Florian

    • Alban Lorenzini dit :

      il faut peut être anticiper et mettre 0.5 b en plus, à toi de faire un essai et tester la déperdition de ta chambre 5 h après un gonflage.

  5. Baboux Franck dit :

    Bonjour Alban,
    As tu deja testé ou vu un test de roulement sur les boyaux fmb ou dugast que les pro utilisent sur certaines épreuves?

  6. Paul dit :

    Bonjour Alban,

    Merci pour ces tests précis et complets.

    On me dit beaucoup de bien des pneus veloflex corsa 25. As tu eu l’occasion d’en utiliser ? Et si oui qu’en as tu pensé ?

    D’avance merci
    Sportivement
    Paul

  7. Joseph dit :

    Cher Albin,
    C’est mon premier message sur votre site, alors j’en profite tout d’abord pour vous adresser mes plus sincères félicitations pour votre travail. L’approche scientifique de vos travaux nous permet d’avoir une vision juste et objective. Bravo.
    Pour revenir au sujet de votre article, il est vrai que les tests de roulage effectués ces toutes dernières années ont remis en cause une ancienne croyance de cycliste : plus c’est fin, meilleur sera le rendement (au détriment du confort, certes). In fine, il n’en est rien. Reste maintenant à trouver le meilleur compromis entre la largeur du pneu (23, 25, 28, etc.) et la largeur interne (entre crochets) de la jante (pour ceux qui roulent à pneus), dernière valeur qui a un impact assez net sur la largeur réelle du pneu une fois monté.
    J’ai compris que la qualité du roulement a tendance a augmenter avec la largeur du pneu (jusqu’à 28 apparemment selon les pneus), mais qu’une largeur trop importante nuit à l’aérodynamisme. Il semblerait alors qu’un pneu de 25 avec une jante ayant une largeur entre crochets de 17 serait le meilleur compromis ? Est-ce exact ou mon interprétation des différents tests serait erronée ? En tout cas cela serait au moins conforme aux recommandations de l’E.T.R.O. (qui déconseillent de monter moins de 25 sur une jante de 17 de largeur entre crochets).
    Ensuite, malgré l’aspect très factuel de ces tests, plusieurs de mes amis (essentiellement des grimpeurs pour le coup), préfèrent rester sur du 23, refusant de monter des « boudins » sur leurs roues. Serait-ce une interprétation purement subjective ou l’aspect poids leur donnerait-il raison, du moins pour la montagne ? Par ailleurs, pour quelqu’un qui grimpe régulièrement en danseuse, n’y a-t-il pas un phénomène d’écrasement des pneus plus larges, qui nuirait, le cas échéant, au rendement ? Il ne me semble pas que les tests actuels prennent cette donnée en compte. Auquel cas, mes amis aurait un fondement objectif à faire valoir 😉
    Merci encore pour votre travail.
    Au plaisir de vous lire.
    Bien cordialement.

    • Alban Lorenzini dit :

      Bonjour, c’est absolument vrai, un pneu de 25 mm est bien la grande limite si on le monte sur une jante de 17 mm interne. Actuellement les dernières jantes sont même avec du 19 voir 20 mm interne et un GP4000S 2 25 mm peut être mesuré à 29 mm! Cela devient de trop ou moins sur l’avant où il faut alors redescendre en 23 mm. Une fois monté il fera 26 mm ce qui est parfait. Gonflé un peu plus fort il supportera bien mieux de nombreux passages en danseuse pour vos amis grimpeur, je suis bien d’accord aussi. Pour l’AR mes derniers chronos dans le SALbert où je grimpe entre 20 et 25 kmh n’ont jamais montré de différences entre un 25 mm ( mesuré 28 ) gonflé 6 b ou un 23 mm( mesuré 26) gonflé 7 b. Donc oui si on a une jante large entre crochet ( 19 mm) on peut se permettre de revenir sur un 23 mm pour un très bon ratio aéro/roulement.

      • Joseph dit :

        Bonjour Alban,
        Merci beaucoup pour cette réponse, comme à l’accoutumée, c’est limpide.
        Bien cordialement.

      • Gao dit :

        Bonjour Alban,
        C’est un article très intéressant qui a le mérite de resituer les ordres de grandeur.
        Les calculs théoriques confortent votre test : selon bicyclerollingresistance.com il y a une différence de 0.2W et 20g/pneu (le 25 est plus lourd et plus énergivore) entre vos 2 configurations, soit – selon mes modèles – un gain de 1.3s en faveur du 23mm pour une montée de 3900m à 22.5km/h dans le Salbert. On est largement dans la marge d’erreur. A cette vitesse, il est plus rentable de baisser la tête pour l’aéro que de se la casser à chercher la bonne combinaison…
        Nota : gonfler le 25mm à 7 bar ne change pas grand-chose, on ne perdrait plus que 0.4s.

        • Alban Lorenzini dit :

          Vu que sur un chrono court comme le Salbert, les places se joue à la seconde, bien sur que je vais baisser la tête, couper toutes les trajectoires et en plus mettre un pneu ultra rapide type Attack 23 à 160 g ce jour là qui fait pas gagner 1.3 s mais 5 s au moins vs GP4000S 25. J’aurai une chaine neuve, juste rodée, lubrifié UFO, une cassette modifiée pour aligner au mieux la chaine sur les pignons utilisés en cote etc etc, au final plus de 10 s ( donc 10 w à cette vitesse) gagnés vs si je me contentai de mettre moyen partout…Chaque détail compte…

      • Paul dit :

        Bonsoir Alban,
        Bravo pour cet article qui est une mine d’or!
        Voici ma question: on pourrait, après ces études, être tenté de monter un pneu de 23 sur une jante de 17mm interne, mais les constructeurs le déconseillent. Cela comporte t il un risque de dejantage?
        Merci!

        • Alban Lorenzini dit :

          Bonjour, aucun risque, c’est même conseillé sur l’avant selon certain pneu! Sur ma No tube de 17.5 mm interne, un michelin Power compétition de 25 mm fait un bon 29 mm, la roue avant guidonne et la direction est franchement pas agréable…sans parler de l’aérodynamisme catastrophique avec un tel boudin à l’avant.

          • Paul dit :

            ok Merci beaucoup! J’ai donc ma configuration! Power compétition en 23 avec chambre latex. Ça devrait aller plus vite que mes roues d’entraînement équipées en boyaux Gatorskin…

          • Alban Lorenzini dit :

            gain: 10 w par pneu à 30 kmh, donc considérable oui.

  8. chardigny dit :

    Bonjour Alban,

    Merci pour cette remarquable synthèse de tes différents tests ainsi que ceux de la presse.
    Je voulais savoir s’il existe une différence entre un pneu vittoria speed graphène en 23mm (donc un tubless) et un vittoria graphène monté en chambre latex.

    Merci pour ta réponse.

    Sebastien

    • Alban Lorenzini dit :

      Merci, le corsa G+ est testé chez bicyclerollingrésistance à 12.2 w en ch butyl. Il roulera vers 10.8 w en ch latex. Le Speed graphène en tubeless est testé à 7.7 w donc 3 w plus rapide. Tu peux aussi monter le speed graphène en ch latex, sa performance sera quasiment identique.

  9. Chardigny dit :

    Bonjour Alban,

    Après la relecture de cet essai, les remarques des blogueurs et tes réponses je me pose de nouvelles questions :
    Il semblerait que de façon général l’adoption d’un pneu 23mms à l’avant et de 25mms à l’arrière soit le meilleur compromis entre rendement et aérodynamisme.
    Tu indiques cependant que sur des roues dont la largeur entre crochet est de 17mms, un pneu le 25mms peut rapidement en faire plus de 27.5mms ce qui pénalise alors sont rendement vis à vis de l’aéro.
    Doit-on considérer que cela est vrai pour la roue avant uniquement ou la même problématique du ration rendement/aéro est-elle à considérer pour la roue arrière ce qui irait dans le sens des remarques de Joseph.
    Dans le cas de roues de 17mms entre crochets doit-on donc s’équiper de pneu de 22mms à l’avant et de 23mms à l’arrière par exemple ?

    Merci à toi.

    • Alban Lorenzini dit :

      Il y a pas de règles: suivant les marques le pneu va prendre un volume différent mais il va aussi varier en fonction de la pression. Le premier point est de respecter une certaine cohérence avec la jante. SI celle ci fait 25/26 m de large alors un 25 mm risque en effet de faire beaucoup. ça sera surtout vrai à l’avant et donc un 23 mm sera mieux pour ne pas dépasser 25 mm devant. Pour l’arrière c’est moins pénalisant d’avoir un 25 mm boudinné à 28 mm ! Un 23 mm faisant 26mm sera aussi un très bon compromis roulement / confort /Aéro.

Répondre à Joseph Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *