TIME MEGEVE MONT BLANC 2016
8 juin 2016
L’Alsacienne 2016
27 juin 2016
Salut à tous,
Cela fait bientôt 6 mois que je roule en tubeless grâce au
nouveau Corsa Speed TLR de Vittoria. Vous êtes nombreux à me poser la question
sur la durée de vie et avoir un retour d’expérience sur celui-ci ainsi que le
tubeless. Le voici :
Après 2500 km à rouler avec dans toutes les conditions entre
décembre 2015 et mai 2016, la bande de roulement arrière a fini par s’abimer…je
suis sur la toile comme le montre la photo.
2500 Km Arrière
Pour l’avant c’est encore très bon et nul doute qu’en le
basculant à l’arrière il en ferait encore 1500 km !
2500 Km Avant
Les pneus ont été retourné chez Vittoria pour analyse…Il est
important de noter que le poids du cycliste va beaucoup jouer sur l’usure de ce
pneu. Au delà de 70 kg, inutile d’espérer faire plus de 1500 km avec. 4 crevaisons
par silex ont été à déplorer…2 où le liquide n’a rien fait (qualité du liquide
je vais y revenir) , un gros pourtant bien rebouché en 6 secondes et un dernier
minuscule mais hélas le liquide avait finit par sécher ( expérience !). Toutes les crevaisons ont été constaté sur la bande de roulement mais il faut dire qu’elle ne descends pas beaucoup sur les flancs. Pour ceux qui aiment descendre fort avec de l’angle..méfiance…il sera fragile…encore une fois c’est un pneu de chrono optimisé pour filer droit…
Le liquide préventif joue un grand rôle dans l’expérience
tubeless…je n’ai pas essayé tous les produits du marché bien sur…Slime pro pour commencer,  Orangeseal et No tube race ensuite. Le premier n’a rien rebouché, je m’en suis mis partout
pour remettre une chambre ensuite…j’ai presque abandonné le tubeless…puis un de
mes contacts ( Merci PYF) m’a conseillé et envoyé Orange Seal. Rien à
voir ! Le même trou a été rebouché immédiatement et a tenu ensuite !
il faut penser que le liquide sèche et ne pas oublier d’en remettre tous les 3
mois… Après démontage du pneu j’ai pu constater
l’excellente qualité du produit avec un beau tapissage interne, royal !
Orangeseal, parfait.
Pour comparaison voilà ce qu’on obtient avec le dernier No Tube
race sealant à l’intérieur du dernier Corsa noir,  rien à voir mais finalement assez classique d’un liquide qui a séché…de gros résiduels de latex..
No tube race Sealant
Je conseille donc Orange Seal Cycling, difficile à trouver en France par contre…
Autre sujet,  l’étanchéité
du scotch…Le No tube jaune est bien mais un peu raide. Il faut bien dégraisser
la jante comme toujours, puis bien étendre le scotch…ma technique pour un
plaquage optimal est de mettre une chambre à air et un pneu puis de mettre en
pression. Plaquage assuré et plus aucune bulle d’air. La bonne découverte dans les
scotchs vient de la marque Silca. Ils ont élaboré un nouveau scotch 30 % plus
abrasif, notamment pour les roues carbones.
Platinum rim tape de Silca
J’ai testé sur ma roue carbone absolument pas compatible Tubeless
et pourtant cela à marché…avec 30 ml de liquide + le Corsa speed, la tenue a
été impeccable..15 jours de roulage sans aucun soucis ! 
Corsa Speed TLR + scotch Silca + jante carbone non tubeless
Je ne peux pas
dire si cela marche avec tous les pneus Tubeless ou toutes les jantes….la forme des  tringles ainsi que la forme du pneu vont
certainement jouer dans la qualité d’accrochage….ne pas négliger ce point
surtout en cas de crevaison, c’est un des avantages du
tubeless de pouvoir rouler dégonfler sans déjantage…Ci dessous on pourra
retrouver quelques jantes et pneus testés sur la facilité de montage, étanchéité..etc….
Test /source TOP Vélo Fevrier 2016
Pour finir, je dirai qu’un bon liquide + un bon pneu tubeless peut
être un compromis intéressant si vous cherchez rendement, confort et risque de crevaison
limité…il faut par contre bien choisir son matériel et l’entretenir pour
réussir l’expérience…comme souvent finalement…

18 Comments

  1. Je profite de ce nouvel article encore super instructif pour t'écrire un nouveau ''petit'' message.
    Tout d'abord, tu m'as convaincu depuis longtemps pour l'usage du tubeless et j'aurais bientôt assez d'économies pour m'acheter mes premières roues Tubeless. Pour moi ce sera les DT Swiss 38 Spline car disponibilité et SAV garantie ici à la Réunion chez mon revendeur préféré 🙂 ! Merci Cyclozone ! Sinon, j'ai bien pris note du liquide préventif Orange Seal, cela m'évitera de te poser cette question une fois que j'aurai les roues. J'aurai d'ailleurs bien opté pour les RAR Even 38 ou 50 Tubeless comme tu me l'as aussi conseillé mais ce sera pour plus tard car pas de SAV ici et paiement en 1 fois 🙁 !!!
    Les DT SWISS 38 SPLINE de 2016 ont un bon écho malgré leur faible largeur (15 mm entre crochets), d'autant plus qu'ils ont modifié la bande de freinage qui posait problème en 2015 (ce dont encore une fois tu m'avais parlé …Trop fort cet Alban !). D'ailleurs pour ceux qui ont un budget roues supérieur au mien, il y a les nouvelles DT SWISS MON CHASSERAL en 38 mm qui ont l'air top. Elles viennent de sortir pour l'Eurobike 2016. Tout à l'air top sauf cette volonté de DT Swiss de garder une largeur entre crochets bien en dessous de ce que fait la concurrence. A raison ou à tort, il semble d'après les tests aéro notamment que 2 à 3 mm en plus serait quand même appréciable pour avoir qui plus est un pneu plus large à la sortie (notamment le TLR). Je peux aussi dire que le pneu S WORKS Turbo Tubeless sort très bien dans les tests que j'ai pu trouver sur le net. Il existe en section de 24 et de 26; il aurait un excellent grip et il aurait un rendement ''bien'' supérieur au Schwalbe One Tubeless mais probablement inférieur au TLR.

  2. Mais mon message ne serait complet sans ajouter ce qui suit au grès de mes incessantes réflexions sur le sport et la société; tu verras si tu trouves intéressant de le poster ou non.
    Je te l’ai déjà dit plusieurs fois mais je souhaite te le dire de façon plus construite et cela m’évitera de te le répéter trop de fois 🙂
    Je trouve vraiment génial la création d'un tel blog, basé sur le partage et la collaboration dans une société pourtant très et surtout trop individualiste à mon goût…
    Je trouve donc que partager toutes tes connaissances avec d'autres athlètes est tout simplement génial et prouve ta gentillesse et ton humilité.
    Grâce à tes articles et tous les liens qu'ils génèrent j'ai lu des tas de tests, de protocoles, etc, depuis un an.
    J'ai donc ainsi vraiment tenté d'optimiser tous les secteurs de performances liés à la pratique du vélo en m'appuyant sur toutes ces articles lus et sur mes connaissances universitaires en entraînement sportif.
    Ainsi, j'ai eu la chance de rentrer dans une spirale très positive et j'ai ainsi eu la chance de remporter plusieurs courses en duathlon pour ma 2ème année de pratique et un contre la montre en C2/C3 pour ma première année de cyclisme.
    Je te suis très reconnaissant car sans tes apports, je n'aurais pas pu réaliser ces progrès aussi vite.
    Le but de ce message n'est pas du tout de mettre en avant ma récente progression ; bien au contraire, ce que je souhaite mettre en avant c'est cette volonté de partage des connaissances visant à améliorer les performances de tous.
    Je tiens donc à encourager de tels échanges de connaissances dans des sports parfois trop accès sur l'individualisme.
    J'essaie donc de diffuser auprès de mes partenaires d'entraînement, tous les trucs et astuces que j'ai découvert, comme tu le fais si bien dans ton blog.
    Je le fais également avec tous les compétiteurs que je croise au hasard d'une discussion. Et contrairement à ce que beaucoup pourraient penser: optimiser les performances des autres ne nuit en rien à nos propres performances !
    En effet, cela tire tout le monde vers le haut, cela nous pousse à chercher de nouvelles avancées et donc c'est bénfique à tout le monde, au sport dans son ensemble et à la société en général.
    Donc pour finir avec ces chimères philosophiques … BRAVO ALBAN POUR LES VALEURS QUE TON BLOG MET EN AVANT. Cela met en avant toute ton humilité.
    Car partager ses connaissances pour faire progresser les autres, c'est une vraie preuve d'humilité et c'est pour moi l'une des plus belles valeurs sur Terre.

    • Un grand merci à toi pour ce message très positif! que dire après ça à part continuer d'être motivé pour faire vivre le blog encore longtemps! Comme tu dis, c'est pour partagé car je ne suis pas payé pour ça ! 🙂
      Pour en revenir au tubeless, je reste méfiant sur les tests du tubeless Spe, car les pneus Turbo étaient censé être top d'après les tests vélonews et se sont révélés décevant chez moi comme chez Tom …Je vais regarder pour m'en procurer un…sur les Roues je comprends ton choix pas de soucis ! Un bon SAV avant tout! Etonnant en effet que DT swiss reste sur du 15 mm…il faut voir la largeur externe…d'un autre coté certain pneu de 25 mm deviennent de vrai ballon comme le conti GP4000S 2 mesuré à quasi 30 mm sur une jante à 18 mm interne…donc ça devient chaud ou alors il faut repasser en 23 mm mais sur une jante de 18 mm, c'est quasi impossible à monter….Fulcrum sort aussi une belle jante carbone à pneu 40 mm sans fond de jante à 1,4 kg, tout le monde s'y met! A bientôt.

  3. Rodolphe dit :

    En effet le préventif est primordial dans le montage… pour l'avoir vu de près Orange Seal semble THE préventif à utiliser 🙂
    J'ajouterai que le Doc Blue sèche aussi… entre 3 et 6 mois à la louche (suivant la météo, etc).

    • Eh eh oui tu l'as vu avant tout le monde ! 🙂 tu peux aussi ajouté que l'expérience Schwalbe pro one n'a pas été au top avec quelques crevaisons malgré un poids et renfort crevaison plus conséquent que le TLR. A voir avec du orange seal si ça va mieux !

  4. Pierre Badel dit :

    Salut Alban,

    Comme certains (beaucoup?) des gens qui suivent ton blog, ma pratique s'assimile au cyclosport. Dans ce cadre, il est important d'avoir du matos efficace, bien sûr, mais aussi très fiable sur lequel on peut compter.
    Pour ma part, je suis un grand convaincu du tubeless (VTTiste… tout testé depuis 2002…) et le choix des pneus est bien sûr primordial.

    Aurais tu un avis sur bon compromis, celui qu'on prendra sans hésiter sur le gros objectif cyclo ? Les Corsa Speed semblent à considérer comme un peu fragiles, même si pour moi et mes 58 kg, je prends le risque car mes objectifs principaux sont en VTT.
    A part ça, je connais les Hutch Fusion3 ou Schwalbe Ultremo que je roule en hiver. Ca semble indestructible, mais le rendement ressenti est vraiment mauvais.

    Alors, quel (bon) choix de raison ?

    Merci pour ton avis, ou celui d'autres lecteurs !
    Pierre

  5. Eric Burlet dit :

    Bonjour, j'ai eu moi aussi quelques déboires avec divers liquides anti crevaison. Où peut-on se procurer du orange seal,car sur ce coup là google n'a pas été mon ami ! Merci !

  6. Rebonjour Alban, en repensant à nos échanges d'hier, je suis retourné sur le site de RAR. J'ai vu que l'on pouvait acheter à les roues à l'unité, ce qui résoudrait mon problème d'étalage du paiement 🙂 Je me laisserais finalement donc bien tenté d'autant plus que j'ai pu voir qu'ils proposaient des ligatures, ce qui me plairait bien, moi qui souhaite avoir des roues très rigides pour transférer le maximum de puissance (or les DT Swiss sont réputées un peu molles et les RAR sont déjà bien rigides donc avec des ligatures ça devrait être top !) Que penses-tu donc de l'option ligatures et d'un montage EVEN 50 à l'arrière et EVEN 38 à l'avant pour des duathlons composé de 3/4 de plaine vallonnée et le dernier 1/4 étant composé d'une ascension finale. Devrais-je plutôt resté sur une paire de 38 ?

  7. Claude BENOIT dit :

    Salut Alban.
    Je dis respect, pour ma part à aucun moment je ne serais par parti rouler avec un pneu dans une tel état.
    Est ce que c'était pour le test de longévité?
    Effectivement le retour sur les liquides tubeless est très intéressant.
    Pour ma part je suis très content des pneus Turbo S-Works à la fois sur des jantes larges (Roval CLX64) que sur jante étroite (Ksyrium SLR).
    @+
    Claude

  8. Thomas dit :

    bonjour alban,
    j'ai testé ce corsa speed. effectivement il est nettement plus rapide que les turbo cotton ou gp4000s2.
    même écart de temps environ a 190 ou 240 W.
    j'ai quand même peur des crevaisons. comment ça se passe en tubeless quand ça perce? le liquide bouche le trou, mais faut il s'arrêter pour remettre de la pression?

    • la grosseur du trou, la qualité du préventif et la quantité restante feront qu'il y a aura rebouchage ou pas…mais si tu perces, mets bien le trou vers le bas afin que tout le préventif restant soit dispo au bon endroit….il faudra remettre de la pression mais généralement ça permet de rentrer sans regonfler…4 à 5 bars suffisent en tubeless.

  9. THOMAS dit :

    OK tu ne changes pas de chambre, mais il faut s'arreter, faire les quelques manip que tu viens de décrire… Mais ça fait quand même perdre assz de temps pour perdre le bon wagon lors d'une cyclo.
    Par ailleurs j'essaye de faire des tests de mes équipements avec mon capteur de puissance POWERTAP (sur roue arrière) mais les résultats sont aléatoires.
    Sur une cession d'aller retour sur une portion plate (0.5% de pente en réalité) un jour j'obtiens presque les même vitesses avec une roue avant DT SWISS rc38 puis ZTR340 toutes les 2 équipées de GP4000S2 (test à 240W, montage modifié uniquement sur roue avant).
    Du coup je fait une cession avec GP4000S25mm sur ZRT340 et CORSA SPEED sur DTSWISS rc38. J'en conclu un net avantage au montage CORSA SPEED/DT SWISS.
    Puis je vérifie en croisant: DT SWISS + GP4000S2 VS ZTR340+CORSA SPEED. et là patatra les résultats ne collent plus vraiment.
    ZTR340 avec CORSA SPEED ou GP4000S2 =>
    – même vitesse entre les 2 (35.8kmh corsa et 35.9kmh GP)

    DT SWISS avec CORSA SPEED ou GP4000S2=>
    – les 2 montages dt swiss sont supérieurs en vit à ceux avec ceux sur la ZTR
    – 36.5 kmh CORSA et 37.2 kmh GP4000S2.

    Par ailleurs les écarts se font systématiquement sur l'aller (léger vent de dos). Sur le retour vent de face, pratiquement aucun écart.

    J'ai fait les même tests à 190W, les conclusions sont toutes les mêmes.

    Il faudrait pouvoir refaire les tests sans vent et avec les même roues, mais cela prend du temps de changer le pneu, et les conditions de vent peuvent se modifier un peu plus…

    • s'arreter et mettre le trou en bas c'est bien sur quand on a le temps…en course tu vas croiser les doigts que le trou soit pas trop gros, qu'il te reste assez de liquide et que ça bouchera rapidement tout seul…sinon tu feras comme tout le monde, réparera et perdra le bon wagon, pas de solution miracle…concernant tes tests il semble logique que la RC38 domine la ZTR à tes vitesses…ceci dit c'est des tests très limites que tu fais car à cette vitesse et le moindre changement de vent peut être fatal…de plus et par expérience, le powertap est un très bon produit pour s'entrainer mais pas pour faire des mesures ultraprécise…dans mes comparatifs SRM vs Powertap, il arrive souvent d'avoir des variations pour un même effort SRM. Sur roller où je me mets à 43 kmh et 250 w SRM par exemple et bien le SRM est toujours à 250 w pour 43 kmh et j'ai desfois 245 w powertap, 248 powertap…243 w powertap…on reste dans les 1,5 % de tolérance mais ce n'est acceptable pour tester avec précision du materiel..seul SRM le permet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *