Test Speedplay Zéro
23 mai 2013
TIME MEGEVE 2013
10 juin 2013
Salut à tous,
J’ai profité enfin d’une journée sans vent et aux
températures acceptables ( 16  à  20
degrés) pour faire un comparatif de section sur les pneumatiques. Le 25 mm est
très en vogue en ce moment où on lui confère  un meilleure rendement et un meilleur confort
par rapport au 23 mm. Pour ce test je vais comparer le dernier Michelin PRO 4
service course en 25 et 23 mm. 
Je tiens à remercier Guillaume du site Matosvélo
pour m’avoir mis en relation avec Nicolas Cret, ingénieur chez Michelin sur le
développement des pneumatiques vélos. Ce dernier m’a fait parvenir un set
complet de pro 4 en 23 et 25 pour mes essais. Ils sont pesés à 218 g pour le 25
et 208 g pour le 23. Autant dire rien ! J’utilise une chambre à air light
à 80g 700*20/25c pouvant donc aller dans les 2 carcasses !  7 bars.
Le lieu est habituel, le Salbert, une montée de 3.760 km à
5.7% de moyenne.  Température 15 degrés
au début jusqu’à 20 degrés à la fin. Je me pèse comme d’habitude avant chaque
montée et complète un bidon d’eau pour toujours avoir le même poids montant. Aujourd’hui
à 69.8 kg tout compris. Je monte à 270 watts permettant d’évoluer entre 18 et 23
km/h, pas loin de 4.4 watts/kg, cela me semble déjà bien représentatif pour la
majorité des utilisateurs.
Le premier test est effectué avec un autre grand pneu
actuel, le GP400s (190g) possédant un bon volume avec une section de 23.8 mm pour
me donner une idée de rendement pur des Michelin.
Les résultats sont rassemblés dans le tableau ci-dessous.
Et bien on peut dire que tout se tient dans un mouchoir de
poche avec à peine 1 watts entre tous.  Sur des pneus haut de gamme, aucun ne prends
donc l’avantage en montée. La dispersion possible du système de mesure m’empêche toutes
conclusions sur de si faibles écarts. On notera tout de même l’incroyable
répétabilité des résultats : 270w c’est  environ 11’43 s pour 69.8 kg et sur 5 montées !
Concernant le confort, je peux pas dire non plus que j’ai vu
de grands écarts. Il faut dire que la route est plutôt en bon état. Alors peut
être qu’à vitesse plus élevée et sur asphalte avec des aspérités le 25
mm va prendre l’avantage.  Pour ma
pratique prioritaire et montagneuse, il peut en tout cas tout à fait se
substituer à un 23 mm puisqu’il est au moins aussi performant en bosse.

Nicolas Cret m’a indiqué les données Michelin suivantes pour
bien faire comprendre les différences de rendement entre pente et vitesse. Dans
une pente à 7.9 %, 64kg cycliste, 379 w , le pneumatique intervient à 3 % dans la
résistance au roulement (3,15kg/T) .  Toujours à 379w sur du plat, on est pas loin
de 50 km/h et là la résistance du pneu passe à 11% (toujours 3,15kg/T).
On comprend mieux l’intérêt de rechercher du rendement matériel  pour rouler vite  sur le plat ! Pour moi à part dans un
labo ou sur un vélodrome, impossible de mettre en évidence  les gains à haute vitesse. Sur route extérieure
et à 50 km/h, le moindre coup de vent ou le moindre changement dans sa position
peut tout fausser ! Top vélo et leur test sur banc à rouleau lisse (pas forcément
représentatif de l’asphalte) semble indiquer  un gain de 10 % de distance parcourue en plus
pour le pro4 25 mm sur le 23 mm en étant lancé de 70 km/h et jusqu’à arrêt…un
argument de plus en faveur du 25 mm même si en condition réelle je doute d’un tel écart!… Comme me le rappelait dernièrement Julien
PINOT, on peut aussi faire confiance à Tony Martin réputé technicien hyper
pointu,  s’il a choisit de passer en pneus de 25 mm pour ses CLM sur roues à pneus carbone ! pas un hasard
certainement !  

15 Comments

  1. Article intéressant.

    Si je résume, le gain serait donc faible en montée, et plus important du le plat.

    Ton test a été réalisé sur chaussée sèche, il serait intéressant de regarder sur route humide ce que ça donne …

    Autre chose intéressante, mais non chiffrable via un capteur, la tenue de route dans les virages d'une descente, afin de voir si le faible gain de temps de la montée du Glandon serait ensuite perdu, conservé ou augmenté en descente ?

  2. C'est déjà assez prise de tête d'avoir des conditions stables pour faire des tests répétables alors chaussées humide cela veut dire certainement météo encore pourrie, donc non!
    Pour l'adhérence en virage, j'ai testé et pas vu de différence entre tous. De toute façon pour aller chercher les limites de l'adhérence, il faut aller sur circuit avec une tenue intégrale et calculer l'angle de décrochage…En descente c'est surtout tes qualités de pilotage ( prise de trajectoire, appui, vitesse acceptée..) qui vont faire la différence.

  3. Anonyme dit :

    Martin roule avec des pneus sur clm et non boyaux il me semble.

  4. Rodolphe dit :

    Il y a peut-être aussi la notion de confort qui va jouer en 25 mm… à rendement (et poids) équivalent, autant avoir plus de volume d'air à mon avis. Tant que le cadre le supporte évidemment 🙂

  5. Anonyme dit :

    Compter aussi que les pneus en 25mm ont un peu moins de chance (en général hein…) de crever. Et là, le gain de temps sue quelqu'un qui crève est réel ! 🙂

  6. Anonyme dit :

    Bonjour Alban,
    Je voulais dans un premier temps revenir sur la périodisation inversée qui, pour moi, a donné des résultats plus que satisfaisants compte tenu du peu d'heure que j'ai mis dans le vélo cet hiver (au Québec), soit environ 4h par semaine. Mon dernier test CP20 m'a donné 332W (Powertap) avec un Gimenez (cette semaine) à 295 moy et 310 NP sur 45 min. Deuxièmement je voualis savoir ce que tu me recommanderais pour la suite étant donné que je vais faire quelques course VTT et surtout un raid de 85km technique en Aoput.
    Merci pour tes précieux conseils.

    Amicalement, Christophe

  7. Gil Trapette dit :

    C'est interresant. Est-ce que cela s'applique au pneu à Laval?

  8. oui bien sur. Je n'ai pas vu de 23 mm sur le Tour cette année ou presque !

  9. Anonyme dit :

    Une remarque sur le test TOP Vélo : les roues étant lancées à la même vitesse, celles équipées en 25mm ont plus d'inertie du fait du poids plus élevé du pneu. Elles auront donc tendance à s'arrêter plus loin. Les résultats devraient être analysés plus finement pour être significatifs.

    amicalement

  10. Merci pour la remarque. C'est juste. L'ensemble en rotation de leur jante test + chambre+ pneu doit bien faire 450+90+200g soit 750 g. 10g de plus sur un 25 mm soit 1.3 % du poids en rotation( même si le pneu est le plus en périphérie),peu faire varier un peu les résultats. Ceci dit ils arrivent à trouver des 25 mm moins performant que des 23mm … pour l'instant et en attendant plus de tests je suis resté en 23 mm…

  11. Anonyme dit :

    Bonjour,

    Je trouve qu'il y a une confusion énorme au niveau des pneumatiques et je suis loin d'être convaincu que des pneus larges font aller plus vite.

    Il est vrai que le rendement des larges est quasi-identiques aux fins, seulement l'importance du rendement des pneus dans la performance est extrêmement faible, ce qui comtpe avant tout c'est l'aérodynamisme (d'où les résultats équivalent en montée).

    Par contre à haute vitesse, un fin ira plus vite qu'un large, c'est logique.

    L'utilisation des larges s'expliquent pour certaines raisons comme le confort, l'adhérence ou le meilleur amortissement sur mauvaises routes, mais aussi et surtout par l'utilisation de jantes larges chez certaines marque de roues (notamment ZIPP). Et certains tests ont montrés qu'avec une jante large, un pneumatique large était préférable en terme d'aérodynamisme (afin d'éviter que le pneu soit plus fin que la jante, ce qui créer des turbulences).

  12. Anonyme dit :

    Ma conclusion est qu'un pneumatique fin a toujours été historiquement plus rapide qu'un large. Néanmoins, avec l'arrivée chez certaines marques de jantes larges, l'utilisation de pneus larges devient plus légitime.

    Il n'empêche qu'un combo jante/pneu fin sera toujours plus aéro (à profil de jante identique) en ligne droite et à haute vitesse qu'un combo large.

    Cordialement

    Hugo

  13. Merci du commentaire. En tout cas grimper un col en section de 20 mm sur un macadam rugueux est une horreur. ça secoue! J'ai réutilisé récemment des continental supersonic 20 mm à 130g… J'ai perdu 30s sur des GP4000s 23 mm sur 25 min de montée @280w et à conditon météo et de poids identique. La faible masse des pneus n'aura pas suffit !Les pertes vibratoires auront pris le dessus!

  14. Anonyme dit :

    Félicitations Alban, tes Tests sont excellents, ton analyse est 'propre' sans fioriture et tes conclusions limpides!
    Tu n'as plus qu'à t'attaquer à un protocole sur piste couverte (peut être en suisse) pour nous faire une étude à 45kms/h. Comme tu le dis dans d'autres analyses, le couple roue/cadre semble significatif sur les associations à haute vitesse….mais tu pourrais limiter ton Test à ton cadre Canyon et les différentes roues alu/carbone basse/haute……..sur piste à 270W…! Bonne route et à bientôt pour te lire.

  15. Merci ! J'ai tout de même revu un peu mon jugement depuis grâce aux derniers 25 mm. Les Conti permettent d'avoir plus de rendement et plus de confort que le 23 ! c'est dans les tests 2014! Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *