E.P.I.C !
26 mars 2012
AFFUTAGE
17 avril 2012

Salut à tous,
Après 6 semaines d’un cycle privilégiant le développement  de la PMA à travers le mode EPIC, j’ai voulu faire un test ce matin de mon évolution. Celui-ci s’est déroulé dans le Salbert dans une pente à 5.7% sur un tout nouveau moyen de mesure : un SRM ROTOR 3D+ / PC7. Mon activité pro m’a permis de le toucher  ‘ sans trop me saigner’ et en comptant sur la revente de mon ancien, la casse de la tirelire devrait être limitée.
L’installation, il y a 10 jours, s’est faite assez rapidement, j’ai juste remplacé les plateaux fournis par mes Rotors. A moi maintenant les joies du sans fil et au passage un petit gain de 150 g sur le vélo. Tout est détecté du premier coup par le PC7, c’est bien finie, bref la classe Allemande. J
Au passage j’ai vérifié par ma méthode des poids que je trouvais bien la même pente que la calibration usine. Calibré à 19.2, j’ai  trouvé 19.1 donc nickel, mon ancien SRM donnait de bonnes valeurs et celles du nouveau seront les mêmes. Important pour comparer une évolution.
Pour être sur d’être en forme j’ai coupé pendant les 3 jours de pâques après une fin de semaine dernière pointant un CTL de 95 TSS/d. Avec un petit déblocage hier, j’ai abordé ce test comme une véritable compétition et normalement avec une certaine fraicheur (Cf la charge ATL en rose et la forme TSB en jaune se croisant).
Après un bon échauffement, me voilà à l’attaque de ces 5 min à fond. Je me fixe 400w comme valeur max. Au bout de 3 min je sens que ça va être chaud te tenir jusqu’au bout. Je cherche déjà mon souffle et au bout de 4 min doit relâcher un peu l’effort vers 300w sur 15s. Je repars et peux finir @400w. Bilan 380 watts 5 min, pesé à 62 kg le matin voilà un ratio de 6.1 watts/kg.  Par rapport à mes 360 w de PMA juste avant d’attaquer le cycle EPIC, c’est donc 20 watts de plus en 6 semaines. 
 Alors peut-on conclure sur la grande efficacité de ce protocole ? Possible mais c’est certainement à minorer. J’ai attaqué ce cycle avec le retour des beaux jours et une augmentation de ma charge  d’entrainement de +20%. Ça a du jouer aussi. Mais faut reconnaître que je n’ai jamais eu aussi tôt une PMA aussi élevée. Généralement j’atteins les 380 watts plutôt en fin de saison. Il y aurait donc un impact positif. Mais  ai-je vraiment augmenté ma VO2 max ? Rien n’est moins sur. En effet les répétitions d’efforts très courts à très haute intensité (120% de PMA) ont certainement renforcé mes capacités lactiques. Du coup la filière anaérobie lactique peut soutenir plus longtemps l’effort avant de lâcher. Il faudrait que je repasse un test avec échanges gazeux en labo pour être sur. Bref en tout cas le résultat sur 5 min est là. Pour l’instant  je ne ressens aucuns changements (ou très peu) sur mes capacités à soutenir un effort long. En effet en ayant travaillé la PMA avant le seuil, il va falloir faire monter celui-ci par des efforts répétés autour de 80/85 % de PMA. Sinon je ne grimperais pas plus vite….
A suivre si j’arrive à transformer par une amélioration des watts dans le Ballon J

4 Comments

  1. Anonymous dit :

    Salut Alban

    Premièrement, félicitation pour ton blog que je suis régulièrement depuis le Quebec.

    Étant moins aussi devenu un inconditionnel de la puissance depuis l'achat d'un SRM sur mon MTB depuis 1an, je me questionnais sur la puissance NP obtenue en MTB par rapport à une puissance moyenne sur la même durée. En fait, j'ai fait une sortie aujourd'hui (la première de l'année car la neige a presque totue fondue) et j'ai obtenue une puissance normalisée de 310W sur 30 min contre 260 de moynne. Puis-je considérer cette puissance de 310W comme une NP30? Si oui, quelle serait alors ma FTP.

    Merci de me fair eprofiter de ton expérience.

    Christophe

  2. Alban dit :

    Salut Christophe,

    Par expérience plus il y a d'écart entre la puissance NP et la Pmoy et moins c'est réaliste. Par exemple sur une séance, je travaillais les sprints 30 s avec 3 min de récup. J'ai eu 250 wmoy et 340 wnp sur 55 min. Je suis bien incapable de maintenir 340 moy sur une heure mais plutôt 290/300 w. Pour connaitre ta puissance maxi sur 30 min faut faire un test 30 min ou au moins 20 min et multiplier par 0.97% ( par là). La puissance NP reste intéressante pour avoir une idée de ta charge mais est des fois un peu trop exagéré suivant les exos.
    Alban

  3. Rémi dit :

    Bonjour Alban,

    Un cp5 peut-il, ne doit pas , doit être réalisé le matin à jeun?
    Merci

  4. Les tests sur l'horloge interne en physiologie indiquent que les meilleures performances sont réalisables en fin d'après midi vers 17h après un bon repas et digestion bien derrière soit. Tout le contraire donc du test à jeun le matin! 🙂 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *