PMA 30/15, positionnement, Morzine Haut Chablais

Pressions des pneus et rendement
16 juin 2015
Positionnement sur SHIMANO Bikefitting
1 juillet 2015
Salut à tous,
J’ai participé ce Dimanche 21 Juin à la Morzine Haut
Chablais 2015 sur un nouveau  parcours  90 km/2400mD+ (2200 réel). Le col de Joux
Plane étant fermé pour la saison, l’organisation nous a fait emprunter l’enchaînement col de la Ramaz, col de l’Encrenaz pour revenir sur les Gets, arrivée de cette
édition. Très bonne chose selon moi, car en 2014 j’avais trouvé interminable la
longue traversée entre Taninges et Joux plane sur une route bien trop fréquentée
par les voitures pour une cyclosportive.
 Ce parcours nous faisant rester que
sur des petites routes isolées, c’était d’autant plus rassurant ! Le
départ a été donné sous un ciel bien menaçant malgré la météo qui annonçait beau
depuis plusieurs jours!… Je prends même une bonne rincée par 10 degrés pour
rejoindre le départ en descendant des Gets, lieu de notre hébergement…

Je retrouve Manu ( VO2 cycling) et Yoann ( client cycles et
forme) sur la ligne de départ.

Je suis plutôt en confiance sur la forme puisque les
derniers entraînements ont été bons avec un petit cycle PMA en 30/15 sur quelques
séances donnant un bon petit coup de booste sur 10 min et très bien toléré cette fois.

2 x 10’30 @319w: 14x 30s@370w /15s @220w
Pour
finir j’ai également changé ma position depuis une semaine. En effet et après
étude sur vidéo il semblerait que je pédalais un poil trop en arrière avec l’analyse
de l’alignement genou/cales/pédale en action et non en statique. Les séances PMA 30/15 ayant été réalisées avec ce nouveau positionnement, la puissance était en tout cas bien là. Ça allait tout
de même être la surprise pour voir si je tenais cette position sur 3h de
course.

Avant et après positionnement en dynamique: Hauteur et recul de selle

Le départ est donné sur une route mouillée et la descente
vers la côte de la Vernaz ne me rassure pas avec tout ce monde. J’essaye de
maintenir ma position sur l’avant mais l’arrivée dans les gorges, juste avant la
côt,  me coupe les pattes avec un cycliste qui se couche devant moi. Je l’esquive
de justesse mais la montée de stress est maximum….pas simple de se remobiliser
pour se mettre à fond en ayant déjà perdu la tête de course avant d’avoir
commencé et je n’y arriverai pas…bloqué à 305/310 watts pas moyen de trouver
mes jambes..C’est tout de même rageant …alors que j’avais misé sur 320/330 watts
possible comme le laissait penser mon déblocage 48h avant…

10 min @330w en déblocage 48 h avant.

Bref je perds déjà le groupe de tête qui heureusement sera repris
rapidement sur la montée suivante et roulante de la Jambaz, col  se faisant sur un rythme beaucoup plus
tranquille ( 260 w).

Cela nous a permis  d’arriver au pied de la grosse difficulté
du jour la Ramaz (750mD+ pour 9 km) sans soucis. N’étant pas sur de pouvoir
finir avec mes 2 bidons, j’ai préféré assurer et m’arrêter pour remplir au ravito
( très bien positionné juste au pied) . Malheureusement je suis le seul du
groupe à m’arrêter …l’arrêt est express et me coûte à peine 30 s que je pense
pouvoir combler rapidement. Malheureusement je bloque à 270 w assez vite  et les 280 w maintenu sur les  2000mD+ de la TIME me semble inaccessible
aujourd’hui..du coup pas moyen de revenir sur le groupe de mon niveau de  5 à 6 (dont Manu ) juste devant…ne connaissant
absolument pas le terrain, je m’en veux car le final était beaucoup plus roulant et des
roues pour me motiver auraient été les bienvenues.

La
descente est rapide mais bonne vers l’Encrenaz. Col plus roulant mais très
casse pattes alternant sans cesse replat et bosses. Ne voyant plus  personne devant, ni derrière…difficile de se
motiver…250w sur 18 min de montée, même en début de saison je fais mieux mais quand la
tête lâche….je finirai sur le même tempo jusqu’à l’arrivée sans arriver à me
rentré dedans et passant la ligne en 11 ème position. Je m’interroge sur ma
position où j’ai bien senti que je n’arrivai pas à supporter une tension musculaire longtemps en col donc d’avoir mon endurance de force habituelle. Bref un petit peu déçu, quelques places possible de
mieux pour le classement étaient possible mais les 5 premiers étaient de toute façon inaccessible même en top forme.Surtout pas satisfait de ne pas avoir été à 100%
.

Un podium tout de même chez les 40/49!

8 Comments

  1. Manu dit :

    A te lire je me rend compte que je ne regarde jamais ce qui se passe derrière en course. J'avais pas vu que tu avais sauté dans la Vernaz ni ton arrêt au ravito… Dommage cet arrêt, j'aurais bien aimé faire la fin de course avec toi. Belle course quand même. J'ai une belle photo de toi à t'envoyer. (prise par une amie au pied de la montée de Gets)

  2. je te rassure moi non plus, on regarde celui qui double mais rarement derrière surtout au début! Je pensais t'accompagner jusqu'au bout, c'est sur et la journée aurait été parfaite. Comme je dis souvent , on est pas des machines et desfois on ne gère pas toujours comme prévu. Le capteur est impitoyable sur ce point car sans lui difficile de dire qu'il me manquait quelques watts, mais c'est bien ces dernier manquant qui ont fait la différence avec l'arrêt bidon en plus ! Merci pour la photo!

  3. Anonyme dit :

    En quoi consiste un bon déblocage 48H avant? Faut-il effectuer 10 minutes au seuil en continue ou bien 10 minutes avec des exos de PMA style 40"/20" ou 30"/15"?

  4. un bon déblocage 48 ou 24h avant doit solliciter suffisament l'organisme, le maintenir sous pression juste ce qu'il faut sans laisser de fatigue pour le jour de l'objectif. IL y a pas de recette miracle car c'est à chacun d''essayer la recette qu'il lui convient le mieux. si celui ci est fait 48h avant il pourra être assez relevé. Sur 1h30 possible de prévoir 2 series de 8×30/30 par exemple ou 2 montées progressives d'intensité de 8 min de I3 vers I5 aussi. ou mixte des 2 ou encore une serie et des sprints…faut essayer et se faire une idée. Perso je marche mieux 48h avant avec un effort au seuil de 8 min + quelques 30/30 ensuite.

  5. Phil dit :

    Salut Alban,
    possible de connaitre le protocole de positionnement que tu as suivi ??

  6. J'ai déja utilisé l'application Bike fast fit sur iphone. elle renseigne exactement comment placer l'appareil pour avoir une vision bien parallèle et à hauteur optimale avec l'objectif. Car je me suis aperçu après plusieurs essais que suivant l'angle de prise, on fausse l'alignement et donc on croit être bien sans l'être! Ensuite c'est enregistré grâce au mode 120 image/seconde de l'iphone. Du coup on est sur de trouvé la position bien horizontale des manivelles en arrêt sur image pour contrôler son positionnement. Alban

  7. Anonyme dit :

    Bonjour.

    C'est moi où le vélo n'est pas horizontal? Si l'on trace une droite entre les deux pneus ou les deux blocages, le trait rouge devrait être perpendiculaire. Or ce n'est pas le cas. Du coup, la droite rouge ne représente pas la perpendiculaire par rapport au sol. Je me trompe peut être mais c'est l'impression que cela donne.

    Sportivement,
    Kévin.

  8. Le vélo est pourtant bien plan mais oui la photo donne l'impression d'inclinaison au niveau des roues. Donc certainement une vertcale pas bonne non plus…d ou certainement une fausse mauvaise position et une correction pas optimale…l étude bikefitting m â en effet plus fait revenir sur la position 1 et plus haute par contre, tu as l œil ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *