Test semelles chauffantes Thermo Soles
23 janvier 2011
Endurance critique sur bosses courtes
27 février 2011
Salut à tous,

Me revoilà après 3 semaines d’absence. Les sujets me donnant envie de faire un post sur le blog ne me viennent pas vraiment en ce moment et cela pour plusieurs raisons. L’année dernière je profitais de la saison hivernale pour varier les activités et mettre en ligne mes escapades dans les montagnes enneigées. Il faut bien reconnaître que cette saison est à oublier très vite de ce coté là. Du coup il est possible de rouler beaucoup plus mais me concernant les semaines précédentes ont été consacrées à mon retour à la forme. En effectuant une dominante de sortie foncière et en endurance de force ( voir le post sur la force sur le blog d’olivier pour ceux que cela intéresse), il n’y pas grand chose de très existant la dedans. La forme revient petit à petit mais il est vrai que ce sentir à la rue dès la première bosse alors que j’ai maintenue un certain niveau depuis des années n’a pas été facile à accepter.
Alors quoi de neuf depuis trois semaines et bien des sorties clubs ! 3 h à 3h30 chaque samedi en complément de sortie plus courte et un peu plus intense en semaine. Finalement c’est un très bon moyen de revenir sans trop forcer. L’analyse des différentes samedi montre en effet une dominante passée dans les zones I1I2. La rentabilité de ce genre de sortie n’est pas bonne du tout avec par exemple 3h30 et seulement 190 TSS ramené avec une puissance moy de 168 w et 219 wNP mais cela reste très bon dans l’optique de se refaire une bonne base foncière.

Beaucoup de roue libre et puissance basse mais c’est pour la bonne cause!

Généralement les sorties sont axées autour d’un thème après une première partie de parcours facile prévue justement pour le travail de l’endurance basse. Ensuite donc on essaye de développer une qualité. Ex la force sous max il y a 2 semaines, l’endurance critique haute samedi dernier dans les bosses. Avec un capteur de puissance c’est très facile de se raisonner et de travailler à la bonne intensité du moment mais pour certains c’est beaucoup plus dur. Généralement le rythme est beaucoup trop haut pour la plupart puisqu’avec l’effet groupe, tout le monde cherche à suivre le plus fort et oublie un peu le thème du jour. Dommage mais bon si tout le monde y trouve son plaisir soit en forçant soit en s’entraînant selon ses principes pourquoi pas. En tout cas les consignes avaient été bien données avant et répétés pendant la sorties. Par ex monter les bosses de 2-3 km sur rythme soutenu mais permettant de tenir sur 10 km tout de même, donc essoufflement prononcés mais pas à fond…Bref me concernant la FTP doit se situer autour de 270 watts maintenant et 350/360 watts de PMA. Malgré tout mes problèmes de troubles du rythme cardiaques persistent à l’effort soutenu même s’il me dérange moins. C’est toujours la même chose rien pendant les 20 premières minutes puis si j’appui cela survient et disparaît tant que je reste en endurance comme montre mon test PMA maison + series ou une montée seuil 285 watts…

2 Comments

  1. Salut Alban,

    On voit très bien les "picos" sur les courbes en effet. Comment est-ce que cela se traduit au niveau sensation ? Douleurs ou autres ?

    J'aurais pris çà pour des artefacts de mesures si tu nous avais pas sensibilisé à ces troubles du rythmes cardiaques.

    A+ Olivier.

  2. Alban dit :

    Au début je les ressentais presque toutes comme un raté au niveau du coeur + une sensation de bulles qui remontent dans la gorge. Maintenant j'en ai quand même moins et en ressent beaucoup moins malgré les relevés. C'est plutôt sensible au début d'un effort intense et ensuite une fois bien chaud cela disparait au niveau de la gene même s'il y en a encore d'enregistrés…je repasse un test d'effort vers un spécialiste de l'effort le 1 er mars…j'aimerai bien que se soit des artéfacts!

Répondre à Olivier ROMEYER Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *