Test de roues 4 !
30 septembre 2012
Test de roues 5: synthèse !
15 octobre 2012

Salut à tous,
J’ai participé samedi 6 Octobre à ma dernière compétition de la saison lors de la grimpée du Salbert. Cette année je la connais bien puisque j’y ai réalisé tous mes tests de roues depuis 6 semaines soit une trentaine de montée ! Grimpée courte de 4 km c’est directement les capacités de VO2/PMA qui sont sollicitées puisque c’est un effort de moins 10 min pour les meilleurs. L’objectif est d’essayer de battre mon record de 2010 en 10’01 / 357 w. Cette année j’ai réalisé  au meilleur 343w vers fin mai mais j’ai jamais rien tenté depuis. Il faut dire que mes cycles de préparations plutôt orientés endurances critiques et seuil, ne donnent pas forcement envie d’aller se confronter à se genre de chrono très difficile où il faut être à bloc et en dette d’oxygène sur 10 min. Pour ne rien n’arranger, je traîne un rhume depuis bientôt 15 jours et du coup ma charge à bien baissée dernièrement. J’ai du lever le pied pour essayer d’être pas trop mal sur ce chrono car je n’arrivais pas à me soigner. 
La chute !
A vouloir tout de même s’entrainer pour limiter la casse et bien on ne guérit pas !
Dommage un cycle adapté depuis le dernier chrono du col Amic aurait été le bienvenu. Un entrainement sur de la très haute intensité par des intervalles de 3 à 5 min @350w pouvait convenir mais impossible d’y réaliser quand les bronches irritées sonnent l’alarme (essayé une fois pas deux..). Je me présente donc avec une relative fraîcheur mais sans grandes sensations pour ce dernier RDV. Hervé m’a prêté ses magiques Lightweight pour l’occasion. Je me cale vers 350w mais rapidement je sens qu’après seulement 4 minutes d’effort les forces manquent, les jambes brûlent déjà. Impossible d’écraser les pédales. On le vois clairement sur la courbe, je passe en mode moulinette sur la  deuxième partie entraînant une montée complètement désordonnée au niveau watts et cadence. Rendement catastrophique !
 Le final est un calvaire, le nez coule, je tousse et avec un petit vent de face qui finit de m’achever et je franchis la ligne en 10’01 @346w. C’est donc 11 watts de moins qu’en 2010 (si les 2 SRM sont calibrés pareil). En montant sans rien dans les poches, sans bidons (contrairement à 2010) et avec 1 kg de poids de corps en moins + des super roues, j’ai pu limiter la casse ainsi…9’45  sera l’objectif de 2013 ! Petite consolation je finis 2ème de ma catégorie et 7/70 au scratch. Le vainqueur est, comme au col Amic, Philippe Moreau qui manque de 6 s le record de la montée en 8’40. Analyse de la saison à venir !
Une bouteille bienvenue pour fêter la fin de saison avec Christian 3 ème.

2 Comments

  1. Hervé Gebel dit :

    Impressionnant la courbe de puissance. Dommage pour les dispositions pas idéales lors du chrono car un bon temps était réalisable.
    De toute façon, sur un CLM si court on sait dès la première minute si ça va aller !

  2. Alban dit :

    Oui en effet j'ai même pas attendu la première minute pour savoir que ça serait pas un grand jour. Dès l'échauffement j'avais pas de sensations. On dirait que mon corps n'a pas aimé la baisse brutale de charge…où que j'ai laissé du jus à combattre la crêve en continuant de m’entraîner. L'un dans l'autre j’étais malade au mauvais moment par rapport à cette grimpée. J'établis tout de même ma meilleure puissance sur 10 min pour 2012 mais on est loin de 2010. Je me pose des questions sur le poids de forme et finalement mes rhumes à répétitions qui m'ont assez pollués cette année. A économiser les 0.5 kg de trop, la progression en est limitée par un bilan hormonale pas favorable à la progression…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *