La Grand Bo 2013
1 juillet 2013
Bilan de mi saison
18 juillet 2013
Salut à tous,

J’ai participé dimanche dernier à l’étape du tour Annecy
Semnoz 2013. Première participation pour moi  à  ce
genre d’épreuve d’ultra masse avec 11500 participants mais routes fermées
heureusement. Le parcours plus court que d’habitude et surtout avec le départ/arrivée pas loin, m’ont  fait me
décider. C’est au moment de retirer son dossard que l’on se rend compte de tout
le gigantisme de la manifestation : des stands à perte de vue, des
milliers de gens, des animations de partout. Ça change de l’ambiance paisible
sur la Grand Bo de la semaine dernière. Très différent on va dire mais les 2
ont des atouts !
Ajouter une légende
 Bref j’ai la chance de posséder un dossard pour le SAS 1
avec un départ proposé à 7h mais enlignement possible dès 6h. Etant hébergé
dans ma famille à 20 min de vélo, je ne me vois pas partir à 5h40 pour faire le
pied de grue dès 6h. De plus n’ayant pas l’endurance pour faire le parcours à
fond, mes ambitions sont beaucoup plus limitées sur cette épreuve. En effet
même si j’ai arrive à être performant sur 2500 à 3000mD+ dernier carat, je sais
très bien que le Semnoz sera difficile à passer après Quintal lieu des 3000mD+.
Bref j’arrive à me faire mal pour sortir du lit vers 5h20 et être vers 6h25
dans mon sas  mais surprise, je suis déjà
tout à l’arrière. Devant 800 cyclistes surmotivés ! 
Ok la course est déjà pliée
ou pas loin. Je sais bien que le premier col arrivera beaucoup trop vite pour
remonter assez et la route ne sera pas assez large pour doubler sans gêne
ensuite…  
Attente en retrouvant au hasard  S.Bellenoue ( entraîneur CC Etupe) et un fidèle du blog!
7 h donc ça part à fond, on
roule à 45 km/h sur les 10 premiers km puis la cote du  Puget se profile. Comme prévu et même sans
monter à bloc vers 270/280w, je ne fais que doubler du monde et ça sera de même
jusqu’au suivant de Leschaux.  La météo
est magnifique, le paysage splendide, les routes fermées et globalement en bon
état, c’est déjà une super journée de vélo quoiqu’il en soit ! 
Le col des Près
arrive vite et je suis vraiment bien, je lâche 300 watts dedans et fini seul.
Je peux ainsi me faire la descente confortablement sans stress mais à bonne
allure. A saint Jean d’Arvey, je prends pas de risque et m’arrête au ravito
pour prendre de l’eau et quelques mètres plus tard dans le début du Revard pour
satisfaire une envie pressante. Tant pis pour le challenge grimpeur et le cumul
chrono des montées assuré par des cellules de détection sur chaque cols (
initiative sympa !). Après 2h10 @230wmoy/258wnp, je gère cette fois à 270w
max car j’ai peur de pas finir bien. A la Féclaz, nouveau arrêt ravito,
bananes, boissons, je discute avec les bénévoles vraiment sympa qui essayent de
me faire goûter leur produit du coin (fromages, saucisson) qui ont l’air super bons
de plus. Je reste sérieux et repart avec mes bananes ! Hop encore une
minute dans la vue, je suis plus à ça prêt ! Fin de montée à 250w, j’en
garde sous la pédale, j’admire le paysage, c’est vraiment beau ce coin du
Revard ! Descente rapide vers Montcel  puis encore quelques petites bosses pour
rejoindre Quintal, et nous voilà au pied du Semnoz. Dans la traversée de
Quintal, l’ambiance est extra, on dirait que tout le village est sorti nous
encourager. Il y a des gens de partout qui encouragent, ça fait vraiment du
bien car la pente est terrible et j’ai du mal de dépasser les 12 km/h
à  270w. Mais ça passe encore! Puis et
comme prévue la dernière partie me voit sombrer. Comme quoi,  on ne peut pas tricher avec son profil d’endurance/puissance.
Au moment d’attaquer la dernière partie du Semnoz, je suis à 4h d’effort pour  227wmoy et 252wNP, soit pas loin de mes
records perso. Evidemment si je n’avais pas eu à faire plus, j’aurai pu
accélérer et jeter mes dernières forces dans le Revard pour avoir une meilleure
moyenne ! La fin est un chemin de croix, planté à 250 w puis 240w puis
230w…Pourtant je double encore, arrive enfin la flamme rouge du dernier km puis
au 500m j’accélère un peu pour finir même @330w sur 30s. 58min de montée sur
13km700 @240w aie aie aie !  4h41 au
compteur pour 127km, 3300mD+, 224wmoy,  4h 43 pour l’organisation avec mes arrêts !
103 ème.
 Dommage pour le départ trop lointain, avec un bon groupe et sans
dépenser plus d’énergie, je pense qu’un TOP 50 était possible. Au sommet, je
retrouve Hervé, ça fait super plaisir de voir un proche quand on a été au bout
de soit ! Je me jette dans ses bras ! J On refait la course et avec
le recul j’aurai du y croire et me faire violence pour être au départ avec lui. Tant pis ça sera pour la prochaine !  Bravo à lui qui fait top 30! Magnifique étape tout de même, le
circuit, l’organisation, le nombre de bénévoles, gendarmes et l’ambiance sur la
route est unique ! Retour ensuite à la maison pour une jolie journée avec 180 km cumulé, mon record! 
Cuit mais heureux! 

2 Comments

  1. Rodolphe dit :

    Bien joué, malgré le mauvais placement au départ… Si ça t'intéresse j'ai trouvé la trace de Peter Pouly sur Strava (3° scratch), histoire de rêver un peu : http://app.strava.com/activities/65328730
    1500 m/h sur 36' en fin d'épreuve… même sur une grimpée sèche je serais incapable de tenir ça 😛

  2. Merci! Un autre monde comme on dit …enfin avant de voir le chrono de froome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *