Test de roues 5: synthèse !
15 octobre 2012
Test HT rouleaux ELITE EMOTION
4 novembre 2012

Salut à tous,
La fin de saison est proche voir même imminente avec l’arrivée de la neige et du froid dans la région. Jusque là, et une nouvelle fois depuis quelques années, l’été indien a permis de continuer de rouler dans de bonnes conditions générales. J’ai donc pu entretenir un semblant de forme en réalisant des sorties courtes intenses ( 1h30 ) à moyenne ( endurance/tempo 3h) sans trop tirer sur la machine. Ma charge s’est stabilisée vers 8h/semaine ou 65/70 TSS/d depuis un mois date du dernier objectif.  Il est temps maintenant de tirer un bilan de cette saison 2012.
Dernière sortie jeudi@230w moy dont 23’30 @307watts. Pas si mal vu l’époque.
Soyons clair tout de suite, il est mitigé. Ma prépa ratée  pour enchaînement de rhumes, crèves sur Avril/Mai ne m’a pas permis d’arrivée à la forme escomptée sur les premiers gros objectifs de Juin à savoir la TimeMégève et la Grand Bo. Mon bilan face au profil de puissance avait révélé un déficit de puissance sur la zone seuil I3/I4 pourtant indispensable pour bien figurer sur des épreuves montagneuses. Après une petite coupure sur les vacances d’été, les choses se sont améliorées suite à une reprise bien structurée pour monter en puissance. But : avoir un pic de forme vers le mois de septembre où il y a avait pas mal d’objectifs ( Vosgienne, CLM Ballon, col Amic, Salbert). Le 15 août je décrochais une belle 3ème place sur le critérium du Ballon en Pass avec un beau 310 w, 5.1 w/kg tenu sur 29 min. J’ai ensuite un peu stagné car les entraînements en endurance critique pour la prépa des 160 km/3200 mD+ de la Vosgienne ont un peu entamés ma récupération générale. Ayant peu d’endurance sur 5 h depuis le début de saison, il avait fallu mettre les bouchées doubles. Mais malheureusement c’était risqué et la fatigue était même encore présente le jour de l’épreuve. Comme quoi, les succès de l’été se préparent vraiment en début de saison ensuite le retard est difficile à rattraper. Le pic de forme souhaité est donc arrivé un peu tard. Avec l’arrêt des sorties longues et épuisantes, il est arrivée mi septembre soit avec 15 jours de trop. La période d’affutage aurait du être démarrée vers le 20 août mais c’était trop juste dans la prépa. Sur le col Amic je réalise une belle perf avec 319 watts 5.2 w/kg sur 26 min et j’enchaîne sur un CP20@325w 5.3 w/kg sur la planche des belles filles quelques jours plus tard. 
Ma plus grosse perf sur la planche.

Malheureusement je n’ai pas pu en profiter longtemps car sitôt les premiers froids arrivés, je retombais malade….pénalisant ainsi ma performance dans le dernier chrono du Salbert.
Ma PMA de 375 watts n’a pas bougée depuis 2010. Je pense avoir atteint un certain palier difficile à franchir pour moi fixé par la génétique. Ma VO2max ne bouge plus, la PMA très peu et il est uniquement possible de jouer sur la puissance au seuil et l’économie d’énergie sur l’endurance critique. Je me pose la question de l’influence du poids de forme aussi. A 62.5 kg sur 2010, je n’étais jamais malade et avait pu obtenir 323w sur 28 min suite à une belle saison sans accro.  Par rapport   à 319 w pour cette année mais avec 61.5 kg ( 7% MG), cela fait le même ratio mais la question se pose donc pour 2013 de savoir quel poids de forme maintenir…certe il peut être intéressant de chercher le meilleur affûtage possible mais si c’est pour tomber malade tous les 2 mois et compromettre la progression, cela ne vaut pas le coup….De plus vouloir maintenir un poids limite impose une certaine rigueur nutritionnelle entraînant peut être des minis carences mais aussi un climat hormonal peu propice à une bonne récupération/surcompensation. La question reste ouverte…
Ceci dit ma motivation reste entière pour 2013. Je change de catégorie et rentre chez ‘les vieux de 40/50 ans’ J. Pour le scratch ça ne change pas grand-chose mais pour les podiums de ma catégorie cela semble maintenant jouable de les accrocher sur les cyclos comme sur les grimpées du coin. Pour cela on voit clairement qu’il me faut retrouver pour juin 2013 les 5.3 w/kg sur cp20 et avec de plus une bonne endurance critique sur la zone 270/290w…Le futur calendrier  commence à se remplir, il sera bientôt temps de cocher les épreuves clés et planifier l’entrainement !

2 Comments

  1. Anonymous dit :

    Salut Alban,

    Retour intéressant sur 2012. 62 kg semble peut être un bon compromis pour toi! comment comptes tu gérer l’inter-saison et les premiers mois de 2013 pour arriver rapidement à un bon CP20?
    Merci
    Denis

  2. Alban dit :

    Salut Denis,

    Oui tu as raison. 62 kg sera certainement mon poids référence pour 2013. J'utilise une méthode plis pour calculer ma masse grasse et j'essayerai donc de maintenir 8 % et non 7%. On verra ce que ça donne pour 2013. Concernant ma prépa, j'y réfléchi encore mais une chose est sur, je ferai d'avantage de sorties longues à I2/I3. Je viens de recevoir le dernier livre de Joe Frield sur l'entrainement par la puissance. IL y a de ce coté quelques idées intéressantes entre variabilité FC et power sur la phase de construction foncière justement. J'y reviendrai prochainement.
    A+
    Alban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *