Pas gagné.
17 mai 2010
Mégeve me voilà.
31 mai 2010

Quel beau week end de pentecote nous avons eu. J’en avais presque oublié le plaisir de sortir en tenue courte et de pouvoir grimper sans avoir à se soucier de la température au sommet ! Alors à 2 semaines de la Time toutes les conditions étaient réunies pour faire enfin une belle sortie de prépa. Pas de contrainte météo ou familiale, c’est la journée ou jamais ! Au programme une sortie plus longue et plus dure que la TIME histoire de se rassurer et de se surcompenser un gros coup : 140 km pour 3000 m de D+ ça va grimper !.La gestion sera différente des autres sorties, conserver les forces pour les grimpées et gérer tranquillement entre chaque col. Le départ est un grand classique pour moi avec le Hundsruck et ses 400 m de D+ envoyé @285w sur 22 min. Pas de souci pour le moment. Descente sur Thann et tout de suite bifurcation le grand Ballon et ses 14 km de montée pour 1000m de D+. Enfin je vais pourvoir enchainer un long effort soutenu. La première partie se passe impeccable jusqu’au col amic ( 820m alt) où je maintient 280 w facilement. Je saute d’une roue à une autre tellement il y a de cyclistes dans la montée. Beaucoup de groupes venant de Belgique et de Hollande en fait. On sent que les 3 Ballons sont pour bientôt ! Secrètement j’espère sortir un nouveau record de puissance sur la montée totale alors passé Amic j’essaye de hausser encore le rythme. Les 5 premières minutes se passent bien mais ensuite je me sens beaucoup moins à l’aise dans cette zone 280w-300w. Bizarre je ne suis pourtant pas encore à 2 h d’effort que je lutte déjà pour maintenir cette puissance alors que la sortie 7 jours plus tôt, je n’avais connu aucune baisse de régime avant 2h45. J’atteins donc le sommet dans la douleur à 280 w moyen pour cette 2 ème partie sans que le cœur ne dépasse 170 puls. Cela fera donc 52 min@280w. Avec le vent de ¾ face assez sensible je tombe mon ancien record de seulement 45s mais avec 10 w de plus. Pas si mal mais ma FC qui ne monte déjà plus est un sérieux indicateur. Mes forces sont déjà derrière moi et quand on a pas encore fait la moitié du programme, il y a de quoi se poser des questions…Ayant la sensation bizarre d’avoir déjà le ventre vide, je décide de la jouer à la Patrick Bernard en m’achetant au marchand du sommet, une grosse barre énergétique maison faite de pain d’épice, miel amande. Délicieuse, je la mange en contemplant toujours se paysage magnifique encore un peu enneigé depuis le sommet.

Direction le Markstein maintenant par la route des crêtes. Je roule comme décidé calme sur 7 km pour ensuite descendre sur Kruth et son lac pendant 14 km. Même dans la descente je me sens fatigué, je me demande bien ce qui se passe. Je repense à mon TSS engendré ces derniers temps.Pourtant avant de partir le TSB était proche de Zéro. Besoin de repos malgré tout ? Du coup je ne sais plus quoi faire: déjà rentré( 47 km de valloné) ou quand même essayer de finir le parcours quitte à rentrer rincer… Je suis en plein conflit avec moi-même, seul à quelques km du début du col d’Oderen il faut choisir. Si je rentre je n’aurai certainement plus d’occasion de sortie comme celle là avant la TIME. Alors finalement je décide de le tenter quand même, quitte à faire demi tour si vraiment je suis à l’agonie. Le début est conforme à ce que je n’attendais c’est-à-dire rien !! Pas de force, pas d’envie passé 250 w je décroche tout de suite. Après 8 min difficile@240w, je décide de faire demi tour, c’est mort.Je regarde derrière moi pour voir s’il n’y avait pas de voitures et voit plutôt 2 cyclistes remonter assez vite vers moi. Je décide un nouveau changement et prends leur roue. Bizarrement je tiens la cadence assez facilement, le SRM indique 290 w et je ne suis pas si mal, je ne comprends plus rien…Me voilà relancé, après 6 min @ 290w, je laisse filer les gars pour finir à 270 w. Faut pas pousser non plus la route est encore longue. Après une courte descente depuis le sommet je bifurque à gauche pour reprendre la vallée de Bussang par le col du Page. Avaler en 7 min @260w sans trop forcer, je préfère garder des forces et espère finir en beauté le dernier col du jour : le Ballon d’alsace par son coté Vosgiens. 615 m de D+ pour 9km. A l’attaque de celui-ci après 25 min de descente et de faux plat d’approche, le début n’est pas fameux. Le vent d’Est Nord Est est bien sensible et il me tarde d’arriver au 3 eme kilomètre pour être abrité par la foret. De plus j’ai déjà 3 h 45 d’effort dans les chaussettes, c’est raide. Le dernier col ( les saisies) de la Time s’attaquera après seulement 2 h 45 si tout va bien. Ma Fc ne monte plus au dessus de 160 puls et pourtant je vois souvent s’afficher 280 w. Connaissant parfaitement la pente, je trouve tout de même ma vitesse de montée bien faible par rapport au watts. Je fais malgré tout confiance au SRM et gère ainsi. A 1,5 km du sommet pendant que je regardais les parapentistes s’en donner à coeur joie, un cycliste me passe pas trop rapidement.

Je prends donc sa roue. Sentant le sommet approché je tente de suivre et lui accèlere par la même aussi. Cette fois on monte à 290 w pendant 5 min, je me sens super bien et je le grille sur les 30 dernières secondes en poussant à 360 w. Je ne comprends plus rien sur cette sortie. L’impression d’être cloué au sol et en fait avoir de la réserve… Ça sera 35 min @ 260w de plus. Mise à part le facteur vent que je ne maitrise pas, je pense que le SRM a finit par prendre chaud sur cette montée et un OFFSET 0 avant d’attaquer aurait fait du bien. Normalement 35 min c’est d’après mes anciens relevés 250 w soit plus cohérent par rapport à ma FC de 160puls. J’aurai du me fier à mes sensations et pousser un peu plus. Comme quoi la gestion avec un capteur n’est pas toujours aussi parfaite que ça !Bref ensuite se sera 37 km de retour en descente et faux plat descendant pour rejoindre la maison. J’arrive quand même complément sec, en limite d’hypoglycémie. Bilan 5h10 pour 140 km et 3000mD+. NP 240w , 216 moy et 149 puls moy( vraiment bas pour moi). 135 min de montée @272w VS 135 min@268w pour la Time 2009. Aller on y croit bien reposer et sous l’émulation de la course, il devrait avoir moyen de tenir à 280w. J’avais comme objectif 285 w moy mais ça ne sera pas possible avec la météo pourrie de Mai. Par contre paramètre non prévu, je suis à 62.5 kg contre 64 kg en 2009. Cela devrait compenser les 5 watts manquant !

5 Comments

  1. nicolas dit :

    Bonjour, pour avoir reperé un partie des 3 ballons ce samedi(thillot, oderen,bramont,gd ballon,hundsruck,ballon alsace et retour le thillot), je te confirme qu'il y avait des troupeaux de hollandais et d'allemands, sans compter les hordes de motos …
    De mon coté, même distance et dénivelé en 6h10, j'ai un gros problème de montée en puissance sur les pentes > 8%. Je ne comprends pas bien car jusqu'à 7%, je me sens à l'aise, puis plus rien à 8% comme si inconsciemment je me mets sur la réserve. Pourtant le cardio est bas 150-155. Je dois manquer de force probablement, vu mon poids (77kg) celà ne doit pas aider. En revanche, récupération très rapide après l'effort. J'essaie de passer des gimenez pour améliorer ce manque de puissance … Est-ce réellement une méthode suffisante à 3 semaines des trois ballons ?
    Tchao

  2. Alban dit :

    Salut Nicolas,

    Belle sortie aussi! Endurance longue distance et puissance maxi sont difficilement conciliable pour notre niveau. Par experience il est tres difficile de tout développer en même temps. Les cycles de gimenez sont très efficaces mais il faut bien les agencés et bien recuperer. Les longues sorties demandent tellement d'energie.. j'essaye de maintenir la puissance acquise jusqu'a fin avril sur des denivellé plus importante pendant la periode actuelle. Ensuite généralement je reprends souvent de la puissance à la sortie de l'été quand les longues sorties se font moins denses. Te concernant, si tu peux l'encaisser, tu peux faire de la force dans tes contre exos de gimenez en reduisant un peu l'intensité. Cela permet de faire de bon rappel de force sous max . Bonne fin de prépa pour les 3B!!

  3. Anonymous dit :

    Bonjour
    J'ai une petite question :
    Si je calcule tes watts (logiciel sport et vie), je trouve 239 watts pour 35 minutes au ballon d'alsace, 8,8km, 619m de deniv, 63kg de poids de corps, 9kg de velo+matos.
    Tu as toi 260 watts.
    Ou passent les 21 watts :
    -vent?, mauvais étalonnage de ton capteur de puissance?, poids faux, …

    Autre truc qui me trotte dans la tête :L'année dernière, tu fais 49ème aux ballons vosgiens et moi je fais 25.Quelques semaines plus tard, tu me mets une raclée à la montée du ballon.Je n'étais pas au top ce jour la mais de la à me mettre pas loins de 2', ca fait beaucoup.N'as tu pas manqué de confiance dans la Schlucht en ne restant pas dans le bon wagon car d'après ce que je vois de tes données, tu avais largement de quoi rester avec nous.Que s'est il passé?
    Bonne time
    bb

  4. Alban dit :

    Salut David ( si je me trompe pas!),

    Concernant le calcul théorique j'utilise awsoft ( http://www.awsoft.net/cyclo/calculs/energie.htm). Il y a effectivement un pb de poids. Mon vélo 7kg + 2 bidons remplis à st maurice 1.6 KG+matos= 11.5KG. Avec ces données cela donne ~250 Watts théorique. Un peu de vent au départ et comme je l'ai ecris un off set 0 pas fait de la sortie et voila 10 w d'ecart. Le SRM a ce pb lors de sorties avec de fort changement de température. IL faut faire la manip ( 10 s) de réetalonnage en cours de route sinon il finit par deriver. J'ai controlé dans le grand Ballon et là pas encore de dérive; 26 min les 6.4KM et 520 MD+ entre amic et sommet = 280W.

    Concernant les ballons vosgiens: je suis parti un peu sur l'arriere et monté un peu seul la schlucht à bloc ce qui m'a certainement pas mal fatigué( 295w 30 min) Je me souviens avoir laché notre groupe dans la montée vers grosse pierre ce qui explique notre minute d'ecart à l'arrivée! j'etais cuit! Pour le CLM du Ballon j'etais vraiment dans un bon jour et toi comme tu dis peut être un peu fatigué.On a seulement 1 minute d'ecart soit 10W!
    Merci pour la time et à bientot
    Alban

  5. Anonymous dit :

    En fait, je n'étais pas dans votre groupe mais dans le premier peloton jusqu'a Grosse Pierre où j'ai aussi explosé.J'ai donc eu à mes trousses votre peloton tout le reste de la course et les premiers ont failli me manger dans les derniers mètres.Bref, de la souffrance à l'état pur.Mais c'est dans ce tout premier groupe que j'avais l'impression que tu avais ta place d'après toutes ces données.
    Mais j'ai maintenant l'explication avec ton placement de début de course trop loin de la tête.C'est vrai que ca compte beaucoup surtout dans un col aussi roulant que la Schlucht.
    bb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *